Ce qui me gosse de la gauche

Je commence de plus en plus à comprendre ce qui me dérange de la gauche, bien que je partage beaucoup de la pensée de ceux qui s’en réclament. En gros, si je puis mettre le plus métaphoriquement possible le doigt dessus, je dirais que la gauche se complaît dans une orgie de tolérance. Quand la gauche est le concert des « bons sentiments ».

J’en viens à me dire que la tolérance à l’extrême me semble presque aussi dangereuse que l’intolérance. Ne trouvez-vous pas que l’extrême tolérance empêche souvent la prise de position sur certains sujets? L’autruche avec sa tête dans le sable me semble une assez bonne image pour illustrer cette question.

Prenons le multiculturalisme. Si on le regarde superficiellement, c’est la quintessence des bons sentiments. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. C’est mettre de côté ce qui fait en sorte que cette politique n’est pas parfaite. Et, mondialement, il semble même qu’elle en vient à faire accepter l’inacceptable, comme l’islamisme radical.

J’ai un exemple récent. J’ai mis sur Twitter un lien vers un billet du blogue « Poste de veille » qui relate que des « musulmans veulent remplacer la Statue de la Liberté par un minaret ». Ce blogue québécois s’abreuve un peu partout (grands médias et sources alternatives) et diffuse des informations concernant « l’islamisme, le multiculturalisme, la liberté d’expression et la langue de bois ».

Un blogueur, Cinoche, m’interpelle au sujet dudit blogue et conteste son sérieux en arguant qu’il semble faire dans le conspirationnisme, « sent l’extrême droite à plein nez » et que c’est « à peu près le même genre de propos que tienne tous les Duhaime et les Bock-Côté de ce monde ». Jugez-en par vous même, mais ce blogue démontre simplement que les musulmans extrémistes existent (qui en doute?) et, bien sûr, prend le parti de les dénoncer.

Cela revient à dire que de prendre parti contre l’islamisme radical est de l’intolérance, puisque c’est se mettre en porte à faux contre des musulmans, ce qui est se mettre en opposition à une autre culture, à une autre religion, ce qui ne cadre pas du tout dans la pensée multiculturelle. Encore mieux, on gomme complètement l’existence de l’islamisme radical par une accusation de conspirationnisme comme c’est bien pratique de le faire. Alors, dans l’oeil d’un vrai gauchiste, en extrapolant un peu, je me retrouve du côté de l’ennemi, tout bonnement un xénophobe par association. Et l’accusation de racisme n’est pas bien bien loin.

Est-ce bien vrai qu’en tant qu’homme québécois francophone blanc je ne peux que prendre position contre des hommes québécois francophones blancs?

*******

Pour mes amis gauchistes qui se sentiront visés par ce billet, je parle de la « gauche » parce que c’est le terme qui me semble le plus près de ce vers quoi je vise. J’ai jonglé avec « progressisme », mais pour moi prendre position contre l’islam radical c’est justement progressiste, dans le sens de se débarrasser socialement et politiquement de la religion dans ce qu’elle propose de plus dictatorial, de moins respectueux envers les femmes et les homosexuels, par exemple. Encore plus simplement, c’est une position progressiste parce que cela va à l’encontre du traditionalisme que sous-tendent les phénomènes religieux (ce qui est différent de la spiritualité).

Une chose expliquant l’autre, il est clair que cette position se retrouve majoritairement et généralement du côté de la droite, alors cela va de soi que la gauche en est contradictoire. Cependant, je conviens que de parler de tout ça en terme de dualité gauche-droite peut sembler réducteur.

Désolé, mais c’est le chemin que j’ai pris pour me faire comprendre.

(Photo : laurentis)

*

*

*

*

*

*

*

Ce contenu a été publié dans opinions, politique, racisme, religion, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

62 réponses à Ce qui me gosse de la gauche

  1. reblochon dit :

    Tu aurais pu faire le même papier en parlant des féministes, des écologistes, des humanistes, des … bref, de certains « progressistes » aux vertus vertueuses qui sont parfois les gens les plus intransigeants et fermés qu’il n’y ait pas … tout en prétendant être les plus ouverts et compréhensifs. Leurs discours est d’autant plus malhonnête que ces gens pardonnent à tout le monde, sauf à leurs contraires idéologiques.

    Pardonnons aux criminels qui ont eu une enfance difficile, aux intégristes de tout poil qui ont vécu une vie difficile, à tous ces salauds que la société a brimée, tous ces communautaristes qui se protègent des méchants xénophobes en se refermant dans leur multiculturalisme, … mais alors aucune pitié pour tous les autres, les droitistes capitalistes, les racistes blancs, les machistes occidentaux, aucune excuse valable, une incapacité totale à comprendre (et non pardonner) ce qui les a conduit à de tels excès.

    Entre ça et leur incapacité à remettre leurs dogmes en cause même quand on leur démontre par des faits que certains de leurs projets sont inefficaces et ne donnent aucun résultats, avec cette habitue toute capitaliste de penser les sauver en y injectant encore plus de moyens humains et financiers … tsé, y a un moment faut arrêter de s’acharner sur un projet déficient ; quand ceux que tu as essayé d’aider avec tes idées sociales ne veulent rien savoir et se complaisent dans leur merde, quand tu vois que l’immigration ce n’est pas un bénéfique, que l’intégration comme modèle politique c’est de la foutaise, ben tu laisses tomber et tu passes à autre chose, tu aides d’autres gens, y en a assez qui sont dans la misère et certains feraient volontiers l’effort de changer leur vie si on leur en donnait la chance. Le pire dans tout cela, c’est quand cette gauche se rapproche du pouvoir ou le prend, elle n’a jamais le courage de faire les sacrifices et de prendre les décisions radicales qui devraient aller avec la politique radicale qu’ils proposent. Tout d’un coup y a plus personne… où au mieux ça finit en dictature et l’air devient aussi brun et nauséabond qu’ailleurs.

    Moi c’est là où je décroche de la gauche, bien que comme toi Renart je partage beaucoup de la pensée de ceux qui s’en réclament. Ça et la « fausse gauche » celle qui se veut plus Caviar, voire complaisante avec les pourris de ce monde, qui vient nous donner des leçons de savoir vivre et d’humanisme ! Cette gauche bien pensante, je la méprise autant que la droite néolibérale et les libertariens fanatiques. Vive le pragmatisme.

    (et je ne vise personne d’ici)

  2. Darwin dit :

    Bon, je pense que, si on te fait chier tant que ça, je vais te laisser aux JLP de ce monde.

    Je sais, je suis fatigant. Je suis comme cet extrémiste qui s’interroge sur les sources quand il lit que «musulmans veulent remplacer la Statue de la Liberté par un minaret». Si c’est ça qui te fatique, j’imagine à quel point je dois te taper sur les nerfs.

    Ben oui, quand quelqu’un dit n’importe quoi, par exemple que 80 % des gens sur le Plateau parlent anglais, que 65 % des immigrants refusent de parler français, je demande des sources.

    Tu as raison, c’est inacceptable.

  3. gillac dit :

    Face aumonde actuel, je me dis qu’il doit y avoir une place entre le racisme et le rejet de l’intégrisme , entre la gauche et la droite. J’aimerais plutôt que l’on m’identifie à la catégorie des pragmatiques humanistes. J’espère juste mériter cette étiquette un jour. En tout cas c’est la direction qui me convient le plus.

  4. Le vigilant dit :

    Remplacer la statue, je voudrais bien, mais là ou je décroche, c’est quand certains barbus extrémistes veulent remplacer le Mcdo du coin par un Ramadan Donalds. On aurait l’air de quoi à ne pas pouvoir avoir nos Maccroquettes avant tard le souère han?! Je dis: soyons vigilant! Les minarets c’est beau, mais ça risque de dégarnir nos ascètes!

    Le vigilant, poète de la transgression linéaire.

  5. déjà le rapprochement entre Bock-Côté et Duhaime est un peu grossier. s’ils ne sont pas complètement différents sur la forme, le fond diffère et j’ai nettement moins peur de Bock-Côté que de Duhaime.

    Ensuite, je me considère de gauche, et je suis plutôt d’accord avec toi.

    mais tu dois convenir que l’article de départ (Statue de la liberté vs Minaret) est plutôt risible…

  6. Darwin dit :

    Voici, moi ce qui me gosse dans ton billet :

    – La généralisation

    Dire que tous les gauchistes font de la tolérance extrême et se mettent la tête dans le sable, c’est une généralisation inacceptable et injurieuse. Pense à Louis Préfontaine, tu dois le connaître (d’accord, ça aussi, c’est un exemple extrême !)… De même, dire que les gauchistes pensent que «Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil» est méprisant.

    – Les sources

    Comme je l’ai illustré dans mon commentaire précédent, il est sain de se poser la question de la validité des sources, qu’on parle de données (65 %) ou d’information. S’en offusquer est se boucher les yeux ou, comme tu le dis, se mettre la tête dans le sable.

    – La mise en perspectives

    Je ne connais personne à gauche (et j’en connais pas mal !) qui accepte, comme tu le dis, l’inacceptable comme l’islamisme radical. Dire que la gauche «gomme complètement l’existence de l’islamisme radical» est ridicule. Bien sûr que l’islamisme radical existe ! Le problème est lorsqu’on le pointe constamment comme si c’était un courant majeur chez les musulmans, surtout chez les musulmans d’ici. Le fait de surligner constamment son existence ne favorise nullement l’appréciation globale de ce phénomène et l’évaluation de son importance relative réelle. Je ne dis pas de ne pas en parler, mais de ne pas parler que de ce courant à chaque fois qu’on parle des musulmans et de se poser des questions sur les sources… La multitude de conneries qui s’est dite dans le débat sur les accommodements raisonnables, comme la fausse histoire de la cabane à sucre, montre qu’il est essentiel de questionner les sources avant de tout gober (avec ou sans lard salé !).

    Cela emmène des caves à prétendre que le seul député de QS est lui même un islamiste radical, tandis qu’il a au contraire combattu ce mouvement dans son pays d’origine. Je sais, tu as dénoncé cette dérive, mais il n’en demeure pas moins que le surlignage de l’islamisme radical rend des propos du genre acceptables et banals.

    – Le sophisme de la pente glissante

    Parce qu’une personne remet en question la validité de ta source, ce qui, je le répète est sain, tu en viens à conclure que cela correspond à te considérer comme un xénophobe, voire même un raciste. A-t-il dit ça ? Ce genre de sophisme n’aide en rien la qualité des débats et montre plutôt un manque d’arguments solides.

    – La confusion

    «prendre position contre l’islam radical c’est justement progressiste» Bien sûr ! QS et les gauchistes s’objectent comme la grande majorité des Québécois contre ce courant, contre l’asservissement des femmes et le port du voile intégral, par exemple !

    Bref, ce billet transforme une anecdote (le questionnement d’une source) sur une anecdote (la nouvelle elle-même) en un réquisitoire contre l’ensemble des gauchistes. Ça, ça me gosse drôlement !

  7. Simon dit :

    C’est que, est-ce que ces gens qui demandent de remplacer la Statue de la Liberté par un minaret sont sérieux? Ce n’est pas que c’est raciste de s’en prendre aux islamistes radicaux, c’est plus qu’un moment donné, ça sert à rien de taper sur toutes les initiatives par tous les groupes islamistes radicaux, c’est sûr qu’il y en a qui proposent des choses extrêmes (et ridicules, notamment parce que ça n’arrivera tout simplement jamais), comme c’est le cas avec probablement toutes les religions.

  8. Eric Bondo dit :

    Coudonc, je trouve que tu commences à avoir un petit biais xénophobe cher ami. De grand citoyen du monde, je sens soudainement poindre la peur de l’étranger chez toi. Est-ce ton déménagement dans la couronne ou quoi qui fait que tu aies pris cette route vers le pays des Martineau et Le Pen? En tout cas, en tant qu’ami ethnique, je trouve que tu accordes un peu trop de crédibilité à un côté de la médaille et très peu à l’autre. Sans dire que tout est beau, personnellement, je te suggèrerais de faire un peu d’introspection, car tu sonnes comme quelqu’un qui vient de vivre une série de traumatismes causés par le contact avec des immigrants alors qu’au dernières nouvelles, la vie est toujours aussi agréable par chez-nous qu’elle l’était il y a dix ans…

    Pas de minarets sur le top de l’oratoire en vue mon chum…

  9. Je suis contre l’Islam, et pas juste radical, parce que je suis contre toute soumission à une religion. Mais Poste de Veille est un blogue de paranos. Si je décidais de tenir un blogue qui ne servait qu’à noter ce que les 200 néonazis du Québec disent sur Stormfront, et les ultranationalistes du Journal Le Québécois crachent sur leur forum et dans le journal, il y aurait beaucoup plus de stock et je vous jure que ce serait pas mal plus véridique et moins joli. Ça vous ferait peut-être peur si vous lisiez ce blogue et aviez l’impression que tout crâne rasé que vous rencontrez dans le métro est en fait un bonehead et que les fachos sont donc partout, qu’illes se sont introduit-e-s dans toutes les institutions, comme des rats (ou des musulman-e-s?) et que ce sont eux qui switchent la boulette de viande de bord quand vous allez au Mcdo…

    J’ai beaucoup travaillé aussi, déjà, sur les afrocentristes, une mouvance faisant la promotion du fait africain noir. Du genre à dire que les élites olmèques étaient originaires d’Afrique et que Socrate était un mulâtre. Un de leurs chefs de file, le très regretté Cheikh Anta Diop, a même donné son nom à la principale université de Dakar! Quotidiennement, il se dit des pelletés de conneries chez les afrocentristes. Les afrocentristes méritent-illes un blogue dédié à leurs bêtises? Sans doute. Mais illes ne méritent pas un vaste raz-de-marée de paranoïa aux accents xénophobes. Les Musulman-e-s vivent aujourd’hui cette difficulté parce qu’illes sont les ennemi-e-s de l’heure (même les afrocentristes s’attaquent à eux, en fait). Et pourtant, des ennemi-e-s potentiel-le-s, c’est pas ce qui manque.

    Je trouve la « gauche » bien correcte de continuer d’analyser la situation la tête froide et de ne pas mélanger Islamisme radical, multiculturalisme et immigration.

    Par ailleurs, Renart, je te suggérerais d’employer une autre dichotomie pour décrire le phénomène actuel, car il ne s’agit pas ici d’un débat gauche-droite, mais bien d’un débat entre nationalistes et anationalistes.

    Et j’ai très hâte qu’on comprenne que la lutte pour la liberté ne se mène pas en multipliant les restrictions et le contrôle.

  10. Vince dit :

    «en tant qu’homme québécois francophone blanc je ne peux que prendre position contre des hommes québécois francophones blancs?»

    Je crois Renart que là est clé de ce qui te gosse et qui me gosse aussi.

    La gauche a tendance (pas tout le monde, mais c’est une tendance), à ne critiquer avec «militantisme» que ses semblables. J’extrapolerais ton affirmation à «l’Occident». La gauche a fortement tendance à être anti-occidentale, par une sorte d’auto-culpabilisation face à tous les problèmes du monde qui semble prendre source dans ses racines judéo-chrétiennes. (Lire Max Stirner entre autres pour un intéressant parallèle entre les socialistes et les chrétiens)

    Paradoxalement, pour mieux critiquer l’Occident dans laquelle est habite confortablement, la gauche s’allie parfois (soit en les appuyant, soit en les défendant, soit en refusant de les condamner) aux discours anti-occidentaux haineux de despotes comme MM. Chavez, Castro, Amadinejhab et d’autres encore, et aux islamistes qui sont par définition anti-occidentaux.

    Enfin, je conclurais que la gauche, tout comme la droite, quand elle se sent critiquée, pour se défendre va recentrer le débat sur l’autre camp. Le problème de la gauche (et aussi de la droite), c’est qu’elle n’est pas au centre.

  11. Vince dit :

    «QS et les gauchistes s’objectent comme la grande majorité des Québécois contre ce courant, contre l’asservissement des femmes et le port du voile intégral, par exemple !»

    Est-ce que la gauche s’objecte contre l’Islam tout court? Là elle serait vraiment progressiste.

  12. Du point de vue des nationalistes, « l’Occident » (cette belle construction de l’esprit) doit toujours faire front uni pour arriver à vaincre les barbares qui attendent aux portes. À l’autocritique constante, les nationalistes opposent l’absence de critique.

  13. Vince dit :

    Mouton :

    Les nationalistes anti-occidentaux (le nationalisme arabe, le nationalisme islamique, le nationalisme africain, etc.) voient en effet en l’Occident un bloc uni contre leurs nationalismes. Autant leur nationalisme idéalisé est une construction blanche de leur esprit, autant l’Occident vu comme le mal en est une construction noire manichéenne.

    Il y a un aussi malheureusement un nationalisme occidental qui transcende chaque nationalisme d’État, qui n’est autre que basé sur ses origines chrétiennes. L’Occident est le vestige du christianisme et n’est pas une conception de l’esprit. La particularité de ce nationalisme occidental, contrairement aux autres nationalismes qui ne sont pas d’origine judéo-chrétienne, est l’auto-flagellation et la culpabilisation des actes de ses propres ancêtres (verrait-on un nationaliste arabe décrier la conquête arabe en Afrique du Nord et au Proche-Orient ou un Africain dénoncer le grand empire africain du Mali et celui de l’Éthiopie? Non, il s’agit pour eux d’une fierté) ainsi que la propension à la «charité» et à la pitié internationales, valeurs «humanistes» bien chrétiennes.

  14. Darwin dit :

    @ Vince

    «Est-ce que la gauche s’objecte contre l’Islam tout court? Là elle serait vraiment progressiste.»

    La gauche n’est pas uniforme. Il existe même une gauche religieuse.

    Comme Mouton marron, je suis personnellement contre toutes les religions. Cela dit, cela ne m’empêche pas de respecter les membres de ces religions qui ne sont pas extrémistes. Je suis donc contre les islamistes, mais pas contre les musulmans, pas plus que contre les cathos modérés.

    Quant à la définition du progressisme, nous n’avons manifestement pas la même, et c’est correct comme ça.

  15. warren peace dit :

    Vince écrit:
    « Est-ce que la gauche s’objecte contre l’Islam tout court? Là elle serait vraiment progressiste. »

    Je suis de gauche, Mais je respecte la Foi des juifs, des musulmans et des chrétiens, même si je n’y adhère pas. Et même si je connais les abus qui ont été commis au nom du Dieu des uns et des autres.

    Il existe des chrétiens fondamentalistes, des juifs fondamentalistes et des musulmans fondamentalistes; je n’éprouve guère de respect pour cette manie qu’ils ont de tout ramener à Dieu, et encore moins de respect à l’égard des enseignements qu’ils disent tirer de leur Dieu lui-même. Du genre « Femme, tu obéiras à ton mari »… ou « L’infidèle qui ne croit pas en MOI mérite la mort ».

    Ce n’est pas le Dieu des catholiques qui fait de la femme une esclave de l’homme, ou son subalterne, dans la hiérarchie religieuse. C’est plutôt une interprétation étroite des « Écritures », qui datent d’une époque révolue. Pas plus que c’est l’islam qui oblige la femme musulmane à porter le voile ou à partager son homme avec trois autres femmes.

    Alors non, je ne vais condamner ni l’islam, ni je judaïsme, ni le christianisme. Je ne condamnerai que leurs interprètes.

    Et je ne me sens pas moins « progressiste » pour autant. Je ne vois pas en quoi le progrès passe par l’imposition à des tiers des principes que je mets de l’avant pour moi-même, qui suis agnostique.

  16. De quelle gauche parle-t-on ici? Sais pas trop. Ça ressemble à l’avocat du diable à la Martineau, mais en mieux ficelé…

  17. Je suis contre l’islamisme radical et contre le militaro-terrorisme occidental sous le faux prétexte du « combat contre les islamo-fascistes », comme la quasi-totalité des gauchistes, des libertariens (les sérieux, pas les confus) et des anarchistes. Du côté de la drouate étatiste, ils appuyent le militaro-terrorisme occidental au même que les islamo-fascistes (i.e. la drouate étatiste des nations islamistes) appuient le terrorisme islamique.

    Si Poste de Veille commençait par appuyer la séparation du Québec, une condition sine qua non pour abolir le troudeauisme multiculturaleux, il serait déjà moins incrédible. Mais non, ce sont des « staunch canadians » blâmant les « fucking separatists » pour une pseudo « invasion islamiste » et vénérant les militaro-terroristes occidentaux. Fuck them!

  18. Wow, là, Renart, je te lève mon chapeau!!! Tu es le deuxième ancien «uhecien» (ce n’est pas moi qui a inventé ce néologisme 😉 ) à prendre conscience du danger que constitue l’Islam radical, pour notre société et pour notre civilisation!!! Louis Préfontaine l’avait fait, avant toi!!! C’est, pour moi, un grand signe de maturité politique qui tranche vraiment avec la douce naïveté que l’on pouvait lire de vous deux, à l’époque, sur ce sujet!!!

    Lorsque les deux autres auront acquis cette dite maturité, leur vision du monde en sera perturbée!!!

    Pour le dénommé Cinoche, je lui dédie cette citation d’un grand sage français:

    «Il existe un nouveau délit d’opinion, nous dit l’essayiste et le romancier français Pascal Bruckner : la critique de l’Islam!!! On l’a bien vu, en France, avec le cas de Robert Redeker, un professeur de philosophie qui, pour avoir écrit que l’Islam est violent, a été condamné à mort par des extrémistes et qui a été abandonné par le milieu de l’Éducation nationale!!!

    Il a été lâché par sa hiérarchie et tous les intellectuels y sont allés de leur petit couplet contre lui, en disant qu’il était raciste!!! Aujourd’hui, toute critique, poursuit Bruckner, est, immédiatement, vue, comme étant du racisme!!! Ce fameux concept d’islamophobie est pervers, puisqu’il confond la critique d’un groupe humain, avec la critique d’une croyance!!!

    Donc, on ne pourrait plus critiquer le socialisme, le libéralisme, le marxisme, le christianisme, etc., au motif qu’on serait raciste!!! C’est, complètement, aberrant, nous dit Bruckner!!! L’Islam n’est pas une race, c’est un système de croyances qui est historique et qui peut être attaqué, démoli, déconstruit, comme on veut!!! Le concept d’islamophobie a été forgé par les mollahs, en 1979, pour répondre aux attaques des féministes américaines, et ça a très, très bien marché!!!

    Ça consiste à interdire la parole et à saper le langage de l’intérieur, pour empêcher les gens de vous critiquer!!!»

    Irréfutable!!!

  19. Autre chose: le dénommé Cinoche a-t-il écouté le documentaire sur la montée de l’islamo-fascisme: «Obsession – Radical Islam’s War Against the West»???

    A-t-il lu Djemila Benhabib, Taslima Nasreen, Ayaan Hirsi-Ali et Salman Rushdie???

    Il n’y a pas que les «dhimmis» qui critiquent l’Islam radical et l’Islam extrémiste, l’Islam de la charia intégrale, l’Islam anti-occidental et l’Islam antisémite, pour qui la liberté est un vice et pour qui la démocratie est une tare!!! Cette critique a cours, également, parmi des musulmans qui voient bien que leur religion (l’Islam) peut devenir une violente idéologie politique (l’islamisme)!!!

    D’après ce que Renart m’en a montré, le dénommé Cinoche doit être du genre à croire que le 11 septembre 2001 était «staggé» et que Théo Van Gogh s’est tué tout seul, en pleine rue!!!

    Si j’étais Djemila Benhabib (j’en rêve, en secret 🙂 ), je l’accuserais, à première vue, de compromission envers l’islamisme!!!

    Ce n’est pas pour rien que le premier ministre du Royaume-Uni, David Cameron, ait décidé d’abandonner le multiculturalisme, il y a, de cela, quelques semaines, pour mieux s’attaquer à l’islamisme!!!

    Lisez la dernière partie de ce multiplillet: http://lequebecdedemain.blogspot.com/2011/02/deuxieme-multiplillet-du-mois-de.html

  20. Je l’accuserais (le dénommé Cinoche), à première vue, de compromission envers l’islamisme, disais-je!!!

    J’ose espérer que ce n’est pas le cas et que ma première impression se base sur une regrettable méprise!!!

  21. « Je suis comme cet extrémiste qui s’interroge sur les sources quand il lit que «musulmans veulent remplacer la Statue de la Liberté par un minaret». »

    Je suis aussi fatigant que Darwin sur ce point.

    « Est-ce que la gauche s’objecte contre l’Islam tout court? »

    Mon cher Vince, je connais très peu de Québécois, incluant la quasi-totalité des gauchistes, qui ne s’objectent pas contre l’Islam. La drouate étatiste, celle qui est à l’origine de votre question stupide, appuie ouvertement le militaro-terrorisme occidental et les troupes criminelles qui en font partie, au même titre que la drouate étatiste islamiste (i.e. les islamo-fascistes) appuient leurs terroristes islamiques.

  22. « Si j’étais Djemila Benhabib (j’en rêve, en secret 🙂 ), je l’accuserais, à première vue, de compromission envers l’islamisme!! »

    Bon, alors j’offre à Madame Benhabib de venir dans mon blogue m’accuser de compromission envers l’islamisme. Juste pour que je puisse déconstruire le reste de sa camelote.

  23. Et si les drouatistes étatistes se retiraient de leurs appels impressionnistes à la violence militaro-territoriste occidentale, et que nous combattions toutes idéologies confondues un islamisme radical ayant perdu toute légitimité?

  24. Darwin dit :

    Je viens finalement de lire la source de cette envolée… On y lit entre autres :

    «thus as a temporary measure, it is proposed that a large burkha is used to cover the statue, thereby shielding this horrendous eye sore from public view as well as sending a strong message to its French creators.»
    «Par conséquent, comme mesure temporaire, il est proposé de recouvrir la Statue d’une grande burqa : cela épargnera au public la vue de cette horreur, et enverra également un message fort à ses créateurs français.»

    Si jamais on voit la Statue de la Liberté avec une burqa, je commencerai à prendre cet illuminé au sérieux !

    Dans ce cas, je suis même contre le foulard islamique !

  25. « La gauche a tendance (pas tout le monde, mais c’est une tendance), à ne critiquer avec «militantisme» que ses semblables. »

    La drouate a tendance (pas tout le monde, mais c’est une tendance), à ne critiquer avec «militantisme» que les autres et à considérer l’Occident comme une culture supérieure aux autres. Bref, du nazisme soft…

  26. Je verrais plus la Statue de la Liberté portant un « Patriot Act » combattant les libertés civiles de leurs propres citoyens….

  27. « La particularité de ce nationalisme occidental, contrairement aux autres nationalismes qui ne sont pas d’origine judéo-chrétienne, est l’auto-flagellation et la culpabilisation des actes de ses propres ancêtres (verrait-on un nationaliste arabe décrier la conquête arabe en Afrique du Nord et au Proche-Orient ou un Africain dénoncer le grand empire africain du Mali et celui de l’Éthiopie? Non, il s’agit pour eux d’une fierté) ainsi que la propension à la «charité» et à la pitié internationales, valeurs «humanistes» bien chrétiennes. »

    Je n’ai aucun problème à condamner le massacre de Vimy par les farces armées cacanadian, justement parce que je ne suis pas un nationaleux.

    http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2009/04/09/le-massacre-de-vimy-revu-et-corrige-par-martin-masse/

    http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2008/04/09/zoe-suche/

  28. http://www.postedeveille.ca/2011/03/suede-un-politicien-declare-non-coupable-de-blaspheme-de-lislam.html

    Je serais curieux d’avoir votre commentaire là-dessus, même si je suis d’accord avec la non-culpabilité du politicien, parce que pour le reste, bleah….

  29. Vince dit :

    @Darwin et warren peace:

    Pourquoi tolérer des croyances et l’enseignement obscurantistes au nom de la tolérance? L’idée ici est d’encourager la confrontation de ses propres croyances. Là est le progrès.

    Penser qu’on est contre un musulman quand on dénonce la religion qu’est l’islam ainsi que toute autre religion est bien étrange… Une idée n’est pas assimilable à une personne. Un musulman peut cesser de l’être, idem pour le chrétien, le juif ou le bouddhiste. Ce n’est pas inscrit en lui, ça lui est inculqué dans son enfance.

  30. Vince dit :

    «Alors non, je ne vais condamner ni l’islam, ni je judaïsme, ni le christianisme. Je ne condamnerai que leurs interprètes. »

    Avez-vous lu le coran, la bible, ne nouveau testament? Moi je les condamne pour ce qu’ils professent d’intolérable, écrit très clairement en noir sur blanc. Interpréter autre chose que ce qui est écrit est une entourloupette.

    Je les admire par contre pour la force de leurs mythes. Les auteurs de ces textes étaient des génies.

  31. Je m’attendais en faire sourciller plusieurs et je vis très bien avec ça. D’autant plus que j’ai commencé à écrire ce billet voilà un bon bout de temps. C’est l’anecdote qui m’est arrivée sur Twitter qui m’a donné le jus pour le terminer.

    J’aurais même pu ajouter une autre anecdote Twitter. Je me suis fait rentrer dedans en lien avec mon billet précédent, « le Québec n’a pas besoin d’immigration », entre autres parce qu’il semblerait qu’un des deux auteurs du livre serait contre le multiculturalisme. Coudon, est-ce que le multiculturalisme serait même plus qu’une religion? Une philosophie incontestable?

    Sinon, je ne répondrai pas à tous. Désolé.

    Darwin,

    bon, il semble que tu trouves que le chapeau te fait parfaitement. Ça me surprend beaucoup.

    « Ben oui, quand quelqu’un dit n’importe quoi, par exemple que 80 % des gens sur le Plateau parlent anglais, que 65 % des immigrants refusent de parler français, je demande des sources. »

    Parlant couvre-chef, ça semble sorti tout droit d’un chapeau de magicien!

    « La généralisation »

    J’avoue que j’aurais pu ménager la chèvre et le chou, mais il me semblait que j’expliquais assez bien mon choix de terme à la fin. Mais bon, je crois qu’il aurait plutôt fallu que je n’écrive pas ce billet…

    « Les sources »

    Je ne comprends pas trop. La source, c’est un site qui s’appelle « Sharia4America » et qui explique le projet farfelu de remplacer la Statue de la liberté par un minaret. Le gars derrière ce site, Andy Choudary, semble exister d’après ce que j’ai pu trouver sur le web. Poste de veille en parle, je le relaye sur Twitter parce que je trouve ça débile. Où est le problème? Est-ce que je devrais penser que ce site « Sharia4America » est carrément un attrape-nigaud pour donner une mauvaise image des musulmans, et si c’est le cas, comment je fais pour le savoir?

    Si le problème c’est Poste de veille tout court, est-ce que les billets où ils réfèrent à des sources plus « officielles » (ce qui arrive souvent) sont à considérer positivement dans l’analyse ou non?

    « Le problème est lorsqu’on le pointe constamment comme si c’était un courant majeur chez les musulmans, surtout chez les musulmans d’ici. »

    Si tu parles de moi, j’ai l’impression d’être en pleine fiction en te lisant (je veux des sources!). Si tu parles de Poste de veille, ils parlent de tout ce qui se passe dans le monde.

    « Cela emmène des caves à prétendre que le seul député de QS est lui même un islamiste radical, tandis qu’il a au contraire combattu ce mouvement dans son pays d’origine. Je sais, tu as dénoncé cette dérive, mais il n’en demeure pas moins que le surlignage de l’islamisme radical rend des propos du genre acceptables et banals. »

    À la base, je n’ai pas écrit un billet sur l’islamisme radical, mais bien par rapport à une réaction à une publication sur Twitter. L’islamisme radical est un sujet que j’aborde assez rarement ici, mais je continue de penser que tout sujet est intéressant. Serait-ce trop suspect de même en parler?

    « Parce qu’une personne remet en question la validité de ta source, ce qui, je le répète est sain, tu en viens à conclure que cela correspond à te considérer comme un xénophobe, voire même un raciste. A-t-il dit ça ? Ce genre de sophisme n’aide en rien la qualité des débats et montre plutôt un manque d’arguments solides. »

    J’avais ajouté « en extrapolant un peu » à cette partie du billet pour mettre en perspective mon propos. Mais tout est question d’interprétation dans la vie. S’il faut que je l’ajoute, notre discussion s’est terminée après que j’aie écrit :

    « Je dois être d’extrême-droite puisqu’il n’y a rien qui me heurte là-dedans. En tout cas, bonne nuit! »

    Il m’a répondu par un : bonne nuit!

    Parfois, qui ne dit mot consent…

    « Bref, ce billet transforme une anecdote (le questionnement d’une source) sur une anecdote (la nouvelle elle-même) en un réquisitoire contre l’ensemble des gauchistes. »

    Quoi? Les anecdotes sont interdites? C’est une manière d’illustrer un point de vue. Ça me semble assez efficace, parfois. Mais j’accepte le fait que tu n’aimes pas mon « réquisitoire contre l’ensemble des gauchistes », même si, je le répète, ça me semble exagéré.

    Et là en lisant tes autres commentaires ensuite, j’ai l’impression d’un changement d’attitude. 😉

    Simon,

    « c’est plus qu’un moment donné, ça sert à rien de taper sur toutes les initiatives par tous les groupes islamistes radicaux, c’est sûr qu’il y en a qui proposent des choses extrêmes (et ridicules, notamment parce que ça n’arrivera tout simplement jamais) »

    Ce que je comprends surtout, c’est qu’il ne faudrait pas en parler du tout. Sinon c’est suspect, comme Eric Bondo le soulève très bien.

    Eric Bondo,

    « Coudonc, je trouve que tu commences à avoir un petit biais xénophobe cher ami. De grand citoyen du monde, je sens soudainement poindre la peur de l’étranger chez toi. »

    Faux. Je parle ici de tout ce qui tourne autour de la religion et de l’immigration depuis le début. Tu as une mémoire trop sélective mon cher, on a discuté ici souvent de nos différends autour de ces questions. Moi je m’en souviens très bien, et tu as tout le loisir de vérifier dans mes archives. Pourquoi est-ce que ce serai la peur qui pousserait à parler de ces questions plus négativement? Il me semble qu’il y a dans mon billet tous les éléments pour que tu ne tombes pas dans le piège, et tu y tombes pareil…

    « Est-ce ton déménagement dans la couronne ou quoi qui fait que tu aies pris cette route vers le pays des Martineau et Le Pen? »

    Je n’aime pas beaucoup Martineau, mais je n’irai jamais jusqu’à le mettre sur le même pied d’égalité que Le Pen. Soyons sérieux! Et ici, je n’en reviens pas d’être obligé de te répondre ce qui va suivre tellement c’est ridicule : la femme qui s’occupe de ma fille toute la semaine est d’origine arabe!!! Alors, tu ne peux pas être plus dans le champ quand tu écris : « tu sonnes comme quelqu’un qui vient de vivre une série de traumatismes causés par le contact avec des immigrants »…

    Je ne sais pas si c’est juste moi, mais être contre le radicalisme religieux international n’est pas de la xénophobie.

    Mouton Marron,

    « Poste de Veille est un blogue de paranos. »

    je n’ai jamais prétendu que ce blogue est le comble de la perfection. Mais je ne rejette pas pour autant tout le lot. Je reçois leurs billets sur Google Reader et je les lis parfois. C’est tout.

    « Si je décidais de tenir un blogue qui ne servait qu’à noter ce que les 200 néonazis du Québec disent sur Stormfront, et les ultranationalistes du Journal Le Québécois crachent sur leur forum et dans le journal, il y aurait beaucoup plus de stock et je vous jure que ce serait pas mal plus véridique et moins joli. »

    Ça ne correspond pas du tout à ce que je reçois. C’est très rare qu’ils parlent de trucs d’ici.

    « Je trouve la « gauche » bien correcte de continuer d’analyser la situation la tête froide et de ne pas mélanger Islamisme radical, multiculturalisme et immigration. »

    Dans le cas où ça serait une pique à mon endroit, je n’ai pas parlé de la question de l’immigration dans ce billet. À moins que mon billet précédent dégouline dessus…

  32. Darwin dit :

    @ Renart

    «bon, il semble que tu trouves que le chapeau te fait parfaitement. Ça me surprend beaucoup. »

    Quoi ? Tu dis que «la gauche se complaît dans une orgie de tolérance », qu’elle «gomme complètement l’existence de l’islamisme radical » et je ne devrais pas me sentir visé ? Et ça te surprend !!!

    «ça semble sorti tout droit d’un chapeau de magicien! »

    Au oui ? Voici ce que tu écrivais il y a un an : «Coyote Inquiet (portant très bien son pseudonyme) qui remarque en se promenant dans le quartier Plateau-Mont-Royal que 80% des gens dans la rue se parlent anglais. Phénomène que je remarque aussi parce que j’y travaille.  »

    Quand j’ai soulevé que c’était une exagération grossière, tu as répondu « Néanmoins, je peux t’assurer que dernièrement, quand je marche sur Mont-Royal (dans la partie est, en plus), la majorité des gens parlent entre eux en anglais. » N’importe quoi…

    La source ? Une personne qui se promenait en vélo sur la rue Rachel ! C’est épouvantable, oser remettre en question une source aussi fiable, presque aussi fiable que Poste de veille !
    http://renartleveille.wordpress.com/2009/10/29/quebec-francais-anglais-loi-104/

    «je crois qu’il aurait plutôt fallu que je n’écrive pas ce billet… »

    Là, je suis d’accord ! Mais, surtout ne pas se servir d’une petite anecdote pour attaquer toute la gauche !

    «Parfois, qui ne dit mot consent… »

    Ou trouve que la conversation dérape et y met fin !

    «Quoi? Les anecdotes sont interdites? »

    Mauvaise foi ! Le problème n’est pas d’avoir parlé d’une anecdote, mais les conclusions que tu en tires. Toi, à cause de cette anecdote sur une anecdote, tu en viens à insulter tous les gauchistes (et les gens qui trouvent qu’un blogueur charia sur ce sujet…).

    «Et là en lisant tes autres commentaires ensuite, j’ai l’impression d’un changement d’attitude »

    Moi, en lisant les tiens, je vois que tu ne recules guère et que tu ne réalises pas que de prétendre que tous les gauchistes sont pour le multiculturalisme et sont tous des tolérants extrêmes à partir d’une petite anecdote, c’est n’importe quoi !

    «mais être contre le radicalisme religieux international n’est pas de la xénophobie. »

    Tu ne comprends toujours pas que ce sont les conclusions que tu tires de ton anecdote qui choquent, ici, pas que tu parles de cette anecdote (quoiqu’elle est particulièrement ridicule…).

  33. Je n’ai pas lu tous les commentaires avant de faire le mien alors p-e que je vais répéter. Le titre de ton billet a juste aucun rapport. Quand parles-tu de la gauche exactement ? Tu parles peut-être des gauchistes? Ou bien de ceux que tu as connu?! Tes amis genre.

    Autrement, oui, la gauche est tolérante, Mais elle est aussi rationnelle; elle peut faire la part des choses, penser, remettre en question. Et évidemment, elle est très critique des institutions religieuses, peux-tu me contredire là-dessus ?

    Tu n’élabores pas (ou plus) beaucoup depuis quelques billets, tu réduis des termes d’un façon tellement simple que ça en devient ridicule.

    Qu’est-ce que tu veux amener ? Où est-ce que tu te situes par rapport à cela ? Tu parles d’un Québec sans immigration pis là tu dis que la gauche te gosse… Ça commence à me faire peur. Rassure-moi.

  34. warren peace dit :

    @Vince
    16h29: « L’idée ici est d’encourager la confrontation de ses propres croyances. Là est le progrès. »

    16h36: »Avez-vous lu le coran, la bible, ne nouveau testament? Moi je les condamne pour ce qu’ils professent d’intolérable, écrit très clairement en noir sur blanc. Interpréter autre chose que ce qui est écrit est une entourloupette. »

    = = =

    Confronter mes propres croyances, mon ami, c’était l’essence même de la profession que j’ai exercée. Plaideur, pendant plus de 30 ans, avant de monter sur le « banc » et de rendre des décisions judiciaires qui heurtaient parfois mes propres convictions… et préjugés.

    Confronter mes propres croyances, c’est ce que j’ai fait quand moi, militant catholique fort actif, j’ai commencé à « challenger » mon Église, avant de la rejeter complètement, tant le dégoût était profond face à son immobilisme.

    = = =

    Ai-je lu le Coran, la Bible et le Nouveau-Testament? Et de un, on m’a rentré la Bible et le Nouveau Testament dans la gorge, comme c’était la coutume dans le Qc des années 50 et 60.

    Et de deux, je réfère de nouveau à mon militantisme catho des années 7o et 80. You bet, que j’ai lu. Mais cela ne fait pas de moi un exégète.

    Et de trois, mon ex, convertie au judaïsme vers 85 (avant de me connaître), PhD en philosophie, féministe militante et islamophobe, m’a fait lire toutes les sourates que le Coran pouvait receler, parmi celles qui alimentaient son islamophobie. Alors oui, je me considère plus familier avec le Coran que le sont la plupart des Québécois de souche.

    Oui, je suis l’heureux propriétaire d’une Bible, d’un Nouveau Testament et d’un Coran.

    Et, en tout respect, j’affirme que vous n’avez rien compris. En ce sens que vous interprétez ces trois livres saints comme s’ils avaient été rédigés en septembre 2010!

    « Interpréter autre chose que ce qui est écrit est une entourloupette. »

    Oh, que non!

    S’il s’agissait de clauses d’un contrat, vous auriez raison. Mais il s’agit de textes écrits il y a des milliers d’années, bien que le plus récent (le Coran), ne date, lui, que de 13 siècles. Vous interprétez ces textes d’un autre âge à la lumière de vos co0nnaissances et de votre culture nord-américaine du XXIe siècle. C’est comme si vous jugiez de la qualité d’un film réalisé par Sergei Eisenstein, Fritz Lang ou Georges Méliès vers 1915, à la lumière des moyens techniques disponibles en 2011.

    Bref, il faut, ici, relativiser.

    Le Coran eut-il été rédigé en Chine, vers 1400, qu’il aurait reflété les valeurs en vigueur sous la dynastie des Ming.

    Les Juifs d’il y a 4000 ans, pas plus que les Arabes du 8e siècle, ne connaissaient pas notre Charte des droits et libertés, qui fait de la femme l’égale de l’homme. Vous donnez aux versets de la Bible et au Sourates du Coran leur sens littéral?

    Vous ne valez pas mieux que ces fondamentalistes religieux, incapables de relativiser les textes anciens et de les « traduire » en « langage » du 21e siècle.

    Vous avez alors raison, toutefois et dans les circonstances, de rejeter l’islam. Tout comme vous devriez rejeter le christianisme et le judaïsme, et pour les mêmes motifs.

    Je préfère « relativiser », et condamner l’intransigeance idéologique de tous ces dinosaures, qu’ils soient juifs, chrétiens ou musulmans, qui refusent de considérer que des textes écrits il y a 1000, 2000 ou 4000 ans sont nécessairement le reflet de la société au sein de laquelle vivaient leurs auteurs.

    Et c’est justement cette intransigeance idéologique des tenants de la suprématie de l’homme sur la femme qui m’aura fait claquer les portes de l’Église.

    En terminant, je précise que j’ai lu Irshad Manji, cette jeune musulmane canadienne (d’origine pakistanaise), féministe, lesbienne et socialiste. Vous devriez en faire autant.

  35. Salut Renart,

    Je suis surpris de te lire sur ce sujet mais comme je l’ai expliqué aujourd’hui même sur mon propre blogue, il est difficile au Québec de discuter de politique ou de valeurs Gauche vs Droite sans tomber dans l’hystérie émotive!… à lie certains des commentaires, on n’est pas sorti du bois !

    Bon billet !

  36. Eric Bondo dit :

    En effet, je m’excuse. tu parles de l’Islamisme Radical, mais sans toutefois le définir. Je pense que c’est la teneur de tes récents billets, sur les anglos, sur l’immigration et aujourd’hui sur l’Islamisme radical qu’on sait pas trop de quoi tu veux parler, qui me dérangent.

    Je crois, tout d’abord, que l’islamisme radical est « overrated ». On en parle comme d’une chose qui se multiplie et qui va nous envahir, alors que c’est un mouvement minoritaire. Et cet islamisme, il est causé par la misère des gens, qui les rend encore plus religieux, et comme ils savent de où vient leur misère (regarde par terre, eh oui, drette ici), ils se radicalisent, et nous haïssent (si tu paies pas ton gaz à 5$ le litre, c’est parce que tu vis sur leur exploitation et grâce aux dictateurs qu’on met en place chez eux).

    Le petit Khadaffi, y a beaucoup de nous autres là-dedans. Alors un peu d’empathie svp…

    Et sur le traitement réservé au femmes par les islamistes radicaux, va faire le plein de magazines de filles et on reparlera de quelle société traite le plus ses femmes comme des objets et leur impose comment être et avoir….

    Anyways… désolé quand même.

  37. Vince dit :

    «c’est justement cette intransigeance idéologique des tenants de la suprématie de l’homme sur la femme qui m’aura fait claquer les portes de l’Église. »

    Je vous remercie, vous illustrez exactement mon propos.

    1. Vous avez confronté vos croyances et rejeté le christianisme. C’est exactement ce que je prône et que vous ne comprenez absolument pas, par je ne sais quel blocage ou excitation.

    2. Les religions du livre sont des religions du livre, écrites à une autre époque, dans un autre contexte historique. Si l’on interprète comme on le veut le livre pour le faire fonctionner avec le siècle actuel, comme vous le faites étrangement et comme vous sembler le prôner ou l’accepter, cela revient à confronter la religion du livre à la réalité et à démontrer qu’elle n’est pas valable. Ces textes religieux sont d’excellents documents d’intérêt mythologique et historique, j’en raffole personnellement comme de la mythologie indo-iranienne ou gréco-romaine. Sans plus. Je raffole encore plus de l’influence qu’ils ont eu sur la société actuelle. Mais il y a erreur. Pas dans leur écriture, pas du tout, mais dans la croyance en ces textes. Là est toute l’erreur. Croire en la fable et la fonder religion. Baser sa vie et la vie des autres sur ces jolies fables est une erreur. Il faut confronter les religieux face au non-sens historique de leurs croyances. Ne pas le faire, tolérer sans rien dire qu’une personne croit en ces faussetés, ou plutôt qu’elle l’enseigne à ses enfants comme une vérité et agisse en société en fonction d’une fable, est une erreur. Même en l’absence de radicalisme.

    PS: vous ne m’apprenez rien en termes d’histoire, de philosophie et de l’Antiquité. Je peux vous assurer que j’en sais probablement plus que vous et que votre ex combinés à ce sujet. Je n’en dis pas plus, outre que vous parlez à travers votre bonnet. «Les Juifs d’il y a 4000 ans». Cette simple affirmation prouve votre ignorance historique, en tout respect.

  38. Darwin,

    pour ce qui est de ce que je pointais comme étant « sorti tout droit d’un chapeau de magicien! », je comprenais tout à fait à quoi tu faisais allusion. Mais il faut quand même faire une différence entre une impression (la source étant sa propre expérience, et les impressions d’autres personnes dans le cas qui nous concerne) et par exemple des faits sortis d’une étude. Je n’ai au grand jamais pris mes impressions et celles des autres pour autre chose que des impressions, même si je crois qu’elles parlent. Mais affirmer qu’elles ne veulent absolument rien dire me semble exagéré. C’est un peu comme les résultats des sondages…

    Il y a une différence entre dire tout bonnement « que 80 % des gens sur le Plateau parlent anglais » et avoir entendu à peu près 80% des gens se parler anglais à des moments donnés.

    « Quand j’ai soulevé que c’était une exagération grossière, tu as répondu « Néanmoins, je peux t’assurer que dernièrement, quand je marche sur Mont-Royal (dans la partie est, en plus), la majorité des gens parlent entre eux en anglais. » N’importe quoi… »

    Si ça te fait plaisir de me traiter de menteur, gâte-toi! Sinon, depuis ce temps, c’est beaucoup moins flagrant, je donnerais un portrait différent. Ça me donne à penser que c’était peut-être un hasard. Mais la situation que je constatais trouvait écho ailleurs, c’est ça que je notais, voilà tout.

    « Le problème n’est pas d’avoir parlé d’une anecdote, mais les conclusions que tu en tires. Toi, à cause de cette anecdote sur une anecdote, tu en viens à insulter tous les gauchistes »

    J’ai commencé à écrire ce billet bien avant l’anecdote. Je me suis servi de l’anecdote pour expliquer mon point de vue. C’est ce que je me tue à expliquer. Et ce n’est pas de l’insulte, c’est une critique. Même si oui j’avoue que j’ai peut-être trop généralisé malgré ma mise au point de la fin du billet, la gauche à qui le chapeau fait ne peut pas se faire critiquer? (Tu remarqueras que je fais un pas en arrière!)

    Désolé, mais oui ça m’agace qu’on rejette du revers de la main tout ce que publie un blogue parce qu’il s’affiche ouvertement contre le multiculturalisme et l’islam radical. Tout ça accompagné d’une accusation pas très subtile que dans le fond c’est du racisme et de la xénophobie. Et je trouve que certains font ce chemin trop vite. J’en ai eu la preuve avec mon anecdote et l’autre que j’ai expliquée plus haut en commentaire, et dans les commentaires.

    Pour ta part, tu m’as parlé de mauvaises sources, visiblement avant même d’avoir pris la peine de les vérifier, comme tu me l’as indiqué plus haut :

    « Je viens finalement de lire la source de cette envolée… »

    Et tu me parles de mauvaise foi…

    Samuel Daigle-Garneau,

    je vais passer sur tes insinuations et seulement répondre à tes questions.

    « Tu parles d’un Québec sans immigration »

    Je n’ai jamais parlé d’un Québec sans immigration. Il y a une grande différence entre dire « le Québec n’a pas besoin d’immigration » et « le Québec ne désire pas d’immigration ». Je te retranscris un bout de mon billet ici puisque tu ne sembles pas l’avoir lu (pour dire vrai, tu me donnes l’impression d’avoir seulement lu le titre) :

    « Alors, il reste plein d’autres bonnes raisons d’accepter des immigrants ici, et de ne plus privilégier la quantité serait un bon point de départ pour une politique d’immigration plus en phase avec nos réels besoins et notre capacité d’intégration. »

    Ça ne peut pas être plus clair, mais je répète : je ne suis aucunement contre l’immigration. Mais ne pas être contre l’immigration ne veut pas dire de laisser notre bon gouvernement faire ça n’importe comment, et avec des prémisses qui semblent fausses selon les résultats d’une recherche qui se retrouve dans le livre dont je parle dans mon billet.

    Pour ce qui est de la gauche, j’ai tout à fait le droit d’en critiquer certaines manifestations, comme je l’ai amplement fait pour la droite. Me considérant assez au centre (plus centre-gauche), c’est tout à fait normal, il me semble.

    J’espère avoir calmé un peu ta peur.

    Yves Carignan,

    c’est difficile en effet. Mais bon, mea culpa, j’avoue ne pas avoir mis de gants assez blancs!

    Eric Bondo,

    j’ai toujours parlé ici « sur les anglos, sur l’immigration et […] sur l’Islamisme radical ». C’est le hasard de mes lectures qui me fait choisir des sujets. Ainsi que du hasard de l’actualité. Je me sens plus à l’aise de parler de ça que de parler des révolutions dans les pays arabes. Et puis j’ai une écoeurantite de Charest par les temps qui courent… Parlons même pas de Harper…

    Pour ce qui est de l’islamisme dans ce billet, ce n’est même pas le sujet principal. Si je n’avais pas senti le besoin de terminer ce billet sur « la gauche », il n’y aurait eu qu’une publication sur Twitter. Ça, il semble qu’il n’y a pas grand monde qui l’a remarqué.

    Sinon, j’accepte tes excuses.

  39. Bakouchaïev dit :

    L’Islamisme Radical est un épouvantail pour le pouvoir. Il a remplacé le «communisme» de la guerre froide. Intéressant de voir les gens tomber dans le panneau comme ça. Les élites au pouvoir doivent se tordre de rire en vous regardant aller.

    Je félicite Eric Bondo de ne pas tomber dans ce panneau et de nommer un chat un chat. On se sert de l’islamisme radical pour s’opposer à la démocratie au Moyen-Orient et préserver nos intérêts économiques (du sang pour du pétrole). L’Occident est derrière tous ces dictateurs et même derrière des régimes islamistes débiles comme l’Arabie Saoudite. Mais ça, on ne doit pas en parler parce que ça discrédite la «guerre au terrorisme» et notre soi-disante opposition aux extrémistes religieux fondamentalistes. C’est une pure création de l’Occident et de sa politique étrangère.

    Très pratique aussi d’évoquer l’ennemi intérieur, même s’il est fictif. Je dirais que c’est encore mieux quand cet ennemi est fictif, puisque ça nous permet de dire n’importe quoi et de le créer tel que nous le voulons. Pendant qu’on parle d’islamisme radical, on ne parle plus de lutte de classe, de patriarcat et de l’absence totale de démocratie en Occident.

    Hitler fonctionnait à partir du même mode opératoire…..

  40. warren peace dit :

    @Vince (4h24)

    « vous ne m’apprenez rien en termes d’histoire, de philosophie et de l’Antiquité. Je peux vous assurer que j’en sais probablement plus que vous et que votre ex combinés à ce sujet. »

    Je ne suis ni spécialiste de l’Histoire, ni philosophe de formation; je suis détenteur d’un bacc et d’un mastère en droit, voilà tout. Mon ex, par contre, détient un bacc en histoire et un PhD en philo. Et un autre PhD en sociologie. Elle a enseigné la philo à des universitaires. Et, en toute humilité, vous affirmez – dans un français plutôt approximatif (« vous et votre ex combinés ») – que vos connaissances en philosophie et en histoire surpassent la somme des connaissances acquises par elle et par moi?

    WOW!

    = = =

    « ‘Les Juifs d’il y a 4000 ans’. Cette simple affirmation prouve votre ignorance historique, en tout respect. »

    Combien de fois devrai-je mentionner que je ne suis ni historien, ni encore moins spécialiste de l’histoire du judaïsme?

    Que la Bible des Hébreux ait été rédigée il y a 6666 ans, 5555 ans, 4444 ans ou 3333 ans, je n’en ai rien à cirer. Ce qui m’importe, par contre, c’est de savoir que dans l’une ou l’autre hypothèse, la société du temps différait de la nôtre, et la même remarque peut s’appliquer – mutatis mutandis – à l’époque de Jésus ou à celle de Mahomet.

    « Femme, tu obéiras à ton mari », ou « Mari, tu corrigeras ta femme qui refusera de t’obéir », c’est le reflet d’une société archaïque, qui n’est pas celle dans laquelle nous vivons, vous et moi. Que cela puisse avoir été le cas il y a 6000, 5000 ou 3876 ans, 7 mois et 3 jours, who cares? Vous auriez préféré que je parle des Hébreux plutôt que des « Juifs d’il y a 4000 ans »? Ou serait-ce la mention des 4000 ans qui vous aura fait tiquer?

    À cela, je répondrai que vous vous accrochez les pieds dans des détails sans importance. Je n’ai pas soumis ici une thèse de doctorat en Histoire; ce qui importe, c’est que… les textes bibliques ont été écrits voilà quelques millénaires, et reproduits depuis, pendant quelques millénaires, par des copistes dont rien ne nous assure que leur version était en tous points conforme à l’original.

    Les textes bibliques tisaient l’existence des Chinois, des aborigènes australiens et des Inuit; pourtant, ils existent. Mais les auteurs de la Bible ne le savaient pas; leur horizon s’arrêtait à ce qui leur était connu. Tout comme leur conception du rôle de la femme. Je dis, tout simplement, qu’il est ridicule, au XXIe siècle, de leur en tenir rigueur.

    Vos ancêtres – peu importent vos origines -, comme les miens, arrachaient la tête de leurs ennemis. Vos ancêtres, comme les miens, comptent des jeunes filles de 12 ans, tout juste pubères, que l’Église considérait apte à se marier et à enfanter.

    Moeurs douteuses, by our own standards. Mais il faut relativiser; à l’époque, c’était comme ça.

    = = =

    « Mais il y a erreur. Pas dans leur écriture, pas du tout, mais dans la croyance en ces textes. Là est toute l’erreur. Croire en la fable et la fonder religion. Baser sa vie et la vie des autres sur ces jolies fables est une erreur.  »

    Je conviens du fait que la création du monde en 6 jours est une fable, que la science a réfutée depuis. Je conviens du fait que la première femme n’est pas née de la côte du premier homme.

    Je suis personnellement opposé à l’enseignement des religions, quelles qu’elles soient. Mais je respecte le fait que ce en quoi moi je ne crois pas, d’autres peuvent y croire. Tout comme je demande aux croyants de respecter le fait que moi, je ne crois pas.

    Voilà pourquoi je n’éprouve guère de respect pour le maire de Saguenay, Là-Là Tremblay, qui estime devoir « gagner son ciel » par l’imposition de la prière lors des assemblées publiques de cet organisme laïc et neutre que doit être la Ville dont il est le maire.

    Pas plus que je n’approuve ces juifs d’Outremont qui ont exigé et obtenu qu’un « érouv » ceinture leur quartier, dans lequel vivent des non-croyants. Pas plus que je ne suis d’accord avec ces parents musulmans qui prétendaient faire interdire à des pères de famille qu’ils viennent chercher leur propre fille à la piscine et jettent ainsi un oeil concupiscent sur des fillettes musulmanes en costume de bain.

    Mais s’il se trouve que ma secrétaire demande congé pour célébrer le Rosh Hashanah, congé elle obtiendra, car ce en quoi elle croit, ça ne me regarde pas.

  41. mymyk dit :

    Billet intéressant. En tout cas, Renart, les fois dans ma vie où j’ai entendu des gens de gauche parler de l’Islam radical, ils ou elles prenaient position contre l’islam radical, et je n’ai pas l’impression que la gauche se complaît dans une orgie de tolérance.

    Aussi, quand je pense aux gens de gauche que je connais, ces plutôt les images suivantes qui me viennent :
    – tous sont contre l’islam radical, contre l’islamisme politique,
    – tous respectent la liberté de conscience religieuse des individus, même si une bonne partie n’adhèrent pas à aucune religion,
    – tous veulent la laïcité de l’État québécois et de ses institutions (note : c’est plutôt sur la question du port de signes religieux par des employés de la fonction publique qui est controversé à l’intérieur de la gauche),
    – une partie sont carrément contre les Religions en général,

  42. mymyk dit :

    Oups, je n’avais pas fini d’écrire, mais j’ai accroché le bouton Soumettre, hihi!

    En tout cas, pour conclure – plutôt que d’allonger ma liste! -, je dirai donc simplement que les gens de gauche que je connais lutte contre l’islamophobie et le racisme tout en maintenant une vigilance constante à l’égard du fondamentalisme religieux.

  43. Darwin dit :

    @ Renart

    «Tu remarqueras que je fais un pas en arrière!»

    C’est noté !

    «tu m’as parlé de mauvaises sources»

    Où ça ? Dans mes premiers commentaires, je n’ai fait que mentionner qu’il est normal de se questionner sur la qualité d’une source («il est sain de se poser la question de la validité des sources, qu’on parle de données (65 %) ou d’information»).

    «parce qu’il s’affiche ouvertement contre le multiculturalisme et l’islam radical»

    Un autre point qui me gosse un peu, c’est le manque de nuance entre le multiculturalisme et l’interculturalisme. Bock-Côté fait la même chose en niant les nuances entre ces deux approches. J’ai déjà entendu Louise Beaudoin vanter l’interculturalisme dans un débat à l’INM et s’en éloigner peu après compte tenu de la position de son parti (le doigt en l’air pour voir d’où vient le vent…) et de son opération séduction visant les nationalistes de l’ADQ…

    @ Mymyk

    «je dirai donc simplement que les gens de gauche que je connais luttent contre l’islamophobie et le racisme tout en maintenant une vigilance constante à l’égard du fondamentalisme religieux.»

    Idem.

  44. Darwin dit :

    @ Renart

    «Sinon, depuis ce temps, c’est beaucoup moins flagrant, je donnerais un portrait différent. Ça me donne à penser que c’était peut-être un hasard»

    Depuis que nous eu cet échange, il y a près d’un an et demi, je suis plus attentif à la langue utilisée sur le Plateau, que ce soit quand je marche ou quand je prends l’autobus. Finalement, je me demande si je n’entends pas plus souvent parler français avec l’accent de France que l’anglais ! Le français avec l’accent est québécois est de loin le plus fréquent, les autres langues à peu près au même niveau que l’anglais et le français avec l’accent de France. Après plus d’un an, l’échantillon commence à être plus significatif, quoique je ne sillonne pas tous les recoins du Plateau !

    Je me demandais si ton impression ne venait pas de la clientèle de ton bar. Qui sait, ta musique attire peut-être les anglophones ! (gag plate…)

  45. Vince dit :

    @warren peace:

    «un français approximatif»

    Quel argument de poids!

    On a beau avoir étudié et enseigné une chose, la comprendre en est une autre, chère âme. Vous me décrivez un comportement de votre ex-conjointe d’une façon qui me laisse suspecter peu de rigueur intellectuelle (par contre, nous ne pouvons vérifier vos affirmations) et quant à vous, vous n’avez manifestement pas l’esprit historique selon vos déclarations. Voilà pour mon affirmation humble. Passons à autre chose.

    «Je dis, tout simplement, qu’il est ridicule, au XXIe siècle, de leur en tenir rigueur.»

    Encore ici, vous me lisez excessivement mal. Vous répétez ce que j’affirme moi-même. Je vais me citer:

    «Mais il y a erreur. Pas dans leur écriture, pas du tout, mais dans la croyance en ces textes. Là est toute l’erreur.»

    Je ne tiens pas rigueur à ces magnifiques textes, pas plus qu’à l’Iliade ou à l’Odyssée, ni L’Épopée de Gilgamesh, ni aux apocryphes quels qu’ils soient. Je tiens rigueur aux croyants d’aujourd’hui en ces textes, qu’ils y croient à la lettre ou qu’ils y croient selon un sens dévié au goût du jour.

  46. Darwin,

    « Où ça ? Dans mes premiers commentaires, je n’ai fait que mentionner qu’il est normal de se questionner sur la qualité d’une source («il est sain de se poser la question de la validité des sources, qu’on parle de données (65 %) ou d’information»). »

    je suis bien d’accord, mais c’était en lien avec le fait de diffuser ce billet. Tu ne disais pas « vérifie tes sources! » dans le vide, quand même.

    « c’est le manque de nuance entre le multiculturalisme et l’interculturalisme »

    Je n’ai pas fait la nuance, en effet. Je parlais, et du multiculturalisme dans son sens international, et du multiculturalisme à la canadienne.

    Pour ce qui est du portrait linguistique du Plateau, ça serait bien d’avoir des chiffres.

    Mymyk,

    je me considère dans cette gauche-là. Oui, j’aurais dû prendre le temps de développer un peu plus à ce sujet…

  47. @ David.

    «Bon, alors j’offre à Madame Benhabib de venir dans mon blogue m’accuser de compromission envers l’islamisme. Juste pour que je puisse déconstruire le reste de sa camelote.»

    Malheureusement pour toi, je doute que madame Benhabib lise les blogues!!! 😉

    Mais, si tu me visais, indirectement, sache que je ne t’accuse pas de compromission envers l’islamisme, car je te connais assez pour savoir que tu n’embarqueras jamais dans ce train-là!!! Je faisais référence (et je crois que c’était bien indiqué, mais, bon) au dénommé Cinoche qui ne m’a pas vraiment donné une bonne première impression, du moins, de ce que je peux juger avec les liens que Renart nous a fourni, dans son billet!!!

    Je ne connais pas le dénommé Cinoche et c’est pour ça que j’ose espérer me tromper à son sujet, car, jusque-là, de ce que j’ai pu lire de lui, ça peut se comparer à un type qui prend l’islamisme à la légère!!! En tout cas, si le dénommé Cinoche ne fait pas de compromission envers l’islamisme, il mesure mal la menace que représente cette idéologie, pour notre civilisation!!!

    Et tu me connais, David: dès que quelqu’un mesure mal cette menace, pour moi, il ne manque pas grand-chose pour que l’on puisse parler d’idiot utile, pour reprendre l’expression de Lénine!!!

    Encore là, j’espère me tromper, en analysant les propos du dénommé Cinoche!!! Le mot «idiot» ne doit pas être pris au premier degré, quand on lit cette expression-là!!! La plupart des idiots utiles le sont de bonne foi, mais ils sont tellement aveuglés par une idéologie quelconque qu’ils rejettent du revers de la main toutes les atrocités qui sont commises, au nom de cette dite idéologie!!!

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Idiot_utile

    «Du côté de la drouate étatiste, ils appuyent le militaro-terrorisme occidental»

    En effet, mais l’un n’excuse pas l’autre!!!

  48. Simon dit :

    Vous savez, M. Proulx, les points d’exclamation perdent de leur importance lorsqu’ils sont utilisés toujours par 3 et à chaque phrase.

    Une question me tracasse dans toute cette histoire: quoi faire? Si on en a contre l’islamisme ou contre l’existence de revendications indésirables, à quoi cela nous mène? Empêcher la possibilité aux islamistes de se regrouper pour réfléchir? Je préfère personnellement qu’ils puissent discuter librement et qu’on puisse les entendre pour réfuter leurs propositions sérieuses qui menaceraient la laïcité ou les valeurs de la majorité. Quelles mesures le Québec ou le Canada pourrait-il prendre pour empêcher « la menace imminente » d’arriver?

  49. Simon,

    je pense à la charia et le voeu de certains de l’imposer ici. Si tout le monde se fout de la menace islamiste radicale, ça pourrait passer comme dans du beurre, et j’exagère à peine…

  50. Simon dit :

    Renart,

    Tout à fait. Dirais-tu par contre que les gens se foutent de l’atteinte à l’égalité des sexes, de l’homophobie? Si c’est ce que tu reproches à l’islamisme radical, ce sont des considérations connexes qui vont nous en « protéger », soit s’intéresser à ce qui me semble la vraie menace, l’inégalité des sexes, le retrait des droits des homosexuels, la confusion entre religion et état, etc. Et ces problèmes semblent s’ouvrir, d’abord, chez les Conservateurs dont certaines mesures tendent à aller vers la réouverture du débat sur l’avortement.

  51. Noix dit :

    En tant que sale gauchiste radicale, j’aime bien remonter à la source des choses.

    Le site qui parle de détruire la Statue de la liberté se base sur shariah4america.com, qui mentionne également qu’on devrait utiliser le monument de Washington pour empaler les pédophiles. Ahan. Bien sûr. Ça sen le hoax à plein nez. Ce serait déjà plus crédible si le site était bilingue (arabe/anglais) ou si il y avait une section avec une interprétation contemporaine de la shariah.

    M’enfin…

  52. @ Simon.

    Le problème, c’est que votre idée est un peu naïve!!! Vous voudriez discuter avec les islamistes??? Barack Obama, lui, voulait prendre le thé avec le pitre de Téhéran et avec le tyran de Caracas, sans aucune pré-condition, en 2008!!! Je trouve que cette façon de penser est, tout à fait, irresponsable et qu’elle n’est pas sérieuse!!!

    L’islamisme prétend être la seule vraie bonne idéologie, comme toutes les autres, d’ailleurs, mais à la différence que la loi islamique dit que les non-musulmans, soit les fameux dhimmis, qui vivent, dans ces pays-là, sont des êtres inférieurs, de même que des citoyens de seconde classe!!! Je doute, sérieusement, de la crédibilité de votre idée, sachant très bien que l’islamisme prône l’assimilation des autres cultures à l’Islam, de même que leur destruction!!!

    Votre idée s’apparente à une forme de capitulation qui pourrait être comparée à l’esprit de Munich avec l’inepte Neville Chamberlain en toile de fond, brandissant le bout de papier qu’il venait de signer avec Hitler!!!

    Je vous invite à aller écouter ce documentaire que nos élites multiculturaleuses occidentales ont refusé de nous montrer, de peur de se faire accuser de racisme: http://www.rtsr-watch.ch/wp/?p=11

    Le documentaire est long, mais il est bien fait et il est très bien vulgarisé, le tout avec des faits historiques qui sont très durs à réfuter!!!

  53. warren peace dit :

    @Vince

    « On a beau avoir étudié et enseigné une chose, la comprendre en est une autre, chère âme. Vous me décrivez un comportement de votre ex-conjointe d’une façon qui me laisse suspecter peu de rigueur intellectuelle… »

    Vous raisonnez comme ce minable philosophe de mes deux qui, sur CentPapiers, qualifiait péremptoirement d’ignorants en droit tous les juges et avocats (ce qui incluait le soussigné), alors que de son côté, il n’avait jamais consulté le moindre ouvrage, fut-il destiné à vulgariser la matière au bénéfice des profanes.

    Vous seriez donc un émule de ce Tintin Beaudin, autoproclamé pape du droit, vous qui affirmez sans sourciller qu’il ne suffit pas de détenir un PhD et d’avoir enseigné au niveau du mastère pour connaître la matière? Tiens donc…

    Et dites-moi, Souverain Pontife, en quels termes aurai-je pu laisser suspecter à votre Grandeur l’absence de rigueur intellectuelle de madame mon ex? Vous venez de livrer, à votre insu, un sérieux indice de votre propre capacité de raisonnement, mon brave…

    La pauvre qualité de votre français n’est pas un argument; c’est, tout au plus, un constat… mais ce constat me fait fortement douter de ces immenses capacités intellectuelles dont vous vous targuez humblement.

    = = =

    « Je ne tiens pas rigueur à ces magnifiques textes, pas plus qu’à l’Iliade ou à l’Odyssée, ni L’Épopée de Gilgamesh, ni aux apocryphes quels qu’ils soient. Je tiens rigueur aux croyants d’aujourd’hui en ces textes, qu’ils y croient à la lettre ou qu’ils y croient selon un sens dévié au goût du jour. »

    Désolé, vieux, mais vous dénaturez là le sens de votre thèse de départ, celle que vous exprimiez le 4 mars, à 16h36:

    « Avez-vous lu le coran, la bible, ne nouveau testament? Moi je les condamne pour ce qu’ils professent d’intolérable, écrit très clairement en noir sur blanc. Interpréter autre chose que ce qui est écrit est une entourloupette. »

    Je répète qu’il n’y avait rien d’intolérable dans le fait d’enseigner que la femme doit être soumise à son mari… au moment où ça a été intégré à la Bible et dans le Coran. Aujourd’hui, ça l’est devenu. Vous et moi n’avons pas la même définition de ce qui est « intolérable »; vous y incluez le sens littéral d’écrits qui sont le reflet d’un autre âge et de sa mentalité obsolète; pas moi, qui exclus le sens littéralo pour ne conserver que le sens « relativisé ».

    Vous qui estimez être d’une rigueur intellectuelle imparable, ayez au moins l’intelligence de reconnaître que nous divergeons, bout d’ciarge!

    Cette conversation se termine ici.

  54. Simon dit :

    @Jean-Luc Proulx

    Je ne sais pas si vous me répondez vraiment, honnêtement. Où ai-je affirmer vouloir discuter avec les islamistes radicaux? J’ai parlé de les laisser discuter entre eux et de réfuter leurs arguments sérieux qui pourraient être applicables, alors que pour l’instant je n’en vois aucun.

    Peu importe le discours des islamistes radicaux, ils n’ont absolument aucun moyen de faire passer leurs règles ici ou ailleurs en Occident, parce que nous sommes une démocratie. Et, s’ils ont un moyen de l’imposer, j’aimerais le connaître, car c’est à ce moyen là qu’il faudrait s’attaquer.

    Je déteste ce moyen: tenez, voici un long film qui résume tout ce que je pense. Regardez-le autrement j’ai raison. S’il y a des éléments pertinents pour votre argumentation dans ce film, synthétisez-les et exposez-les ici, et j’irai vérifié au besoin voire regarder si ça semble m’intéresser. Autrement, je n’irai pas regarder un long film proposé par un commentateur relativement inconnu sur un blogue, je trouve ça insultant de se faire balancer un film comme ça, tout de suite après m’avoir comparé à Chamberlain. Facile d’accuser après coup, par ailleurs, mais c’est pas une raison pour voir des Hitlers partout.

    Je suis d’accord sur le fond, on n’imposera pas la loi islamique au Canada ou au Québec. Ensuite, comme tout le monde est d’accord pour ne pas l’imposer, je ne comprends pas où vous voyez une menace. Y a-t-il un parti politique sérieux qui propose d’imposer la loi islamique? Même si Amir Khadir avait un agenda islamique caché, Québec solidaire a une structure interne qui empêcherait cette imposition et n’est pas près du pouvoir du tout. Je ne comprends pas l’inquiétude. Marie Le Pen au premier tour en France, ça, ça m’inquiète.

  55. Vince dit :

    @warren peece:

    « Avez-vous lu le coran, la bible, ne nouveau testament? Moi je les condamne pour ce qu’ils professent d’intolérable, écrit très clairement en noir sur blanc. Interpréter autre chose que ce qui est écrit est une entourloupette. »

    Pour ce qu’ils professent d’intolérable tant que la multitude y croit, votre majesté du nombril.

    Dans votre sophisme littéraire, en me citant, vous supprimez la phrase qui suit immédiatement :

    «Je les admire par contre pour la force de leurs mythes. Les auteurs de ces textes étaient des génies.»

    Si, monsieur le juge de pet (excusez mon français minable, je fais parfois des fautes), un milliard d’humains incluant vous-même croyiez que l’Illiade est une vérité inspirée des dieux et qu’il soit nécessaire, à l’exemple des Achéens, d’envahir une Troie pour sauver l’honneur d’un homme et qu’il faille massacrer ses habitants ce faisant, les traîner sur un char dans la poussière en leur refusant les funérailles, si aujourd’hui vous adhériez aux mythes homériques ou hésiodiques comme à des vérités, je trouverais que vous manquez de rigueur intellectuelle et je vous inviterais à confronter vos idées et à considérer l’histoire de ces mythes et le contexte dans lequel ils se sont inscrits pour les expliquer et à ne pas croire de toute pièce qu’ils soient la vérité. Je trouverais que la religion à laquelle vous adhérez avec un milliard d’individus est intolérable aujourd’hui dans ses écrits. Tant que le texte violent demeure religieux, il est intolérable. Quand le texte violent n’est plus qu’historique, il n’est qu’intéressant. Voilà pour la leçon d’histoire et de philosophie, mon ami la vieille branche.

    D’accord pour la clôture de la discussion.

  56. Darwin dit :

    @ Renart

    «Pour ce qui est du portrait linguistique du Plateau, ça serait bien d’avoir des chiffres.»

    Est-ce une demande ?

    Pour la langue parlée à la maison, c’est 13 % anglais, 77 % en français et 10 % autres, selon le recensement de 2006. Cela vaut pour le Grand Plateau, l’est, ou j’habite, étant plus francophone.

    C’est donc pas mal moins que 50 % et pas trop loin du 10 % que j’estimais pour la partie est du Plateau.

    Pour la connaissance de la langue, c’est 6.0 % anglais seulement (île de Montréal = 11,5 %), 31,3 % français seulement (29,9 %), 60,9 % anglais et français (56,0 %) et 1,8 % ni un ni l’autre (2,6 %).

  57. Simon,

    t’inquiètes, quand je pense à l’islamisme radical, c’est bien de tout ce que ça comporte comme problématique.

    Darwin,

    merci pour les infos!

  58. Noix,

    je suis retourné fureter sur le site. Les vidéos et les photos pointent pratiquement seulement Andjem Choudary, que le blogue affirme être l’homme derrière tout ça. Pour avoir vu d’autres photos, c’est visiblement le même.

    Sur sa page Wikipédia ( http://en.wikipedia.org/wiki/Anjem_Choudary – ce site est sûrement aussi un hoax…), il y a le lien vers son site web :

    http://www.anjemchoudary.com/

    Tu remarqueras dans la section « Latest Press Release » les références à « Shariah 4 America ».

    Rendu là, je n’irai pas essayer de faire une interview avec le gars pour te démontrer que ce n’est pas un hoax…

    Et en passant, je remarque avec ça que tous ceux qui se vantent de rechercher la vérité des sources ne font même pas le chemin pour les vérifier eux-mêmes. Pourtant, c’était assez facile… Moi-même je ne l’avais pas fait à ce point parce que j’ai confiance en ce que rapporte ce blogue. Et cette confiance est d’autant plus solide à partir d’aujourd’hui.

  59. the Ubbergeek dit :

    Truc qui me déprime de la gauche;
    Je peut comprendre un anticléricalisme, mais il y a cette facon de manger du croyants des fois vicéral – qui signifie aussi que sont visé passivement même les croyants progressistes, la gauche religieuse, même les communistes croyants (Théologie de Libération) ou anarchistes croyants (Dsotoyev ou un autre classique de la littérature russe)… C’est pas une grosse partie des croyants du tout pour les derniers, mais..

    J’ai toujours pensé que ca a fais mal à la gauche, à sont image; peut être que c’est si mineure aussi JUSTEMENT à cause que cette manie, la droite conservatrice ayant beau jeu de receuillir les appeurés… Un rendez-vous manqué?

  60. Noix dit :

    La gauche, comme la droite, est multiple. Et on ne peut vraiment pas la traiter d’anti-croyants. D’abord, il y a les exemples que vous avez nommés, ensuite il y a le travail encore incroyable qui est fait par des religieux, chrétien et non. Je pense par exemple à la revue Relations au Québec, revue financées par les Jésuites, qui parle de foi en étant à gauche. D’un coté, il n’ont pas peur des débats qui touche leur religion (pour ou contre le célibat des prêtres, l’accès des femmes au sacerdoce, la politique israélienne, etc.), et de l’autre, ils s’engagent dans des débats de société qui nous touchent tous et toutes (l’endettement des ménages, la question nationale, Haïti).

    Donc oui, il existe des laïcs freak à gauche (comme à droite), mais il existe aussi des laïcs modérés et des personnes qui ont une foi confirmée qui militent ensemble (encore à gauche comme à droite).

    Pour ma part, je laisse les dieux aux autres, mais j’admire profondément quand ceux et celles qui utilisent leur foi pour lutter pour plus de justice sociale sans imposer leurs valeurs et idéaux théologiques.

  61. the Ubbergeek dit :

    La ‘canadian Left’ est des fois un peu étrange, schizophrène. Ou plutôt, regarder la base et les gauchistes canadians VS le NPD/NDP, comme sur le fameux site Rabble.ca.

    Il y a des fois une dissonance entre la base du NPD et les progressistes en général qu’on y lit, et les politiciens tops du NPD comme Layton; les décisions de Layton et cie me semblent des fois.. disons, diluées, contradictoires comparées à ce que la base y dit/demande, et cependant, y’a pas toujours de critiques envers Layton et cie… Hum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *