Twitter pour les nuls – Màj : aRT

Quelqu’un m’a demandé par courriel de lui donner un petit cours au sujet de Twitter. Je ne suis vraiment pas un expert, mais j’ai bien compris quelques trucs, alors je peux bien les partager avec lui, et avec vous par la même occasion.

Court le message, court l’hyperlien

À la base des bases, chaque message (twit; et en français on tente de faire entrer dans l’usage le terme « gazou », diminutif de « gazouillis », qui est parfois utilisé) doit se faire à l’intérieur de 140 caractères. Donc, il faut l’optimiser pour entrer dans ce cadre. Pour hyperlier (des sites, des pages, des blogues), il existe plusieurs sites où rapetisser les URL (adresses web) puisque certaines adresses peuvent bien gruger la presque totalité des caractères disponibles, sinon tous. Les sites que je rencontre le plus souvent pour ce faire : http://bit.ly/, http://tr.im/, http://tinyurl.com, http://cli.gs/, http://ow.ly/, etc.

@

Pour pointer un autre utilisateur Twitter, il suffit de faire précéder le signe « @ », bien collé au nom d’utilisateur. Donc, par exemple, si quelqu’un veut attirer mon attention, me citer ou répondre à un de mes messages, il inscrit : @renartleveille . Remarquez que j’ai ajouté un espace entre « @renartleveille » et le point dans la phrase précédente : si un quelconque signe vient modifier le nom d’utilisateur, comme une parenthèse ou un guillemet, Twitter ne le considérera pas comme il se doit. (Màj : depuis le temps où j’ai écris ce billet, ce problème semble avoir été réglé.)

RT

Il est possible, et souhaitable, de reprendre un message d’un autre utilisateur et de le republier sur son profil pour le faire connaître à son réseau, et ainsi de suite. Il suffit donc de copier et de coller le message de quelqu’un (avec le nom de l’utilisateur) sur son propre profil et d’ajouter RT (ReTwitting) pour l’indiquer. Ne pas oublier d’ajouter « @ » devant le nom de la source (l’utilisateur, l’auteur du twit) et de s’assurer qu’il est bien dégagé, comme je l’indique dans la partie précédente. Pour ma part, à chaque fois que je copie-colle, le nom de l’utilisateur se colle sur le début du gazouillis… Pour les visuels, un exemple : RT @renartleveille Twitter pour les nuls http://ow.ly/9z7Z

#

Ce dernier élément, je pense le comprendre moins. Par contre, je sais que « # » est synonyme de « sujet », si je ne m’abuse. Donc, si vous parlez de météo dans un gazou et que vous voulez être accessible facilement pour quelqu’un s’intéressant à ce sujet, vous inscrivez « #météo » dedans.

Toute information pertinente sur le fonctionnement de Twitter serait appréciée en commentaire. Merci!

Màj :

J’ai eu une idée, et ça ne semble pas déjà exister. Si on veut republier un de ses propres messages, on indique aRT devant!

Ce contenu a été publié dans Twitter, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

16 réponses à Twitter pour les nuls – Màj : aRT

  1. Jonathan dit :

    Je rajouterais peut-être les quelques applications qui servent à utiliser Twitter sans avoir à se connecter directement à son compte. Je pense par exemple à TwitterFox (pour les utilisateurs de FireFox), ou encore à TweetDeck, qui permet de suivre son compte Twitter sans même avoir un navigateur ouvert, un peu comme le fait MSN. De plus, ces applications permettent aux utilisateurs de faire des « Replies » (avec le @…)ainsi que les RT beaucoup plus facilement d’un simple « clic-droit », en plus d’intégrer directement dans leurs fonctions les différents « rapetisseurs d’URL ».

    Pour le reste, la base est assez claires. Je rajouterais que pour trouver du plaisir à Twitter, selon moi, il faut suivre beaucoup^de gens afin d’avoir plusieurs sources d’information à la fois. Plus on suit de gens, plus il y a de gens qui nous suivent. C’est donc avec les « Replies » (@…) et les RT (ReTweets), que des liens se développent entre les différentes personnes de la désormais nommées Twittosphère…

  2. Jonathan dit :

    J’aurais vraiment dû me relire avant de publier mon commentaire! Désolé de toutes ces erreurs stupides! 🙂

  3. Jonathan dit :

    Oh! J’oubliais aussi Twitterfeed, qui permet d’annoncer la publication d’un nouveau billet sur son blog dans son statut Twitter grâce au fil RSS. Très utile!

  4. Patate dit :

    Merci de ces infos… c’est juste trois éléments, mais ça va démystifier les symboles que j’arrête pas de voir et que je comprends pas. Ce qui me gosse, par contre, c’est que ça a de plus en plus l’air d’un « channel » irc… me semble qu’on est rendus plus loin que ça.

    Pas le sujet du post, mais j’ai crissement de la misère avec la francisation à outrance. « Gazouillis » pis « gazou », ça fait fif en tabarnac. Si on prend pour acquis que l’anglais et le français sont des langues indo-européennes qui sont dérivées d’une langue commune, l’idée de devoir absolument « inventer » un mot français qui a moins de liens etymologiques francophones que le mot original anglophone, c’est encore plus néfaste pour la langue que d’utiliser tout simplement l’original.

    Ainsi, « blogue » a beaucoup moins de sens que « blog », et « ouèbe » beaucoup moins que « web ». Anyway. Plus ou moins rapport. Tout ça pour dire que quand je vois « gazou » dans Twitter, j’ai le goût de gratter un tableau avec mes ongles. Mais c’est ben personnel!

    Pis l’affaire qui publie tes posts de blog sur Twitter, pour moi c’est comme de la pollution: ceux que je veux lire je les mets dans mon agrégateur. Me semble entouca.

  5. Pléiade dit :

    Innovation terriblement régressive, aucune chance que je me mette à ce truc.

  6. poajndciwnbefcé klmsé sdmlkmkefw eij oid oiahedai.

  7. Reblochon dit :

    Ha ha ha ! J’ai reussi à dechiffrer, mais je ne donnerais pas la reponse, peut-etre que des enfants nous lisent.

  8. Jonathan,

    merci pour les infos additionnelles, si ça peut servir!

    Patate,

    j’ai pas connu ça les channels IRC, mais si y’a des trucs pratiques de ça qui peuvent servir dans Twitter, pourquoi pas!

    Mais au sujet de la francisation, toujours une question d’opinion. Moi ça me tape le monde qui n’ajoute pas « ue» après « blog », je me retiens de ne pas passer mon temps à essayer de les convaincre de passer à la version francisée…

    Pour ce qui est de « gazou » et « gazouillis », j’admets que ça fait « fif », comme tu dis… mais Twitter ça fait « twit » (ce qui veut aussi dire « crétin » en anglais).

    « Si on prend pour acquis que l’anglais et le français sont des langues indo-européennes qui sont dérivées d’une langue commune »

    Pas sûr de ce que t’avances. Ça ne me semble pas être aussi clair qu’« une langue commune ». Par exemple, l’anglais a beaucoup de lien avec l’allemand, et le français ne semble pas tellement en avoir avec cette dernière.

    « c’est encore plus néfaste pour la langue que d’utiliser tout simplement l’original. »

    Oh! boy! C’est gros ce que tu dis là! « Néfaste », charrie pas! Ça s’appuie sur quoi en fait?

    « Ainsi, “blogue” a beaucoup moins de sens que “blog”, et “ouèbe” beaucoup moins que “web”. »

    Encore! Le sens est exactement le même, il n’y a que l’orthographe pour être différente.

    « Pis l’affaire qui publie tes posts de blog sur Twitter, pour moi c’est comme de la pollution: ceux que je veux lire je les mets dans mon agrégateur. »

    C’est très commun de faire de la pub pour ses billets sur Twitter. Ça fait partie de la « game »… Moi je n’utilise pas ce bidule, je le fais à la main. Et ça permet de rejoindre de nouvelles personnes, puisque mon réseau « blogue » et mon réseau « Twitter » n’est pas exactement le même. J’ai découvert plein de nouveaux blogues sur Twitter grâce à ça, vice versa.

    (« Vice versa », ‘stie que c’est « fif »! 😉 )

  9. BAxT dit :

    le # c’est effectivement pour un sujet, mais son utilité est la suivante :

    si une personne recherche les messages qui traite de ce sujet, il les trouvent grâce à ce symbole avec le texte correspondant.

    Ces résultats se trouvent à cette adresse :

    http://search.twitter.com/

    Donc, si vous rechercher les #followfriday, vous tapez :

    http://search.twitter.com/search?q=%23followfriday

    (le # est remplacé en html web par %23).

    Sur tweetDeck, c’est encore plus facile. Lorsqu’une personne tape un #fb, vous n’avez qu’à cliquer dessus pour vous rendre à cette recherche!!!

  10. Lyne dit :

    « mais Twitter ça fait « twit » (ce qui veut aussi dire « crétin » en anglais) »

    C’est la raison pour laquelle les anglophones ne disent pas « twit » mais « tweet »

    Sinon merci pour l’article, je maitrise bien twitter mais j’ai appris des choses quand meme (notamment twitterfeed trè utile!)

  11. Merci BAxT pour les infos!

    Lyne,

    bienvenue ici!

    et merci pour la notice au sujet de « twit » versus « tweet ».

    De rien pour l’article, et ça me fait penser que quelqu’un ailleurs m’a niaisé parce que j’ai publié ce billet… connard! 😉

  12. andre gosselin dit :

    Merci pour les trucs. l`ord c`est nouveau pour moi . Je tente de montrer ce que je crée comme artisant ,J`ai réussi à faire un diapo avec musique sur youtube et facebook ,avec le temps je vais prendre de l`expérience.PS = j`essais de remplacer ce qu`une autoroute m a enlevé ( aut 50) ???

  13. Y’a pas de quoi! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *