Malades comme des cochons

C’est drôle comment une poignée de morts de la grippe porcine sont capables de faire vibrer la corde panique. Et je ne suis pas en reste, le mot « pandémie » a ce pouvoir de faire bourdonner mon cerveau. Encore plus, le père que je suis rajoute une couche d’inquiétude à coup sûr.

(Lire la suite sur BV!)

Ce contenu a été publié dans opinions, santé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Malades comme des cochons

  1. Il faut dire qu’on l’a échappé belle avec le SRAS il y a quelques années, mais Toronto a perdu plusieurs malades ainsi que des infirmières et médecins qui furent infectés comme une trainée de poudre.

    Gardez-vous un masque N95 dans un tiroir. On ne sait jamais…

    C’est fou ce qu’un virus virulent peut faire des ravages rapidement dans le monde ouvert d’aujourd’hui…

    Ne pas paniquer, mais ne pas prendre à la légère…

  2. Drew dit :

    Doit être pour ça que j’ai pas de nouvelles de mon père depuis son retour du Mexique…

  3. Cybèle dit :

    Cela ne m’inquiète nullement. Mais quelque part en moi, je me dis, il ne faut pas que la suite des évènements me donne tort.

    Je viens d’apprendre qu’il a deux cas au Québec. Dans mon coin du pays en plus.

    Hé bien là, moi je ne sors plus, je ne reçois plus. Je me mets en quarantaine. À partir de maintenant, il est strictement défendu de s’approcher de ma maison pour quiconque à plus d’un kilomètre. De plus je jette tout le porcs que j’ai dans le congélateur.

    Cela tombe bien, j’attends pour demain les vérificateurs de l’impôt. 🙂

  4. Nicole dit :

    @Cybèle,
    tu peux jeter tout le porc que tu veux au poubelle, mais la grippe porcine est une infection virale. Celle-ci se transmet par aérosol c’est-à-dire par les gouttelettes contenues dans l’air, par les sécrétion du nez et de la bouche et par le lisier (urine et excréments).

    Le danger de ce virus, actuellement, c’est qu’il est transmissible d’homme à homme et qu’il est volatile. Bref, c’est une grippe comme tant d’autres, la seule différence c’est qu’elle est transmisse par les porcs, mais ce n’est pas rare que cet espèce animal transmette des virus à l’homme. Les rats également peuvent être affectés par les même maladies que nous, raison pour laquelle d’ailleurs, ils sont utilisés comme cobaye pour les recherches scientifiques.

    Enfin, je suis d’avis qu’il ne faut jamais s’alarmer outre mesure, mais être vigilant ça ne coûte rien à personne… ou juste quelques sous, si on se procure des masques N95. En Asie les gens qui sont malades portent des masques pour éviter de contaminer les autres, je ne comprends pas comment se fait-il que dans une civilisation comme la nôtre, les gens toussent sans même se mettre la main devant la bouche. Le masque devrait être obligatoire par respect pour autrui. Peut-être que les gens cesseraient de regarder les autres de travers s’ils avaient eux-même à porter un masque pour un simple rhume!

    Sinon, il faudrait au moins opter pour des pratiques qui minimiseraient la transmission possible d’un quelconque virus du rhume ou de la grippe ou autre.

    Il est toujours bon d’avoir quelques réserves de nourriture et d’eau, disons une trousse d’urgence au moins pour trois jours. (http://www.getprepared.ca/knw/kt/kt-fra.aspx). Il y en a qui suggère des réserve pour survivre trois mois… mais bon, la question est aussi pourquoi vouloir survivre??? eheheh mais ça c’est une autre histoire!

  5. Vincent,

    « Ne pas paniquer, mais ne pas prendre à la légère… »

    ça résume bien.

    Drew,

    dois-je rire ou pleurer?

    Cybèle,

    « Cela tombe bien, j’attends pour demain les vérificateurs de l’impôt. »

    hé hé!

    Nicole,

    « Le danger de ce virus, actuellement, c’est qu’il est transmissible d’homme à homme et qu’il est volatile. »

    en phase 3, où ça en est, selon Wikipédia : « quelques personnes sont infectées, mais il ne se fait pas de transmission de personne à personne ou que très rarement et seulement avec contact très étroit entre des personnes infectées. »

  6. Nicole dit :

    Renart, j’ai bien lu ton article.

    On tente de calmer les populations… mais une grippe demeure une grippe et c’est un virus transmissible. Je vous invite à lire au sujet de la grippe porcine (qui n’est pas une nouveauté en passant) Foires aux questions – http://www.phac-aspc.gc.ca/alert-alerte/swine-porcine/faq_rg_porcine-fra.php

    Autre chose qu’il faut comprendre c’est qu’une pandémie ne signifie pas nécessairement catastrophe internationale et mort par millier. Il s’agit juste une façon de dire qu’un virus se propage à travers le monde. Le virus peut-être bénin, ce qui est souvent le cas. Les grippes en tout genre peuvent faire mourir certaines personnes… celle-ci est légèrement plus coriace puisqu’elle affecte de beaucoup les voies respiratoires. Les personnes ayant un système affaibli pourraient en souffrir davantage.

    Et même si la transmission est rare, uniquement dans des cas de proximité importante, elle existe! J’ai connu ça moi, les excuses liées à une dite maladie rare. Rare ou pas, une fois que tu l’as t’en a rien à cirer de sa rareté! Tu veux juste trouver une solution.

    «Oui le virus est contagieux. Puisque plusieurs personnes affectées au Mexique et aux États-Unis n’ont pas été en contact direct avec des porcs, nous savons que le virus s’est propagé d’une personne à une autre.»

    «Non. Les cas humains de la grippe porcine signalés au Canada et aux États-Unis étaient moins graves que ceux qui ont été signalés au Mexique. Tous les cas signalés au Canada et aux États-Unis jusqu’à présent se sont rétablis.» Agence de la santé publique du Canada.

  7. Nicole,

    tout ce que je dis c’est qu’on dit dans les médias qu’on en est seulement à la phase 3. J’ai l’impression, avec ton discours, que nous en sommes à la phase 4 et même 5…

  8. Et puis tiens, je viens de voir (sur Twitter via un twit de Michelle Blanc) la réponse à la question :

    Devrais-je m’inquiéter de la grippe porcine?

    Réponse :

    http://shouldibeworriedaboutswineflu.com/

  9. Cybèle dit :

    @Nicole; je le savais pour le porc. Mon texte ce voulais humoristique.
    Mais, je te remerci pour toute l’information à propos de cette grippe, j’en prends bonne note.

  10. Monté au niveau 4 sur 6 aujourd’hui.

    Contrairement au SRAS, j’ai cette fois-ci un mauvais pressentiment. Et mon flair clinique me trompe rarement. Espérons qu’il se trompe, qu’il se trompe énormément.

    La souche virale est un mélange de souche aviaire, porcine et humaine. Un beau cocktail.

    Ça se propage beaucoup plus vite que le SRAS. Shit.

    Le pire avec ces pandémies, c’est qu’elles tuent non pas les bébés et les vieux, comme la grippe ordinaire, mais les jeunes en santé de 20-40 ans.

  11. Cybèle dit :

    @Vincent Sremed; Je te dis que tu es encourageant toi!

    Il y a un petit quelque chose qui me dit que ton âge se situe entre 20 et 40 ans.

  12. Cybèle dit :

    Hé bien, je vais te dire pourquoi je m’inquiète pas.

    je ne suis pas un bébé, je ne suis pas vieux et je n’ai pas entre 20 et 40 ans ans. 55 🙂

  13. Ce qui peut sembler étrange dans tout ça, c’est qu’on s’inquiète peu de choses potentiellement graves et qu’on s’inquiète beaucoup sur des choses insignifiantes!

    http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2009/04/28/grippe-porcine/

  14. qu’on s’inquiète peu sur des choses potentiellement graves

  15. Renart, le site que tu donnes pour savoir si on devrait s’inquiéter ne me rassure pas (on ne peut comparer un virus avec des accidents, etc.).

    Moi, je suis inquiet aujourd’hui, et pas à cause des médias.

    Ce n’est pas le nombre de mort pour l’instant qui importe, c’est la virulence du virus qui se propage comme une traînée de poudre. C’est exponentiel. À ce rythme, imagine dans quelques semaines… La pandémie est inévitable.

    Ce qu’il faudra savoir ensuite (et on le saura bien assez vite), c’est le taux de létalité de ce virus chez les gens infectés. Si on parle de 8%, cela fera beaucoup de morts en très peu de temps. Morts jeunes et inévitables, la grippe frappe aveuglément. Si l’on parle de moins de 1%, il y aurait moins lieu de s’inquiéter quoique 1% de 100000 (disons) Montréalais infectés, ça fait 1000. Assez pour faire déborder les hôpitaux et les lits de soins intensifs.

    Je crois que nous n’avons jamais été aussi proche de vivre un 1918……..

  16. C’est pour cette raison que je prétend qu’on s’inquiète beaucoup sur des choses insignifiantes mais peu sur des choses potentiellement graves.

  17. Héhé ! J’adore ton montage photo.

  18. David Gendron,

    je suis allé lire ton billet. Je te réponds ici, y’a trop de parasites par chez toi… 😉

    Je suis d’accord. On voit comment l’insécurité est dogmatique et non pragmatique.

    Vincent,

    je comprends tout ce que tu écris, mais je ne vais pas m’inquiéter à m’en rendre malade… 😉

    Daniel Labonté,

    « Héhé ! J’adore ton montage photo. »

    merci, mais c’est pas de moi…

  19. Ça c’est sûr, on n’a pas besoin de s’inquiéter pour cette grippe, car elle viendra si elle le veut bien !

    La dernière pandémie de grippe date de 1968.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *