Mal produire pour mal jeter

J’ai honte. Douce m’a parlé voilà quelque temps d’une émission d’Infoman et je viens de la visionner. C’est un spécial 200e et, à environ 11 minutes 19 secondes de l’émission, Jean-René Dufort visite une usine d’incinération de déchet de la ville de Kyoto et explique son fonctionnement, avec de drôles de parallèles avec notre système de gérance des déchets… Quand l’humour est utile à ce point, on en veut!

En gros, si vous n’avez pas le temps ou la patience, je vais vous la décrire sommairement. L’usine est à la fine pointe de la technologie, ultrapropre, « toute l’énergie dégagée est récupérée méthodiquement pour fabriquer de l’électricité qui alimente la ville de Kyoto. Et comme si ce n’était pas assez, l’usine a tapissé son toit de panneaux solaires »… « Tout ce qui est recyclable est recyclé », même l’huile de cuisson qui sert à faire rouler les autobus de la ville.

Nous sommes loin de là. Notre prétention verte n’est qu’une couleur à la mode. Et je gage que même nos dirigeants sont loin de lorgner de ce côté! C’est vraiment une honte!

En parlant de vert, une autre honte, c’est notre agriculture. Je viens de voir le premier épisode de la série Manifestes en série d’Hugo Latulippe, à Canal D, et cette honte se charge quand même d’espoir, au moins. On y voit des gens qui résistent au dogme de la production, celui-là où le fusil du profit est sur la tempe en sueurs des malheureux agriculteurs, fortement suicidaires, s’il faut encore le répéter. On y voit des gens qui chantent de leurs voix graveleuses un hymne à la vie simple, à son importance, loin de la mécanique impitoyable des chiffres. Et surtout, on y cultive le sentiment que de vivre en équilibre est possible.

Lundi prochain, 21h : Propulser le pays (le transport).

Pour terminer, en regardant les thèmes des prochaines émissions, il est clair que ce projet est immensément lucide, dans le bon sens du terme… C’est bon signe.

Ce contenu a été publié dans environnement, humour, opinions, Québec, société, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Mal produire pour mal jeter

  1. Zoreilles dit :

    Tu écris « On y voit des gens qui résistent au dogme de la production, celui-là où le fusil du profit est sur la tempe en sueurs des malheureux agriculteurs… des gens qui chantent de leurs voix graveleuses un hymne à la vie simple, à son importance… »

    Ça, c’est du grand Renart L’éveillé!

    Bien écrit, mais encore mieux, chargé des idées, émotions et convictions qui permettent que les mots, parfois, comme un instrument de musique entre les mains d’un virtuose, savent élever l’âme.

    J’aurais aimé avoir écrit ça… J’admire aussi ceux qui savent résister à la folie des grands courants, ceux qui ont encore le courage de se battre pour ce en quoi ils croient.

  2. Mandoline dit :

    J’ai lu avidemment le même passage! Rien de plus à ajouter m’sieur, y’a des choses qu’on gromelle en silence, surtout quand on voit et qu’on sait, que malgré tout, malgré nous, on y est pour peu dans ce changement qui s’impose. Autrement, il y a longtemps que l’on aurait troqué notre crainte, il y a longtemps que nous aurions construit ce pont pour les générations qui viennent au lieu de se contenter à faire les poteaux sur le coins des rue, à piquetter devant des hommes qui se fichent éperdumment des statistiques de mortalité dans ces champs reculés…

    Bonne journée Renart! 🙂

  3. MFL dit :

    J’avais vu cette visite de l’usine de Kyoto, et notre première impression à été de se dire « on se croirait en plein film de science fiction!! » Tellement ça semblait loin de notre réalité, preuve qu’il nous reste du chemin à faire avant de se prétendre vert! Comme si cela allait se produire dans une autre dimension. En attendant on continue de culpabiliser les citoyens qui osent jeter un papier en se déculpabilisant ainsi en tant que société qui refuse de bouger à la base.

  4. Zoreilles,

    merci du compliment, mais j’étais pas mal dans l’esprit du documentaire d’Hugo Latulipe, où il déclamait (je pense que c’était bien lui!) de superbes textes (qui étaient sûrement de son cru…). J’étais sous son influence, je n’ai eu qu’à laisser couler…

    😉

    Mandoline,

    est-ce que tu as écouté l’émission Manifestes en série? À te lire, j’en ai l’impression, tellement le propos est juste!

    MFL,

    « En attendant on continue de culpabiliser les citoyens qui osent jeter un papier en se déculpabilisant ainsi en tant que société qui refuse de bouger à la base. »

    je ne suis pas certain de comprendre…

  5. Nous sommes effroyablement arriérés à ce que je peux voir… je n’ai pas regardé tout le documentaire hier soir. Je me suis tanné. J’en ai trop entendu, et Daniel Pinard me tombe sur le système.

    Mais je vais m’essayer avec les autres de la série.

  6. lafelee dit :

    « Notre prétention verte n’est qu’une couleur à la mode »
    Je ne pourrais être plus en accord avec cette phrase si courte mais si vraie.

    Je travaillais dans une grosse boite qui, devant ses investisseurs, disaient avoir des préoccupations environnementales. Un jour on m’a confié le mandat d’implanter un système de récupération de matières dans la boîte. Un calvaire que j’ai vécu. Pourtant, à ce moment je ne me considérait pas si grano et il me semble bien ne pas avoir été extrémiste… Une fois obtenues toutes les autorisations des supérieurs de tous les niveaux, ce qui ne fut pas une mince tâche parce que les considérations économiques revenaient sans cesse écarter les considérations environnementales, je me suis butée à la réticence des employés. Pire que les patrons, je vous dit.
    Aujourd’hui une bannière arborant un logo écologique flotte sur la bâtisse. Je sais qu’un gros morceau m’appartient dans cette bannière et j’en ai un peu honte parce que, sans pouvoir vérifier parce que je n’y suis plus, je crois bien que la bannière ne devrait pas être là. Je doute de la légitimité, du sérieux avec lequel le plan de récupération est appliqué concrètement. Mais la bannière est là, les patrons sont contents que les investisseurs soient contents.

  7. Le Détracteur Constructif,

    « Daniel Pinard me tombe sur le système »

    Ah! ouin!!! Eh! ben, moi j’admire beaucoup cet homme, même si oui, il est l’as dans l’art de la snobinerie… (Si par hasard c’est ça qui te tape…) Il est très maniéré, mais quelle érudition!

    Mais je suis curieux, faudrait que tu m’expliques plus amplement.

    Lafelee,

    alors, s’il y a une bannière, c’est qu’elle est trop facile à obtenir… Est-ce que c’est une bannière d’une instance gouvernementale?

  8. Au Québec, on fait semblant d’être vert mais on aime ça en jaser!

    J’aime bien Daniel Pinard. Et je n’ai aucun problème avec son maniérisme ni le maniérisme des autres homosexuels. Au contraire, je trouve cela fort sympathique. C’est plutôt le métrosexualisme fémi-fasciste qui m’horripile.

  9. Daniel Pinard a déjà fait une sortie contre les subventions agricoles qui nuisent aux petits producteurs.

    http://www.leblogueduql.org/2007/06/les-subventions.html

  10. @Renart : Il parle très bien, il en connait beaucoup, il sait de quoi il parle. Mais j’ai de la misère. Ce n’est pas dans les propos… J’ai juste de la misère 😉

  11. Eric Bondo dit :

    Ah, Infoman. Les nouvelles seraient tellement plus pertinente s’il était directeur de l’information.

    Quant à l’usine, je me suis renseigné au début 2000-2001, et ce type d’usine existait déjà. Comme la plupart des méthodes et technologies pour faire face à la crise. Le moteur électrique est presque une antiquité, tant il y a de patenteux qui ont déjà modifié leur véhicule. Vous n’avez pas non plus remarqué que Al Gore, le chevalier des Gaz à effet de serre, s’adresse uniquement aux citoyens dans son plaidoyer, jamais aux industries?

    Saviez-vous aussi que la carrière politique de M. Gore avait été financée par de gros propriétaires terriens producteurs de biocarburants? Étrange, non?

    Je viens de lire un truc intéressant : les plus récentes données des astrophysiciens démontrent que ce n’est pas seulement sur terre où l’on assiste à une hausse de la température moyenne. En effet, la température moyenne est en hausse de la même façon sur l’ensemble des planètes du système solaire.

    Ça porte à réfléchir, non? Soit il y a des humains sur toutes les planètes (duh!), soit notre activité ici bas contamine l’ensemble du système solaire (behhh), soit on a rien à voir la dedans.

    Et si on a rien à voir la dedans, toutes nos petites actions à la noix n’y changeront rien, si ce n’est que de ne pas finir enfouis sur une planète dépotoir.

    Comparativement à la menace chimique, la menace climatique n’est qu’une diversion calculée pour rediriger les moutons. Avec succès.

  12. lafelee dit :

    Après une petite fouille, je vois que la reconduction de l’attestation est pour bientôt et je vois que certains critères ont été resserrés. Je garde un oeil là dessus, je serai en mesure de dire si mes doutes sont confirmés ou si j’ai divagué. 🙂
    En attendant, je vais resserer les mesures ici, à la maison. Tant qu’à en parler…

  13. Mandoline dit :

    Renart… Voici les raisons (ironie ou destin?) qui m’ont poussées à ne plus écouter la télé… J’ai ouvert la télé en septembre 2001 ca m’a profondément secouée, je me suis réfugiée dans le théatre et les crayons… En 2004 apres avoir emmenagé ici, nous nous sommes payés le luxe du cable juste un peu avant Noel… Décembre 2004, vous vous rappelez? Des mois à vomir ma crainte face au manque d’autonomie de mes enfants, des mois à craindre le pire face à cette terre sur laquelle nous sommes devenus sédentaires… Cette planète change sans cesse, bien que nous voulions y ériger des momuments durables et éternels… J’ai donc décidé de prendre des nouvelles du monde (principalement par internet pour ne pas dire totalement…), mais avec mes yeux à moi, avec la perception et le regard, l’intonation et la réflexion que je veux bien leur donner… Les nouvelles me bouleversent… Je sortirais dans la rue parfois question de couper quelques têtes et de protéger mes fils de ce qui vient… Je n’aurais en retour que la séparation que m’imposerait mon geste, comme une marginalisation de ma folie que l’on couperait du reste… Allez savoir! Je me suis refait une santé… Je me sens plus d’attaque! À quel poste se situe ce programme? Des détails m’sieur! Si il y a du contenu, que ca mène quelquepart, que ce n’est pas qu’un ramassi de conneries qui me confinera à ma stupidité, alors j’écouterai 😉

  14. MFL dit :

    Ces temps-ci je ne me comprends pas moi même, alors! Mais je voulais simplement dire que l’avenir « vert » le recyclage domestique et tout ce n’est pas une solution, le problème doit être réglé à la base au moment de la production, dans le choix des matériaux et tout. L’exemple à la mode est celui des sac plastiques, se servir d’un sac plastique est presque devenu un crime contre l’humanité, alors on utilise des sac réutilisables, et on « achète » des sacs poubelles en plastique parce qu’on a plus de sac qui servait alors à cela (entre autres!) Alors qu’on ne devrait plus avoir le droit de produire des sacs plastiques qui ne sont pas biodégradables!(d’autant plus quand ont sait qu’ils existent!!) le détails est insignifiant, mais c’était cela que je voulais dire quand je dis qu’on culpabilise la population alors que l’on devrait collectivement se battre pour faire changer les choses! Le recyclage tel qu’on le fait présentement n’est rien d’autre que du « surplace! » Le crime n’est pas d’utiliser une bouteille d’eau (comme on tend a nous le faire croire ces temps-ci), c’est que le produit puisse encore arriver fabriqué dans un matériaux « X » nocif pour l’environnement! Et là, je ne parle pas des composantes informatiques et électroniques jetables après 2 ans…. ÇA c’est un autre débat. En espérant avoir été plus clair….

  15. Eric Bondo dit :

    Voici le lien vers de l’info sur le réchauffement du système solaire.

    http://www.pleinsfeux.com/article.php?sid=242

  16. Eric Bondo dit :

    Merde, je viens de me rendre compte que le site du lien est à saveur religieuse, et bien que les infos à ce sujet y sont bien compilées, je ne partage pas la vision du site en général.

    Désolé.

    Si j’en trouve un autre, je vous fais signe.

  17. Anarcho,

    et je suis tout à fait d’accord avec lui!

    Le Détracteur Constructif,

    ah! ok! C’est ça que je pensais…

    Eric Bondo,

    tu sais, je considère que le débat à savoir si nous sommes responsables ou non du réchauffement est stérile et inutile. Alors, il ne reste que la propreté à considérer, voilà! Qui viendra me dire que notre planète ne pourrait pas être plus propre?

    Pour ce qui est du réchauffement du système solaire, j’attends bien sûr l’info non religieuse…

    Lafelee,

    bonne affaire!!!

    Mandoline,

    ton cheminement ressemble un peu au mien, les enfants en moins pour mon cas…

    Effectivement, le monde s’apprivoise mieux par la disponibilité du web, on y va à son rythme. C’est mon genre…

    MFL,

    très très clair!!!!

    C’est peut-être mon côté étatiste, mais je crois qu’il faudrait légiférer pour que les producteurs produisent dans l’optique où leurs produits seraient non polluants et non toxiques. Quand je pense aux personnes âgées qui sont incapables de recycler, je me dis que la responsabilité devrait se reporter sur les gens qui se remplissent les poches!

  18. MFL dit :

    Parfaitement en accord!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *