L'enflure Carbonneau

gainey-et-carbo

Le tourbillon de ma vie m’a empêché d’en parler avant, mais je gardais précieusement l’onglet avec l’article d’InfoPresse, « Guy Carbonneau: une couverture digne des grandes tragédies », dans l’espoir de me trouver des accalmies à remplir… J’ai toujours trouvé malsain le lien qui unit le hockey aux Québécois (et de plus en plus de Québécoises maintenant…), cependant, dans ce cas-ci, il faut pointer premièrement les médias pour avoir tellement grugé l’os qu’il n’en reste que des poussières. Mais bon, cette poussière, il s’en trouve encore pour s’en faire une sniffette.

Cette crotte de nez historique a eu un traitement comparable à l’attentat de Dawson, à l’effondrement du viaduc de la Concorde et à celui des émeutes de Montréal-Nord. « Elle a facilement surpassé le dépôt du rapport Gomery, l’ouragan Katrina, la mort de Jean-Paul II et… les rumeurs entourant la venue de Vincent Lecavalier à Montréal ». Depuis le premier janvier, Guy Carbonneau est deuxième après Barack Obama au « palmarès des 10 personnes les plus médiatisées au Québec », suivi par Alexei Kovalev et Bob Gainey…

D’après les exemples donnés, il est facile de conclure que la dernière Coupe Stanley gagnée par le Canadien de Montréal en 1993 n’a pas suscité autant de remous journalistiques, et de loin. Mais pourquoi? Est-ce que l’avènement d’Internet depuis, et la perceptible « nervosité » qui vient avec, serait une partie de la réponse? C’est comme si, à l’instar des citoyens suite à cette dernière victoire, on avait assisté à une émeute médiatique, digne des plus fougueux adolescents aux nez couverts d’acné…

Ça n’augure pas beau beau pour l’avenir, toute cette surenchère. On a beau savoir que le hockey est l’opium du peuple, ça sent l’arnaque à plein nez!

Ce contenu a été publié dans Caricature, médias, opinions, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

25 réponses à L'enflure Carbonneau

  1. Wow, vraiment réussi!!!
    Surtout Gainey

  2. On s’en bat les couilles de Guy Carbonneau!

    😉

    P.S.: re – 😉

  3. Cybèle dit :

    Houfff, très bonne idée, belles têtes!

    je suis un tout petit peu amateur du canadien d’aujourd’hui mais, je n’aimerais pas qu’il gagne la coupe.

    Tu imagines le bordel médiatique la première semaine, le monde existera plus, pas moyen de savoir quoi ce soit d’autre. Cela va durer tous l’été, l’automne…… l’enfer quoi!

  4. mrobert55 dit :

    ha ha les fafane du CH…aussi cultiver qu’un écureuil…le JDM et RDS ainsi que la presse, sont toute arranger avec les gens du marketing du CH….imaginer que meme si Lecavalier étais libre comme l’air et a du revers de la main meme pas voulu voir le montant que le CH lui proposait l’an dernier et qu’il a fait signer une clause de non échange dans son contract pour pas venir avec le CH..bien je sais pas ce que le monde pouvait croire qui viendrait ici! je sais pas moi meme si il brulerais le chandail du CH sur la place publique bien le monde y croirait encore! On pourrait en dire des vrai histoire entourant le renvois de Carbonneau, erreur de pee-wee derriere le banc etc…mais ce qui a fait débordé le vase ces son attitude envers les joueurs…je sais que tu suis pas ca de pres Renart..mais ca aurait été bien une caricature avec les joueurs qui demande au journaliste de leur demandé de voir le Coach et vice versa par les journeaux! C’étais rendu une farce a toute les jours quand je montrais ca a ma copine que comment les joueurs pouvait passer par le JDM pour faire des demande a leur Coach! Coudonc il ce parlais pas jamais ces joueur la!..ah oui..l’autre goute ces que Carbo avait la facheuse habitude de trainer ca femme avec lui (ceci ne ce fait pas habituellement) lors des joutes a l’extérieur, bien comment un Coach qui est marier avec une Ex effeuilleuse peux montrer l’exemple aux jeune joueur de pas courir les bars! Pires Carbo et ca femme allait plus souvent a leur tour a la rencontre d’ancien copain a travers la ligue! belle foire dans l’hotel!! le chat étais pas la! Le seul présentement qui na pas peur de la vérité ces Jean Perron…mais bon le JDM n’est pas a veille de l’embaucher!
    L’histoire de Bar des 3 joueur n a jamais sortie également dans les journaux etc etc…il a asser de preuve sur d autre site avec video et photos que meme si les gens les ont envoyer a la presse il n’ont jamais voulu mettre sous presse…(vive les blog, la vérité presque mise a nue )

    Quand on connait la vérité ces la qu’on réalise a quel point les média manipule le monde! J’imagine que ces la meme chose pour les guerre et autre probleme politique!

    Réveiller vous fafane..il vous reste 2 vériter a connaitre..soit que le club est a vendre (il reste 7 joueurs avec contract!! du jamais dans l’histoire de la LNH, ca nous en prend 25 l’an prochain pour avoir un club!) ou bien on feras pas les série et il diront qu’on est en construction avec les jeunes de la ligue américaine! Gillet s’en fou les billets de saison sont déja vendu! il va mettre ca masse salariale au minimum:)
    Pour voir les chiffre en temps réel voici ces public..
    http://www.nhlnumbers.com/overview.php?team=MTL&season=0809
    Tirer vos propre conclusion….un club parfait pour un futur propriétaire qui veut construire a ca guise…Gillet la fait pour ces montagne de ski, pour le soccer, et le fait en Nascar….

  5. lutopium dit :

    La couverture des évènements sportifs est une grosse industrie. Sans ces histoires à sensations, bien des pseudo-journalistes se retrouveraient surle chômage. Les journalistes sportifs ainsi que toute la clique qui se prend pour des analystes (parce qu’ils peuvent mémoriser le nom des joueurs et les faits saillants des matches – ça me rappelle Elvis Gratton sur la plage…) n’hésitent pas une seconde pour présenter des faits divers comme s’ils étaient des évènements importants.

    Le hockey et le sport professionnel en général sont de grosses business. C’est tout. Et oui, tu as raison, ça fait partie du processus de brainwashing collectif. Les gens sont complètement désintéressés de la politique mais bavent à l’idée de voir leurs canayens se tailer une place dans les séries.

    Pas pour rien que les hommes-incapables-de-sortir-de-leur-peau-d’ado lisent le Journal de Montréal à l’envers.

  6. Gradlon dit :

    Il existe une question pseudo-existentielle qui va comme suit: est-ce l’oeuf ou la poule qui est venu en premier ? Au XXIe siècle, elle pourrait se prononcer ainsi: est-ce le média sensationnaliste ou le consommateur-de-sensationnel-qui-en-redemande qui est venu en premier ?

    :p

  7. La bonne nouvelle s’il y en une c’est même s’il y a surenchère médiatique, même si les messagers crient plus fort et plus longtemps, de plus en plus de gens décrochent et n’y accordent plus d’attention. Ce n’est pas encore une majorité de gens mais ca tend à croitre selon moi..

    Les conommateurs deviennent de plus en plus sélectifs dans le choix de leurs medium d’information de sorte que les grosses nouvelles à forte couverture atteignent de moins en moins de personnes dans les faits.

  8. Reblochon dit :

    Dans le journal ahuntsic, j’ai lu un petit texte amusant demandant si Charest n’avait pas appelé Gainey pour provoquer une nouvelle en ce lundi qui detournerait l’attention des Quebecois.

    N’empeche que Patapouf continue de rire de nous en toute quietude.

  9. La Clique,

    marci!

    Martin,

    hé hé!

    Cybèle,

    t’es pas un vrai amateur alors! 😉

    Mrobert55,

    comme tu dis, je ne suis pas ça, et c’est vrai, mais merci de me mettre au parfum!

    Lutopium,

    « Pas pour rien que les hommes-incapables-de-sortir-de-leur-peau-d’ado lisent le Journal de Montréal à l’envers. »

    ha ha ha!

    Gradlon,

    bonne question, qui aurait pu parfaitement se retrouver dans mon billet. Et, bien sûr, impossible d’y répondre franchement…

    Je pense qu’au-delà du sensationnalisme, il y a une forte logique du buzz.

    Étienne Chabot,

    premièrement, bienvenue ici!

    Par rapport à ton commentaire, en sachant que le web est rendu deuxième en importance après la télé pour la cueillette d’information, tend à te donner raison. Ça donne l’impression que les médias se débattent dans l’eau…

    Reblochon,

    mais au moins, l’opinion publique n’est pas en sa faveur. Espérons que ça continue pendant quatre-cinq ans…

  10. internationaliste dit :

    T’es en train de devenir un fan de hockey malgré toi mon beau Renart!

  11. mrobert55 dit :

    Lutopium :
    Super…je dois etre vraiment proche d’etre un adulte, depuis plusieur mois je commence le journal par la page un…et je lis sur le CH comme quand je finnisait par les BD!…lol

    Reblochon:
    Je crois que t’a vraiment raison! avoue que Charest a été tres intelligent de mettre les élection en meme temps que le retrait du chandail 33! Je vais maintenant m’attendre a un échange de joueur cette été si Charest parle de mettre une taxe de plus!..:P

  12. Je ne l’a comprends pas celle-là…

  13. internationaliste dit :

    Je voulais te taquiner car je sais que tu n’aimes pas le hockey et tu viens d’écrire un billet sur ce sujet.

  14. @Renart,

    ton blogue est rafraichissant et je suis content de l’avoir découvert comme bcp d’autres blogues, par hasard. Je vais y revenir…J’aimes le ton irrévérencieux. 😉

    Merci d’avoir pris del temps de me répondre.
    Etienne

  15. Internationaliste,

    je voulais être certain qu’il n’y avait pas de deuxième ou de troisième degré!

    Étienne Chabot,

    😉

    ton blogue est dans mon agrégateur maintenant, je te suis!

  16. internationaliste dit :

    Avec moi tout est au premier degré mon beau Renart!

  17. L’affirmation selon laquelle le « hockey est l’opium du peuple » m’a toujours fait sourire.

    Tu sais, je connais pas mal de monde passionné de hockey qui n’ont aucune difficulté à discuter politique, enjeux de société, culture classique, etc…

    Rappelons que « hockey opium du peuple » est une paraphrase de l’affirmation de Karl Marx selon laquelle « la religion est l’opium du peuple ». En dehors du fait que Marx s’est complètement planté sur ce coup-là comme sur bien d’autres (un petit cours d’histoire religieuse ne lui aurait pas fait de tort), supposons qu’il ait pu avoir raison. La religion aurait été l’opium du peuple parce qu’elle proposait un modèle de société idéale et d’inspiration divine qui correspondait plus ou moins à la société telle qu’elle existait et promettait le paradis aux esclaves consentants et l’enfer aux subversifs (je répète encore une fois que l’étude de l’histoire religieuse montre combien cette affirmation est simpliste au point d’en devenir complètement stérile). De cette façon, la religion empêchait le bon peuple des prolétaires de se révolter et de voir combien ils se faisaient exploiter.

    Maintenant, en quoi la Sainte Flanelle, si on la considère bien comme une religion, reflète-t-elle ce modèle? Combien de coachs de hockey nous ont dit de voter pour Stephen Harper (sous peine de? ne pas faire les séries?)? Kovalev a-t-il dit aux fans de payer leurs impôts? Où sont donc les curés qui disent que la société est telle qu’elle se doit d’être?
    On me dira que le Bon Peuple, obnubilé par les résultats du CH, ne se préoccupe de rien d’autre. Laissez-moi rire. Ceux qui ne se préoccupent de rien d’autre, s’il n’y avait pas de sport professionnel, ils ne liraient pas du tout le journal et puis basta!

    Non, à mes oreilles, désolé de le dire sans diplomatie, l’affirmation selon laquelle « le hockey est l’opium du peuple », sonne comme une affirmation d’intello snobinard et paresseux. Et quand en plus on va jusqu’à dire que c’est une stratégie de désinformation, on tombe dans la ridicule facilité de la théorie du complot pour refuser de s’interroger sur la complexité de la société.
    Il est légitime de regretter l’hypertrophie de la couverture du sport dans les médias ou de trouver que notre rapport à notre sport national est malsain. Mais de grâce, évitez d’en faire un argumentaire marxiste, surtout si c’est pour mal citer l’ami Karl et tomber plus bas que lui.
    Dire que le hockey est l’opium du peuple, c’est un peu l’opium des intellectuels.

  18. Internationaliste,

    hé hé!

    Déréglé temporel,

    « Tu sais, je connais pas mal de monde passionné de hockey qui n’ont aucune difficulté à discuter politique, enjeux de société, culture classique, etc… »

    Ah! moi aussi, et de très bons amis à moi en plus! N’empêche que je connais pas mal de gens qui ont le cerveau engourdi pendant la saison de hockey et qui donnent l’impression que le hockey est le seul moyen de se connecter au collectif…

    Par rapport à l’expression « opium du peuple », je la vois simplement comme un « ciment collectif » obligé dans le cas de la religion naguère, fortement culturel dans le cas du hockey. Il est difficile aujourd’hui de ne pas embarquer dans la « game » pour faire partie de la « gang ».

    Je trouve ton parallèle (ou l’absence de) entre la religion et le hockey intéressant, mais j’espère que tu vois le syllogisme que tu proposes : si le phénomène de la religion fonctionne d’une manière qui n’est pas identique à comment le phénomène du hockey fonctionne, il ne pourrait y avoir de lien à faire entre les deux. C’est un peu réducteur.

    Mais bon, j’utilisais l’expression « opium du peuple » surtout comme un trait culturel Québécois, une contextualisation, que comme une dénonciation, soit dit en passant! Tu t’attaques fortement à la partie de mon billet qui est la moins importante à mon sens, elle a même failli ne pas exister. C’est que j’aime, comme beaucoup, terminer en « punchant » un peu!

    Et puis, me faire traiter par la bande d’« intello snobinard et paresseux », ça ne m’atteint pas du tout, puisque je considère que j’en suis très loin, encore plus de l’intello que du snobinard et du paresseux…

  19. Carbonneau fait partie de la longue liste des entraîneurs incompétents congédiés par The Montreal Habs: Julien, Therrien, Vigneault, Burns… 😉

  20. mrobert55 dit :

    Hey oh Anarcho…tention la plupart des coach que tu a nommé ont tout gagné sauf la coupe Stanley…me demande ces quoi etre incompétant!

  21. Il ne s’agissait pas de t’insulter. Que ça ne t’atteigne pas est plutôt pour me réjouir que le contraire.
    En revanche, je tenais à le souligner, parce que l’expression « hockey opium du peuple » ne t’es pas spécifique et revêt habituellement des dehors marxisants. Faire un parallèle entre religion et hockey ne me gêne pas. Ça me gêne en revanche qu’on le fasse en paraphrasant Karl Marx.

    Maintenant, en ce qui concerne l’enflure médiatique autour de Carbonneau, j’ai une nuance à apporter. Je lis régulièrement La Presse dans sa version papier. Ça fait partie du rituel matinal au même titre que le jus d’orange. Si ma mémoire est bonne, dans le cahier principal la mise à la porte de Guy Carbonneau a fait le gros titre, une caricature et, disons deux ou trois chroniques dans la semaine. Ce n’est pas si énorme comme buzz. Alors pourquoi dire que ça a eu un traitement comparable aux émeute de Montréal-Nord? Si la méthode employée consiste à compter le nombre d’articles consacrés au sujet, le problème de la méthode, c’est que le « buzz » s’est surtout concentré dans le cahier des sports. Et ça, il n’y a pas de quoi en faire un plat.

  22. Déréglé temporel,

    « Ça me gêne en revanche qu’on le fasse en paraphrasant Karl Marx. »

    moi, au contraire, je trouve ça bien que son expression soit usuelle. Ça en est ainsi pour toutes les expressions, non?

    Pour ce qui est de l’« enflure médiatique autour de Carbonneau », même moi qui ne lis pas les journaux papier, et encore moins les sections sports, ça n’a pas trop pris de temps pour que j’en aie une écoeurantïte aiguë…

    Sinon, en passant, je ne suis pas du tout fâché par notre discussion. 😉

  23. Je ne partage pas du tout ton opinion, mais j’aime bien ta caricature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *