Terrorisme à St-Jean : des questions, et encore des questions…

terrorisme martin ahmad rouleauUne histoire digne d’un film d’action qui met en scène du terrorisme.

Un jeune homme récemment converti à l’Islam radical fauche avec sa voiture deux militaires et prend la fuite à tombeaux ouverts. En voulant contourner un tapis clouté installé sur la chaussée, son véhicule fait quelques tonneaux et se retrouve à l’envers dans un fossé. Le jeune homme s’extirpe de l’habitacle, couteau à la main et des policiers l’abattent.

C’est ce que les informations laissent entrevoir en tout cas.

Une mise en scène?

En ce qui a trait au politique, on sait que la question du terrorisme s’est vu imposer en chambre alors qu’un député du parti conservateur a posé une question à Stephen Harper. Visiblement, on s’est organisé pour faire laisser filtrer l’information au gouvernement pour que le premier ministre parle d’un possible attentat terroriste avant même que les autorités policières commentent l’affaire.

Ça ressemble à une belle mise en scène.

Ça vaut la peine que je pose ici ces trois questions, inspirées de questions trouvées sur le compte Facebook d’un ami :

  1. S’agit-il d’une manipulation des agents de communication de la GRC par le Parti conservateur?
  2. S’agit-il de récupération politique, d’une opération médiatique ayant pour but de faire peur à la population canadienne, question de mieux faire passer l’envoi d’avions en Irak?
  3. S’agit-il d’opportunisme pour le PCC, d’une tentative de rallier le Québec à sa cause étant donné son faible taux de popularité?

Radicalisation et bavure policière

Pour ce qui est de la radicalisation de Martin «Ahmad» Rouleau, elle n’est plus à être démontrée. Il « faisait de la propagande djihadiste depuis des mois sur les réseaux sociaux ».

Mais l’interrogation qui demeure, c’est de savoir si les actes du jeune homme avaient un lien direct avec le terrorisme international ou si c’était seulement une lubie personnelle, ce qui pose la question à savoir s’il s’agit vraiment de terrorisme (en tout cas, il faut constater qu’il est plus facile de pointer le terrorisme quand l’événement est lié avec l’Islam radical, même de loin…).

Malheureusement, son décès complique les choses.

Justement, une autre question me vient, et c’est celle de savoir pourquoi on a tiré sur lui alors qu’il n’était qu’armé que d’un couteau. Et encore, s’agit-il d’une bavure policière?

Vous voyez, les questions se bousculent et il serait bien mal aisé de tenter des réponses…

Tout ce que je peux dire, c’est que ça pue.

*******

Pensez-vous qu’il s’agit de terrorisme?

 

Suivez-moi sur Facebook et Twitter

Ce contenu a été publié dans Opinion, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

21 réponses à Terrorisme à St-Jean : des questions, et encore des questions…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *