Toute la vérité sur Laurent Proulx

Monsieur Injonction, Laurent Proulx, semble avoir découvert ce matin une page Facebook lui étant dédiée qui a pour titre « Demandons une injonction pour forcer Laurent Proulx à terminer son cours!!! ». Cette page a été créée en réaction à sa décision d’abandonner le cours pour lequel il avait obtenu une injonction, dans le but bien sûr de pouvoir le suivre. Il a un peu commenté et puis il a fait une confession que je reproduis ici, intégralement (fautes incluses) :

À LA DEMANDE GÉNÉRALE: 



J’ai obtenu une injonction pour suivre mon cours. Au 3e cours, le prof a converti le cours en formation à distance. Il n’y avait donc plus lieu de maintenir l’injonction. Étant de bonne foi, j’ai retiré l’injonction LE LENDEMAIN, mettant ainsi fin à toute procédure. 3 semaines ont passé sans la moindre possibilité de recevoir quelconque enseignement que ce soit. Le prof était au mexique dans une excursion anthropologique et n’avait aucune intention de m’enseigner. J’ai donc décidé de me retirer du cours le jour où j’ai appris que j’avais droit à des crédits supplémentaires pour l’examen de français des candidats adultes (n’ayant pas fait de cégep) 



D’OÙ je viens:
J’ai 25 ans, J,ai décroché de l’école secondaire à 17 ans pour rejondre les forces canadiennes où j’ai servi 5 ans avec un mission en Afghanistan pour laquelle je détiens la Distinction Honorifique du Gouverneur Général du Canada. Après mon 5 ans, j’ai travaillé, comme tout le monde. Je voulais améliorer ma condition alors je suis allé finir mon sec. 5 aux adultes. J’ai gradué de mon sec.5 en mai 2011. Après avoir obtenu 97% en francais de sec. 5 et 93% aux tests d’entrée de l’Université Laval, j’ai été accepté comme candidat adulte/ étudiant libre. En deux session, ma moyenne de 4,1 m’a permis d’être admis en faculté de droit pour sept 2012.

Les faits rapportés ici sont véridiques et exacts,

Laurent Proulx

Je dirais que ça se passe de commentaires, mais il faut bien que je le fasse…

À la base, je me serais bien passé du deuxième paragraphe. Mais s’il tenait tellement à communiquer ces infos, je me permets de les commenter.

Un ancien militaire canadien. Quelqu’un qui de son plein gré s’est lancé tête première dans un monde où le but premier est de rentrer dans le moule. Pas surprenant alors de le voir réagir aussi promptement à un mouvement de grève qui, justement, veut remettre en question le moule (la logique néolibérale de l’utilisateur-payeur que tentent d’inoculer dans le système d’éducation, entre autres, Charest et sa bande).

Pour le reste, je n’aime pas trop avoir cette impression qu’il tente de me faire croire qu’il est un génie avec la démonstration de ses résultats scolaires. Ça donne le goût de pisser encore plus loin, et direct sur lui. Mais je comprends que le gars nous dit : je ne suis pas si con même si vous pensez que je le suis. Moi je pense que tu peux être con et avoir obtenu 97% au test de français de secondaire 5, 93% aux tests d’entrée de l’Université Laval et avoir une moyenne de 4,1; un n’empêche pas l’autre.

En tout cas, ça jette un éclairage assez cru sur son opinion comme quoi Radio-Canada devrait être abolie, parce qu’il trouve, entre autres, que c’est le « club-école du Parti québécois [qui utilise] nos impôts pour véhiculer des valeurs souverainistes et syndicalistes. » Le plus drôle là-dedans c’est que l’opinion contraire (que Radio-Canada est à la botte du parti Conservateur) a été maintes et maintes fois exprimée avec des exemples autrement plus probants. Mais peut-on vraiment s’attendre à une opinion éclairée de la part de quelqu’un qui n’aime pas Radio-Canada (et qui ne doit donc vraiment pas l’écouter très très souvent)?

Non. De toute façon, ce n’est pas ce à quoi on s’attend d’un cliché ambulant.

Et j’allais oublier le point de son explication sur l’injonction et l’abandon du cours. Il montre bien que tout le processus est centré sur sa petite personne. Moi mon ma, comme sa grande amie Arielle Grenier. Et on le pointe comme étant le porte-parole des carrés verts. J’aimerais plutôt qu’il soit le porte-parole de la majorité silencieuse, ça lui irait mieux…

Ce contenu a été publié dans médias, société, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Toute la vérité sur Laurent Proulx

  1. Au moins, le premier paragraphe est clair. Ce serait donc de la faute du professeur et non de la sienne, ni des méchants carrés rouges! Disons que je lui pardonne sur ce point.

  2. Olivier dit :

    Bravo à Laurent Proulx pour être revenu aux études après avoir décroché (ce que je souhaite faire) et pour être aller servir son pays et la démocratie.
    Je lui souhaite bonne continuité pour l’obtention de son droit.
    Bravo pour votre détermination ainsi que pour vos injonctions qui ont ouvert la voie à d’autres étudiants de faire valloir leur droit!
    Bravo pour « fitter dans le moule »!
    Bravo de vous avoir fait une tribune pour y annoncer vos opinions (bien que quelques fois je ne suis pas d’accord avec vous…)
    Bravo d’avoir une autre opinion que ces petits bourgeois carrés rouges et de la défendre.
    Bonne chance! Bravo , Laurent Proulx.

  3. « ces petits bourgeois carrés rouges »

    Ha ha ha! Elle est bien bonne celle-là!!!

  4. germain dit :

    La lecture du texte si haut confirme ceci : l’intelligence est une chose savoir s’en servir en est une autre . Et quant au je,me,moi cela ressemble drôlement à du Martineau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *