In Memoriam (bis)

Dimanche dernier, je suis allé aux obsèques de Sylvain Cardinal (j’en profite pour vous présenter Eric et son texte Lagrimea, mon ami qui m’a accompagné là-bas, nouveau blogueur qui deviendra grand, je l’espère). Il y a eu beaucoup de monde, plus d’amis que de membres de sa famille. Cet homme savait s’agglutiner beaucoup des gens autour de lui. Il gravitait autour de plein de monde.

En arrivant au salon, j’ai parlé à Martine, une de ses ex. Elle m’a raconté en détail ce qui est arrivé. À vous faire dresser les poils partout sur le corps. Sylvain travaillait beaucoup, il a passé une nuit blanche, s’est endormi assis sur son divan au début de l’après-midi, avec une cigarette allumée. Les pompiers l’ont retrouvé dans le couloir, sans connaissance. Il est mort de ses multiples brûlures le lendemain, si je me souviens bien de ce qu’elle m’a dit.

Après la cérémonie (et la qualifier de triste est insuffisant), à cheval entre le religieux et l’athéisme, j’ai parlé avec beaucoup de monde, dont François, un ancien compagnon de travail. Il m’a dit que cette mort l’a fait beaucoup réfléchir, étant donné qu’il a le même genre de train de vie. Il m’a avoué qu’il considérait travailler trop, et qu’il s’en ressentait physiquement et psychologiquement. Je lui ai dit simplement qu’il fallait écouter son corps. Je me suis dit que j’avais de la difficulté à suivre moi-même ce conseil…

En retournant ça d’un bord et de l’autre, je ne pense qu’aux Lulucides qui trouvent que l’on ne travaille pas assez. Combien d’accidents comme celui-là, de dépressions, de problèmes psychologiques est-ce qu’il va leur falloir pour comprendre que la vie des individus qui composent cette société vaut plus que son économie?

Ce contenu a été publié dans économie, humeur, psychologie, société, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à In Memoriam (bis)

  1. iamwormbuffet dit :

    D’une tristesse… On passe notre vie à suer comme des cons et à en crever… Pis en plus, dès qu’on essaye de relaxer on se fait marteler qu’on est une gang de paresseux…

  2. Sylenne Cardinal dit :

    Merci pour vos beaux mots d’encouragements.
    J’aimerais bien,si vous en avez, reçevoir des photos de lui ou bien un endroit que je pourrais consulté sur le grave accident de mon frère que je n’aurais pas vue.

    a+

    Sa jumelle

    Sylenne Cardinal

  3. Sylenne,

    j’ai malheureusement seulement quelques photos qui sont ici à la suite d’un autre billet :

    http://renartleveille.wordpress.com/2007/06/06/in-memoriam/

    En espérant que cela vous fera plaisir… si je peux le dire ainsi.

  4. Sylenne Cardinal dit :

    mais qui es-tu pour qualifier ces funérailles d’insuffisantes???

    Le connaissais-tu autant que nous,sa famille proche???

    Sylvain aimait beaucoup vivre sur le party mais pas pour la mortalitée….

    Il a eu les funérailles qu’il souhaitait , celles dont il nous avait toujours recommander…

    PS: Ces cendres ont été réparties a l’endroit qu’il souhaitait…(la ou personnes ne vas sauf celles qu’il aimait)

    SA FAMILLE…. xxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *