Douces

douces

Je ne peux pas m’empêcher de démarrer ce billet au titre si doux par la négative. C’est que depuis quelque temps il me semble qu’il se trame de plus en plus un masculinisme revanchard et cela me rend triste. Oui, je sais que, même aujourd’hui, le féminisme n’est pas que rose. J’admets qu’il n’est pas parfait, comme toute chose. Mais qui, mais qu’est-ce qui peut bien se targuer de l’être?

C’est quand les monolithes « Femme » et « Homme » se dressent qu’il y a de la casse : un homme et une femme, deux individus, réussissent majoritairement à se faire du bien — sans jeux de mots — quel que soit le contexte social, l’époque. La preuve : l’humanité est florissante! J’en ai donc contre les femmes et les hommes qui se barricadent contre la nécessité, la survie.

J’ai bien de la difficulté à croire que des féministes et des masculinistes hétérosexuels radicaux puissent être heureux en amour… et encore plus au niveau domestique, vous comprenez ce que je veux dire! Pour les rapports hommes femmes, il n’y a pas mieux que l’expression « mettre de l’eau dans son vin »…

Ma vie, elle se passe en compagnie d’une féministe aguerrie, son curriculum vitae est là pour le prouver! Pourtant, je ne me sens nullement castré. Mais pourquoi? Ce n’est vraiment pas parce que je suis un homme rose-bonbon-qui-n’a-pas-de-couilles, même que, depuis que je suis avec elle, mon indice de virilité n’a jamais été aussi haut! Cela dit avec le moins de double sens possible…

La solution : on s’assume biologiquement, et donc psychologiquement. Mes forces ne sont pas ses faiblesses, et vice versa, enfin, au mieux de nos moyens. On s’organise avec ce qui nous sied le plus. Pourquoi ça serait grave qu’en 2009 je m’occupe des travaux manuels tandis qu’elle s’occupe de la lessive? Nous nous débrouillons très bien dans ces deux activités, mais ça tombe, peut-être bien par hasard, que nous penchons chacun du côté plus traditionnel. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Avec un nourrisson qui vient encore plus changer la donne, nos rôles actuels n’ont rien pour évoquer une égalité exemplaire, selon un examen extérieur quantitatif, et même qualitatif.

L’égalité, dans le fond, ne se trouve que dans la dignité et dans le respect. À la base, quand l’annonce du sexe d’un enfant à naître ne sera pas plus importante que la simple curiosité, cela sera une preuve que l’égalité entre les sexes sera imbriquée dans les moeurs. À la naissance de ma petite Charlie, j’ai bien eu la preuve que nous n’y sommes pas encore, après m’avoir fait dire, bien maladroitement par une dame plus âgée, que ce n’était pas grave d’avoir une fille…

Douces, je vous aime!

(Ce billet est publié dans le cadre de la journée internationale de la femme : bloguer pour les femmes.)

Ajout :

Retour au sujet de cet événement sur Blogosphère.

Ce contenu a été publié dans blogosphère, société, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Douces

  1. internationaliste dit :

    Très bon billet Renart. Avec le temps j’ai appris un peu à mieux connaître les masculinistes et j’avoue que j’avais bien des préjugés à leur égard. Contrairement à ce qu’on pense parfois ils sont loin d’être tous misogynes tout comme les féministes sont loin d’être toutes misandres. Il y a des excès de langages de part et d’autres comme certains mascus qui parlent de « fémi-fascisme » ou « fémi-nazisme », des termes qui discréditent leur cause. Tout comme des féministes qui se laissent aller à une certaine haine des hommes.

    Mais il y a aussi des gens de bonne volonté qui veulent faire bouger les choses et améliorer la société. Des pères qui se battent par exemple pour avoir la garde de leurs enfants qui est plus facilement accorder aux mères, des femmes qui se battent pour l’équité salariale, etc. Il faut que les deux mouvements cessent de se voir comme des ennemis. Après tout le fait que les hommes veulent redéfinir leur place dans la société n’est pas de la misogynie ou du sexisme et le fait que les femmes revendiquent une véritable égalité n’est pas une attaque contre les hommes.

  2. Cybèle dit :

    Renart, quel magnifique billet tu as écrit là, une douce mélodie d’intelligence.

    Cela fait 32 ans que je suis avec ma douce, qui est une farouche féministe, dans le sens d’égalité et de justice sociale. Il me semble que c’est la logique même que de vouloir cela.
    Je peux de dire Renart sans te vanter que si tous les humains sur cette terre avait la même honnêteté, hé bien le monde se porterait mieux

    Malheureusement on n’est pas sortie du bois. Tant qu’il va avoir des humains pour qui le pouvoir est plus important que l’égalité et la justice on soufrera d’un manque d’honnêteté intellectuel.

    Mais Rénart, nous on peux rire! Parce que tu crois que l’autre qui vise le pouvoir et l’abus sur son prochain est plus heureux que toi et ta douce .

  3. Très intelligent.
    Quant à la dame âgée, c’est une différence de générations (et de culture parfois). Le but ce n’est pas que l’égalité soit une inversion tout le temps des rôles traditionnels, mais simplement que potentiellement une femme ou un homme puisse faire ce qui était traditionnellement réservé à l’autre sexe, dans la mesure où la personne le désire. C’est une égalité dans la possibilité je dirais. Oui, quand le paysan chinois cessera de croire qu’il lui faut absolument un fils et qu’une fille n’est qu’une perte d’argent, peut-être le monde aura-t-il un fait un grand pas pour la dignité de tous les humains.

  4. mrobert55 dit :

    allo l’égalité.. quand on va dans une clinique médicale,je suis pour la plupart du temps le seul homme avec son enfant et ca mere…..également meme chose quand je vais au centre d’achat…sont ou les géniteur de ces enfants la!…ca ce peu pas que 90% du quebec est divorcé quand meme…au homme de prendre également leur role de pere au sérieux…mais bon il en a qui aime mieux resté sur le sofa!
    Pourquoi penser vous que la plupart des peres divorcé on la garde un WK sur deux…wow tu vois ton enfant 45 jour par année et tu te dit Pere!….Es-ce un préjuger ou les homme sont des lache!
    J’aimerais bien faire la difference entre les 2….:)
    Mais bon pour certain l’argent donné mets leur culpabilité sur l’oreiller!

  5. Gaétan Bouchard dit :

    Moi aussi j’aime ma femme.

  6. caroline.g dit :

    C’est pour ça que j’attends toujours avec impatience la Journée de l’Humain. 😀

  7. Reblochon dit :

    Très bon billet Renart. J’aime beaucoup tout ce que tu as ecrit.

    Juste une nuance que je ferais dans les termes. Je suis contre l’egalité des hommes et des femmes car nous ne sommes pas et ne seront jamais egaux. Je suis par contre pour la complementarité, la reconnaissance et le respect. L’un et l’autre a son importance, l’un et l’autre a ses atouts, et sortie des execptions, l’un et l’autre à sa place dans notre société. Reste à savoir la tenir. (non je ne parle pas de mettre les femmes derriere un fourneau, c’est plus philosophique 🙂 )

  8. Internationaliste,

    je suis bien d’accord que les termes « fémi-fascisme » ou « fémi-nazisme », « discréditent leur cause. » Pour le reste aussi.

    Cybèle,

    « Mais Rénart, nous on peux rire! Parce que tu crois que l’autre qui vise le pouvoir et l’abus sur son prochain est plus heureux que toi et ta douce . »

    si je comprends bien, c’est une question ironique ça?

    Léonard Langlois,

    bon exemple!

    Mrobert55,

    je trouve que tu vas un peu trop loin dans ta critique. Je ne crois pas que c’est aussi noir que tu le prétends, enfin, j’ose croire… 😉

    Gaétan,

    😉

    Reblochon,

    « Je suis contre l’egalité des hommes et des femmes car nous ne sommes pas et ne seront jamais egaux. »

    je vois plus l’égalité comme étant la possibilité de s’accomplir dans une société sans préjugés et consciente des différences.

  9. internationaliste dit :

    Je lisais récemment une entrevue avec la militante féministe Barbara Legault qui associait l’ensemble des masculinistes à la haine des femmes, ce qui est tout à fait faux comme je l’ai dit dans mon précédent commentaire. Il faut en finir avec ses clichés que si tu es féministe tu détestes les hommes et si tu es masculiniste tu détestes les femmes. C’est comme dire que les militants gais sont nécessairement hétérophobes ce qui est également faux.

  10. Reblochon dit :

    Ah bon, les pd ne sont pas hétérophobes ? Tu m’aimes ?

  11. internationaliste dit :

    Bien sûr que je t’aime mon amour!

  12. Cybèle dit :

    Holala! Un nouveau couple vient-il de naitre?

  13. Cybèle dit :

    @Renart; Petite correction de formulation.

     » Mais Rénart, nous on peux rire, parce que je crois que c’est impossible que l’autre qui vise le pouvoir et l’abus sur son prochain soit plus heureux que toi et ta douce.

  14. mrobert55 dit :

    Renart,
    Idéalement faudrait connaitre le % ou le nombre de parent divorcé et connaitre leur droit de garde de leur enfant pour vraiment en connaitre plus..mais bon j’ai pas ca…:(
    Je sais pas si le gouvernement garde un record la dessus!

  15. « Idéalement faudrait connaitre le % ou le nombre de parent divorcé et connaitre leur droit de garde de leur enfant pour vraiment en connaitre plus..mais bon j’ai pas ca… »

    Exact!

  16. C’est la médiocre qualité de son français qui m’a fait le plus réagir…

  17. Reblochon dit :

    Ouais, j’ai trouvé cela dommage aussi. Faut dire que j’ai moi-meme oublié la moitié de mes mots dans la phrase plus haut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *