Une réponse à Chercher le trouble… (bis)

  1. Reblochon dit :

    10000 ans de persecution, tu ne te rends pas compte ! 20000 ans !

    Ha ha ha ! Bienvenu sur terre.

  2. CarolineG dit :

    Jamais on ne sera compris à la mesure de ce qu’on veut dire. Et je ne fait que repenser à certains de mes propres jugements pour savoir de quoi je parle… Du fait qu’on est tout seul dans notre propre tête, personne ne pourra jamais se figurer ce qui s’y trame, et comme les mots finissent toujours par corrompre les dites pensées, nous sommes nous-mêmes à risque de ne pas s’auto-comprendre, et encore moins de se justifier. Quand on fait le choix de bloguer, il faut entre autres assumer qu’on va déranger. Même les blogues les plus insignifiants dérangent, ne serait-ce justement qu’à cause de leur insipidité… On ne s’en sort pas. À moins de s’en foutre gaiement… ;o)

  3. Ah misère…

    La ligne est parfois très mince, selon moi, entre incompréhension et mauvaise foi.

  4. Gradlon dit :

    Voilà l’une des raisons pour lesquelles je publie sous un pseudonyme. J’avais déjà expérimenté l’incompréhension sur des forums avant de me lancer dans la blogosphère, alors je connaissais l’utilité d’un pseudonyme protégeant ma réputation «réelle» (par opposition à la réputation «virtuelle») contre les incompréhensions et la mauvaise foi de toutes sortes.

  5. Hélène dit :

    Monsieur L’éveillé,

    Je réponds à votre demande.
    Je me cite :

    « Voyez-vous, le peuple juif a une histoire qui ne ressemble à aucun autre peuple. C’est cela dont il nous faut tenir compte. Si cela nous amène éventuellement à avoir plus de classe, plus de rigueur et plus de délicatesse envers tous les autres peuples, on aura appris quelque chose. Savoir dialoguer de manière pacifique. Je fais un rêve moi aussi, l’espace d’une poésie ! »

    Je ne parlais pas de l’image publiée dans le journal The Suburban mais de la vôtre. Je n’ai pas dit que la première était de bon goût ou « correcte » mais je pense que ma citation va dans ce sens ! Je croyais que vous l’aviez lu car vous savez lire au 2e degré dites-vous.

    Maintenant, pour ceux et celles qui serait intéressés à la discussion « réelle » sans épithète, vous trouverez sur ce lien ce dont il est question.

    http://renartleveille.wordpress.com/2007/10/26/le-bnai-brith-aurait-du-tourner-sa-langue-sept-fois-avant-de-parler/#comment-5017

    Quand je parle de se situer dans un contexte, je parle du contexte international, bien évidemment! Quand on connaît un peu l’histoire, on a pas vraiment envie qu’elle se répète.

    En ce qui concerne mes intentions et mon niveau de compréhension des êtres et des choses, je ne pense pas que ce soit d’un grand intérêt. J’imagine que si vous piblier sur Internet vos mots et vos images, vous espérez des réactions. La mienne se voulait respectueuse et honnête.

    Bonne fin de journée, Hélène

  6. Voyons Renart, c’est toi qui est haineux! Les séparatistes doivent toujours mieux se conduire que les fédéraleux! David Gagnon va t’inclure dans sa liste d’anti-sémites séparatistes, ce qui invalide le projet séparatiste!

    Un autre grand syllogisme:

    Le PQ est séparatiste.
    Le B’nai Brith est contre la séparation du Québec.
    Donc séparatisme=anti-sémitisme!

  7. escorts100 dit :

    La règle d’or: seul un noir peut se moquer de la traite négrière, seul un juif peut faire des blagues de mauvais goût sur sa propre tribu…

    Ce billet pose tout de même une question fondamental: comment répliquer aux images haineuses produit par certains hystériques habitant l’Ouest de l’île de Montréal.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Quebec_bashing
    http://en.wikipedia.org/wiki/Anti-Quebec_sentiment

    In a 1993 financial analysis bulletin sent to 275 people, broker Richard Lafferty compared the then leader of the Bloc Québécois, Lucien Bouchard, and the then leader of the Parti Québécois, Jacques Parizeau, to Adolf Hitler, and their tactics and his tactics. Parizeau was said to have been especially affected, being the widower of Polish author Alice Poznanska, who saw the horrors of the Third Reich first hand. The two politicians sued Lafferty for defamation, demanding $150,000 in reparation.

  8. @Hélène

    Le point de Renart est le suivant: pourquoi le B’nai Brith peut faire une telle chose et que les séparatistes n’y ont pas le droit?

    Pourquoi le B’nai Brith se permet d’être raciste alors que les séparatistes ne le peuvent pas?

  9. Hélène dit :

    Recadrons Anarcho-pragmatisme…il est question d’une image : celle qui associe les juifs au kkk

    Lisez la conversation calmement et dans son intégralité, ¸a vous donnera une meilleure idée des nuances à apporter à vos conclusion.

    Cordialement, Hélène

  10. De plus, l’image de Renart est tout à fait appropriée concernant la politique sioni-fasciste en Israël.

  11. Pourquoi peut-on associer les séparatistes au KKK mais pas le B’nai Brith?

  12. , ou plutôt en Palestine.

  13. En fait, on peut encore plus simplifier le syllogisme.

    Le B’nai Brith est contre la séparation du Québec.
    Donc séparatisme=anti-sémitisme!

  14. Hélène dit :

    A-P

    Êtes-vous certain de faire bon usage du mot « raciste » ?

    Considérez les contextes géo-politique d’Israel et du Québec, considérez les questions des guerres et des idéologies de ces deux contextes, considérez l’histoire.

    Maintenant, avoir des positions différentes, avoir des regards, des analyses différentes c’est possible. Cela, à mon humble avis, ne permet pas de dire n’importe quoi, n’importe comment sans se soucier des impacts des images et des mots ICI et AILLEURS.

    Hélène

  15. Allez voir David Gagnon le pro-terroriste islamophobe primaire, ça vous fera mouiller votre petite culotte.

    Désolé Renart, mais quand une personne s’abaisse à de telles niaiseries, ça ne ne gêne plus de lui dire une telle vulgarité!

  16. Hélène dit :

    Peut-être avez-vous une vision restreinte de ce qui se passe là-bas ? Et en Europe…Et dans les pays arabes…

    Lisez-vous le Monde Diplomatique ?
    Lisez-vous The économist ?
    Écoutez-vous les nouvelles provenant d’Israel ?

    Connaissez-vous des gens qui sont morts dans CES pays ?

    Hélène

  17. antagoniste.net est un site très érotique pour les sioni-fascistes de votre genre.

  18. Vous êtes peut-être Hélène Beaulieu, celle qui a déjà écrit dans le blogue du QL pour leur demander d’appuyer l’impérialisme américain.

    http://www.leblogueduql.org/2005/07/on_ne_peut_se_p.html

    Si tel n’est pas le cas, la coincidence est frappante.

  19. Hélène dit :

    « Si cela nous amène éventuellement à avoir plus de classe, plus de rigueur et plus de délicatesse envers tous les autres peuples, on aura appris quelque chose. Savoir dialoguer de manière pacifique. Je fais un rêve moi aussi, l’espace d’une poésie ! »

    Sinon, je préfère discuter ailleurs. De toute manière, les questions sont posées.

    Merci pour cette préparation de donner du contenu à mes préparations de cours.

    Hélène

  20. Hélène dit :

    Vous tentez de noyer le poisson mais il nage bien !

    Bonne fin de soirée, Hél`ne

  21. Vous êtes professeur en plus. Une autre preuve que le fémi-fascisme nuit à l’éducation!

  22. Hélène dit :

    Recadrons : L’image…

    Il n’était question que de cela dans ma conversation avec l’hôte de ces lieux.

  23. Si vous lisiez un peu plus Le Monde Diplomatique, vous sauriez que les Israéliens procèdent à du nettoyage éthnique en Palestine.

    http://uhec.net/2008/03/31/622/

  24. Pourquoi l’image est correcte quand il s’agit de racisme anti-séparatiste?

    Ce n’est pas sans raison que Renart avait publié ce billet.

  25. Ah ces paranoïaques de la drouate étatiste et l’apologie de l’état de crise permanent…

  26. Hélène dit :

    Lisez plus, lisez encore…Vous découvrirez autre chose. Bien d’autres choses ont été écrites. Méfiez-vous des ombres de la caverne de Platon !

    Pourquoi l’image est correcte quand il s’agit de racisme anti-séparatiste? dites-vous.

    Bravo de « poser une question » On avance…

    Je n’ai jamais dit ça !

    Lisez : “Si cela nous amène éventuellement à avoir plus de classe, plus de rigueur et plus de délicatesse envers tous les autres peuples, on aura appris quelque chose. Savoir dialoguer de manière pacifique. Je fais un rêve moi aussi, l’espace d’une poésie !”

    Et aller voir TOUTE la conversation avant d’interpréter mes paroles ou mes intentions.

    Et surtout, calmez-vous! Vous allez faire un infractus !

    C’t’une joke ! Hélène

    Bon, ça suffit pour moi. La vie m’appelle !

    Bonne chance dans vos réflexions, lectures, discussions !

  27. Hélène dit :

    « Si vous lisiez un peu plus Le Monde Diplomatique, vous sauriez que les Israéliens procèdent à du nettoyage éthnique en Palestine. » dites-vous

    Et bien j’ai lu bien autres choses dans le Monde Diplomatique. Des analyses pas mal plus nuancée, élaborée qui portent un regard sur tout ce qui se passe au Moyen Orient et sur ce qui se passe dans nos relations Orient-Occident.

    Attention ! Faut pas lire un paragraphe dans un article, dans un numéro du Monde Diplomatique. Et puis il y a aussi d’autres journaux, d’autres chaînes de télé..Et puis il y a ceux et celles qui ont vécu dans ces pays ou qui y vivent en ce moment ! Et puis…en plus…on ne sait pas tout, on ne sait pas grand chose…

    Hélène

  28. Pourquoi n’avez-vous pas tenu compte de la propagande raciste du B’nai Brith AVANT de critiquer l’image de Renart?

  29. Je suis ravi de savoir que vous lisez autre chose que de la propagande américaine.

  30. Hélène dit :

    Je ne considère pas cette question d’une manière aussi linéaire, comme vous semblez le faire de votre point de vue.

    Je considère qu’utiliser le mot racisme dans ce cas là ne convient pas. Ceci dit, tel n’était pas mon propos car ce problème est très complexe et ne se règle pas avec deux ou trois coups de cueillère à pot.

    Relisez la discussion pour ceux et celles qui serait intéressés à la discussion “réelle” sans épithète, vous trouverez sur ce lien ce dont il est question.

    http://renartleveille.wordpress.com/2007/10/26/le-bnai-brith-aurait-du-tourner-sa-langue-sept-fois-avant-de-parler/#comment-5017

    Quand je parle de se situer dans un contexte, je parle du contexte international, bien évidemment! Quand on connaît un peu l’histoire, on a pas vraiment envie qu’elle se répète.

    Hélène

  31. Si les racistes du B’nai Brith connaissaient mieux l’histoire du KKK, ils n’auraient pas associé les séparatistes au KKK. Savez-vous ce qu’est le KKK? Peut-on comparer le séparatisme au brûlage des maisons des « crisses de nègres » par le KKK?

    Que voulez-vous, ce ne sont pas les plus compétents qui enseignent au Québec: fémi-fascisme syndicaleux oblige.

  32. Reblochon dit :

    “Voyez-vous, le peuple juif a une histoire qui ne ressemble à aucun autre peuple.”

    Ha ha ha ! Mais bien sur, le peuple elu. Et d’ailleurs on peut retourner cela ; les autres peuples n’ont pas une histoire qui ressemble à d’autres peuples, dont juifs. L’histoire du peuple quebecois est en effet differente de tous les autres peuples que je connaisse.

    Bon, moi je lis regulierement http://www.guysen.com/ et j’ecris meme des commentaires. Des commentaires de soutien au peuple israelien. Meme si j’aime aussi le peuple palestinien. C’est bon, j’ai passé le test, je peux parler de ce sujet ?

    Il y a une chose qui est quand meme inacceptable, c’est de subir le lobby sioniste dans notre pays. Quand je vois des ministre comme Dion qui se font reprocher leur citoyeneté francaise (parait-il que ca pourrait influencer ses jugements), la gouverneur generale qui doit abandonner sa nationalité francaise et des abrutis comme Irwin Cotler qui influence sa vision de la politique canadienne en fonction des interets d’israel … C’est quand meme tout un monde ! Un monde malade, un monde malhonnete, un monde qui ne tourne plus rond. Quand je vois la GRC qui debarque à Dorval pour arreter le comique Dieudonné sur de simple accusation du B’nai Brith, mais c’est digne d’un etat de non droit, d’un etat fasciste !

    Quand je vois que le B’nai Brith passe une recommandation de voter contre la souveraineté du Quebec, mais bordel c’est de l’ingerence, c’est anti-democratique, c’est purement un vote ethnique !

    Et apres vous demander que l’on parle de respect. Mais commencez par vous en premier !

    Et maintenant parlons de ce terrible devoir de memoire. N’oublions pas la shoa, n’oublions pas les crimes nazis pour que ca ne se reproduise plus ! Mais bullshit ! Depuis 1945 ca c’est reproduit, certe parfois à plus petite echelle, ou de facon moins systematique ou disons plutot industrielle, mais des genocides il y en a eu plein d’autre. Alors le devoir de memoire de quoi ? Que le PEUPLE JUIF, le peuple ELU ait souffert ou que les genocides ce n’est pas bien ?! Mais bordel des genocides, si il n’y avait pas la pression internationale, Israel en aurait commis un depuis bien longtemps et ce n’est pas l’envie qui manque chez plusieurs israeliens ! Et oui, les cons, il y en a partout, meme chez les elus !

    Bon si vous voulez parler racisme et intolerance, parlons un peu de la vision du monde des hassidimes ! Juste pour rire. On a tous nos fanatiques, on a tous nos abrutis, la seule difference, c’est qu’au Quebec, je vois plus de Quebecois denoncer leurs compatriotes que de juifs denoncer les leurs au sein de leur communauté !

    Alors vos 10000 ans de persecution, ca me touche beaucoup, surtout que j’ai rarement vu un peuple plus courageux que celui-ci, des annees 1900 à 1990… mais bon maintenant, le vrai courage, ca serait d’essayer de faire la paix avec vos abrutis de voisins, pas faire semblant d’y arriver, mais de vraiment vouloir la faire quitte à devoir faire des consessions douloureuses et surtout arreter de faire chier les gens partout dans le monde avec votre plusss grand malheur de la terre qu’on doit se la fermer devant vous parce que vous avez trop souffert. Le malheur ca ne se quantifie pas, sinon ca amene à toutes les derives. Alors vous avez eu UN DES PLUS GRANDS MALHEURS de l’histoire, mais surement pas le plus grand… pourquoi ? Parce que d’autres peuples ont eux aussi souffert et encore plus terrible, certains n’existent plus aujourd’hui ! Leur fait-on un devoir de memoire ? Meme pas !

    Longue vie à Israel. Longue vie à la Palestine. Longue vie au Canada. Et vive le Quebec Libre de ses choix, surtout sans que le B’nai Brith viennent foutre son nez là dedans !

    Non mais merde à la fin !

  33. La Belette lachinoise dit :

    Moi les masculinistes, PU CAPÂB!!!!

  34. Quel est le rapport? Où sont les masculinistes ici?

    Ne pas confondre « machisme », qui vise la domination de l’homme sur la femme, et « anti-fémi-fascisme », qui vise l’égalité en droit des sexes.

  35. lutopium dit :

    J’ai personnellement trouvé un moule idéal pour m’imiscer dans ce genre de discussion. Je pense aux gens ordinaires, des deux côtés… Les israeliens et les palestiniens qui veulent simplement vivre. Je songe aux familles d’Israel et de la Palestine qui veulent tout simplement s’assurer que leurs enfants iront à l’école, qu’il y aura toujours quelque chose de décent à présenter sur la table lors des repas. Je pleure avec ceux et celles qui en ont marre d’entendre les bombes siffler.

    Prêter une trop grande attention à l’Ancien Testament ou au Coran peut vous rendre sénile. Se considérer comme LE PEUPLE ÉLU, peu importe de quel camp vous faites partie, c’est le point de départ de tous vos problèmes. Lâchez prise sur votre Dieu et vous en sortirez grandi. Le christinanisme ne demande-t-il pas « d’aimer son prochain »?

    À part quelques fous en quête de popularité, la très grande majorité des habitants de cette planète pleurent encore l’holocauste et la grande souffrance du peuple juif. Que cet évènement déplorable inspire les israeliens à établir la paix avec un autre peuple opprimé: les palestiniens. Oubliez Zion. Ça n’existe pas.

  36. Reblochon dit :

    Lutopium ca fait plaisir à lire. Pas mieux.

    Un gamin qui pleure ses parents dechiquetés par une bombe, des parents qui pleurent leur enfant abattu d’une balle, mais qu’est-ce qu’on se fout qu’il soit palestinien, israelien ou quoique ce soit d’autre. C’est tout simplement horrible.

    Moi ce qui me troue le cul dans cette histoire, c’est de voir qu’il y a des gens de mon age (bientot 40 ans) qui sont nés au milieu d’un conflit et qui n’ont connu que cela toute leur vie ! Je regarde les dates de certains evenements, je n’arrive pas à concevoir que j’ai passé toute ma vie à en entendre parler aux infos et que dans ces coins du monde des gens n’aient rien connu d’autre que la crainte, l’instabilité, la precarité, les deuils, les souffrances, les privations, la haine, … la liste pourrait etre longue et sordide !

    Un curé de part chez nous disait le jour du bapteme d’un de mes enfants : « Je ne vais pas vous dire que je ne veux plus de guerre, il y en aura toujours. Mais il y a des gens dans certains coins du monde qui n’ont connu que cela, ca serait temps que ca passe à quelqu’un d’autre ! » Et le plus triste quand on regarde le moyen-orient, c’est qu’on se dit qu’on est surement reparti pour un nouveau millenaire de tension et de guerre… au nom de Dieu.

    Alors là, je reprends les paroles que cabu attribue à Dieu (parce que c’est bien le meme pour les trois grandes religions monotheistes qui se font la guerre depuis la nuit des temps) :

    « C’est dur d’etre aimé par des cons »

    http://www.enregistrersous.com/images2/2/209534502920080408032730.html

  37. Reblochon dit :

    Et tant qu’à rester dans le concours des peuples les plusss genocidés, souvenir de la connerie humaine ou « comment essayer de plaire à l’electorat sioniste de France » : http://www.blogapart.info/Du-plomb-dans-le-crane_a276.html

    Comme quoi la connerie n’a pas de frontiere. On a les memes à la maison.

    Autre details qui m’agace un peu, quand on parle des exterminations de la seconde guerre mondiale, on oublie regulierement les centaines de milliers de gitans, homosexuels, handicapés, opposants politiques, et autres indesirables de l’epoque. Eux aussi ont eu le droit à un traitement de faveur radical et pourtant on n’en parle que tres peu.

  38. CarolineG,

    mais ce qui est drôle, c’est que pendant qu’on essaye de se comprendre, on va d’un bord et de l’autre et on apprends, quand même, malgré une fine colère qui reste toujours un peu.

    Noisette,

    « La ligne est parfois très mince, selon moi, entre incompréhension et mauvaise foi. »

    Désolé pour Hélène, mais je trouve qu’elle penche plus du côté de la mauvaise foi…

    Hélène,

    vous ramenez constamment la discussion sur l’image, mais vous ne répondez jamais vraiment à la question à savoir pourquoi il serait plus acceptable de voir le logo du PQ que la Ménorah sur la caricature, surtout dans le contexte où il est certain que la caricature au sujet du PQ a été passablement plus diffusée que celle au sujet des juifs.

    Tiens, je viens d’aller vérifier, le billet en question (avec l’image décriée) a eu au total 62 visites depuis que je l’ai publié, dont 39 visites hier le 7 avril. L’autre blogue de la personne qui a commis le délit a dû en recevoir environ la même chose, peut-être un peu moins, peut-être un peu plus; et si on compare au Suburban qu’est-ce que c’est, une tempête dans un verre d’eau?

    Mais je m’égare complètement… Ce n’est sûrement pas le point central de l’affaire. Il n’y a rien de haineux, il n’y a rien de gratuit là-dedans, rien que des questions posées. Je n’accepte pas la censure sur des questions, voilà tout!

    Et ce que je n’accepte pas non plus, c’est la justification, l’argutie des connaissances étalées ici pour gravir la montagne avec une violence qui est loin de la poésie… Au contraire, la poésie demande et démontre la nuance et fuit le tranchant, en dehors de la saccade des syllabes et des voyelles.

    J’ai l’impression que vous lancez votre douleur, leur douleur, autour de vous au lieu de la regarder froidement. La quête de l’ataraxie vous ferait le plus grand bien.

  39. Manx dit :

    « Êtes-vous certain de faire bon usage du mot “raciste” ?

    Considérez les contextes géo-politique d’Israel et du Québec, considérez les questions des guerres et des idéologies de ces deux contextes, considérez l’histoire. »

    Je suis désolé Hélène, mais le racisme n’a pas de rapport avec l’histoire. Le racisme est une attitude où l’on croit que les gens sont divisés en castes selon des critères physiques ou mentaux, incluant l’origine ethnique et la lignée (un peu comme les chiens) et croient que certaines de ces caractéristiques, propres à certaines « races », sont supérieures ou inférieures.

    Je ne crois donc pas qu’Israël puisse se défendre de ne pas être raciste à cause de l’histoire. Au mieux, cet État pourrait expliquer pourquoi il est hypothétiquement raciste par cette histoire, mais rien de plus.

    Je ne considère pas Israël sur le même plan que le KKK, car dans le cas du KKK, ce sont les gens qui, au nom du groupe, brûlaient ou pendaient des « races ». Dans le cas d’Israël, je crois que c’est un groupe qui, au nom de la protection des gens qui le concernent (l’État d’Israël qui protège sa population), a recour à des actes terroristes pour se protéger. Et comme les experts de l’ONU qui affirment qu’Israël ne fait pas de distinction entre certaines cibles civiles et militaires (comme ce fut le cas au Liban et comme l’avait dit la ministre de la diplomatie israélienne, dans son anecdote sur la nécessité de détruire un pont s’il sert à abreuver des civils, mais aussi à fournir des armes à des soldats de la milice), cela tend à montrer que si Israël est prête à employer tous les moyens pour protéger sa population, ce qui est fort louable, elle ne prend pas de moyens suffisants pour ne pas menacer la population des pays (ou régions) environnants.

    Et en cette différence d’attitude entre la population qui la représente et la population qui l’entoure, certains voient en Israël une idéologie plutôt « raciste ». Moi, je qualifierais plutôt cette idéologie de « terroriste », mais je ne crois pas que cette attitude ne soit causée par un préjugé racial.

    Personnellement, je crois plutôt que l’Israël adopte la doctrine retardée de l’oeil pour oeil et de de dent pour dent. Mais à force de pratiquer cette méthode, on finira tous borgnes et édentés.

  40. Mandoline dit :

     »Et ce que je n’accepte pas non plus, c’est la justification, l’argutie des connaissances étalées ici pour gravir la montagne avec une violence qui est loin de la poésie… Au contraire, la poésie demande et démontre la nuance et fuit le tranchant, en dehors de la saccade des syllabes et des voyelles…..J’ai l’impression que vous lancez votre douleur, leur douleur, autour de vous au lieu de la regarder froidement. La quête de l’ataraxie vous ferait le plus grand bien. »

    Clap clap clap! Tlm a assez approfondi sur le sujet, je voulais juste dire que j’appréciais ces mots… Bien grand ce tort que nous avons de nous armer de nos fabiblesses (parfois fruits de notre douleur) pour partir au combat afin d’épauler les nôtres, vous avez raison, il faut apprendre à regarder la douleur, froidement… Dur travail que celui-ci 😉

    Bonne journée Renard! Continuez de soulever des débat, durant ce temps j’apprends grandement! 🙂

  41. Encore une fois, je dois admettre que je n’ai pas tout lu les commentaires.

    L’un de mes tous premiers billets parlait justement de « l’intouchabilité » de certains groupes de personnes, mais surtout leur droit acquis de se plaindre.

    Si tu permets, Renard, je vais retranscrire ces quelques paragraphes, car je crois que c’est pertinent, bon.

    J’ai cette étrange impression qu’il faut toujours mettre paires de gants blancs lorsqu’on doit à peine effleurer un sujet qui concerne de près ou de loin des gens qui, dans leur histoire ou leur culture, ont vécu un tort considérable. C’est, je crois, le cas dans l’histoire de Will Smith. En disant qu’Hitler croyait faire le bien, M. Smith s’est attiré les foudres de la communauté juive, qu’il a du calmer en criant haut et fort qu’Hitler était un assassin vicieux. Et si quelqu’un osait dire qu’Hitler était un stratège efficace, il se le ferait reprocher aussi.

    Rapporter ainsi des faits ou des hypothèses ayant trait aux comportements de gens responsables de gestes immondes et condamnables ne veut pas nécessairement dire qu’on approuve ces mêmes faits. De plus, je ne crois pas que l’on doive s’abstenir de critiquer une personne issue d’une communauté au passé difficile. Les japonnais ont gouté à deux bombes nucléaires, mais on ne s’empêche pas de critiquer un japonnais dont les propos sont douteux. Il en va de même pour n’importe quel peuple.

    Il existe une espèce de naïveté à l’effet que les peuples opprimés sont parfaits, puisqu’opprimés. Certains pays ont toujours vécu dans la pauvreté la plus effroyable, et où plusieurs citoyens s’adonnent à des activités condamnables. C’est ici qu’on se doit d’éviter de généraliser, et de critiquer la personne et ses erreurs, et non la communauté dont elle est issue.

    Comme l’a (approximativement) dit un jour Pierre Bourgault : « J’ai critiqué assez de Blancs dans ma vie pour me permettre de critiquer un Noir ici où là. » Du moment qu’on ne le critique pas pour son origine, qu’il n’a pas choisie.

  42. Manx,

    « Personnellement, je crois plutôt que l’Israël adopte la doctrine retardée de l’oeil pour oeil et de de dent pour dent. Mais à force de pratiquer cette méthode, on finira tous borgnes et édentés. »

    Wow, quelle finale!

    Mandoline,

    Bonne journée et à une prochaine fois! 😉

    Le Détracteur,

    très pertinent, effectivement. Je pourrais conclure en disant que la recherche de la vérité ne devrait jamais se tronquer de tabous qui empêchent la critique, au nom de l’Histoire. Un génocide ne devrait jamais donner automatiquement, et ad vitam aeternam, l’immunité à qui que ce soit : tous les individus et les groupes sont redevables de leurs faits et gestes, sans exception.

  43. @Renart: Oui et ce, d’ailleurs, dans toutes les sphères.

    Combien de fois entend-on qu’un criminel ou un violeur a eu une enfance difficile? À ce que j’ai pu voir, toi, tu ne l’as pas eue jojo non plus. Est-ce que ça devrait t’excuser si tu commettais des gestes inexcusables et irréparables dans la société?

    Et aux États-Unis, dans les procès, combien de fois entendons nous encore un avocat dire « Mon client, un bon chrétien… ».

    Est-ce que ça change la nature d’un crime?

  44. Hélène dit :

    Encore une fois :

    1. Je n’ai jamais dit que la première image était de bon goût, intelligente et respectueuse, acceptable. Au contraire, j’ai mentionné à plusieurs reprises qu’à mon sens, le dialogue en images ou en mots était plus efficace lorsqu’il démontrait un respect pour toutes les cultures et toutes les religions. On peut discuter, exprimer son désaccord, sans recourir à de tels messages. La paix n’a jamais trouvé refuge dans la raillerie et le dénigrement, encore moins dans les messages de désinformations.

    2. Force est de constater que les membres du parti québécois ne font pas et n’ont jamais fait l’objet de propos haineux de la même manière que les juifs le subissent depuis des millénaires. Ils ont dû et doivent en ce moment même, quitter les banlieues de Paris parce qu’il sont victimes non seulement de propos antisémites mais également d’une violence actualisée en gestes. Certains quittent non seulement la banlieue mais également le pays.

    Alors les DEUX images sont des attaques à l’intégrité de l’autre, les deux images sont porteuses d’une certaine forme de violence, ne serait-ce qu’une invitation à fermer le dialogue ! Mais ça va plus loin dans le cas des juifs. Il n’y a qu’à regarder les attitudes qui précédèrent la 2e guerre mondiale et ce qui se passe à l’heure actuelle un peu partout sur cette planète et on voit où en s’en va ! Et il ne s’agit pas que du peuple juif qui n’est que le canari dans la mine !

    En ce qui concerne le conflit israelo-palestinien et la position d’Israel dans la défense de ce tout petit bout de terre qui pourrait rentrer un million de fois dans tous ces pays arabes qui l’entourent:

    1. Mon propos n’était pas de discuter cette question car cela me demanderait des jours, des semaines, des mois de discussion. Il se trouve sur Internet des sites qui vous satisferont si vous avez envie d’étudier davantage cette question. Des bouquins en librairie.

    2.J’en dirai simplement que cette guerre ne concerne pas QUE israelites et QUE les palestiniens mais également tous les bailleurs de fonds des uns et des autres; c’est une guerre complexe qui revêt bien des aspect sur le plan de l’idéologie, de la culture, de la religion, de l’histoire, de la géographie, de l’économie, des intérêts financiers…et PAS SEULEMENT pour les israeliens et les arabes.

    3. Je dirais aussi qu’il faut faire très attention et ne pas faire des amalgames, des analyses linéaires réduites et réductrices.

    4. Il n’y a pas LE juif, il y a plusieurs juifs, plusieurs manières de penser, d’être d’agir, de s’impliquer. Même chose chez les israelites et les palestiniens, chez les arabes et les musulmans. Et chez les chrétiens des USA !!! Généraliser me semble être le début de des portes que l’on claque pour éviter la réflexion collective intelligente.

    5. Je dirais aussi qu’aucune souffrance ne se « mesure » et que ce n’est pas parce qu’on parle d’un peuple qui a souffert depuis des milliers d’année et qui pourtant réussit à survivre ( Faudrait savoir pourquoi…) que cela minimise la souffrance de tous les peuples qui ont souffert de tous les temps et partout sur la planète.

    Il y aurait encore beaucoup à dire, à apprendre, à savoir, à connaître, à découvrir, à entendre, à voir…pour chacun de nous !

    Amen ! Hélène

  45. Hélène dit :

    Aux adeptes des anlyses froides et objectives !

    À mon avis, aucune douleur n’est vue, sentie, comprise et intégrée si on la regarde froidement ! Si on veut accéder à un autre niveau d’Intelligence et de discussion, on doit regarder les douleurs des uns et des autres avec bienveillance. Alors on cherchera à comprendre , à savoir et ce sera le début d’une très longue marche vers la liberté. Non seulement la nôtre mais celle de l’autre !

    Bonne fin de soirée, Hélène

  46. Hélène dit :

    « Personnellement, je crois plutôt que l’Israël adopte la doctrine retardée de l’oeil pour oeil et de de dent pour dent. Mais à force de pratiquer cette méthode, on finira tous borgnes et édentés. » dites-vous Manx

    Si Israel faisait ça, elle aurait envoyé 4000 roquettes Qassam, missiles « Grad » au hasard en Palestine depuis 7 ans, sans cibler, à l’aveuglette, en direction des centres-villes de Gaza, en risquant de les faire exploser dans des jardins d’enfants.

    Israel aurait fournit aux habitants de Jérusalem des kalachnikovs et aurait fait quelques descentes dans les écoles coraniques des environs, choisissant les plus jeunes assis devant leur livre à étudier le Coran.

    Israel aurait distribuer des ceintures explosives, garnies de clous, pour faire le plus de morts et de blessés possible choisissant des discothèques, des restaurants, des autobus, des marchés…actionnant leurs ceintures explosives qu’en présence de civils et dans des lieux bondés de monde, où l’on peut trouver des familles entières de préférence, femmes et enfants.

    Les terroristes se cachent parmi les civils. Ils cachent leurs munitionsdans des mosquées, des écoles. Quand Israel visent les chefs des terroristes et les exterminent, des civils sont touchés.

    C’est une guerre de mouvement et elle ne se vit pas qu’en Israel. Le terrorisme se vit de toutes sortes de manière. Il y a aussi le terrorisme d’État ! C’est aussi une guerre de mots et d’images, de manipulation de masse dont nous sommes victimes tous autant que nous sommes ! C’est une sale guerre !

    Et puis il y a ceux qui y participent « autrement » !

    Einstein disait « Le monde est dangeureux à vivre, non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. »

  47. Hélène,

    je comprends tout à fait votre point de vue, mais pour être plus précis je trouve que de tout généraliser comme vous le faites est propice au conflit. La preuve, nous en sommes encore à justifier nos positions et nos idées…

    Dans le cas présent, le signe de la Ménorah ne signifiait pas tout le judaïsme dans son historicité, mais bien simplement le B’nai Brith, sous-groupe établi à Montréal, Québec. C’est ce que j’essaye de vous faire comprendre depuis le début.

    Je vois bien que vous m’invitez gentiment à m’instruire sur ce sujet, mais je fais mon chemin à ma manière et ma connaissance de la culture juive passe par la philosophie comparative, et une certaine critique athée. Ça tombe bien, mes dernières lectures m’ont quelque peu instruit, moi qui n’en demandais pas tant… Mais bon, est-ce qu’il y a objectivement des connaissances meilleures que d’autres?

    Je considère la religion comme un cancer sociétal et c’est bien en grande partie la religion qui a mené à l’Holocauste, quand on sait qu’Hitler était un grand admirateur des religions catholiques et musulmanes (cette dernière pour son côté guerrier). Nous sommes loin du déisme…

    Est-ce qu’en regard de cela je devrais me sentir coupable de cette tragédie, moi qui suis en dehors des considérations religieuses et qui ne prends pas parti?

  48. Hélène dit :

    Dernière chose, je ne crois pas que « Peuple élu » veuille dire la même chose pour les juifs que pour vous Roblochon ( et d’autres)

    Si cela relève d’une gloire ou d’un privilège pour vous je pense que cela signifie plutôt une responsabilité chez les juifs. Celle de vivre dans le respect de soi et de l’autre, de la vie.

    Ceci dit, pourquoi demanderiez-vous aux juifs d’être parfaits ? Tout le monde marche vers la liberté les juifs et les non-juifs, non ?

    Et puis, tout le monde se considère comme « élu » , les chrétiens, les musulmans, au point même de vouloir convertir de gré ou de force…Ce qui n’est pas le cas chez les juifs ( y a au moins ça de pas trop mauvais, non ? )

    Et puis que dire des athés qui eux « savent » « croient » comme dans croyance que le salut est à quelque part mais surtout pas dans la religion. Au fait, y a quelqu’un qui l’a vu « Le salut »…

    À chacun nos vérités, mais ça empêche-t-y d’avoir de la classe et un peu de dignité, un ti-peu de respect ?

    Hélène

  49. Hélène dit :

    M. L’éveillé,

    Je ne généralise pas, au contraire, j’avoue mon ignorance !

    Je ne justifie rien, je réflexionne en votre compagnie.

    Je ne crois pas que la Shoah soit le fruit de « la religion » mais plutôt d’une folie engendrée par la désinformation, l’antisémitisme, l’alinéation des idées, un délire psychotique étendu à une masse ignorante et insensible. Et puis bien d’autres choses encore. J’en aurais pour 2000 ans à réfléchir sur cette question et avec votre aide et celle des autres !

    Qui parle de devoir se sentir coupable ? Se sentir responsable, engagée, sensible, ouvert, pacifique, bienveillant et j’en passe…et des plus belles… est beaucoup plus intéressant et constructif !

    Bon dodo, Hélène

    Tiens un communiqué plein de nuances : je viens de le lire, je vous en fait cadeau

    Communiqué de la Fraternité musulmane contre l’antisémitisme
    Fraternité Musulmane contre l’antisémitisme
    7/4/2008

    A l’occasion de l’odieuse profanation du carré musulman du cimetière militaire de Notre-Dame-de-Lorette, la Fraternité musulmane contre l’antisémitisme tient à dire sa profonde consternation.

    Elle souhaite également remercier ses nombreux amis juifs qui ont manifesté, à titre personnel, leur solidarité envers l’ensemble des communautés musulmanes de France. Elle regrette le silence des institutions du judaïsme français qui ne se sont pas encore exprimées sur cet acte islamophobe inacceptable.

    Pour la Fraternité musulmane contre l’antisémitisme,

    Didier Bourg, président
    Moussa Khedimellah, vice-président
    Mamadou Nsangou Ntcharra, vice-président

  50. Le salut, mais qu’est-ce que c’est (c’est un concept religion — serait-ce spirituel? — qui m’échappe réellement) et comment avez-vous pu lire cela dans mes commentaires?

    Parlant de respect, je crois qu’il se trouve plus amplement en dehors de la religion, puisque la possibilité de dialogue est proportionnellement inversée à l’orthodoxie.

    Mais une question : êtes-vous croyante (pour ne pas dire religieuse)?

  51. Désolé, pour ce qui est du « salut » je pense que cela s’adressait à Reblochon…

    « Qui parle de devoir se sentir coupable ? Se sentir responsable, engagée, sensible, ouvert, pacifique, bienveillant et j’en passe…et des plus belles… est beaucoup plus intéressant et constructif ! »

    Je me retrouve beaucoup là-dedans mais j’essaye de ne pas me mettre la tête dans le sable, j’ai un petit côté combattif et je suis contre toute doctrine, même celle que parfois je monte…

  52. Gustave Potin dit :

    Quant à moi, j’ai bien compris ce que vous étiez en train de faire avec votre « relecture » de cette caricature.

    Je dois dire que je commence à en avoir assez de voir comment des standards de moralité bien différents sont appliqués selon que l’on est canadien-français, canadien-anglais, juif, etc.

    Des exemples? Des canadiens-français veulent protéger leur langue (d’une drôle de façon, peut-être), on les traite de racistes, on déchire sa chemise, etc. Par contre, si on est anglophone et que l’on fait régulièrement du french-bashing qui frise le racisme, on obtient un poste à la CBC (Don Cherry). Et ne parlons pas de certains juifs, qui considèrent que leurs souffrances passées (bien réelles) justifient que des millions de palestinens furent dépossédés de leur terre et souffrent encore de conditions de vie indécentes (notez que je nuance, je parle de certains juifs, pas de tous, il y a bien des juifs qui désapprouvent cette situation).

    En passant, à voir, ce documentaire sur le lobby israélien aux USA :

    http://www.alternet.org/blogs/video/81609/

    Cordialement

  53. Hélène dit :

    « Personnellement, je crois plutôt que l’Israël adopte la doctrine retardée de l’oeil pour oeil et de de dent pour dent. Mais à force de pratiquer cette méthode, on finira tous borgnes et édentés. »
    Wow, quelle finale!

    Le passage ci-dessous que je viens de citer M. L’éveillé est de vous . Alors oui, vous prenez parti et cela de manière très évidente ! Vous savez pertinemment par ailleurs l’impact de cette image sur le WEB. Et quand par hasard on tombe sur votre blog initial, on ne va pas nécessairement cliquer sur le lien qui mène à celle où on voit le cigle du PQ.

    On ne lit pas nécessairement la conversation parce que souvent on cherche autre chose. MAIS le message haineux, désinformant est passé dans notre inconscient. Voilà comment ça fonctionne!

    Pour les jeunes qui amalgament tout : « Quoi le KKK c’est les juifs ? J’savais pas. Ah! les sales juifs…Et ça continue…C’est ça qui a mené à la Shoah M. L’éveillé, pas la religion. » N’avons-nous rien appris de cette leçon ? Et de tous les génocides qui se vivent encore en ce moment sur la planète ?

    Les mouvements terrorismes sont pensés et issues de classes bourgeoises et aisées, d’universitaires. Mais ce sont les petits et les pauvres qui font la sale besogne…où ceux qui cliquent sur des images mises là pour rire ou pour favoriser le délire. Pour ceux et celles qui se font piégés.

    Mais bon, on va quand même dormir nous ce soir ! Ya pas de bombe qui risque de nous tomber sur la tête ! Hélène

  54. Hélène dit :

    « Parlant de respect, je crois qu’il se trouve plus amplement en dehors de la religion, puisque la possibilité de dialogue est proportionnellement inversée à l’orthodoxie. »

    Merci de ce commentaire, cela me permet de vous mentionner que pour avoir questionner des juifs orthodoxes, je me retrouvais souvent avec 4 ou 5 réponses plutôt qu’une seule et souvent avec comme finale : « …pour ce que l’on en sait, vous savez, cette question est très complexe… »

    Le salut ? Comment j’ai pu lire ça ? J’ai un 6e sens et mon beau-frère c’est Colombo ! On s’en reparlera un jour !

    Vous savez, on a tous nos « doctrines » ne serait-ce que celle de l’évolution des idées et de la manière de voir les choses.

    Si je suis croyante ? Mais évidemment ! Tout le monde croit à quelque chose car tout le monde « sait » quelque chose ; ne serait-ce de savoir qu’il ne sait rien.

    On avance…on avance…et si vous vous retrouvez dans ma poésie alors tant mieux, surtout si ça vous fait plaisir.

    À un de ces quatre, Hélène

  55. Non, la citation est de Manx, et je n’ai qu’applaudis l’image, le style, je n’ai pas d’opinion tranchée sur la question à savoir si Israël fait bien ou mal les choses… (On ne peut pas toujours avoir des opinions sur tout, contrairement à d’autres…)

    Bon, si je peux calmer le jeu et contribuer à passer à un autre sujet (des sujets ici, il y en a plein! Hé hé!), je vais faire quelque chose : je vais ajouter au billet avec la caricature par rapport aux B’nai Brith celle avec le PQ pour bien marquer le lien, est-ce que ça ira?

  56. Hélène dit :

    M. L’éveillé,

    Les deux images véhiculent un message haineux.

    Est-ce vraiment ce que vous voulez semer ? La haine ?

    Et on n’a même pas parler de la banalisation de la violence…

    Bonne réflexion, Hélène

  57. La violence existe, ce n’est pas en la cachant qu’on arrivera à améliorer les choses.

    C’est un peu ridicule, je me sens comme si vous essayez de me faire sentir comme le caricaturiste qui a dessiné le prophète Mahomet… (À plus petite échelle, on s’entend!)

    Vous devriez aller à la source et demander à la personne qui a commis la parodie de l’enlever de son blogue, comme ça elle n’apparaîtrait plus ici.

    Désolé, je ne me ferai pas museler par vous, j’ai tout à fait le droit de publier cette image ici (et j’écris « cette » image puisqu’il est clair pour moi que la simple vue de l’image avec le logo du PQ vous aurait glissé dessus comme sur le dos d’un canard… vous n’en avez rien à faire de la haine contre les souverainistes, puisque vous n’êtes pas souverainiste, mais probablement juive), et si je n’ai pas le droit légalement, prouvez-le-moi, c’est tout. Pour le reste, c’est votre opinion contre la mienne, et vos arguments sont insuffisants à me faire croire que je devrais délaisser ma liberté d’expression au nom de quoi que ce soit d’hypothétique, qu’au pire des pires, un demeuré mental prendra la caricature pour une représentation de la réalité et qu’il se sauvera en voyant un juif hassidim… Selles de boeufs…

    Et en passant, par rapport à ma question sur votre croyance, votre foi, votre religiosité, j’ai rarement lu réponse plus évasive…

  58. Et j’aimerais ajouter qu’à la fête d’Halloween personne en Occident ne se ferait arrêter parce qu’il aurait un costume du KKK, enfin j’espère…

  59. Gustave Potin,

    désolé pour le délai de publication de votre commentaire, il s’était retrouvé du côté du pollupostage à cause de votre hyperlien.

    Merci pour votre commentaire qui va en plein dans le mille!

    Haro sur les deux poids deux mesures! Vive la liberté d’expression!

  60. Eric Bondo dit :

    Euh, merde, j’ai envoyé mon commentaire sur l’autre billet. C’est drôle, on dirait que le thème de la semaine est : la bourse ethnique, ou comment la valeur des ethnies ou des espèces fluctue dans la tête des humains.

    Le revoici:

    Le B’nai Brith n’est pas le digne représentant de tous les juifs. Cet organisme est un lobby, comme tous les autres, avec ses contradictions et ses excès.

    En ce qui concerne la Shoah, nous faisons-fi, les Juïfs y compris, de ce devoir de mémoire qui disait : Plus jamais!

    Depuis 1994, 6 millions de Congolais sont morts dans des circonstances similaires à la Shoah (extermination ethnique avec la bénédiction des puissants)à cause de cette mémoire si sélective. 1 millions d’enfants y sont nés d’aggressions sexuelles. 1 million. Bien sûr, vous me direz que ça s’est passé “entre-eux”. Facile. Comme si on pouvait mieux faire la différence entre un blanc et un autre. Ça déculpabilise, en tout cas.

    Madame Hélène nous en remet: le peuple juif a une histoire qui ne ressemble à aucun autre peuple.

    Voyons…superbe vérité de la Palisse.

    Déterminer une différence de valeur entre un groupe d’humains et un autre, c’est du racisme. Eh oui. Littéralement. La leçon de la Shoah, quant à moi, c’est le respect de l’autre, sans égard à la race (ethnie). Dès lors, et c’est l’intérêt des deux caricatures, l’humour peut répondre à l’humour et parfois désamorcer les tensions, si bien sûr il y a réceptivité de part et d’autres.

    Je serai le premier à monter aux barricades si on approchait d’une autre montée d’extrémisme antisémite; d’ici là, les Juïfs du B’nai Brith (notez la précision)n’ont pas le monopole de la souffrance.

    D’ailleurs, Hélène, j’attends toujours la réaction du B’nai Brith à la mort des 6 000 000 de nègres du Congo, au génocide du Timor Oriental, du Tibet, du Darfour, de la Tchétchénie, du Rwanda, et j’en passe. Leur silence passe pour de l’indifférence, et l’indifférence appelle souvent le mépris des plus en colère. Si des “Shoah” se passent ailleurs dans le monde depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, le minimum de cohérence exigerait que les organisations Juïves s’ouvrent la trappe pour les dénoncer haut et fort.

    Mais non… Le silence, comme entre 1939-1945. Comme quoi la mémoire est tout à fait sélective.

    Et vos jeunes, savent-ils que le chiffre magique de 6 millions de morts par génocide a été atteint deux fois en 60 ans? La première fois pour des Juïfs, la seconde pour des noirs africains (qui avaient aussi vécu,je vous le rappelle, 400 ans d’esclavage se terminant à peine 50 ans avant la deuxième guerre mondiale). À lire vos propos tout sauf désintéressés, je gage que vous ne l’avez même pas vu passer, cette nouvelle.

    Comme quoi, la mémoire, c’est comme l’attention…

    Mais bon, vous n’êtes pas la seule, je vous pardonne donc. Sauf que, attention au favoritisme humanitaire. Les Shoahs commencent de cette façon.

    Celle de mes cousins, de mes oncles, de leurs proches, est encore toute fraîche. Et chaque fois que vous ouvrirez votre cellulaire, pensez que la puce qui s’y trouve a nécessité la mort de quelques paysans congolais.

    Non mais…

  61. Super, j’allais justement le copier-coller ici…

  62. Reblochon dit :

    Mais sans rire, ca vaut combien de negres un juif ? Parce que là je suis un peu perdu dans tous ces genocides.

    [Dernière chose, je ne crois pas que “Peuple élu” veuille dire la même chose pour LES JUIFS que pour vous Roblochon ( et d’autres)] Helene

    Ben voila, vous generalisez. D’un coté les juifs ne sont pas tous pareils, et là ! ils le sont tous. Apprenez que chez certains juifs, peuple elu à un sens qui passe reellement au 1er degré.

    Sachez que je sais tres bien ce que veut dire peuple elu, serais-je juif moi aussi ? Le savez-vous. Je sais aussi tres bien ce que font certains juifs de cette appelation, des droits qu’ils s’octroient.

    Et comme plusieurs intervenants vous le disent depuis le debut, ce que l’on condamne avant tout, avant que vous commenciez à partir à droite et à gauche pour eviter le vrai debat, c’est ce lobby juif malsain de ce groupuscule B’nai Brith chapitre canadien.

    Bon si vous voulez parler de la betise des religions versus la superiorité de nous les athees, il va falloir ouvrir un autre sujet. Parce que c’est quand meme LE troll le plus populaire juste apres le combat MAC contre PC ! Et je pense que nous ne sommes pas encore couché.

    Sinon, j’ai relevé d’innombrales malhonneteté, volontaire ou non, dans vos textes plus haut, mais bon sang, meme un volubile comme moi est decouragé quant à toutes les relevés.

    On a chopé du gros là ! Qu’est-ce que j’aimerai vous rencontrer pour debattre avec vous et vous faire comprendre que vous etes completement dans le tort quand vous jugez l’acte de Renart. Y a pas un mec plus doux et tolerant envers les autres (du moment que ce ne sont pas des connards de premiere) que ce charmant blogueurs. Tout est douceur quand vous le recevez chez vous et vous arrivez à deceler en lui une attitude favorisant la propagation de la haine. Mais bordel, avec 7 milliards de Renart sur terre, on vivrait dans le pays des bisounours.

    Nan, les debiles de l’ingrisme, les fous de Dieu, les malades intolerants, les malhonnetes desinformateurs, les racistes paranos, les genocidaires en puissance, c’est pas sur ce blog que vous devriez les chercher, c’est plutot au
    B’nai Brith.

    Ici y a majoritairement des gens qui revent d’un monde meilleur et qui ne detestent les hommes que pour leurs betises crasses.

    En esperant que l’on puisse continuer ce debat sans se mettre les uns et les autres sur la defensive et qu’on le recentre sur le sujet principal.

    En passant, au cas où pour ceux qui connaissent mes allegeances politique, je suis aussi totalement contre le projet de loi 195 du PQ. Ce n’est pas cela que je defends ici, mais un gars qui ne supporte pas les deux poids deux mesures, qui n’aiment pas les injustices et les inegalités, qui n’aiment pas la diffamation et qui se fait emmerder parce qu’il a parodier la connerie des autres. Moi je lui dis bravo.

  63. Eric Bondo dit :

    Je peux toujours aller dormir en paix quand Reblochon veille au grain.

    En tout cas, j’ai adoré l’idée d’un monde peuplé de Renart.

    On aurait la paix.

  64. « Mais bordel, avec 7 milliards de Renart sur terre, on vivrait dans le pays des bisounours. »

    Ha ha ha!

  65. Hélène, vos nuances me rassurent et permettent un dialogue plus constructif. Voilà ce que j’attendais.

  66. Morgane dit :

    Bon, j’arrive un peu en retard, mais tout ce que je peux dire, c’est que :

    1. Moi non plus, les masculinistes, je ne suis plus capable ! Surtout ceux qui utilsent des néologismes aussi boîteux que « fémi-fascisme », dans lesquels on fait entrer ce qu’on veut. À ce propos, j’ai bien aimé l’article de Renart sur le féminisme.

    2. Bien qu’il vaille mieux éviter de s’abaisser au niveau des gens qui nous instultent (chose que, personnellement, je trouve très difficile à faire, car j’ai la langue bien pendue et la répartie assez prompte), je comprends parfaitement la révolte et l’écoeurantite aigue qu’a voulu exprimer Renart. Il ne faut pas oublier que le gars a étudié en Arts, domaine où la polémique suscite souvent des questionnements qui font davantage avancer les choses que les tergiversations interminables. (inter-minables, pour faire un jeu de mots facile).

  67. Morgane dit :

    Anyway, Hélène, toute cette discusion n’a pour point de départ qu’une erreur de votre part, que vous refusez obstinément de reconnaître, à savoir que Renart visait le B’nai Brit et non pas le peuple Juif au grand complet.

  68. Merci Morgane de frapper encore sur le clou principal!

  69. Morgane dit :

    Frapper est mon point fort !
    😀
    (Je déconne)

  70. Morgane dit :

    J’ai fait une erreur d’orthographe : j’aurais dû écrire « frapper est mon poing fort »…

    Bon, ok, je sais. Elle est plate ! Je m’en vais me coucher.

  71. Morgane,

    non, elle est bonne, mais elle aurait été encore meilleure sur le « coup »! 😉

  72. Hélène dit :

    Y a pas d’erreur Morgane. Je n’ai jamais discuté du B’nai Brit , ni de la position de Renart sur cette question.

    Je ne parlais que de l’image et des effets pervers que pouvait avoir sur le commun des mortels ce genre de message : que ce soit envers les juifs ou d’autres peuples.

    Je n’ai jamais comparé les souffrances du peuple juif à celles des noirs du Congo, au génocide du Timor Oriental, du Tibet, du Darfour, de la Tchétchénie, du Rwanda…pour la simple et bonne raison qu’aucune souffrance ne peut se comparer à une autre. Vous avez oublié le jeune américain qui entre dans une école , tue ses camarades et se suicide…Ça aussi c’est une souffrance !

    J’ai seulement dit que du fait que le peuple juif a toujours souffert d’antisémitisme, je faisais le « rêve » qu’un jour ça arrête !
    J’ai dit que le peuple juif avait une histoire unique et que ce peuple avait survécu depuis des millénaires malgré tout ce qu’on a voulu faire pour l’éliminer.

    J’ai aussi mentionné à plusieurs reprises que ce souhait de voir éliminer ce genre de messages haineux par l’image, je le souhaitais non seulement pour le peuple juif mais pour tous.

    Maintenant, si ça vous amuse de déformer mes propos…Grand bien vous fasse mais quel bien ?!?!?

    En ce qui concerne mes croyances ou mon appartenance à un peuple ou à un autre, si ma réponse est évasive peut-être vous permettra-t-elle de discuter vraiment ? La pire chose aurait été de me classer, de me figer dans un « rôle » plutôt que de discuter vraiment du contenu de vos propos et des miens.

    Mais je crois qu’on tourne en rond, alors je vous laisse « entre vous »…N’est-ce pas ce que vous reprochez « aux autres » ce manque d’ouverture, cet esprit de clan, voire de secte ???

    Les bisounoursons disiez-vous ?

    Hélène

  73. Super! Ça commençait à tourner en rond…

  74. Hélène dit :

    http://search.sdv.fr/cgi-bin/htsearch?restrict=;exclude=imprimer.php;config=www.akadem.org;words=antis%E9mitisme;page=3

    Quelques pistes de réflexions ! Juste pour vous Renart, puisque certaines questions semblent vous intéresser.

    Hélène

  75. Morgane dit :

    Hélène, vous êtes intelligente, articulté, cultivé, et c’est sans doute pour toutes ces raisons que vous refusez obstinément d’admettre vos torts : Le B’Nai Britt n’est pas représentatif du peuple Juif ; tout comme L’intégrisme Musulman n’est pas représentatif du coran ; que le KKK n’est pas représentatif du peuple blanc ; et que le partie Nazi n’est pas représentatif des Allemands !

    Renart visait des extrêmistes, chauvins, racistes (dans le sens originel du terme : « qui crois qu’une race est supérieure aux autres) pas une population donnée !

    Si je vous disais qu’on ne peut pas s’en prendre aux Nazis parce que ce serait salir la réputation des Allemands, que me répondriez-vous ? Probablement qu’il est de notre devoir de dénoncer les abus et cruauté de ce mouvement haineux. Et vous auriez raison.

    Pourquoi alors ne pourrait-on pas dénoncer les positions racistes du B’nai Britt ? Je me le demande bien !

    Si la discussion tourne en rond, prenez-vous en à vous-même !

  76. Morgane dit :

    J’ajouterai encore ceci :
    Dans ce cas précis, pour peu qu’on sache nuancer (ce qui semble n’être garanti ni par l’intelligence, ni la verve, ni la culture)l’image associant le PQ au KKK est pire que celle associant le B’nai Britt au KKK et ce, pour les raisons suivante :

    Dans le cas de la 1re, le message était « PQ = KKK »

    Dans le cas de la 2e, le but était de dénoncer le fait « associer PQ au KKK = bien, mais associer le Bnai Britt au KKK = mal. »

    Or, associer le PQ est une insulte non seulement pour le PQ, mais aussi pour les Noirs (je vous laisse deviner si je suis péquiste ou noire, ou les deux). C’est de minimiser leur histoire d’esclavage et de torture.

    Donc, la 1re est, de par son message, plus violente.

    Il faut savoir CONTEXTUALISER les choses…

  77. Ma tendre Hélène, parlez-nous de l’islamophobie à la mode depuis 11 septembre 2001, pour justifier l’impérialisme américain sioni-fasciste:

    Pour certains ici, j’ai envie de remettre cet interview avec Ayaan Hirsi Ali.

    Ayaan Hirsi Ali est une femme politique somalienne et néerlandaise, née à Mogadiscio en Somalie . Ancienne membre de la Seconde Chambre des Pays-Bas, elle appartenait au Parti populaire libéral et démocrate des Pays-Bas Une fatwa a été prononcée à son encontre la condamnant à mort dans plusieurs pays musulmans notamment au Soudan. Elle est l’auteur du livre: Insoumise.

    EXTRAITS D’ENTREVUE :

    Cette idée occidentale qui veut que si nous les « respectons », ils nous respecteront, que si nous sommes conciliants ou accommodants, est un leurre. Le problème ne disparaîtra pas. Affrontez-le, ou il deviendra de plus en plus massif. Il faut vaincre l’Islam. (Ayaan Hirsi Ali)

    VOULEZ-VOUS DIRE VAINCRE L’ISLAM RADICAL ?

    Non. L’islam tout court. Une fois qu’il sera vaincu, il pourra muter en quelque chose de pacifique. Il est extrêmement difficile de parler de paix actuellement. La paix ne les intéresse pas. Je pense que nous sommes en guerre contre l’islam. Et qu’il n’y a pas de demi-mesure dans la guerre. (…) Il vient un moment où un ennemi doit tout simplement être écrasé.

    MILITAIREMENT ?

    De toutes les façons possibles. Et si vous ne le faites pas, il vous faudra vivre alors en vous apprêtant à être écrasé. (…) Il n’existe pas d’islam modéré. Il existe des musulmans passifs, qui ne suivent pas toutes les règles de l’islam, mais il n’y a bien qu’un seul islam, défini comme la soumission à la volonté de Dieu. Et il n’y a rien de modéré en cela.

    ALLONS-NOUS RÉELLEMENT VERS QUELQUE CHOSE DE SI TERRIBLE ?

    Oui, je pense que c’est vers cela que nous allons. Parce que l’Occident est dans le déni de la réalité depuis longtemps. Il n’a pas répondu à certains signaux qui étaient moins forts et plus faciles à traiter. Il faut maintenant faire des choix. Voila le dilemme : l’Occident est une célébration de la vie, de la vie de tout le monde, même de celle de ses ennemis. Comment pouvez-vous être à la fois fidèle à cette philosophie et en même temps vous défendre contre un ennemi puissant qui cherche à vous détruire ?

    ET LORSQUE MÊME UN CRITIQUE DE L’ISLAM AUSSI VIRULENT QUE DANIEL PIPES DÉCLARE : ” L’ISLAM RADICAL EST LE PROBLÈME, MAIS L’ISLAM MODÉRÉ EST LA SOLUTION” , A-T-’IL TORT ?

    Il a tort. Désolé. (…)

    ET ICI AUX USA, VOUS MILITEZ ÉGALEMENT POUR L’INTERDICTION D’ÉCOLES MUSULMANES ?

    L’interdiction de toutes les écoles musulmanes. Fermez-les. Cela semble extrémiste, je sais. Il y a 10 ans, les choses étaient différentes, mais maintenant le génie jihadiste est sorti de la bouteille. J’ai dit la même chose en Grande-Bretagne et en Australie, et on me répond toujours : “la constitution ne l’autorise pas”. Mais d’où viennent ces constitutions ? Il n’existait aucune école musulmane quand ces constitutions ont été rédigées. Il n’y avait pas de jihadistes. Ils ne pouvaient même pas y penser. Les constitutions occidentales ne sont pas infaillibles. Elles sont le produit de la raison et la raison nous enseigne que l’on ne progresse que quand on analyse la situation et que l’on agit en conséquence. Aujourd’hui, les circonstances sont différentes, la menace est différente. Les constitutions peuvent être adaptées. Et parfois elles le sont. La constitution américaine a été amendée plusieurs fois. Les constitutions ne sont pas comme le coran, non négociables, intangibles et figées.

    Source: http://www.antagoniste.net/?p=3166#comment-38022

    David Gagnon me censure depuis que j’ai critiqué cette garce de Ali. Peut-être que l’absence de débat lui permettra de ne plus être une boussole démagnétisée!

  78. Hélène dit :

    Morgane, il eut fallut éviter de déposer dans les mains des KKK un chandelier à 7 branches car il n’est pas le symbole exclusif du B’Nai Britt mais de tous les juifs.

    De même, il y a une très grande différence entre le signe nazi et le drapeau des allemands.

    Je ne suis pas qualifiée pour discuter du B’Nai Britt et là n’était pas mon propos. De même que je ne suis pas qualifiée pour expliquer ce qui se passe avec clareté en Israel et en Palestine car malheureusement, tout comme 99.9% ( j’imagine) d’entre nous, je suis moi aussi victime de désinformation, ignorante encore de beaucoup trop de données.

    Je sais néanmoins que certains messages ou images sont inutiles, voire nuisibles et destructrices et que si le Québec ou certains québécois ont un problème interne avec une petite, très petite, communauté de religion juive; alors pourquoi y mêler les Juifs, tous les Juifs, Israël et les Juifs d’Israël, la shoah et le conflit Israelo-palestinien?

    En ce qui concerne, Ayaan Hirsi Ali. Je ne vais pas commenter sur un blog un sujet aussi délicat par respect pour tout le monde et surtout par souci de travailler à la paix. Je vous dirai simplement que certaines personnes ici même au Québec tendent d’établir un dialogue judéo-musulman avec des personnes de qualités. Plusieurs musulmans souffrent, plusieurs chrétiens souffrent, plusieurs juifs souffrent, des tibétains, des noirs…des enfants…Si on y va tous de nos anecdotes ( et j’en ai : des noms, des dates, des lieux ) à quoi cela nous mènera-t-il ?

    Le problème est de taille et il est complexe ! Je sais seulement qu’une seule personne respectée plutôt que baffouée, c’est déjà cela. Je sais aussi que chaque mot, chaque image, chaque pensée, chaque action, aussi petite soit-elle a son importance. Personne n’est à l’abri de la peur ( des phobies de tout acabit…) personne n’est à l’abri de l’ignorance mais tout le monde peut avoir, dans une certaine mesure, accès à l’intégrité, à l’ouverture, à la confiance. Pas facile, j’en conviens mais de petits pas en petit pas…

    Je rêve d’un monde meilleur pour mes petits enfants !

    Hélène

  79. Morgane dit :

    « De même, il y a une très grande différence entre le signe nazi et le drapeau des allemands. »

    Vous voulez parler de la croix gammée ou de la svastika bouddhiste ?

    Appréciez comment on peut faire dire ce qu’on veut à un sympbole…

    Quant au reste, mon cher anarcho, ma belle Hélène de Troie, plus je vous lis, plus je trouve que vous iriez bien ensemble !

  80. « Je rêve d’un monde meilleur pour mes petits enfants ! »

    Et moi je l’empêche parce que laisse une image ici…

  81. Ma tendre Hélène, je prends au vol le commentaire de Morgane, et je vous déclare ma flamme pour vous!

    Vous me faites rire, ce sont les racistes de B’nai Brith EUX-MÊMES qui ont parti le bal en associant PQ et KKK. Renart n’a fait que répliquer satyriquement à la propagande haineuse du B’nai Brith.

    Mais vous ne voulez pas dénoncer les racistes B’nai Brith et la garce à Ali soi-disant parce que c’est « trop délicat », MAIS RENART LUI Y EST DANGEREUX PARCE QUE C’EST UN SALE NAZIonaliste péquOUIste!

    Deux poids deux mesures, voilà mon point.

    Si Renart avait parti le bal, j’aurais été le premier à le dénoncer et je l’aurais traité d’anti-sémite primaire mais là le contexte est fort différent.

    Si je suis votre raisonnement, allez-vous dénoncer avec la même véhémence les caricatures islamophobistes? De mon côté, je n’ai aucun problème avec cela: la liberté d’expression doit être la même pour tous.

    Misère…encore une autre qui tombe dans panneau de l’équation séparatisme=nationalisme.

  82. @Hélène

    Je sais néanmoins que certains messages ou images sont inutiles, voire nuisibles et destructrices et que si le Québec ou certains québécois ont un problème interne avec une petite, très petite, communauté de religion juive; alors pourquoi y mêler les Juifs, tous les Juifs, Israël et les Juifs d’Israël, la shoah et le conflit Israelo-palestinien?

    Deux raison expliquent la propagande haineuse du B’nai Brith: la menace séparatiste et la position anti-impérialiste des la majorité des Québécois dans le conflit israélo-palestinien. Pour le reste, c’est vous-même et les racistes de B’nai Brith qui faites ces associations et ce mélange fallacieux, pas nous!

  83. Morgane, félicitations pour la sagesse de vos commentaires!

  84. Morgane dit :

    Je pense que s’il y a quelque chose d’insultant pour les Juifs, ici, c’est bien l’expression « fémi-faschisme » : comparer la Soha à la cause masculiniste, c’est minimiser les torts qu’ont subis les prisonniers des camps de concentration !

  85. Un monde disparu dit :

    Sur Youtube, la merveilleuse Esther Ofarim chante « Oyfn Pripetchik » (http://fr.youtube.com/watch?v=UUF-jHyEuNg). Même en yiddish, on comprend…

  86. @Morgane

    C’est pour cette raison que je n’utilise pas le terme « fémi-nazisme » (plusieurs ne se gênent pas pour l’utiliser). Mais le fascisme ne s’applique pas seulement aux Juifs et l’origine de ce terme remonte aux premiers balbutiements de Mussolini.

    Ne pas confondre « masculinisme » et « anti-fémi-fascisme ».

  87. Un monde disparu dit :

    Une autre version de Oyfn Pripetchik grattée à la guitare là-même où Hitler faisait ses discours durant les années 30 et exposait son projet d’anéantir tout un peuple…

    Sur Youtube: http://www.youtube.com/watch?v=PSNJkdTkDxw

    En passant, le véritable but de B’nai B n’est pas de nuire à Pauline Marois ou au parti québécois, mais de manipuler les membres de sa propre communauté afin de les convaincre qu’ils ne sont plus les bienvenus ici et qu’ils devront éventuellement partir… En réagissant, vous tombez dans le panneau.

    La plupart des juifs québécois ne s’occupent pas de politique. Ils sont trop occupés à sauver et à transmettre leur culture pour avoir conscience de se qui se passe à l’extérieur de leur communauté (sur ce point, ils ressemblent beaucoup aux Canadien français du Québec et des autres provinces)…

    « Sauver sa langue et sa culture » c’est-là le thème de la chanson « Oyfn Pripetchik » dont voici une traduction approximative:

    Quelques bûches brûlent dans le poêle,
    et dans la pièce il fait bon.
    Et le rabbin apprend aux petits enfants
    à lire l’alphabet.

    Regardez bien mes enfants,
    souvenez-vous, mes chéris, de ce que vous apprenez.
    Dites encore une fois et répétez encore une fois :
    « Komets-Alef – o ! »

    Apprenez mes enfants, apprenez avec joie,
    apprenez l’alphabet.
    Heureux le juif qui connaît la Torah
    et qui connaît l’alphabet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *