Sur le Web s'ouvre au commentariat

Sur le Web inaugure aujourd’hui la possibilité pour les internautes de laisser des commentaires à la suite de leurs chroniques. Super! Par contre, ils interdisent l’ajout d’hyperliens…

Le premier commentaire, d’un dénommé Olivier Bruel, de Montréal, affiché sur le site, va comme suit :

Un chronique Web sans commentaires, c’était un peu comme une boîte sans couvercle ! Bravo pour cet ajout, SUR LE WEB est maintenant un « vrai blogue » !

Ça m’a donné le goût de lui répondre, pour remettre les pendules à l’heure :

Désolé de contredire Olivier Bruel, mais dans un « vrai blogue » (voir la définition du web 2.0 et des blogues sur Wikipédia) il y a la possibilité d’ajout d’hyperliens par le lecteur dans les commentaires (ou, au pire, l’affichage de ces hyperliens en texte seulement), ici, il n’y a seulement que la possibilité d’inscrire des commentaires. Encore, pour les blogueurs, webmestres et toute personne impliquée dans un site, il y aura possibilité dans un blogue d’inscrire une signature-lien qui dirigera vers sa propre page. En somme, il faut que ce soit facile de faire entrer et sortir des informations, ça ne doit pas être un jardin secret… Aussi, habituellement, celui qui a un blogue, le blogueur, va un minimum interagir dans d’autres blogues, ce que les journalistes ne font généralement pas, et on les comprend.

Donc, nous avons affaire ici à des chroniques qui permettent les commentaires, bien que hautement modérés. Je trouve heureux que Radio-Canada n’utilise pas le terme blogue à mauvais escient, comme les sites corporatifs qui jouent la carte « blogue » sans que c’en soit réellement : cyberpresse qui ne permet pas les signatures-liens (malgré cela c’est quand même ce qui s’en rapproche le plus, ils ont évolué depuis le début), et Quebecor-TVA-Canöe qui ne permet que les commentaires comme ici, là c’est complètement du marketing, du surfing sur la mode « blogue ».

Je suis moi-même blogueur depuis un an et ce genre de détail est très important. D’habitude, quand j’écris, il est important pour moi que quiconque lit un de mes commentaires puisse avoir la possibilité d’un accès facile vers mon blogue si mon propos l’intéresse, ce qui n’est pas le cas ici, puisque je ne signe pas avec mon pseudonyme habituel, par peur que mon commentaire ne passe pas la modération si je l’utilise…

Passera-t’y, passera-t’y pas?

Je vérifie.

Il a passé!!! (C’est du rapide!)

Et je constate que L’intellexuelle a signé son commentaire d’un pseudo identifiable, Martyne L’Intellex, je ferai pareil la prochaine fois, si prochaine fois il y a…

Ce contenu a été publié dans blogosphère, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Sur le Web s'ouvre au commentariat

  1. Intellex dit :

    Tu as saisi ma première phrase alors : « Blogue, pas blogue. » Un clin d’oeil au texte que tu viens de pondre.
    Mais évidemment, pour s’éviter tous les trolls, sérieusement, je pense que c’est logique de modérer les commentaires. D’empêcher les redirections, à la limite, c’est leurs affaires. Mais z’alors c’pas un bloye.
    On se croise souvent aujourd’hui, alors re-re-resalut !

  2. lewannabe dit :

    Les blogues de Canoe aussi ne permettent pas les liens. Je comprend comme le dit l’Intellex la motivation derière tout ça. Mais ça reste tout dememe très contraignant.

  3. Intellex,

    je n’avais porté attention, alors tu as écrit ton texte après avoir lu mon commentaire… J’avais lu quelque part qu’ils publieraient les commentaires une fois par jour, mais je n’arrive plus à le retrouver. En tout cas, ils ont été rapides pour les premiers commentaires si c’est le cas.

    Oui, re-re-salut!

    Le Wannabe,

    « Les blogues de Canoe aussi ne permettent pas les liens »

    oui, je sais bien, et cela était implicite dans mon commentaire :

    « Quebecor-TVA-Canöe qui ne permet que les commentaires comme ici »

    Je ne lis aucun de leurs blogues à cause de ça, et en plus, ce qui ne les aide en rien : leur blogueur vedette est Martineau…

  4. folly dit :

    Je viens de lire ton message Renart sur le web. En entier, svp! À suivre.

    L’idée est de rendre plus intéractif ce carnet, car pour les autres, il est possible d’y mettre son grain de sel!

  5. lewannabe dit :

    « oui, je sais bien, et cela était implicite dans mon commentaire »

    En effet, j’aurais du le lire avant de m’exprimer 🙂

  6. Folly,

    c’est le même que j’ai recopié ici!

    lewannabe,

    Hahaha!

    Comme on dit : pogné les culottes baissées…

    😉

  7. raymondviger dit :

    Bizarre.

    Je ne sais pas si c’est leur système de modération qui est comme ça. J’ai laissé un commentaire. Ça m’affiche que je dois laisser un titre. Tout disparaît sans que je sache si c’est enregistré ou non.

  8. Raymond,

    comment savoir?

    Des fois, je me dis que les programmeurs du web ont bien de la difficulté à se placer du côté des utilisateurs…

    Folly,

    je viens de lire votre commentaire sur le site Sur le Web. Alors, qu’est-ce qui vous a poussé à vous dévoiler ainsi?

  9. raymondviger dit :

    De ton côté Renart quand tu as laissé un commentaire sur le web, t’ont-ils demandés de mettre un titre à ton commentaire? Parce que je n’en vois pas de personnes. Je trouve étrange qu’on m’ait demandé un titre. Est-ce que ton commentaire avait passé par la modération et est-ce que tu as eu un message pour te dire qu’il serait modéré?

    Merci.

  10. Patrick Dion dit :

    Ajouts de liens à R-C? Soyons sérieux… 😉

  11. lafelee dit :

    Peut-être que la décision de ne pas permettre les hyperliens en est une de ressources ? J’imagine le travail du modérateur, quand on voit comment ça dérape vite dans certains médias.
    (on m’appelle Candide parfois) 😉

  12. folly dit :

    Raymond. J’ai indiqué un titre, mais il n’apparaît pas. C’est pour la forme sûrement lors de l’enregistrement. Le message indique qu’il publie les commentaires une fois par jour, alors que mon commentaire a été publié après quelques minutes seulement.

  13. lutopium dit :

    Salut vous autres. J’y ai laissé ma trace également. C’est amusant… Ça change du politique!

  14. Raymond,

    pour le titre, j’en ai mis un, donc il n’y a pas eu de problème. Et mon message ne s’est pas affiché tout de suite. Je dirais donc comme Folly.

    Lafelee,

    ah! oui, c’est sûrement ça!

  15. lutopium dit :

    M. Schnobb a eu l’aimabilité de publier mon petit message 🙂

    « Je vous envoie également mon petit clin d’oeil. Vous le savez, les blogueurs reconnaissent la nature unique de votre travail. Nous avons l’impression parfois que vous vous joignez à notre lutte aux piommes.

    Salutations.

    Eric Fromm, Montréal »

  16. Davidg dit :

    Est bonne!

  17. Lutopium,

    « lutte aux piommes »

    hein???

  18. lutopium dit :

    Bien oui Renart… il faut se débarasser des piommes. Tant qu’il y aura des piommes, le chaos règnera. 😉

  19. raymondviger dit :

    Bon 2e essai pour mon commentaire « sur le web ». J’y ai parlé d’Yvon Albert et de Renart. J’ai bien hâte de voir si ça va passer.

  20. Raymond,

    15h23, pas encore passé…

    Plus les jours passent, plus ça doit être long.

  21. raymondviger dit :

    Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais après plus de 53 heures que « Sur le Web » accepte les commentaires, les seuls qui sont affichés proviennent majoritairement du groupe ici et seulement, sur le billet annoncant l’ouverture des commentaires.

    Aucun des 6 autres billets n’a reçu de commentaires!

  22. Raymond,

    comment savoir…

  23. C’est vrai! J’avais oublié qu’ils en ont peut-être modérés quelques uns.

  24. folly dit :

    C’est des employés de l’État. Sérieux, ça travaille pas ce monde-là les fins de semaine!

  25. folly dit :

    Pour expliquer la modération de la SRC, pour être plus clair dans le précédent message!

  26. raymondviger dit :

    C’est vrai Folly j’avais oublié. Ils mentionnent que la modération se fait à tous les jours. Il faut en comprendre, tous les jours ouvrables, de 9:00 à 17:00!

  27. Finalement mon commentaire y est.

    Je me suis amusé à mentionner que j’ai visité leur site grâce à un hyperlien que Renart a fait vers leur site.

    Question de principe, je n’y retournerais pas tant qu’on ne pourra pas s’identifier avec nos sites personnels.

  28. Raymond,

    je suis tout à fait d’accord avec vous, bien sûr. Juste des commentaires, c’est trop peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *