Vous êtes flous

J’ai déjà lu quelque part qu’il fallait s’imaginer son lecteur dans la pratique de l’écriture. Pour ce qui est de mon roman, il a toujours été clair, rien à redire. Par contre, par ici, il m’apparaît de plus en plus flou. C’est assez facile de le constater, plus difficile d’expliquer le pourquoi, encore plus en détail.

Il y a l’analyse des statistiques, le nombre de commentaires, qui en laissent, etc., pour accumuler les signes distordus, pour parasiter la réception, pour négativer n’importe quel optimiste. Et tout ce qui se passe en coulisse, ce qui fait en sorte d’avoir à choisir entre la liberté d’expression et l’auto-censure : c’est drôle d’avoir un espace où s’épancher et en même temps en avoir peur. Parce que oui il y a toujours des risques à aligner sa pensée en dehors de son cerveau.

Je ne peux pas en écrire plus.

(Oui je sais, c’est moi qui suis flou dans le fond.)

Ce contenu a été publié dans blogosphère, humeur, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

16 réponses à Vous êtes flous

  1. Décibelle dit :

    Pour moi, ce sera toujours la liberté d’expression. Ceux qui n’aiment pas n’ont qu’à lire autre chose. 😉
    Le principal est que ça te plaise et que tu sois à l’aise.

  2. gillac dit :

    Les peintres impressionnistes ont fait un malheur avec le flou artistique. Et si le flou était le reflet de l’époque où nous vivons?

  3. Es-tu en train de dire que tu perds l’intérêt en ton blogue?

  4. renartleveille dit :

    Décibelle,

    « Le principal est que ça te plaise et que tu sois à l’aise. »

    pour me plaire, ça va, mais pas tout à fait pour ce qui est de me sentir à l’aise…

    Gillac,

    si c’était seulement un problème artistique ou d’époque…

    Daniel,

    non. Mais je me demande si j’ai un problème de perception. En tout cas, j’en arrive au constat que parfois il est plus simple de moins en savoir…

  5. mmm pas sur de comprendre. De moins en savoir sur l’actualité que tu commentes ou sur tes lecteurs?

  6. renartleveille dit :

    Daniel,

    sur mes lecteurs, bien sûr. C’est le noeud de ma réflexion.

  7. Tu crois qu’il y a certains lecteurs sur qui tu en sais trop?

  8. renartleveille dit :

    Daniel,

    je vais te pointer une phrase de mon billet comme début de réponse :

    « Il y a l’analyse des statistiques, le nombre de commentaires, qui en laissent, etc., pour accumuler les signes distordus, pour parasiter la réception, pour négativer n’importe quel optimiste. »

    Le problème, c’est que je ne peux pas rien pointer en détail.

    C’est un billet d’humeur, j’avais simplement besoin d’exprimer comment je me sens. Et je pensais bien trouver une oreille compréhensive du côté des blogueurs, puisque c’est de l’expérience du blogue dont il est question.

  9. renartleveille dit :

    Daniel,

    et je rajouterais : l’expérience du blogue comme lien quantitatif qui a peut-être parfois trop tendance à devenir qualitatif, si on tente une lecture. Voilà où j’en suis.

    Le lecteur que j’imagine en travaillant mon roman n’est garant que de mon imagination, voire même de mon fantasme, celui de mon blogue a au moins une base mathématique.

  10. Simon Dor dit :

    Si tu écris ton roman en pensant à un lecteur futur, je ne vois pas pourquoi tu devrais écrire ton blogue en pensant aux lecteurs passés (c-a-d : regarder tes statistiques). Pourquoi ne pas « créer » ton propre lecteur en écrivant simplement ce que tu juges pertinent?

  11. lutopium dit :

    Imagines-moi avec une bonne bière, bien calé dans un de tes confortables sofas et curieux d’entendre ce que tu as à dire… Si tu me demandais maintenant ce qui me passe par la tête, je dirais simplement que l’hôte semble préoccupé par quelque chose.

    Hors sujet: que penses-tu des pubs « forcées » par TLMEB?

  12. renartleveille dit :

    Simon,

    « Pourquoi ne pas « créer » ton propre lecteur en écrivant simplement ce que tu juges pertinent? »

    c’est évidemment dans cette quête qu’il faut que je m’embarque!

    Lutopium,

    « l’hôte semble préoccupé par quelque chose »

    je dirais même plus : plein de choses!

    « que penses-tu des pubs « forcées » par TLMEB? »

    Je suis encore en questionnement par rapport à ça…

  13. Simon Dor dit :

    Je suis en fait très intrigué par la question parce que je me la pose moi-même. C’est une des raisons qui fait que je blogue beaucoup moins. Je reçois souvent des critiques à propos de mon style ou des sujets que j’aborde, souvent en soulignant qu’ils sont fermés et qu’ils ne rejoignent pas un large public. Je suis d’accord, mais en même temps je n’ai rien à vendre à tout le monde, et donc je n’ai aucun intérêt à tous les rejoindre – et je n’ai pas la prétention que ce que j’écris apportera quelque chose à tout le monde. Bref, je choisis donc de moins écrire sur mon blogue – puisque j’écris aussi ailleurs dans d’autres contextes.

  14. renartleveille dit :

    Simon,

    « Je reçois souvent des critiques à propos de mon style ou des sujets que j’aborde, souvent en soulignant qu’ils sont fermés et qu’ils ne rejoignent pas un large public. »

    ça me surprend beaucoup. Ce sont des critiques qui ne tiennent pas la route à mon avis. Comme on dit : à chaque torchon sa guenille!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *