Sur le vote stratégique et les sondages

Selon Patrick Préville, président d’Indice RP, une firme spécialisée en relations publiques et en mesure d’impact, « Plusieurs recherches indépendantes démontrent clairement que les résultats des sondages influencent les résultats d’une élection. »

Et il rajoute :

Bien que, dans ma pratique, je sois un fervent défenseur de la mesure et de l’évaluation, je suis d’avis que les sondages en temps d’élection devraient être réglementés, voire interdits complètement. […] Les électeurs devraient pouvoir faire leur choix en respectant leur conviction profonde.

Voilà qui donne raison, avec raison, aux pourfendeurs du vote stratégique. Je suis très d’accord qu’il faudrait interdire les sondages durant les périodes électorales. Par contre, le problème, c’est que ce n’est pas interdit encore… Les sondages sont une réalité avec laquelle nous devons composer encore aujourd’hui.

Il faut se faire violence pour voter avec son coeur alors que tout ce qui nous est offert influence le vote avec sa tête, ou plutôt, pour certains, le cerveau reptilien :

Vous avez entendu parler de la fameuse « vague orange » aux dernières élections fédérales au Canada ? À la suite de quelques sondages consécutifs où on donnait une avance considérable au NPD du défunt Jack Layton, les médias et la population se sont emballés. Puis, le jour des élections, le parti « orange » s’est retrouvé pour la première fois de son histoire dans le rôle de l’opposition officielle. […] ce tsunami orange est en quelque sorte le résultat de ce phénomène que l’on appelle « effet de contagion ou d’entrainement » […]

Cet effet prend racine dans notre biologie profonde. L’Homme est un animal social. Il a besoin de sentir qu’il fait partie de la tribu. Or, bien que l’on vote secrètement dans l’isoloir durant les élections, les résultats de sondage ont pour effet de mettre en lumière les intentions d’un certain nombre d’électeurs. Toute tendance marquée pour un parti ou un autre a ainsi le pouvoir d’influencer les électeurs qui voudront faire partie du « buzz ».

Personnellement, j’ai lu voilà pas si longtemps que des gens, consciemment, attendent de voir les résultats des sondages pour décider pour qui voter puisqu’ils veulent absolument voter pour les supposés gagnants. Si le droit de vote était un enfant, on pourrait faire une plainte à la DPJ…

Mais revenons aux pourfendeurs du vote stratégique. S’il faut le spécifier, ce sont majoritairement les militants des petits partis comme Québec solidaire, le Parti vert et Option nationale. C’est dans leur jeu (c’est stratégique) d’essayer de titiller le sentiment démocratique de la conviction profonde pour gagner des votes. Mais ce sont toujours les sondages qui influencent cette dynamique. S’il n’y avait pas de sondages, cette énergie consacrée à convaincre de voter avec son coeur serait utilisée à la place pour vanter son programme.

La réalité, c’est que les sondages sont bel et bien là et qu’ils influencent et influenceront les électeurs alors que les pourfendeurs du vote stratégique se parlent entre convaincus. Bon, soyons bons joueurs, peut-être réussissent-ils et réussiront-ils à convaincre quelques personnes, mais au bout du compte ça ne sera rien qui pourra compter massivement. Il y a des sondages et les sondages leur donnent la plus petite part, donc l’effet de contagion ou d’entrainement ne peut pas se produire.

En somme, au lieu de combattre le vote stratégique, il faut combattre les sondages, mettre de la pression sur le DGE et sur le gouvernement, donc remettre la démocratie au centre des combats citoyens. Parce que se chicaner pour savoir qui vote le plus profondément dans le respect de ses convictions, c’est complètement futile.

Actuellement, voter et participer au débat électoral, c’est se battre contre les tendances lourdes que les sondages inscrivent dans l’opinion publique. L’adjectif « stratégique » est presque superflu tellement il colore la dynamique du vote.

Ce contenu a été publié dans Actualités, Non classé, opinions, politique, Québec, société, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.