Facebook, outil parfait de propagande djihadiste

Capture d'écran : illustration de Mathieu Méron pour Rue89

Capture d’écran : illustration de Mathieu Méron pour Rue89

L’algorithme de Facebook serait un outil puissant pour l’endoctrinement djihadiste, selon une expérience immersive menée par un journaliste de rue89.

Un contact en seulement 4 jours

Ce qu’il a fait, c’est de se créer un faux profil Facebook crédible, afin de voir s’il pouvait se faire recruter rapidement par des djihadistes. « Son fil d’actualité s’est rapidement transformé en lieu de propagande pour cette cause. » Et après seulement 4 jours, on lui offrait un contact avec des djihadistes en Syrie.

Variation sur un même thème

Son constat, c’est que l’algorithme de Facebook, supposé simplement aider l’utilisateur à recevoir sur son fil d’actualité des publications qui l’intéressent, tend à transformer les fils d’actualités en variations sur un même thème. Le journaliste Mat Honan, de Wired, l’avait bien montré récemment avec son expérience qui consistait à cliquer « J’aime » sur pratiquement tout.

Facebook, facilitateur de propagande

Étant donné que la propagande consiste surtout à répéter un message, Facebook devient alors l’outil parfait puisqu’il faut bien qu’il y ait à la base l’étincelle d’un intérêt pour que la propagande fonctionne. Il a simplement fallu que le journaliste Gurvan Kristanadjaja inscrive dans son faux profil un intérêt pour l’Islam pour qu’on lui offre de mettre la main dans l’engrenage du djihadisme. Ce qu’il a bien sûr fait pour le bien de son expérience.

Dans l’entonnoir

Maintenant, on peut voir un peu plus Facebook comme un entonnoir où nous sommes en déséquilibre, quelque part en haut. Plus nos intérêts seront clairs et facilement manipulables, plus Facebook aura tendance à nous faire sombrer dans les profondeurs de cet entonnoir, dans le confort de nos intérêts.

Ça n’a pas vraiment de répercussion fâcheuse si notre intérêt principal est la musique, par exemple, mais comme on le voit avec cette histoire, ça peut être tout autrement. Quoique, peut-on vraiment penser que de promouvoir le contraire de la diversité des informations et des opinions soit une bonne chose?

L’avenir de Facebook

Quoi qu’il en soit, il serait surprenant que Facebook change quoi que ce soit, puisque c’est une entreprise privée qui fait son argent avec les résultats de cet algorithme. On peut toujours espérer.

Sinon, on peut se douter que la place particulière que prend Facebook dans le monde des médias sociaux n’est pas immuable et qu’on passera à autre chose.

Ce côté sombre sera une raison de plus pour l’abandonner.

*******

Le texte complet vaut vraiment la peine d’être lu et vu, pour les illustrations et la mise en page originale, et c’est par là : Comment Facebook m’a mis sur la voie du djihad

 

 

Suivez-moi sur Facebook et Twitter

Ce contenu a été publié dans Opinion, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Facebook, outil parfait de propagande djihadiste

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *