Pourquoi Amir Khadir a été refusé?

Pourquoi Amir Khadir a-t-il été refusé de la commission parlementaire spéciale en lien avec le lock-out au Journal de Montréal? Tout simplement par partisanerie à mon avis.

Ce député est populaire, plein d’éclat et surtout, je vais même utiliser le terme à la mode, pugnace. Au-delà des idées qu’il défend, aussitôt qu’il prend la parole, il fait paraître les autres fades, c’est le moins qu’on puisse dire.

Serait-ce donc alors aussi un peu par jalousie que les autres députés l’ont mis de côté? Surtout quand on sait que l’orgueil humain est très fort?

Mais il ne faut pas oublier aussi que chaque fois qu’Amir Khadir marque des points médiatiquement, c’est de la bonne publicité pour son parti, Québec Solidaire. C’était moins évident avant, ça l’est de plus en plus.

Dans le contexte politique actuel, ce député est ce qui se rapproche le plus de l’intégrité aux yeux de plusieurs, dont moi.

Ajout :

C’est complètement absurde dans le fond, mais ça donne l’impression que ça fait peur…

(Dessin : détail d’une caricature de mon cru.)

Ajout (bis) :

Josée Legault parle aussi de ça (entre autres) : http://www.voir.ca/blogs/jose_legault/archive/2011/02/02/l-emp-234-cheur-de-penser-en-rond.aspx

Ce contenu a été publié dans Caricature, Journalisme, médias, opinions, politique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

43 réponses à Pourquoi Amir Khadir a été refusé?

  1. Réponse: parce que Khadir est techniquement un député indépendant, ils peuvent donc le refuser d’office, et comme l’occasion partisane fait le larron…

  2. reblochon dit :

    Ce que j’ai écrit ailleurs après avoir lu : PQ, PLQ : même combat !

    **********
    Mauvaise décision politique du PQ. Le monsieur nous le démontre bien avec une phrase aussi imbécile que PQ, PLQ, même combat. Imaginons ce que l’électorat va nous sortir du même genre ! Misère.

    Déçu de ne pas entendre Khadir qui a une position politique lui permettant presque tous les excès, et généralement on se marre bien de le voir cuisiner les guignols en face de lui, tout en faisant que cela soit perçu comme du courage par la populace et ne comporte aucun risque pour sa carrière politique.

    D’accord sur le principe qu’un type représentant une partie aussi insignifiante de la population ne soit pas invité.

    Par contre c’est désolant quand on sait qu’il est le seul représentant d’un courant de gauche qui peut rejoindre un peu plus que les perdus de QS, surtout quand c’est pour taper sur les néolibéralistes. Un peu comme ne pas inviter Steven Guilbeault pour discuter d’environnement.

    Non le PQ et le PLQ n’ont pas les mêmes intérêts dans ce refus. C’est même étonnant que le PLQ le refuse, juste pour emmerder le PQ.

    Conclusion : c’est une perte nette pour la commission et le débat.
    **********

    Donc normal que le PQ n’en veuille pas, on ne fait pas de pub à ses adversaires politiques. QS joue uniquement dans les plates-bandes du PQ. Aucun comté du PLQ ou de l’ADQ n’est menacé de quelque façon que ce soit par ce parti. Il faut arrêter d’être naïf.

    Normal que le PLQ n’en veuille pas, et cela pour les raisons évoquées par Renart : pugnace, vif, incisif, … il pourrait mettre à mal certains patrons avec de bonnes idées. Et lui devant PKP, ça aurait été du dessert ! Encore mieux que devant Rousseau !

    C’est bien une mauvaise décision politique du PQ pour l’image que le parti va laisser, mais une certitude que Khadir ne marquera pas trop de point sur ce sujet. C’est une mauvaise décision du PLQ qui aurait pu mettre une épine dans le pied du PQ… si ils n’avaient pas eu peur de déplaire à certains de leurs amis patrons.

    La balle est au centre.

  3. Bon point, le PCul aurait pu accepter…et aurait du accepter!

    Renart, tu m’as inspiré un nouveau billet portant sur mes questions sur ce sujet:

    http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2011/02/01/lock-out-au-journal-de-montreal-pourquoi-une-commission-parlementaire-speciale/

  4. Patate dit :

    « Dans le contexte politique actuel, ce député est ce qui se rapproche le plus de l’intégrité aux yeux de plusieurs, dont moi. »

    Dont moi aussi.

    C’est pas ben dur. (Pis j’dis pas ça pour l’en diminuer)

    Ben d’accord avec le fait qu’il aurait probablement fait de l’ombre aux autres députés.

    Toutefois un député si à gauche a un parti-pris évident. Je me demande quel apport « objectif » il aurait pu avoir.

  5. David,

    c’est un détail que je ne connaissais pas, merci de me le pointer.

    Reblochon,

    je te suis presque. Parce que je crois que l’opinion publique est du bord de Khadir. Ça fait vraiment mal paraître tous les autres.

  6. «Toutefois un député si à gauche a un parti-pris évident. Je me demande quel apport « objectif » il aurait pu avoir.»

    Ce propos s’applique à plus ou moins tous les députés. À gauche ou à droite, ils ont pas ,al tous une étiquette dans le front assez facile à voir. Surtout Éric Caire, qui a eu droit de parole alors que, tout comme Amir Khadir, il n’est pas membre de cette commission.

    À en lire les propos rapportés sur Twitter, les deux côtés de la chambre semblaient assez bien alignés avec notre ami Pierre-Karl. La partisanerie l’a une fois de plus emporté. Mais bon, si les députés ont attendu 2 ans de lock-out et de non-interruption de publication du journal.

  7. gillac dit :

    Je crois moi aussi qu’il aurait du être accepté sur cette commission parlementaire. Mon problème est avec le mandat de celle-ci. Je pense que c’est une grosse erreur de se pencher que sur un seul aspect du Code du travail, même si sur cet aspect il y a échappatoire. Le Code de travail est à revoir tant pour contrer les abus patronaux que syndicaux même si je suis conscient du préjugé favorable envers les syndicats. Je crois que les syndicats sont essentiels dans notre société car j’ai bien vu comment mon principal employeur pouvait traiter le non-syndiqué que j’ai été. Cependant j’ai aussi été témoin d’actes mafieux posés par des syndicats; un simple coup d’oeil du côté de la FTQ construction ou des cols bleus de Montréal du temps de Lapierre devraient nous convaincre d’éviter de pencher d’un seul bord.

  8. Darwin dit :

    «Tout simplement par partisanerie à mon avis.»

    Je déteste spéculer sans base d’information…

    Mais c’est encore pire, selon moi, que ce que toi et les commentateurs en disent.

    Tout d’abord, le Journal de Montréal est dans la circonscription de Mercier, représentée par Amir Khadir, contrairement à la boutique le Marcheur, quoiqu’en disent Éric Duhaime et Lysiane Gagnon.

    Ensuite, il est impliqué dans les discussions sur ce conflit depuis le début, ayant même rencontré PKP.

    Finalement (enfin, pour l’instant !) il est à l’origine de la motion qui a engendré cette commission (point non mentionné dans Cyberpresse) ! Ce n’est pas moi qui le dit, mais Radio-Canada :

    «Alors que les libéraux ont rappelé l’importance d’assurer l’équilibre entre les parties syndicale et patronale et que l’opposition a dénoncé l’absence de la ministre du Travail Lise Thériault dans la salle, les membres de la commission parlementaire ont refusé au député de Québec solidaire, Amir Khadir, de participer aux travaux. Il est pourtant à l’origine de la motion qui a engendré cette commission. « En deux ans de présence à l’Assemblée nationale, c’est la première fois que je me voyais refuser un droit de parole en commission parlementaire. », a-t-il dit, sidéré.»

    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2011/02/01/001-commission-briseurs-greve.shtml

    Mais, pour moi, c’est bon signe pour QS : avant les autres partis nous ignoraient, plus maintenant…

  9. Patate,

    « Je me demande quel apport « objectif » il aurait pu avoir. »

    un peu comme le dit Pierre-Luc Daoust, qui peut bien se targuer d’être tout à fait objectif dans une commission parlementaire?

    Pierre-Luc Daoust,

    tout d’abord, bienvenue ici!

    En tout cas, avec Amir, PKP aura peut-être eu quelques sueurs froides… Ce n’est pas négligeable!

    Gillac,

    j’aime bien le propos modéré quant à la question patronale-syndicale.

    Darwin,

    nous spéculons à outrance en effet! Mais y’a pas de mal! 😉

    « Tout d’abord, le Journal de Montréal est dans la circonscription de Mercier, représentée par Amir Khadir, contrairement à la boutique le Marcheur, quoiqu’en disent Éric Duhaime et Lysiane Gagnon. »

    La boutique le Marcheur n’est pas sur Mont-Royal, tout près du JdeM? Je vérifie. Mais oui, c’est sur St-Denis, coin Duluth, mais quand même sur le Plateau. C’est dans une autre circonscription alors!

    « il est à l’origine de la motion qui a engendré cette commission »

    C’est vraiment pas rien ça!

    « Mais, pour moi, c’est bon signe pour QS : avant les autres partis nous ignoraient, plus maintenant… »

    Ça me fait penser à un ajout que j’ai fait tantôt à mon billet (en conclusion) :

    « C’est complètement absurde dans le fond, mais ça donne l’impression que ça fait peur… »

  10. Vince dit :

    Je suis d’accord avec toi qu’il a été refusé par partisanerie pour éviter de faire de la pub à son parti. Par contre, je ne suis pas d’accord avec une partie de ton analyse.

    Populaire, il l’est, mais surtout populiste et démagogue. Pugnace, sans aucun doute, mais surtout manquant de nuance et d’objectivité (comme la majorité des militants et des politiciens de tous les partis confondus).

    Il fait paraître les autres fades ? Pas nécessairement. Celui qui crie le plus fort est aussi celui qui tape le plus rapidement sur les nerfs des autres et qui écoute le moins les autres, celui qui ne fait aucune concession sur ses croyances et opinions. Crier fort et être pugnace n’est en aucun cas lié avec la possession de la « vérité ».

    Khadir aurait-il questionné avec autant de fiel les représentants syndicaux du Journal que PKP? Je suis sûr que non. Il est d’avance biaisé en faveur des syndicats et contre tout ce qui représente l’entreprise privée et la richesse. Cette Commission parlementaire est d’ailleurs une grosse farce.

    Intégrité ? Parce qu’il n’est pas au pouvoir.

    Je persiste à croire au grand danger que serait un Khadir au pouvoir pour le Québec… Heureusement, nous en sommes bien loin.

  11. Vince dit :

    « La boutique le Marcheur n’est pas sur Mont-Royal, tout près du JdeM? Je vérifie. Mais oui, c’est sur St-Denis, coin Duluth, mais quand même sur le Plateau. C’est dans une autre circonscription alors! »

    La circonscription de Mercier (la mienne, représentée par le député Khadir), s’arrête rue Rachel, soit une rue seulement en haut de la Boutique du Marcheur, située coin Duluth et St-Denis, dans Ste-Marie-St-Jacques. À croire qu’il avait bien calculé son acte.

  12. Darwin dit :

    @ Renart

    «mais quand même sur le Plateau. C’est dans une autre circonscription alors!»

    Tu ne savais pas ? Mercier arrête au sud à Rachel, donc cette boutique est dans une autre circonscription :

    http://577.c.pq.org/carte_de_la_circonscription

    C’est dans Sainte-Marie-Saint-Jacques :

    http://www.electionsquebec.qc.ca/documents/swf/carte_2001_v2/afficher-carte.php?lang=fr&bsq=392

    «C’est vraiment pas rien ça!»

    C’est le plus odieux. Sans lui, cette commission n’aurait pas existé et on l’exclut !

  13. Darwin dit :

    @ Vince

    «À croire qu’il avait bien calculé son acte.»

    À croire que Éric Duhaime et Lysiane Gagnon ne sont pas capables de vérifier une information aussi simple avant d’écrire des faussetés dans leurs textes.

  14. lutopium dit :

    Difficile de connaître les vraies raisons qui ont amené les autres députés à refuser l’accèes à Amir Khadir. Quelques réflexions pour ce que ça vaut…

    Je crois que les membres de la commission savaient que Khadir allait bousculer Péladeau. C’est clair qu’il aurait défendu les travailleurs et qu’il aurait trouvé le moyen de rendre PKP inconfortable. D’après ce que j’ai pu en lire, les interventions des députés étaient assez polies.

    On a donc voulu défendre PKP. Parce qu’il est un influent homme d’affaires. Parce que tous les partis politiques semblent vouloir s’éloigner des syndicats. Parce que tous les partis veulent un Colisée à Québec. Etc…

    Croyez-vous que le PQ vient de se tirer une balle dans le pied ? Est-ce que les syndicats deviendront de plus en plus sympathiques envers Qs ? Est-ce que les travailleurs du Québec peuvent maintenant s’identifier à un parti qui est de leur bord ?

    Est-ce qu’on a puni Khadir parce qu’il s’est associé à un mouvement de boycott envers Israël ? (Méchant garçon, vas t’asseoir dans le coin et fermes-la).

    Chose certaine, la démocratie a mangé toute une claque sur la gueule hier. Et le PQ continuera de nous faire croire qu’il est un parti progressiste… Faites-moi rire.

  15. lutopium dit :

    J’oubliais…

    Le Parti Libéral, on le sait, est très proche des chambres de commerce, de l’IEDM et du Conseil du Patronat. Aucun intérêt à laisser parler Khadir.

    L’ADQ est le parti qui rassemble les anti-syndicalistes qui lisent les journaux de Quebecor. L’ADQ a un potentiel extraordinaire avec les jeunes hommes de Québec qui souhaitent le retour des Nordiques. Aucun intérêt à laisser parler Khadir.

    Le PQ a toujours considéré PKP comme un allié. Peu importe qu’il soit de gauche ou de droite, ce qui compte c’est qu’il soit sympathique à la cause (n’est-ce pas reblochon). PKP est un ami intime de Bernard Landry. Le PQ considére Qs comme une tache à marde qui vole des votes. Aucun intérêt à laisser parler Khadir.

    Mais il continuera à parler. Et les québécois auront toujours plaisir à l’entendre.

  16. RichDaraiche dit :

    À voir ce qui se passe ici, comment les parties politiques se comportent et les révolutions qui se passent de l’autre côté de l’océan, il va falloir en faire une ici, en votant massivement pour Québec Solidaire ou du moins dans les sondages dire que nous allons voter Québec Solidaire, c’est le seul moyen de faire bouger les dinosaures (PQ et PLQ).

  17. Vince dit :

    @Darwin :

    «À croire que Éric Duhaime et Lysiane Gagnon ne sont pas capables de vérifier une information aussi simple avant d’écrire des faussetés dans leurs textes.»

    Que viennent faire ces personnages sans lien avec mon intervention …? Quel est le lien avec la façon dont se comporte publiquement le député Khadir et ces deux individus ? Fait-il ses actes et ses discours en fonction de ce que ces deux individus font et disent…?

    À propos de la « pugnacité » de Khadir, voir ce texte du Devoir :

    http://www.ledevoir.com/politique/quebec/315856/quebec-solidaire-en-rencontre-editoriale-au-devoir-metro-khadir-s-en-prend-a-lucien-bouchard

    Les commentaires de l’article sont intéressants et montrent à quel point les vierges s’offensent lorsque l’on montre l’idole Khadir sous son jour humain.

    À noter qu’il portait un macaron contre le Journal de Montréal, ce qui en dit long sur son objectivité et son intégrité… Cet homme n’a aucune crédibilité, comme tous les autres politiciens et militants. Son discours est absolument prévisible et ramassé sur un extrême de la pensée.

  18. @Vince

    Khadir ne sera jamais au pouvoir avec de telles idées répressives, alors pourquoi vous vous en faites autant?

    « Khadir aurait-il questionné avec autant de fiel les représentants syndicaux du Journal que PKP? Je suis sûr que non. »

    Gérard Averell Dalton aurait-il questionné avec autant de fiel PKP que les représentants syndicaleux du Journal PKP? Je suis sûr que non.

  19. « Il est d’avance biaisé en faveur des syndicats et contre tout ce qui représente l’entreprise privée et la richesse. »

    Gérard Averell Dalton est d’avance biaisé en faveur de tout ce qui représente l’entreprise privée et la richesse et contre les syndicats.

  20. « À noter qu’il portait un macaron contre le Journal de Montréal, ce qui en dit long sur son objectivité et son intégrité… Cet homme n’a aucune crédibilité, comme tous les autres politiciens et militants. Son discours est absolument prévisible et ramassé sur un extrême de la pensée. »

    À noter que Gérard Averell Dalton est en faveur de financement public partiel des futurs Nordindes de PKP, ce qui en dit long sur son objectivité et son intégrité… Cet homme n’a aucune crédibilité, comme tous les autres politiciens et militants. Son discours est absolument prévisible et ramassé sur un extrême de la pensée.

  21. Qu’aimez-vous mieux entre les deux options suivantes?

    1) Khadir appuie un boycott anti-sioniste.

    2) L’ensemble de l’Assemblée Nazionaleuse du Québec qui appuie les fucking criminal troops des Farces Armées Militaro-Terroristes Cacanadian, sous la bénédiction de Duhaime et de Gagnon.

  22. Vince dit :

    @David:

    Même erreur que fait Darwin: l’homme dont il est absolument question dans l’article de Renart est M. Khadir. Je réponds à l’analyse de Renart sur la personnalité de M. Khadir avec laquelle je ne suis pas d’accord. Renart n’a pas parlé ici de Pierre-Jean-Jacques ! Pourquoi toujours revenir à Pierre-Jean-Jacques lorsque l’on critique la personnalité publique — actions et discours — de M. Khadir ? Si Renart avait fait un billet louangeant le Dalton en question ou les deux autres que nomme Darwin, j’aurais répondu peut-être tout comme toi et Darwin, après m’être renseigné à leur sujet. Mais ça n’a tout simplement aucun lien avec mon intervention actuelle concernant l’article de Renart.

    Aurais-je dû répondre : « Renart, je ne suis pas d’accord avec ton analyse de la personnalité du député Khadir. Monsieur Dalton est démagogue et biaisé et des journalistes font mal leur travail. » Cela n’a aucun lien ! C’est un détournement du sujet pour éviter de parler du sujet.

    Démontrez-moi plutôt que j’ai tort, que Khadir n’est pas biaisé, qu’il est objectif, que son discours est nuancé, non situé à l’extrême, non démagogique, qu’il est prêt à changer d’opinion sur un sujet en écoutant les autres, etc. J’ai peut-être tort, puisque je suis bien seul il me semble à considérer ainsi la personne qui me représente (et dont, par extension, je puis me permettre de critiquer tout écart). J’ai l’impression que mon député oublie qu’il doit représenter d’abord tous les citoyens de sa circonscription, et non son parti.

  23. Vince dit :

    «Qu’aimez-vous mieux entre les deux options suivantes?»

    Faux dilemme.

  24. lutopium dit :

    @Vince,

    Évidemment que Khadir est biaisé ! En êtes-vous surpris? Khadir, F. David et le parti qu’ils représentent sont solidaires des travailleurs du Journal de Montréal. Ne lisez-vous pas les journaux ? Connaissant Khadir, il aurait probablement posé de bonnes questions, il aurait probablement mis PKP dans l’embarras, comme il a osé le faire avec Rousseau lors de la commission parlementaire qui a étudié les déboires de la Caisse de Dépôt. L’avez-vous traité de « biaisé » à ce moment là ?

    Et combien de fois Khadir doit-il s’excuser pour le geste qu’il a commis devant la boutique Le Marcheur ? Deux, cinq, dix? Doit-il faire pérélinage à Ste-Anne-de-Beaupré ? Il a tenté de s’expliqué avec Dutrizac (qui l’a traité come un bandit), avec Dumont et par écrit sur le site de Qs. Ce n’est pas suffisant ? Que doit-il faire pour que les gens comprennnent qu’il ne faisait qu’appuyer une démarche déjà approuvée par son parti (campagne de boycott BDS) ?

    Pourquoi la droite ne s’est-elle pas révoltée lorsque le PAJU a commencé son boycott devant Le Marcheur en octobre 2010? Pourquoi s’est-elle tout à coup réveillé lorsque Khadir a participé à l’évènement en décembre ?

    À mon avis, l’inconfort de certains face à Khadir sent l’islamophobie à plein nez.

    Désolé pour avoir un peu dérapé.

  25. Vince,

    « J’ai l’impression que mon député oublie qu’il doit représenter d’abord tous les citoyens de sa circonscription, et non son parti. »

    il a été élu pour ses convictions et celles qu’il partage avec son parti. S’il fallait qu’il intègre tout et son contraire pour faire plaisir aussi à ceux qui comme toi n’ont pas voté pour lui, il serait pris au piège.

    Tu as une drôle de conception de la députation.

  26. Faux dilemme pour vous Vince, parce que vous êtes contre les deux options?

    Si Khadir doit s’excuser par rapport à boycott anti-sioniste, les autres députés de l’Assemblée Nazionaleuse du Culbec doivent s’excuser d’avoir appuyé des militaro-terroristes! Et personnellement, je n’ai rien à cirer des conneries de la boutique La Marcheur!

    « Démontrez-moi plutôt que j’ai tort, que Khadir n’est pas biaisé, qu’il est objectif, que son discours est nuancé, non situé à l’extrême, non démagogique, qu’il est prêt à changer d’opinion sur un sujet en écoutant les autres, etc. »

    Je n’ai jamais prétendu le contraire, mais il faudra que ceux qui critiquent Khadir, comme Duhaime et Gagnon les militaro-terroristes, assument ce qu’ils défendent!

  27. Vince dit :

    @Lutopium:

    C’est très mal me connaître (mais l’impersonnalisation d’Internet en est sans doute la faute) que de m’associer à la droite et à l’islamophobie (en passant, je pensais que Khadir était athée, vous me surprendriez s’il était musulman), si c’est un sous-entendu… cela me fait même sourire. Parler de religion serait ici un tout autre sujet, mais sachez seulement que je suis un fervent critique des religions (toutes), incluant l’islam et le judaïsme, et surtout de la religiosité. J’essaie d’être aussi un fervent critique des mauvais raisonnements, surtout chez ceux qui parlent plus fort que les autres et qui sont idolâtrés par beaucoup ou qui ont beaucoup d’espace médiatique, bien que j’en fasse moi-même aussi, évidemment, tout en le reconnaissant si l’on me corrige.

    N’a-t-on plus simplement le droit de critiquer nos élus dans cette province …? J’aurais moi aussi souhaité entendre M. Khadir à cette commission absurde et je déplore les règles qui régissent le fonctionnement absurde de ces commissions. J’aurais beaucoup aimé aussi entendre les réponses de PKP aux questions de M. Khadir.

    J’en ai un peu contre les idéologies, surtout réactionnaires, quel qu’en soit le côté. Au diable le manichéisme.

    @Renart:

    Même si je n’avais pas voté pour M. Khadir, un député devrait, une fois élu, représenter tous les citoyens de sa circonscription, pas seulement ses amis. Il est de mon droit le plus fondamental de critiquer un élu, comme il est du reste du droit de cet élu de critiquer tout ce qu’il veut.

  28. Vince,

    tu remarqueras que je ne critiquais vraiment pas ton « droit le plus fondamental de critiquer un élu »… Mais je ne crois pas que son devoir de représentation l’empêche d’agir selon ses convictions, qui sont bien sûr critiquables!

    Donc, j’ai une question : comment fait-on ça ultimement « représenter tous les citoyens de sa circonscription »?

    Je regarde l’horizon et dans le passé et je ne vois aucun député l’avoir fait dans l’absolu pour tous. Cette idée de représentativité est plus un voeu pieux qu’autre chose… Ça ressemble plus à représenter ses électeurs, ‘mettons.

  29. Vince dit :

    @Renart:

    C’est bien sûr une utopie, sinon je ne le critiquerais pas ! Comme il ne représente pas ma voix, mais uniquement mon argent, je me permets bien de le critiquer, comme je critique d’ailleurs tous les autres élus, puisqu’aucun ne me représente.

  30. Vince,

    j’ai écris :

    « Ça ressemble plus à représenter ses électeurs, ‘mettons. »

    Mais il faudrait que j’ajoute qu’il faut bien sûr qu’un député représente en général les intérêts de tous sur certains aspects plus, comment dire, « administratifs « . Pour ce qui est des convictions, c’est moins simple.

  31. lutopium dit :

    @Vince, j’aurais du prendre la peine de diviser mon commentaire en deux parties car, vers la fin, je ne m’adressais pas à vous directement. C’est vrai qu’on ne se connait pas et veuillez me pardonner si j’ai eu le réflexe de vous associer à la droite. Voilà au moins une chose de réglée !

    Je suis un membre actif de Qs et je me permet de critiquer M. Khadir. Il n’est pas parfait !

    Évidemment, vous avez le droit de critiquer votre député. Et vous avez même le privilège de lui faire part de vos revendications ! D’ailleurs, Amir est un des rares députés québécois à présenter un bilan de session devant ses électeurs tout en leur demandant de lui faire part de leurs idées…

    Je crois qu’on s’entend finalement pour dire qu’il est dommage qu’Amir n’ait pas eu droit de parole hier matin.

    Oups, j’oubliais, vous avez raison, Amir est un non-croyant. Cependant, l’islamophobie est également « une attitude considérée comme discriminatoire à l’encontre des personnes de religion musulmane, et par amalgame, des résidents d’origine maghrébine ou arabe » – Wikipédia.

    Je crois que bien des occidentaux ont développé une certaine forme d’islamophobie depuis le 11 septembre 2001. On a qu’à écouter des types comme Éric Duhaime, qui traite Amir de tous les noms, pour comprendre que l’islamophobie est bien présente parmi nous.

  32. Je suis d’accord avec les deux derniers commentaires de Vince!

    Ceci dit, je ne trouve que certains ont trop monté en épingle l’insignifiance de « l’affaire Le Marcheur »…

  33. Augustin Meaulnes dit :

    Vite de-même, je dirais que c’est parce qu’Amir a tellement tendance à faire dans l’hyperbole que ça détourne l’attention des vrais débats.

    Un gars a beau ne pas avoir sa langue dans sa poche, de dire « les vrais affaires », ça ne fait pas de lui un gars sur qui on peut se fier quand c’est le temps de se retrousser les manches et de faire du vrai travail. Cette commission parlementaire ne donne pas l’impression de s’être lancé dans un débat partisan. Quand Quebec-Solidaire sera l’opposition officielle, Khadir pourra prendre toute la place qu’il voudra, quand il voudra.

    Pour l’instant, il n’est qu’un député parmis 125. C’est aussi ça la démocratie.

  34. « Cette commission parlementaire ne donne pas l’impression de s’être lancé dans un débat partisan. »

    C’est quand même un peu partisan (on a vu hier avec le biais partroneux, et ca explique en partie l’absence de Khadir), mais pas assez partisan pour que la même procédure soit utilisée dans la Commission Tabarnache ou pour débattre sur l’industrie des enveloppes brunes…

  35. Augustin Meaulnes dit :

    Un instant. Est-ce que laisser parler quelqu’un avec qui on n’est pas nécéssairement d’accord est une preuve de partisanerie? J’attend de mes élus en commission parlementaire qu’ils écoutent les deux bords d’un débat. Les syndiqués ont été parfaitement entendu, tout comme les gens de l’Empire et leurs perroquets patronaux.

  36. Darwin dit :

    @ Vince

    «Il est de mon droit le plus fondamental de critiquer un élu, comme il est du reste du droit de cet élu de critiquer tout ce qu’il veut.»
    «Il est de mon droit le plus fondamental de critiquer un élu»
    «je me permets bien de le critiquer»

    S’il y a quelque chose qui est répandu au Québec et partagé par presque tous les citoyens, c’est bien de critiquer les politiciens ! Je ne vois personne ici vous reprocher de le faire. Donc, vous n’avez pas besoin de le répéter à chaque commentaire comme si cela était un comportement original ou contesté.

    Par contre, nous sommes nombreux à ne pas être d’accord avec certains reproches que vous lui faites, dont celui de ne pas représenter les idées de tous les citoyens de sa circonscription. De même que Jean Charest applique un programme différent de ceux du PQ, de l’ADQ et de QS, et qui ne correspond pas aux désirs de tous les Québécois, Amir Khadir met bien sûr de l’avant les idées de QS. C’est sur cette base qu’il a été élu. C’est s’il ne le faisait pas qu’on aurait raison de le critiquer ! Par contre, rien ne empêche de critiquer ses idées, comme je ne me retiens pas de critiquer les politiques du PQ, de l’ADQ et du PLQ !

    Par contre, il reçoit à son bureau des gens de toutes tendances et tente de les aider, quand il le peut.

    @ Lutopium

    «Amir est un des rares députés québécois à présenter un bilan de session devant ses électeurs tout en leur demandant de lui faire part de leurs idées…»

    J’ai participé aux deux rencontres qu’il a organisées à cet effet. Si la grande majorité des participants étaient sympatiques à QS, ce n’était pas le cas de tout le monde. Deux soirées enrichissantes…

    Ça, c’est un exemple d’un député qui réalise ses promesses !

    P.S. Il semble qu’il sera à TLMEP dimanche… Durant le Super Bowl ! Quel conflit cornélien… 😉

  37. Augustin Meaulnes

    « Est-ce que laisser parler quelqu’un avec qui on n’est pas nécéssairement d’accord est une preuve de partisanerie? »

    il y a quelque chose qui cloche avec cette phrase.

  38. reblochon dit :

    « ce qui compte c’est qu’il soit sympathique à la cause (n’est-ce pas reblochon). » Oui ce qui compte, comme pour tout parti politique, c’est d’avoir des gens sympathiques à notre cause. Sauf que PKP nous tire plus souvent dessus qu’il nous aide. Et je ne te parle pas de l’image du monsieur. On gagnerait bien plus d’appui de toutes sortes en tirant dessus qu’en continuant de faire copain avec. Donc que la direction ait des ententes avec ok, que la base militante souhaite faire copain avec ce néo-libérale … plutôt mourir !

  39. lutopium dit :

    @reblochon: touché !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *