Tout ça pour ça?

Quand je regarde les résultats des élections, il y a une chose qui me frappe en premier comme un gros poing gras garni de bagues : l’organisation citoyenne pour battre le démon Harper versus le taux de votation famélique. C’est comme si la grenouille qui se voyait enfin plus grosse que le boeuf avait explosé toute seule quand la réalité l’a rattrapé. Ich…

Il me semblait qu’il y avait une effervescence, j’étais certain que le taux de participation s’emballerait, mais le virus du cynisme semble bien installé mes amis. Que dire de plus?

Sinon, j’aimerais féliciter l’équipe du Bloc Québécois pour sa victoire au Québec. Par contre, le reste de mon propos à ce sujet ne sera que bémol, puisqu’à la base le portrait reste le même, et mon analyse ne s’embarrassera pas des lunettes roses qu’impose la partisanerie. En passant, j’ai bien aimé hier le discours de Monsieur Duceppe, parsemé des nombreux « le Québec, un pays! », en guise de mantra revanche pour l’idée de souveraineté, qui a été cachée pendant les élections comme Cendrillon aux yeux du prince…

Autre lieu, autre chose, il y a des paroles qui me reviennent en boucle, des paroles bien sensées d’un compagnon de travail, souverainiste, et qui ressemblent à ça : les Québécois sont contradictoires, ils élisent un parti fédéraliste aux élections provinciales et un parti souverainiste aux élections fédérales. Vu de même, c’est assez absurde en effet. Pour ma part, j’ai bien peur que pour les fédérales ça soit la dernière fois, enfin, à ce point. La conjoncture a bien fait les choses pour Gilles Duceppe et je ne gagerais pas ma chemise sur une répétition, ou mieux une embellie, pour les prochaines élections. Pour vous dire franchement, je croyais que le Bloc serait victime de la débandade du vote souverainiste, mais un grand battement de coeur des artistes est venu le sauver, si je puis l’analyser ainsi.

Je sais que c’est utopique ce que je vais écrire, mais je crois que le Bloc Québécois devrait se saborder à l’annonce des prochaines élections fédérales pour aller grossir les rangs des souverainistes au niveau provincial, qui en ont bien besoin. Comme un artiste vieillissant, il faudrait que le Bloc tire sa révérence pendant qu’il est encore capable d’éblouir. Une lente perte de vitesse de ce parti ne sera qu’une preuve indélébile pour les fédéralistes de la faiblesse des souverainistes, ce qui se chargera de salir l’appui populaire, et de faire pencher de l’autre bord le clan des indécis déjà désillusionné. C’est la dernière chose que je voudrais. Par contre, il faut croire à l’immense importance du message pour le voir comme ça. Un coup d’éclat du genre serait comme un coup de fouet!

Et encore, je ne veux pas dire par là que le Bloc est inutile en ce moment à Ottawa, comme certains tentent de le faire transparaître. Nous les avons élus cette fois-ci et je suis bien confiant du travail qu’ils vont accomplir. Et ça me fait penser, quand on parle de se remplir les poches avec des salaires et des pensions à vie, tous les politiciens élus sont dans le foutu même bateau. Qu’un de ceux-là soit du Bloc ne le rend pas plus opportuniste que les autres, et surtout pas la totalité. Selles de boeuf!

Autre espérance, j’espère que la majorité canadienne se souviendra que Stephen Harper a violé sa propre loi, dans l’espoir de ravir un gouvernement majoritaire, pour nous conduire aux urnes, avec tout le gaspillage de fonds publics que cela a occasionné, pour en venir finalement pratiquement au même. Pour ce qui est de la majorité québécoise, j’espère qu’elle comprendra un jour qu’elle n’a aucune prise sur ce qui se passe politiquement de l’autre côté de ses frontières. Une majorité conservatrice est très possible, même avec la totalité des comtés québécois au Bloc. Ça nous ferait une belle jambe!

(Photo : ozoni11)

Ce contenu a été publié dans Canada, opinions, politique, Québec, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

51 réponses à Tout ça pour ça?

  1. Alex dit :

    C’est d’une tristesse… et quand on voit le taux de participation, j’ai quasiment le goût de dire: donnez-moi la liste de ceux qui n’ont pas voté pour que si je les entende critiquer le gouvernement sur une quelconque tribune, je puisse leur rappeler qu’ils n’ont pas voté… Arrrgh ! Définitivement, je suis trop en colère du taux de participation qui est presque rendu comme les Américains.

  2. Alex,

    très décevant, mais au moins le taux de participation au Québec a été de 60,2%, comparativement à 57,5 dans l’ensemble du Canada.

  3. Zoreilles dit :

    Je suis parfaitement d’accord avec tout ce que tu viens d’écrire dans ce billet, surtout dans ce paragraphe qui commence par « je sais que c’est utopique ».

    N’empêche que, plus largement, si certains croient qu’au lendemain de cette élection, nous sommes revenus à la case départ, je crois plutôt que s’il n’y avait que ça, je me consolerais plus vite d’avoir dépensé 300 M $ pour « ÇA ». Mais il y a l’autre catastrophe, celle dont les médias ne parleront pas et qui se vit dans certaines circonscriptions électorales, comme les deux qu’il y a chez nous, Abitibi-Témiscamingue et Abitibi-Baie James-Nunavik-Eeyou.

    Les candidats se sont attaqués personnellement, il y a eu des déclarations malhonnêtes, des coups bas, des prises de positions publiques, des attaques déloyales, des déchirements terribles qui laissent des traces, des blessures qui ne se cicatriseront pas, qui feront que nos instances décisionnelles, institutions et paliers de gouvernement ne seront plus capables de se concerter sur des enjeux majeurs de développement économique. C’est simple, ils ne se parlent plus que par médias interposés, où ils s’engueulent encore aujourd’hui avec véhémence. Ce qui s’est passé dans Abitibi-Baie James-Nunavik-Eeyou est épouvantable pour l’avenir de notre région. Si ça se passe chez nous, ça se passe aussi ailleurs.

    Et ça, pour une région comme la nôtre, c’est une catastrophe, même on a réélu des bloquistes comme députés. `

    Voilà pourquoi je suis incapable de me réjouir aujourd’hui, même si j’ai « gagné mes élections » chez nous et dans l’ensemble du Québec, je considère qu’on n’est même pas retournés à la case départ, on vient de dramatiquement reculer…

  4. mrobert55 dit :

    @ Renart:
    Comme j’ai dit sur un autre billet on devrait enlever certain privilege pour ceux qui vont pas voté….40% c’est beaucoup et ca devrait changé certaine donné…car c’est beaucoup de monde…
    Dire qui en a qui vote pour Harper pour pas perdre leur 100$ par enfant a la fin du mois!! Ah la pauvreté ce quelle peux faire pour un X en politique!! Je peux meme pas croire qui ont quand meme 10 village (oui car il doivent pas lire les nouvelle ou es-ce que leur député leur graisse la patte) qui ont voté conservateur au Quebec!
    Peut-etre que si certain comédien de ces région ce serait manifesté aurait changer quelque chose! Doit-etre pour ca qui comprenne pas encore la difference entre dire un Poteau et au Pauteau!!!..lol

  5. « Je sais que c’est utopique ce que je vais écrire, mais je crois que le Bloc Québécois devrait se saborder à l’annonce des prochaines élections fédérales pour aller grossir les rangs des souverainistes au niveau provincial, qui en ont bien besoin. »

    Je ne suis pas d’accord.

    À part au niveau des candidats, ça ne changerait pas grand chose puisqu’en général, ce sont les mêmes militants au PQ et au Bloc. C’est la même machine.

    C’était mon grain de sable 😉

  6. Zoreilles,

    les bras m’en tombent, vraiment! N’y a-t-il pas quelconque journaliste pour rapporter tout ça?

    Mrobert55,

    « on devrait enlever certain privilege pour ceux qui vont pas voté… »

    si ça pouvait être comptabilisé pour permettre de pointer du doigt, nous serions dans un tout autre monde…

    Noisette,

    t’es pas d’accord avec l’idée du sabordage et/ou l’idée de rejoindre le PQ?

    Pour ce qui est du PQ, ça permettrait au moins de grossir le nombre de candidats vedettes…

  7. Gradlon dit :

    J’ai bien peur que, peu importe que le Bloc s’essouffle avec le temps ou qu’il se saborde alors qu’il éblouit encore, les fédéralistes l’interprèteront comme une déchéance du mouvement souverainiste. En ce sens, ils seraient tentés de prendre des décisions qui nuiraient davantage aux intérêts Québécois que ce qu’il en est déjà.

    D’un autre côté… cela révélerait peut-être enfin la nécessité de déclarer et concrétiser notre indépendance.

  8. Jean Vitchier dit :

    En effet, il serait fort intelligent de la part des députés du bloc de se sortir eux-même du cul-de-sac en se sabordant, plutôt que d’attendre que le gros doorman fédéraliste leur ramollisse le derrière à petits coups vicieux! Pour cela, il faudrait que certains renoncent à ce fastidieux privilège que d’être député et payé grassement pour s’y maintenir.

    De toute évidence, dès le départ c’était voué à l’échec; comment prétendre créer un parti politique quand on a l’intention de quitter ce pays dans les mois suivants. C’est un peu comme si on passait des heures à entretenir son jardin pour finir par le domper dans le composteur. Ou plus intimement, faire deux heures de préliminaire très câlin à ta conjointe pour finalement lui déféquer ta fondu bourguignonne en pleine gueule!

    La création du Bloc était de la même veine que l’histoire de Maria Chapdelaine et les maniaco-déménageurs du premier juillet… Une relation entre le « je pars et je reste » Cette dualité est présente partout dans notre quotidienneté, elle cristallise l’essence même du peuple québécois. Un peu comme si on était à la fois nomade (le côté latin), mais aussi sédentaire (le fameux peasoup)… L’indien qui ouvrait nos postes et le gars qui pèse sur la manette!

    Le bloc c’est de la sur-protection, c’est mettre un deuxième condom quand tu pompes le matou mousseux de ta propre femme! C’est de la prudence carnavalesque! C’est définitivement une petite mort qui nous donne l’impression d’être de la partie, mais qui, en somme, nous assèche lentement jusqu’à la peau de chagrin.

    Brel disait détester les êtres prudents et précotionneux, parce qu’ils ont davantage de présent que d’avenir. C’est tout le drame du peuple québécois post-référendaire et vieillissant; un peuple qui veut bien bander jusqu’à 88 ans, mais qui, d’un point de vu social, est ratatiné tel un gros scrotum flottant dans la mer morte…

    On devrait remplacer le « Je me souviens », par « Je me souviens que j’ai un gros char, que ma femme en a un plus gros, qu’on a deux skidoo, deux seadoo, un bateau pour faire nos fendant, une maison en carton à Repentigny, un chalet en Mauricie et qu’on veut partir avec les oiseaux l’hiver se faire toaster en République Dominicaine, c’est pour cela qu’on vote mou… »

    Vive le Québec et ses mangeux de marde

  9. Nicolas dit :

    Les déçus du taux de participation, comme Alex, devraient méditer cette petite réflexion sur l’abstention que nous propose Impact Campus:

    Vote pas vote, tous ont droit à leur opinion en démocratie

  10. C’est ce que je disais… Au niveau des candidats, ça serait intéressant mais c’est à peu près le seul avantage que je vois.

    Je m’imagine mal revenir à l’époque où le Bloc était absent et où les souverainistes seraient contraints de voter pour un parti fédéraliste. Il est vrai que ça ne me répugnerait pas de voter pour le NPD mais rien n’indique que le reste de la famille souverainiste ferait de même.

    Peut-être que ça réanimerait le sentiment nationaliste chez certain en n’ayant aucun représentant souverainiste à Ottawa?

    Je ne le sais pas. Je sais juste que l’idée me laisse plutôt froide.

  11. Internationaliste dit :

    Obliger les gens à voter est une proposition totalitaire. Le fait de ne pas voter ou d’annuler son vote comme je l’ai fait hier est un signe de protestation et d’obliger les gens à voter est complètement ridicule et grossier.

  12. shilum dit :

    on devrait obliger les gens à voter, le plus simple ce serait d’aller les chercher au petit matin, de les sortir du lit et de les amenés dans un bureau de vote dans le bois et de regarder par dessus leur épaule…juste pour être sur qu’ils n’annulent pas leurs votes bien entendu…

  13. Caboche dit :

    @ mrobert55

    « … on devrait enlever certains privilèges à ceux qui ne vont pas voter … »
    Je crois que vous confondez le droit de vote et le fait de se « faire un devoir » de voter.
    En démocratie, il n’y a pas de loi qui oblige le citoyen à aller voter.

    Le fait qu’une importante partie de la population n’exerce pas son droit de vote est quelque chose de significatif qui peut être analysé bien autrement que de la façon dont vous le faites.
    Il serait intéressant aussi de comptabiliser les votes annulés. (Et oui, il y a des gens qui se déplacent pour annuler volontairement leur vote pensant signifier de cette façon l’insignifiance de cette élection, déclenchée uniquement par opportunisme).

    Pour ce qui est des raisons qui ont poussé les gens à voter pour un candidat conservateur, disons qu’ils ont tout simplement exercé leur droit de vote.

    Pour ce qui est de la richesse de notre langue, « C’est une langue belle avec des mots superbes qui porte son histoire à travers ses accents », et pour moi l’important c’est de pouvoir bien l’écrire.

    P.-S. : Puis-je vous rassurer en vous disant que j’ai toujours exercer mon droit de vote tant au niveau municipale, scolaire, provincial que fédéral et ce depuis qu’on me l’a donné.

  14. Dans une teinte similaire, je ne sais pas s’il y en a qui regardent tvpt sur le web avec Ghislain Tashereau? Le dernier clip de Freud des bois est particulièrement délirant… Ce genre d’individu qui parle le franglais est sans doute en mesure de nous dire qu’un Québec indépendant est utopique.

    http://www.radio-canada.ca/tvpt/tvpt-index-site.asp?ep=3

  15. mrobert55 dit :

    Obliger les gens à voter est une proposition totalitaire. Le fait de ne pas voter ou d’annuler son vote comme je l’ai fait hier est un signe de protestation et d’obliger les gens à voter est complètement ridicule et grossier.
    De Internationaliste:
    Annuller sont vote pour moi et je m’excuse prend le pas mal c’est ma réflexion est pareil a un enfant qui va bouder dans son coin.
    La seul chose qui te reste aujourd’hui en démocratie au Canada est le vote, sur ce fait je crois que tu n’auras plus le droit de prendre position sur les gestes aussi annodin soit-il de nos élus pour les 4 prochaine années, tu iras boudé dans ton coin (image) comme ton retrait de votes (ce que tu a voulu exprimer) car ton opinion finalement on le sauras jamais.
    Et si vraiment le monde ne vote pas car tous les partie ne leur sont pas représentatif bien, il peuvent toujour ce présenter comme la fait André Arthur, sur ce point il mérite notre respect.
    La raison pour le moins ceux qui ont pas été (ce déplacer) voté hier est la pur et simple paresse, ne chercher pas plus loin.
    Je lance ca comme ca, mais il y a t’il un moyens de voir le % de vote des endroit riche a ceux des quartier défavoriser!
    Merci,

  16. Gradlon,

    « D’un autre côté… cela révélerait peut-être enfin la nécessité de déclarer et concrétiser notre indépendance. »

    Exact. Il faudrait bien se remettre en danger, le Bloc est trop confortable comme rébellion…

    Jean Vitchier,

    succulent! C’est pour quand ton blogue?

    Et aussi, avec ton autre commentaire, tu m’as fait penser à regarder TVPT, merci, mais je voulais le voir de toute façon. Très surréaliste le personnage franglais, en effet…

    Nicolas,

    j’ai travaillé comme scrutateur au jour de l’élection et sur 150 votes, il y a eu 4 votes annulés par des électeurs. Si ceux qui ne sont pas venus étaient venus pour faire la même chose, le message aurait été clair. J’ai tendance à présumer que l’abstention est majoritairement du je-m’en-foutisme même pas assumé, ou encore mieux, de la simple paresse, intellectuelle et physique…

    Noisette,

    « Peut-être que ça réanimerait le sentiment nationaliste chez certain en n’ayant aucun représentant souverainiste à Ottawa? »

    peut-être, et c’est bien plus d’espoir que ce qu’on nous sert en ce moment…

    Internationaliste,

    « Obliger les gens à voter est une proposition totalitaire. »

    où t’as lu une telle proposition?

    Shilum,

    tu devrais te présenter avec de telles bonnes idées, je voterais pour toi…

  17. mrobert55 dit :

    Caboche:
    Mercie de la note pour l’écriture, ca serait trop facile pour moi d’aller la faire corriger avec mes programmes que j’ai sur mon ordie et ceux sur internet, mais je tente de me corriger par moi meme car sinon je serais jamais aussi bon que vous tous.
    Sinon j’appelerais ca etre hypocrite!, comme ceux qui ont des jambes mais qui ne peuve sans servir pour aller mettre un ti X.
    La paresse fait pas un peuple tres fort. Si la loi 101 serait plus forte peut-etre que je n’aurais pas eu droit de faire mon DEC en anglais! (les livres en Génie sont tous en Anglais!)
    Je sais que je fait plein de faute et je tente de me relire et corriger par moi meme, je me demande toujours comment j’ai eu un DES avec haute distinction et un DEC en Génie!!! Juste au Quebec..lol

  18. Jean Vitchier dit :

    À Renart…

    Merci bien du commentaire! Je vais essayer de me construire un petit blogue bientôt. Je ne connais pas grand chose dans ce domaine-là, sauf que je trouve qu’il y a beaucoup de folies que j’aimerais extérioriser!

  19. derteilzeitberliner dit :

    Voter Bloc, c’est un choix qui se vaut autant que les autres, mais ça envoie tout de même un message au Canada: on ne veut rien savoir.

    Les Québécois n’ont aucune emprise sur le pouvoir hors de leurs frontières?

    Tout le monde courtise le Québec. Les chefs apprennent le français, se convertissent au fédéralisme asymétrique… J’ai même l’impression que c’est le Québec et son idéologie de gauche qui poussent les Conservateurs vers le centre.

    On pourrait dire que le Québec a une influence disproportionnée sur la scène fédérale.

    Stephen Harper a voulu séduire le Québec, ça n’a pas marché. J’imagine qu’à Calgary, on lui posera des questions, on lui dira que ça ne valait pas la peine.

  20. internationaliste dit :

    Salut Renart. Je faisais référence au commentaire de MRobert55 qui parlais clairement d’obliger les gens à voter.

    Comme j’ai dit plus haut annuler son voter ou s’abstenir est un geste de protestation contre ce système. De plus pour ton info MRobert quand on annule son vote on se déplace au bureau de vote. Et laisse moi te dire que j’ai mentionné mon choix sur le bulletin de vote.

  21. mrobert55 dit :

    Internationaliste: je ne visais que 50% de ton geste..lol je visais aussi surtout ceux qui ce sont meme pas déplacer. Car la seule facon de passer un message c’est que si sur une proportion de 90% de déplacement de vote il y aurait 58% de gens qui ont voté et 32% qui s’abstienne, la on aurait matiere a réflexion, mais le fait que le monde dise annuler leur vote sans ce présenté je trouve pas ca tres fort et devrait en payer le prix.

    Caboche:En démocratie, il n’y a pas de loi qui oblige le citoyen à aller voter
    Humm, informe toi un peu et certain pays le font.

  22. Internationaliste dit :

    Cher Mrobert, quand on dis annuler son vote ça veut dire qu’on s’est déplacé pour voter et quand on s’abstient ça veut dire qu’on est resté chez soi. On ne peut pas annuler son voter sans aller voter. Je le dis pour que les choses soient plus claires. Et je m’opposer viscéralement à toute tentative de rendre le vote obligatoire.

    Le fait que plus de 40% des gens n’aient pas voté veut dire quelque chose.

  23. Reblochon dit :

    Tu as voté pour moi ? C’est ca que tu as ecris sur ton bulletin ?

  24. Internationaliste dit :

    Non cher cousin je n’ai malheureusement voté pour toi. J’ai écris des choses bien pire sur mon bulletin de vote.

  25. mrobert55 dit :

    Le fait que plus de 40% des gens n’aient pas voté veut dire quelque chose

    Je crois que ces plus de la paresse qu’autre chose….les gens comme toi qui ce présente pour annuler leur vote sont plutot rares.
    Les gens en générale sont plutot nombrilisme…tant que le frigidaire est plein pourquoi s’inquiété:)

  26. En voulant saborder le Bloc, tu joues quand même le jeu des fédéralistes.

    Ne me parlez pas du vote obligatoire, sacrament! Que vaut le droit de vote sans le droit de non-vote?

  27. internationaliste dit :

    Associer l’abstention à la paresse est un raccourci. Je connais bien des gens qui n’ont pas voté par protestation et non parce qu’ils étaient trop « paresseux » pour se rendre au bureau de scrutin. Sans doute qu’on en retrouve parmi les abstentionnistes mais il faut éviter les généralisations hâtives.

  28. mrobert55 dit :

    Internationaliste: on connais pas le même monde…lol:P
    Et on ne pourra jamais savoir la vraie proportion à cause de ça…
    C’est frustrant car ceci serait quand même très important aux yeux des politiciens et de tous….
    Croit tu qui n’a pas assez de nouveaux partie au Canada avec de nouvelle idées! Ça doit être une des raisons de ton refus du vote!

  29. Internationaliste dit :

    « On connais pas le même monde ». Sans aucun doute et je connais beaucoup de gens qui se sont abstenus par principe et conviction.

    En effet aucun des partis existants ne me convient. Ils défendent tous à leur manière le système capitaliste. C’est pourquoi j’ai annulé.

  30. La plupart des abstentionnistes n’agisssent pas par conviction politique.

  31. Anarcho,

    je le répète, entre une lente descente des sièges du Bloc et un sabordage, je trouve que la deuxième option est préférable pour le marketing souverainiste, c’est tout. Tu verras bien les fédéralistes venir dans leurs petites culottes en voyant le Bloc s’écraser, ce qui se serait passé nonobstant les gaffes de Harper à cette élection. La preuve, c’est que, malgré cela, le Bloc n’a même pas fait de gain…

    Tu devrais aussi laisser faire les « sacrament », tu sais comment j’aime ça…

    Internationaliste,

    « Je connais bien des gens qui n’ont pas voté par protestation et non parce qu’ils étaient trop “paresseux” pour se rendre au bureau de scrutin. »

    Il n’y a aucune preuve de ça. Aller annuler son vote est la seule manière de le faire savoir. On peut essayer de deviner gros comme le bras qu’est-ce que les gens qui sont restés chez eux ont pensé, mais ça n’aura jamais de prise sur la réalité.

    Le mouvement abstentionniste me semble dans ces conditions d’un opportunisme crasse s’il se base sur un soi-disant non-mouvement de masse intelligent pour se péter les bretelles. Ne pas être conscient de la vie sociale et politique, s’en foutre complètement, ne pas avoir le goût de bouger ne constitue pas une force dynamique.

    Et dans la phrase d’Anarcho « La plupart des abstentionnistes n’agisssent pas par conviction politique. », j’isolerais seulement « n’agissent pas »…

  32. Internationaliste dit :

    Désolé Renart mais je connais bien des abstentionnistes qui n’ont pas voter par conviction politique et par volonté de combattre le système.

    Ceux qui ont appuyé le BQ n’ont pas à péter les bretelles, car le vote populaire pour ce parti a fondu et si on tient compte des abstentions c’est tout au plus 25% des Québécois qui ont voté pour lui. Tous les grands partis ont un sérieux examen de conscience à faire.

  33. « Désolé Renart mais je connais bien des abstentionnistes qui n’ont pas voter par conviction politique et par volonté de combattre le système. »

    Et pour le faire savoir en détail, ils pratiquent la transmission de pensée en groupe?

  34. Internationaliste dit :

    Il y a des abstentionnistes qui ont fait activement campagne pour le boycott des élections, comme le PCR ou la NEFAC par exemple. Ils ont distribué des tracts pour appeler les gens à ne pas voter et moi j’en distribué une déclaration appelant soit à annuler ton vote ou à s’abstenir.

  35. Internationaliste dit :

    Correction: « moi j’ai distribué une déclaration ».

    C’est ce qu’on appelle de l’abstention active.

  36. Internationaliste,

    pour ma part, hors de l’annulation du vote en personne au bureau de scrutin, point de salut! Les abstentionnistes peuvent bien publier des thèses et des thèses pour expliquer leur absence que ça ne me fera jamais sourciller…

    Les quatre votes annulés que j’ai vus, comme scrutateur, quand j’ai compté les votes de mon urne m’ont fait un effet boeuf comparé à ce que tu me racontes. Et toi qui t’es déplacé pour donner ton opinion en bonne et due forme en ce jour d’élection, je ne comprends pas que tu puisses défendre tous ces beaux parleurs, petits faiseurs, qui ne t’arrivent même pas à la cheville.

  37. Internationaliste dit :

    Tu étais scrutateur le jour de l’élection. J’imagine que tu travaillais pour le BQ.

    Je te remercie pour le compliment, mais je défends les abstentionnistes dans la mesure où ils ont droit de défendre leur point de vue que je comprends très bien. Je défends le droit de ne pas voter au même titre que le droit de voter. Je suis d’accord avec vous tous que bien des abstentionnistes sont passifs mais ce n’est pas le cas de tous.

  38. Tym Machine dit :

    Le Bloc ne se sabordera pas et le wishful thinking en ce sens ne sera que cela.

    Ce qui lui ferait du bien par exemple, c’est la venue d’un autre groupe de souverainiste celui-là peut-être plus à droite de l’échiquier politique qui viendrait diviser le vote souverainiste à Ottawa tout comme le vote fédéraliste est lui-même divisé en 3, 4 ou parfois même 5 parties au Québec.

    Mais s’il y avait des purs indépendants de partis indépendantistes ou non, ils auraient mon vote croyez-moi, croyez-moi pas. Un des problèmes de notre démocratie n’est pas seulement la dictature de la majorité mais également la dictature des partis.

  39. Tym Machine dit :

    @derteilzeitberliner,

    « Voter Bloc, c’est un choix qui se vaut autant que les autres, mais ça envoie tout de même un message au Canada: on ne veut rien savoir. »

    Je rajouterais à la fin de la phrase, on ne veut rien savoir mais on veut quand même votre argent.

    J’adore cette mentalité d’insulaire surtout dans des places comme Gatineau collés sur l’Ontario où 95% des automobilistes vont acheter leur gaz en Ontario et leur alcool également parce que c’est moins cher.

    Le seul « move » inverse, c’est les jeunes ontariens de 18 ans qui viennent acheter de l’alcool et des cigarettes au Québec parce qu’en Ontario ça prend 19 ans pour en acheter.

  40. mrobert55 dit :

    En effet aucun des partis existants ne me convient. Ils défendent tous à leur manière le système capitaliste. C’est pourquoi j’ai annulé.

    Internationaliste: Le seul moyen pour protester contre le capitalisme est de moins consommer et ça il n’y a pas 1% de la population qui fait ça! En plus si on verrait ça on démunirais en même temps les problème de pollutions.
    Je suis d’accord sur ce coté mais je crois qu’on est tous une bande d’hypocrite…

  41. jeanvitchier dit :

    J’avoue qu’il y a quelque chose que j’aimerais beaucoup… Que le Québec se débarrasse du Bloc, mais qui le remplace par le Parti Patof blue! Ainsi nous pourrions envoyer à Ottawa des Blue Patofois par dizaines!

    Belle publicité world wide pour notre nation et un zeste d’absurdité face à ce grand pays dont le mariage de raison n’amène plus ces coïts pyrotechniques des amants illuminés!

    Votons flou, votons Patof Blue!

  42. Internationaliste,

    « Je suis d’accord avec vous tous que bien des abstentionnistes sont passifs mais ce n’est pas le cas de tous. »

    Ça revient toujours à la même question : comment fait-on pour le savoir? C’est tellement abstrait…

    Tym Machine,

    « Un des problèmes de notre démocratie n’est pas seulement la dictature de la majorité mais également la dictature des partis. »

    tout à fait d’accord.

    Jean Vitchier,

    « Patof blue! »

    Ça ne me rajeunit pas… 😉

  43. Et en passant, Jean Vitchier, je vois dans mes statistiques que des gens atterrissent ici après avoir cherché ton pseudo dans un moteur de recherche. Si ça peut t’encourager!

  44. internationaliste dit :

    Cher Renart comme j’ai dit plus haut je connais personnellement des abstentionnistes et de plus certains groupes ont fait ouvertement de la propagande en faveur de l’abstention.

  45. Internationaliste,

    je sais bien, mais comment savoir le pourcentage de « philosophes » de l’abstention versus les simples paresseux ou les je-m’en-foutistes? À mes yeux, et sûrement à celui de pratiquement tout le monde, les premiers ne sont seulement qu’une infime minorité… Le message ne passe pas.

  46. internationaliste dit :

    Il y a tout de même eu près de 10 millions d’abstentionnistes, ce qui dépasse largement les votes pour le PLC. C’est plutôt le message de Dion qui n’a pas passé et j’ai bien hâte qu’il sacre son camp.

  47. jeanvitchier dit :

    À Monsieur Renart…

    Je ne crois pas que des gens cherchent le nom « Jean Vitchier », c’est probablement moi qui a vérifié avec google il y a quelques jours… J’ai vu sur Facebook qu’il y a un type qui a utilisé ce nom, ce n’est pas moi bien évidement…

    J’ai déja commencé à faire des tests pour un éventuel blogue… J’ai trouvé le résultat plutôt fade du point de vue présentation… Du moins, c’est pas mal moins beau que chez vous!

    Autre truc, je ne sais pas quel ton prendre pour un blogue… Je suis divisé entre le très littéraire et le scato-philosophique… mais encore-là, je vais sans doute attirer ma par de trolls!

    La semaine prochaine je devrais avoir une page, mais qui sera vraisemblablement bien ordinaire face aux superbes blogues que je consulte.

  48. Internationaliste,

    « 10 millions d’abstentionnistes »

    si c’était 10 millions de personnes conscientes de l’être, ça serait déjà beau…

    Jean Vitchier,

    « Je suis divisé entre le très littéraire et le scato-philosophique… »

    pourquoi pas les deux?

  49. jeanvitchier dit :

    Le mystère Québec Angry White City

    Deux clips sur deux habitants de Québec et des environs…

    Voir le clip de Réjean Breton, Démodé comme des curés… Il y a du vrai, mais le ton me donne mal au coeur!

    http://kilometrezero.telequebec.tv/edito.aspx

    et celui-ci, d’André Arthur…

    Comptez les inepties et gagner un magnifique sticker: « Liberté, je chis ton nom partout! »

  50. Jean Vitchier dit :

    C’est surtout ce que je retiens du Canada des 15 dernières années:

    http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5jN4GSefy97RQ7nVBsgf4MhjTOF9w

    Libéral, Conservateur… Ça donne les mêmes résultats.

    Ronald Reagan disait que plus il y avait des millionnaires dans un pays, plus celui-ci créait de la richesse…Pourtant, c’est à partir de ascension au pouvoir que l’inégalité entre les riches et les pauvres a augmenté le plus au cours du XXe siècle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *