Pauline « Hitler » Marois

 

Il me semble qu’après l’attentat contre Pauline Marois il était clair que tout le monde devait se calmer les nerfs. Il me semble qu’on devait cesser de diaboliser le PQ en lui accolant l’étiquette de parti intolérant, raciste, xénophobe. Parce que la défense du français, ce n’est jamais ça. Ce n’est pas contre l’anglais, c’est pour le français. J’haline un peu d’avoir à écrire ça, encore…

S’il y a quelqu’un qui n’a pas compris ça, c’est la ou les personnes derrière la page Facebook « Montreal, by MontrealOfficial.ca », une page d’entreprise affiliée à un site web qui n’existe pas, du moins pas encore… ou qui n’existe plus. En tout cas, ce projet semble se vouloir sérieux puisqu’on offre, dans la section « À propos », de l’espace publicitaire. Et il faut dire aussi que la très grande majorité des publications de cette page sont en anglais. C’est immensément triste d’avoir à le spécifier.

Comme vous pouvez le voir plus haut, on y a publié la nuit dernière un montage montrant Pauline Marois en Hitler avec, pour l’appuyer, ces quelques mots : « How long will it take her to fuck up Quebec? » (Traduction libre : combien de temps ça va lui prendre pour décâlisser le Québec?) Au moment d’écrire ces lignes, il y a eu 252 partages de cette image et 729 personnes ont indiqué aimer ça… La section commentaire en contient pour l’instant 834.

J’ai regardé un peu les commentaires et j’ai accroché sur ceux d’une personne qui défend cette publication en pointant le fait que genre de montage a été fait, mais mettant en vedette Jean Charest. Il accuse ceux qui s’indignent de la version Pauline Marois de ne pas s’être indignés devant celle de notre ancien Premier ministre.

Cet argumentaire a ses limites pour plusieurs raisons. Et la plus importante est le contexte. Un montage montrant Charest en Hitler avant l’attentat au Métropolis n’a pas la même portée symbolique qu’un montage montrant Marois en Hitler alors qu’elle était voilà pas si longtemps la cible d’un cinglé qui, visiblement, aurait bien aimé cette image. Un montage montrant Charest en Hitler est stupide et surtout puéril alors qu’un montage montrant Marois en Hitler est irresponsable dans le contexte où le geste de Richard Henry Bain soulève un doute sur la portée (et la causalité) des propos publiés avant l’attentat dans des journaux anglophones, qui accusaient le PQ et Pauline Marois d’intolérance, de racisme, de xénophobie, ce qui n’est bien sûr pas loin de tout ce qui touche au nazisme. Et c’est carrément irresponsable dans l’optique où (je dirais, la majorité de) la communauté anglophone essaye tant bien que mal d’enlever ce que Richard Henry Bain leur a fait endosser en criant que « les Anglais se réveillent ».

J’écrivais hier qu’il y a toujours de la haine dans l’air, je suis très déçu de constater que c’est plus que je pensais.

 

Ajout :

Daniel Lalonde, au sujet d’Hitler : http:///blog/2012/09/a-mort-hitler/

Ce contenu a été publié dans société, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Pauline « Hitler » Marois

  1. Paradoxalement, si on veut laisser un commentaire sur cette page, par exemple dire à quel point elle est ignoble et nous fait honte voire nous dégoûte, il faut d’abord cliquer « j’aime ». Donc on clique j’aime on écrit notre opinion puis on déclique. 😉

  2. 1) Je ne vois pas en quoi Charest en Hitler c’est différent de Marois en Hitler. Les deux sont d’extrêmement mauvais goût et y’a rien – attentat ou pas d’attentat – qui les justifie.

    2) Si vous cliquez sur ‘afficher les partages’ la grande majorité sont des usagers Facebook francophones dont une bonne gang qui rient à grandes dents.

    J’ai honte.

  3. Parlant de ça, je crois que c’est un signe que l’attentat de Richard Henry Bain n’a pas « affecté », en bien ou en mal, les anglophones de Montréal. La première ministre du Québec et ses militants ont échappé à une tentative d’attentat terroriste en leur nom et ça semble les laisser indifférents… Je sais pas si c’est bien ou mal, mais ça démontre clairement une relation inexistante entre le PQ et les anglophones.

  4. Non, vraiment, je ne te suis pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *