Dans le flou de l'attentat d'Ottawa

Photo : Adrian Wyld / Presse Canadienne

Photo : Adrian Wyld / Presse Canadienne

On nage en pleine folie là. Hier c’était à St-Jean, aujourd’hui c’est à Ottawa.  J’écris à chaud, pendant que ça se passe. Les informations pour l’instant : une victime à l’extérieur du Parlement au Monument commémoratif de guerre, deux tireurs, une cinquantaine de coups de feu. Les suspects auraient de longs cheveux noirs. Et là, le tireur qui était dans le Parlement aurait été tué par balle.

Pendant que tout ça se joue à Ottawa, il est difficile de contenir les liens qui se forment ici, au Québec, dans ma tête. Comme je le notais tantôt, si ces deux événements sont le fruit du hasard, le hasard a l’air de bien connaître le gars des vues… Alors, tant qu’à présumer, présumons!

S’il y a deux tireurs (peut-être même trois, dont deux qui seraient morts), il va être difficile de plaider un problème de santé mentale, comme il en était beaucoup question hier à propos de Martin Rouleau. Pour ce qui est du terrorisme (encore plus le terrorisme islamique), il n’y a pas lieu d’arriver à quelconque conclusion pour l’instant, mais ça regarde mal, en tout cas pour le simple terrorisme, sans qualificatif.

Sinon, en cette période de guerre au terrorisme et d’envoi d’avions par le Canada en Irak, s’il s’avère qu’il y a un lien avec l’islamisme, les jeux seront faits, Stephen Harper aura les coudées franches pour justifier tout ce qu’il veut militairement, (même si de tout façon il avait déjà l’appui des Canadiens). En quelque sorte, c’était déjà un peu le cas hier… en tout cas, c’est l’impression qu’on a avec sa mise en scène.

Et pour continuer dans la lignée terroriste, je gardais depuis un certain temps un article de Radio-Canada qui fera une belle conclusion à ce texte, question de vous donner froid dans le dos. « Le FBI aurait poussé des Américains musulmans à commettre des attentats » :

La police fédérale américaine (FBI) a « encouragé, poussé et parfois même payé » des citoyens américains de confession musulmane pour commettre des attentats sur son territoire dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001, selon un rapport de l’organisme Human Rights Watch (HRW).

Un chausson avec ça?

Màj :

Finalement, il semblerait que l’on pourrait faire un lien avec l’islamisme, étant donné qu’un des assaillants portait un « foulard blanc à motif arabe » :

http://ici.radio-canada.ca/regions/abitibi/2014/10/22/001-fusillade-ottawa-deputes-abitibi-temiscamingue-romeo-saganash-christine-moore.shtml

Suivez-moi sur Facebook et Twitter

Ce contenu a été publié dans Opinion, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à Dans le flou de l'attentat d'Ottawa

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *