Est-ce que la campagne anti-Harper sert à quelque chose d’autre que de s’amuser?

 

J’ai publié hier ce message sur Twitter :

La campagne anti-Harper est presque futile : il faut vraiment avoir des valeurs X pour mettre son X sur la case de votation conservatrice.

Quelqu’un a trouvé le moyen de lire ça comme une insulte à Harper. Et pourtant, ce n’était vraiment pas mon but, au contraire. C’est bien le propos le plus raisonnable que j’ai écrit sur Harper et les conservateurs depuis le début de cette campagne électorale.

Que quelqu’un hésite entre les libéraux et le NPD, ça se défend, mais hésiter entre les conservateurs et le NPD, c’est plutôt drôle, étant donné que ce sont des partis qui ont des visions totalement différentes. Même chose pour le PLC versus le PCC. Même le PVC (les Verts), dans le fond. Et, pour ce qui est du bloc, sa position se rapproche aussi de celle du NPD et des libéraux, même des Verts, la position souverainiste en plus!

Il me semble qu’il ne faut vraiment pas être politisé pour pouvoir balancer entre un parti du bloc plus gauchiste et les conservateurs. Ou baser son choix de votation sur seulement un enjeu, comme la réfection du pont Champlain ou l’amphithéâtre à Québec. J’espère que la plupart des gens font une analyse plus globale…

Mais bon, nous sommes au courant qu’il y a des batailles qui feront pencher la balance en faveur des conservateurs ou un des autres partis. Une histoire d’indécis et du taux de votation. C’est une réalité. Même si elle me semble absurde au niveau de l’indécision. Quand même, je suis tombé dernièrement sur une nouvelle qui me donne encore plus cette impression :

Vos orientations politiques seraient-elles décelables à la simple analyse de votre cerveau? Des chercheurs britanniques affirment qu’il est possible de déterminer les préférences idéologiques d’une personne en scrutant ses structures cérébrales.

Alors, je répète, est-ce que la campagne anti-Harper sert à quelque chose d’autre que de s’amuser?

Ce contenu a été publié dans Canada, opinions, politique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Est-ce que la campagne anti-Harper sert à quelque chose d’autre que de s’amuser?

  1. reblochon dit :

    La plupart des gens sont des ignorants en politique et feront leur choix suivant la couleur de la cravate, la coupe de cheveux ou une promesse ridicule. C’est la réalité. Donc oui un électeur indécis peut très bien voter pour le PCC un jour et pour le PLC le lendemain parce qu’il aura vu une pub rigolote sur youtube. C’est aussi cela la démocratie.

    Pour le niveau intellectuel des électeurs du PCC au Québec, pour le mesurer dans sa généralité, il suffit d’écouter les animateurs des radios-poubelles de la capitale ou de regarder les Bas-noirs pour comprendre. Ça ne vole pas très haut. Je doute que ces gens aient les capacités pour pouvoir se remettre en question.

  2. gillac dit :

    Ces temps-ci, je ne peux m’enlever de l’esprit l’énoncé suivant: « les mensonges et la créduilté s’accouplent pour former l’opinion publique ».

  3. the Ubbergeek dit :

    On peut être cynique pas mal…

    La droite a tiré la couverte à droite, et se prétend maintenant ‘avoir la vérité’. Et ils sont les moyens pour vous driller cà dans la tête.

    C’est vraiment bête et méchant, mais Loi de Sturgeon; 90% de tout ne vaut… pas grand chose, et si on applique cà au ‘peuple’…

  4. the Ubbergeek dit :

    On dirait bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *