L’homosexualité est une maladie!

Visiblement, c’est une journée Twitter sous le thème de l’homosexualité et de l’homophobie.

Je suis tombé plus tôt sur un retweet d’une dénommée @DominiqueDupuis :

@lizarddawg

Phil Kammer

Homosexuality is a sickness of the mind and does not need to be embraced by anyone – #tcot #gop #america #family

(Traduction libre : L’homosexualité est une maladie mentale qui ne devrait pas être acceptée par quiconque.)

Sans commentaire.

Un peu plus tard, on m’a pointé que l’homosexualité figure dans le répertoire des diagnostics de la RAMQ, dans la catégorie « Déviations et troubles sexuels », juste avant « Bestialité » et « Pédophilie » (via @Normand55 et @Decibelle).

Est-ce que c’est juste moi ou c’est carrément débile?

Je n’arrive pas à voir comment on pourrait justifier ça autrement que par un oubli? Un peu comme les vieilles lois qui ne correspondent plus à ce qui se passe aujourd’hui.

Mais le danger là-dedans, c’est qu’un épais comme celui cité plus haut se serve de cette liste pour justifier sa haine.

Dire que le ministre Bolduc a reviré de bord un journaliste qui lui a posé une question par rapport à ça… (Simplement répondu qu’il ne savait pas…)

J’espère que cette histoire ne restera pas lettre morte.

(Photo : g-monkey)

Ce contenu a été publié dans Journalisme, opinions, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

22 réponses à L’homosexualité est une maladie!

  1. CM dit :

    Le transvestisme et le transsexualisme aussi y sont (dans le répertoire des diagnostics de la RAMQ), sans être des maladies pour autant (à ma connaissance). AMHA il ne faut pas voir ça comme une liste de « maladies » comme telles, mais seulement une liste de « diagnostics » ou de « mots » qui peuvent être utiles aux médecins (j’imagine) et aux patients. J’avoue faire un peu l’avocat du diable, et je m’en excuse, mais je doute que la RAMQ ait laissé tout ça dans leur liste pendant tout ce temps sans s’en rendre compte. Il y a forcément une explication quelconque.

    Pas rapport: dans la liste il y a un diagnostic au nom plutôt cocasse nommé « monstres doubles ». Je n’ai pu m’empêcher de le partager avec vous.

  2. Usager dit :

    Il reste du chemin à faire!

  3. Theriault dit :

    Je trouve ça très étrange, puisqu’aujourd’hui, je suis tombé sur un article selon lequel l’Alberta venait de d’enlever l’homosexualité de cette même liste : http://news.pinkpaper.com/NewsStory/4542/22/12/2010/canadian-province-finally-drops-homosexuality-as-mental-disorder.aspx

  4. Si l’homosexualité est une maladie alors j’assume que je suis un grand malade! Vaut mieux en rire de ces propos là! Après tout le ridicule ne tue pas!

  5. La liste présentée par Normand plus tôt n’est pas une liste qui est propre à la RAMQ – c’est plutôt la Classification internationale des maladies – ou CIM-9, une liste de classification des maladies par codes publiée par l’Organisation mondiale de la Santé.

    Une liste qui date de 1975, il faut le préciser. Quelques révisions plus tard, une mention est incluse dans le Manuel de diagnostic stipulant que l’orientation sexuelle n’est pas à considérer comme étant un trouble en tant que tel. En effet, le code 302.0 (que la RAMQ appelle « homosexualité »), est plutôt en anglais « ego-dystonic sexual orientation » – c’est à dire quand le patient éprouve des difficultées face à sa propre orientation, et cherche à changer son orientation sexuelle. Dans la révision subséquente de CIM-10, le code 302.0 et d’autres codes liées à l’orientation sexuelle sont clarifiés, précisés. Encore, une mention très claire quant au fait que l’orientation sexuelle n’est pas à considérer comme un trouble en tant que tel.

    Peut-être la RAMQ n’a peut-être pas mis à jour ses listes depuis 1975. Il faut également se rappeler que cette liste n’est qu’un très, très bref résumé de tout ce qu’il y a dans le manuel de diagnostic officiel de l’OMS. Organisation que la RAMQ ne fait que suivre…!

  6. Alex dit :

    Bizarre quand on sait que ça fait des années que le DSM (la bible des diagnostics en psychologie) et que l’OMS ont enlevé l’homosexualité de la liste des maladies. J’espère que CM a raison sinon c’est assez troublant que ça y soit encore.

    Ceci dit, pour voir le positif, c’est aujourd’hui que le « Don’t ask don’t tell » fut aboli par Obama. Enfin!

  7. Martin Groleau dit :

    Le document de la RAMQ a dû faire le tour du Québec 20 fois aujourd’hui à cause de la vitesse fulgurante de l’information (et de la désinformation) sur le web. Il semble avoir été mal interprété. Il était très facile de tomber dans l’erreur et de porter de mauvaises intentions aux gestionnaires de la RAMQ ou au document car aucun texte explicatif l’accompagne.

    Avant de me prononcer sur de tels sujets, il est préférable de faire de petites recherches afin de mieux comprendre. J’ai découvert les mêmes informations que Dominique Noël.

    Il faudrait faire attention avant de lancer trop rapidement des opinions mal informées à l’ère des communications à haute vitesse, Souvent, les mauvaises nouvelles se propagent aussi vite que des maladies contagieuses et peuvent faire autant de tort.

    D’ailleurs, je me demande si le document traite des maladies reliées aux nouvelles technologies.

  8. Darwin dit :

    «Est-ce que c’est juste moi ou c’est carrément débile?»

    C’est à tout le moins troublant, sinon débile, comme tu le dis… As-tu écrit à la RAMQ pour connaître son explication ? Ça pourrait être intéressant.

  9. CM dit :

    Merci pour ces informations Dominique Noel. C’est très instructif et ça explique en partie le pourquoi de la présence de l’homosexualité dans cette liste.

  10. a life for god dit :

    La homosexualité est pas une maladie, mais une déviation de pervers et ça se guérit très bien quand il y a de volonté de tous. Dieu n’a pas créer l’homme pour être la bête, mais pour être porteur de amour avec femme. La homosexualité est un pécher capitaux et il y en a tellement aujourd’hui des péchers capitaux c’est ce qui explique les vengeances de Dieu avec tremblement de terres a Haiti et ouragans aux États-Unis d’Amérique.

  11. Normand Cantin dit :

    Je m’explique mal comme le cite Dominique Noel : »La liste présentée par Normand plus tôt n’est pas une liste qui est propre à la RAMQ – c’est plutôt la Classification internationale des maladies – ou CIM-9, une liste de classification des maladies par codes publiée par l’Organisation mondiale de la Santé.  »
    Qu’en 2010 l l’OMS dans la CIM-9 ne mette pas a jour sa classification et je m’explique encore plus mal que la RAMQ n’a pas sa propre liste et reprenne intégralement celle de l’OMS.

    Et voila que ce matin je découvre cet article http://tourl.fr/acwc (que normalement je boycott) mais qui reprend très bien l’intégral du point de presse de Bolduc qui m’a fait sursauté et réagir aussi fortement hier.

    Youhouuuuuuuuuu M.Bolduc , nous sommes au Québec et en 2010.

  12. reblochon dit :

    Ha ha ha ! Un bigot … manquait plus que ça.

  13. Je viens de répondre en commentaire ce qui va suivre, à la suite d’un billet qui pointe le mien : http://chiensale.blogspot.com/2010/12/la-liste-noire-de-la-ramq.html

    (Pour ce qui est de répondre aux commentaires ici, je m’y attèle tout de suite.)

    Cher Chien Sale,

    tu as tout à fait le droit de ne pas être d’accord avec moi, tant que tout cela s’exprime avec politesse et respect, alors je ne vois pas pourquoi il serait question de guerre.

    Je n’écris nulle part dans mon billet « que la RAMQ inclut l’homosexualité comme étant une maladie ». Je le suggère dans mon titre, mais c’est plus une boutade qu’une affirmation.

    Regardons la définition de « diagnostic » selon Antidote :

    « Identification d’une maladie par ses symptômes. »

    Je changerais quand même, pour rallier tout le monde, « maladie » par « problème ». Ça reste quand même questionnant de voir que l’homosexualité est considérée comme un problème.

    Pour ce qui est de la « déviance », il ne faut pas considérer la question sous la seule loupe biologique, car avec elle on en vient assez facilement à justifier l’homophobie. L’humain est un être culturel, au-delà de sa biologie. La culture ouvre des portes, la biologie est plus souvent que rarement un boulet…

  14. @ a life for god : Dites-moi que vous caricaturez!

  15. CM,

    comme je l’explique plus haut à Chien Sale, il reste que « diagnostic » fait référence à « problème ».

    Thériault,

    ça doit bien être problématique s’ils l’enlèvent!

    Dominique Noel,

    si c’est seulement une bourde de traduction, c’est quand même une belle bourde!

    Martin Groleau,

    depuis quand c’est anormal de pointer un sujet dans le but d’en parler?

    « D’ailleurs, je me demande si le document traite des maladies reliées aux nouvelles technologies. »

    Ça c’est la goutte qui a failli faire déborder le vase…

    a life for god,

    si le voyage dans le temps existait, je croirais que tu viens de très loin…

    Normand Cantin,

    je viens d’aller lire le billet du journaliste du Journal de Québec et après je me suis lavé les yeux…

    J’ai quand même été surpris de ne pas y lire un commentaire outré de notre ami Martin Groleau… Mais bon, c’est un journaliste, pas un simple citoyen malade technologiquement!

    Noisette,

    je ne crois sincèrement pas que c’est de la caricature…

  16. CM dit :

    Ce qui m’étonne c’est que personne ne fasse de cas que le transvestisme et le transsexualisme soit dans cette liste. Ce sont des maladies (« problèmes ») ?!

    L’homosexualité, autant que le transvestisme, le transsexualisme, la bisexualité ou même l’hétérosexualité, n’est pas un problème en soit, mais peu facilement le devenir pour la patient s’il a de la difficulté à l’assumer et vit difficilement sa situation.

    Comme le souligne plusieurs personnes il n’y a pas de texte explicatif alors c’est facile de mal interpréter le document, même si dernier gagnerait à être mis à jour et à être plus clair.

  17. Martin Groleau dit :

    «@Renart Léveillé: Le reproche que je voulais apporté, à ce billet et à plusieurs autres, est qu’on a très vite fait le lien que selon la RAMQ l’homosexualité est une maladie. Lorsqu’on regarde dans la version anglaise du document, la description semble plus précise et le lien entre maladie et homosexualité est plus difficile à établir.

    Par exemple, dans un billet du site web du Journal de Québec, on a fait le lien entre les deux en stipulant que le journaliste (???) n’avait pas eu l’occasion de contacter la RAMQ pour avoir de l’information. Je trouve que de telles démarches sont un peu casse-cou.

    Je m’excuse si ma dernière phrase vous a choqué. Elle se voulait simplement un clin d’oeil à savoir si liste était assez moderne pour considérer que certains troubles médicaux peuvent être reliés à des comportements modernes. Comme les personnes souffrant d’insomnie car elles passent la nuit devant FaceBook. Je comprends votre incompréhension et j’en prends tout le blâme.

  18. Somona dit :

    Comme Rushton , Martin ? genre « Les hormones qui confèrent aux Noirs un avantage en sport les rendent agités à l’école et plus facilement enclins au crime >>

    Les homosexuels ne sont pas malade, pas plus que certaines races ne sont pas plus prédisposés au crimes …. par contre certaines personnes donnent par leur stupidité une image de ce que peut être l’infini 🙂

    Je me demande si la planète ne ferait pas bien d’en finir avec l’espèce humaine tant certains propos deviennent stupides !

  19. Martin Groleau dit :

    @Somona: Je suis vraiment déçu que mes propos soient ainsi interprétés. Je ne suis pas homophobe et je suis loin de penser que l’homosexualité est une maladie.

    La version anglaise du document est plus descriptive et parle plutôt d’anxiété d’une personne reliée à son orientation sexuelle. Il existe des personnes qui sont anxieuses ou dépressives par rapport à son orientation. Le taux de suicide chez les jeunes adolescents le prouve.

    Imaginons un adolescent qui découvre son homosexualité. Si son environnement est peu favorable à cette réalité, se pourrait-il que ce jeune ait besoin d’aide? Est-ce que son médecin pourrait l’aider?

    Je crois que oui et je ne suis aucunement en train d’admettre que l’homosexualité est une maladie. Le médecin pourra l’aider à vaincre son anxiété due à son orientation sexuelle et non à l’aider à traiter son homosexualité. Le médecin pourra l’aider à s’assumer comme il est.

    Je crois qu’on est rapide à lancer des pierres aux administrations publiques et quelques fois on oublie que derrière ces organismes il y a des humains comme nous et qui pense comme nous.

    Sur ce, hétérosexuels, homosexuels et gens de la RAMQ, passez tous de belles fêtes dans la paix et soyez heureux avec vous même.

  20. La CIM-9 est une liste démodée selon les préceptes même de l’OMS, mais il est quand même bon de se référer à la CIM-9 pour les correspondances de vieux codes. C’est la CIM-10 qu’il faut utiliser, et tous les professionnels de la santé le savent. D’ailleurs, même la CIM-10 est en cours de révision pour la future CIM-11.

    De plus, ça fait longtemps qu’on n’a pas diagnostiqué d’homosexualité au Québec, même quand la CIM-9 était en vigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *