Passez votre chemin, y'a rien à voir!

Tiens, sujet névralgique (ha ha!), sur le peu de billets apparus ce matin (j’ai le matin tard…) dans mon agrégateur, deux sont au sujet de Pierre Foglia, de sa chronique du jour en lien avec l’histoire complètement inintéressante au sujet d’un, quoi déjà, d’un gouverneur qui s’est trempé le pinceau à la mauvaise place et à trop gros prix. Ah! j’allais oublier qu’il a mis, par sa bévue, une autre couche sur le cliché du politicien amoral et menteur, comme s’il n’était pas déjà assez fourni ce cliché, pour ne pas dire coulé dans le bronze pour la postérité…

Mistral le congratule, Foglia, pas Eliot Spitzer, et Gaétan Bouchard s’en sert comme tremplin pour plonger dans le sexe. Y’a même Antipollution qui exhibe une photo de la nouvelle star péripatéticienne, ce qui est finalement le but inconscient de tout ça : voir de la chair par un chemin plus propre, puisque la politique c’est du sérieux!

Bon, pour revenir à nos moutons, moi, Foglia, je ne le congratule pas, je tangue, comme expliqué chez Mistral :

Ah! moi, et je sais que mon opinion compte pour du caca, de plus en plus j’en prends et j’en laisse de Pierre Foglia. Par exemple, j’ai essayé de lire au complet la chronique pointée ici et non, ç’a fini par m’emmerder royalement with cheese… (Moi et les cheeseburgers, c’est deux!)

Des fois, je le lis et je crie au génie, des fois, j’ai l’impression de lire une vieille qui parle de dentellerie.

Tout ça pour dire que je le trouve très inégal.

Ouin, je sais, de ma part, c’est de l’écriture de fin de semaine (et je remarque qu’Antidote pointe « fin de semaine » comme étant un québécisme, ha ha!)…

Je ne suis pas à une dérogation près.

Je vous avais averti.

(Photo : Églantine – et par mon titre, je ne veux surtout pas insulter la photographe…)

Ce contenu a été publié dans humeur, humour, politique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Passez votre chemin, y'a rien à voir!

  1. M. L’Éveillé,
    C’est vrai que beaucoup de personnes ont passé leur chemin devant la pancarte de Sébastien Proulx.

  2. Merci pour la lecture de fin de semaine 😉

  3. Je le savais, vous avez passé sans voir mon billet précédent !

  4. Antipollution,

    effectivement, c’est ça, mais je viens de me reprendre, je comprends maintenant l’allusion.

    Pour être précis, je ne visite plus les blogues, je consulte les billets qui m’arrivent sur mon agrégateur, soit directement dedans, quand le billet apparait complètement, soit sur les blogues après coup, comme le vôtre, quand il n’y apparait que le début du billet.

  5. CarolineG dit :

    Faut pas s’empêcher de pratiquer l’écriture de fin de semaine (même la semaine) quand on en a envie… Un peu de légèreté, voire de fantaisie, n’a jamais tué son blogueur ! ;o)

  6. ha HA…famili-prix !

  7. Particulièrement, je trouve que son « inégalité » fait justement partie de son génie.

    Quoi de plus ennuyant qu’un être égal? Sans écart de conduite, sans billet de fin de semaine…

  8. lutopium dit :

    Foglia, être inégal. Habile avec les mots, ce qui lui permet de vaincre l’éphémère… Des fois, il me les casse royalement. Foglia, un igreque passioné de jeux, un ludique, l’éternel petit garçon qui sommeille…

  9. CarolineG,

    hé hé! tout ça était bien sûr un petit clin d’oeil pour ceux qui tombent des nues quand je ne publie pas des textes, à proprement parler, politiques (dans un sens large, bien sûr), et que je m’égare du côté de l’humeur et même, sacrilège, de la poésie…

    Antipollution,

    han han!

    lhiverakhartoum,

    l’inégalité dont parle concerne seulement mon appréciation et non le fait qu’il disserte sur différentes choses. Je ne lui reprocherais pas ce que je me clame de faire : ne pas me cantonner seulement dans un genre, comme je l’explique plus haut à CarolineG.

    Bienvenue ici, en passant!

    Lutopium,

    tu vises pas mal!

    Je n’enlève pas à Foglia ce qui appartient à Foglia mais en même temps je me dis qu’il devrait en garder un peu pour lui…

  10. @M. L’Éveillé, j’ai quadruplé la longueur du fil RSS.

  11. MFL dit :

    Je sais, Antidote semble préférer le terme « WEEKEND » c’est plus français! C’est drôlement ironique mais je m’étais jadis faite la réflexion!

  12. folly dit :

    Pour ma part, la dernière réplique de sa chronique m’a laissé perplexe. Finir avec la saucisse fine de Franckfort du gars qui pisse. Peut-être normal à son âge de regarder les autres gars piser, qui sait? ;

  13. Zoreilles dit :

    En tout cas, moi, je me plaindrai jamais quand vous sortez du cadre de l’actualité politique!

    Même les plus ardents politiciens en sortent… parfois… la fin de semaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *