Metro – Un simple accent aigu en moins?

 

C’est à 98,80% que les actionnaires de « Metro Inc. » ont voté contre des résolutions qui allaient dans le sens de franciser la marque en y ajoutant un accent aigu. Personnellement, c’est une grosse déception. Oui oui, pour un simple accent aigu. Ce même accent aigu que Céline Dion a enlevé pour se plier au dictat mondialo-anglicisant, ce même accent aigu que Québecor a au moins ajouté pour ses affaires par ici…

Presque 99%, c’est quand même époustouflant! Surtout que, comme le souligne François Pouliot, blogueur à Les Affaires, ce refus n’était même pas en lien avec des considérations financières :

 

On remarquera que jamais dans les motifs fournis la question du coût éventuel de la conversion n’a été avancée.

 

C’est vraiment un signal clair que la particularité francophone de cette entreprise ne compte pas au-delà de l’argent qu’ils font avec leurs clients majoritairement francophones. Si tu n’en as pas honte, tu l’affiches, c’est tout!

C’est vraiment un malheur pour eux que le nom de l’entreprise prenne un accent aigu, quand même. Avoir su, ils auraient choisi un nom composé avec un ou plusieurs mots qui s’orthographient de la même manière en français et en anglais. Encore mieux, il faudrait éliminer les accents du français…

Sans blague, au niveau mondial, mettre l’accent enverrait le signal que la diversité linguistique, et même culturelle, existe toujours. Cela exprimerait surtout que le monde des affaires n’y est pas insensible, dans le contexte assez clair que l’époque actuelle tend à tout aplanir. Parce que oui, les accents dépassent.

Un boycottage avec ça?

(Photo : racineur)

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans société, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.