Dédouaner

« Dédouaner » est une expression que j’ai pigée sur le compte Twitter de Maxime DeBleu, expression qui signifie de débloquer un commentaire pris dans un espace de modération ou, plus globalement, un commentateur (en tout cas, c’est ce que j’en comprends). C’est très juste et j’aime bien l’image.

Donc, tout ça pour dire que je viens de dédouaner la majorité des gens que je bloquais à la source en inscrivant leurs infos, comme leurs adresses IP, sur une liste noire à cet effet. Pourquoi les dédouaner? Parce que je crois que mon message est passé et que je me prive sûrement de propos intéressants. Et j’espère que si certains d’entre eux reviennent se commettre ici, ça sera avec un peu plus de décorum.

J’espère vraiment ne pas le regretter…

(Photo : romulusnr)

*

*

*

*

*

*

*

Ce contenu a été publié dans blogosphère, De choses et d'autres..., avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

24 réponses à Dédouaner

  1. « Dédouaner ». Elle est bien bonne! 😛

    Pour ma part, j’en ai très peu dans ma liste noire. Mais ils ont pas mal tous en commun d’être masculinistes. Pas obligée d’endurer ça 😉

  2. tartopwel dit :

    Ce qui serait intéressant, ce serait de savoir qui exactement était sur cette liste noire. Je gage un cent que Jean-Luc Proulx était pas très loin de cette liste là! 😯

  3. tartopwel dit :

    Tiens, me vlà pris aux douanes! 😯

  4. Noisettes,

    et comme tu le sais, tout bon masculiniste ne sait jamais qu’il en est! 😉

    Tartopwel.

    tu aurais gagné ta gageure!

    « Tiens, me vlà pris aux douanes! »

    Tous les nouveaux commentateurs ont à y passer une fois.

  5. Bon, d’accord, Renart, vu que tu piles sur ton orgueil, aujourd’hui, je suis prêt à enterrer la hache de guerre, si tu veux!!!

    Mais, je ne m’excuserai pas pour avoir utiliser une expression populaire (source de toute cette animosité qu’il y a eu entre nous deux, depuis un an), la dernière fois, car je l’utilise souvent dans la vraie vie, sans que cela m’attire quoi que ce soit de répréhensible!!!

    Expression populaire, Renart!!! Expression populaire!!! Je ne te visais pas!!! Ça aurait pu être remplacée par «n’importe qui», si tu veux!!! Tu aurais compris, si tu m’avais donné une chance de te l’expliquer!!!

    Mais, bon, au plaisir!!!

  6. Je ne perçois pas ce « dédouanement » comme une permission de me comporter de la même façon que dans mon blogue (ou je vais demeurer méchant comme d’habitude), mais c’est une nouvelle intéressante.

    Noisette, je ne suis pas un masculiniste.

  7. reblochon dit :

    On peut troller ici, enfin dans ce sujet ?

    David : masculiniste, c’est comme conspirationniste, une étiquette qu’on a vite fait de te coller pour éviter soit de débattre, soit de comprendre ce que tu avances. Dans certains cas il est vrai qu’elle est justifié, dans d’autre c’est plus à voir comme un coup bas et de l’intolérance.

    J’ai encore eu le droit à l’équivalent, soit l’étiquette de mysogine, parce que j’ai utilisé l’expression falardienne de Mère David dans l’autre sujet. Allez hop, on te colle une étiquette sale, tu deviens infréquentable, tout ce que tu peux bien ajouter reste de la boue aux yeux des autres, tu n’es plus dans la course. Ça fait partie des méthodes classiques pour clore un débat ou rabaisser, voire diaboliser, son interlocuteur. Gros et efficace.

    Tu dois bien savoir que parfois le discours des progressistes ne suit pas forcément leurs actes et que leur tolérance a souvent une limite bien plus fragile que pour des gens n’ayant pas peur des mots ou des expressions populaires.

    Mais bon, on ne va pas refaire le monde sur Internet, les gens y apportent exactement ce qu’ils sont dans leur vraie vie … et on sait comment les gens sont dans leur vraie vie, surtout en occident.

    On va toujours trop loin pour ceux qui vont nul part.

  8. @ reblochon.

    Je le sais, on m’a fait le coup, cet automne, à moi-aussi, parce que j’ai trop critiqué la FFQ aux goûts de certaines personnes, dans un billet!!! Imagine, jusque la Mère Gladel de Branchez-vous qui s’était mise de la partie!!!

    Le pire, c’est que je ne suis pas du tout un masculiniste, n’en déplaise à Noisette!!!

    @ Noisette.

    Si j’étais vraiment un masculiniste, je n’irais pas lire ton blogue!!! Que je sache, les masculinistes se fichent bien de ce que peuvent penser les femmes, non??? Moi, c’est tout le contraire!!! Je ne peux pas croire que, après 3 ans, tu ne t’en sois apperçue!!!

  9. Bon, David et Jean-Luc, vous n’êtes peut-être pas masculinistes mais vous avez parfois des arguments teintés de.

    De toute manière, c’est pas comme si je bloguais souvent par les temps qui courent. 😉

  10. reblochon dit :

    On peut avoir des arguments des deux bords non ? La vérité n’appartient pas à un camp et on peut trouver des bonnes idées, ou du moins une piste de réflexion intéressante de tout coté.., même chez les plus intégristes (ça sera juste plus rare).

    N’oublions pas que David est avant tout pragmatique 😉

    En passant, bonjour à Noisette, une personne que je lisais souvent il y a quelques temps et que pour une raison de temps libre j’ai malheureusement un peu délaissé … et je m’en veux. (c’est la faute à facebook ! Je le jure.)

  11. Reblochon, oui, on peut avoir des arguments des deux bords mais sur certains sujets, ça devient plus délicat et moi, j’ai arrêté d’aller sur Internet pour mieux pogner les nerfs. J’ai remis en ordre mes priorités 😉

    N’oublions pas que le blogue favorise la dictature… 😛

    Pour le reste, tu n’as pas à t’en vouloir. Je passe très peu de temps maintenant sur l’ordinateur en semaine alors j’ai dû faire une sélection aussi dans mes lectures. Je comprends que c’est la même chose pour d’autres.

    Et c’est vrai que Facebook est un vrai gobe-temps!

  12. Simon dit :

    Je croyais que le masculinisme était simplement l’équivalent du féminisme mais axé sur les inéquités du point de vue masculin. Je ne voyais pas ça comme péjoratif…

    Bref, Renart, au pire, tu inventeras le terme « redouaner ».

  13. reblochon dit :

    Aucun rapport entre le féminisme et le masculinisme. L’un est une cause progressiste et noble, l’autre est un gros mot. C’est du moins ce que j’ai pu en voir sur les débats Internet. Dans la vraie vie je n’ai jamais entendu le mot masculinisme.

  14. tartopwel dit :

    @Jean-Luc
    Maintenant que tu peux passer les douanes, me ramènerais-tu un 40 onces de Jack Daniels? À la SAQ ça coûte la peau des fesses!
    Je vais payer en t’sous de la table, entre masculinistes libertariens on se doit au moins ça non?

  15. Jean-Luc Proulx,

    bloquer quelqu’un, c’est en quelque sorte enterrer la hache de guerre, mais avec le guerrier aussi, enfin une partie…

    Quoi qu’il en soit, la règle de base me semble de se demander franchement si nos propos peuvent blesser personnellement quelqu’un. Si on est franchement capable de répondre non, et je dis bien franchement, on appuie sur « envoyer »!

    Au plaisir de discuter de manière civilisée! 😉

    Reblochon,

    pour quelqu’un qui aime bien « pousser le bouchon trop loin » et s’amuser à jouer avec les limites de ce qui devrait être ou non recevable, je trouve que tu es bien mal placé pour donner des leçons sur ceux qui collent des étiquettes… Dans le fond, tu goûtes à ta propre médecine. (Pour ma part, tu le devineras, les deux me dérangent.)

    Sinon, je vais m’abstenir de trop lire entre les lignes de tes propos, je pourrais me sentir un peu trop pointé à mon goût…

    Simon,

    « Je croyais que le masculinisme était simplement l’équivalent du féminisme mais axé sur les inéquités du point de vue masculin. »

    je crois que c’était bien ça le but, mais ç’a l’air que ç’a dérapé au point où c’est devenu péjoratif.

    « au pire, tu inventeras le terme « redouaner ». »

    Mais non, tu l’as déjà fait! 😉

  16. @ tartopwel.

    Qui es-tu??? J’accepte bien l’étiquette de libertarien, même que je la revendique, mais certainement pas celle de masculiniste!!! Je refuse de me faire traiter ainsi, alors que je milite pour une vraie égalité homme-femme et pour un vrai mouvement féministe et que j’appelle à aller au bout de la Révolution sexuelle!!!

    Tu peux toujours lire ceci, pour de plus amples informations sur ma pensée sur le féminisme: http://lequebecdedemain.blogspot.com/2010/10/un-feministe-en-colere.html

    Je suis un féministe en colère qui dénonce le fémi-fascisme qui n’est pas du féminisme, point!!!

  17. @ Renart.

    Content de constater que tu ne me boudes plus!!! 😉

    C’est vraiment nul, ce qui nous est arrivé, l’année dernière, si tu veux mon avis!!! Toi et moi, on s’entendait relativement bien et, tout à coup, tu as cru que je t’insultais, parce que j’ai utilisé une expression populaire (en passant, j’étais très calme, lors de cette discusion)!!!

    Je dois dire que ta réaction m’avait vraiment médusé!!! J’utilise souvent cette expression populaire, dans la vraie vie, et je l’avais même déjà utilisé sur la blogosphère, sans que ça ne fasse de vagues!!! Tu es le seul qui s’est senti visé, avec cette expression-là!!! Tu es le seul avec qui j’ai eu des problèmes, à cause de cette expression-là!!!

    J’espère que tu réalises que tu as commis une boulette, en appuyant trop vite sur le bouton «Bannissement», juste à cause de ça!!!

    Je ne veux plus en parler, mais je tenais, quand même, à te le dire, même si tu as dû le lire ailleurs, notamment sur le blogue de David!!!

    «bloquer quelqu’un, c’est en quelque sorte enterrer la hache de guerre»

    En mon sens, c’est, justement, déterrer la hache de guerre et jeter de l’huile sur le feu, surtout quand le quelqu’un en question a, lui-aussi, un blogue!!! Je crois que tu sais où je veux en venir et je ne veux pas revenir là-dessus, puisque je veux que nous fassions, aujourd’hui, table rase de cette relation de némésis qui est la nôtre, depuis un an!!!

    Je suis content que tu ais fait les premiers pas, dans notre réconciliation!!! C’est ce que je voulais: je voulais que ça vienne de toi!!! Mais, bon, tu as dû lire ça ailleurs, notamment sur le blogue de David, car j’avais, aussi, dit ça!!!

    «Quoi qu’il en soit, la règle de base me semble de se demander franchement si nos propos peuvent blesser personnellement quelqu’un.»

    D’accord avec ça!!!

    Pour demeurer dans la métaphore amérindienne (enterrer la hache de guerre), je t’invite, mon cher Renart, à fumer, virtuellement, le calumet de paix avec moi, en souvenir du bon vieux temps (avec des chants et des danses, en plus 😉 ) : http://www.youtube.com/watch?v=r0QXVdGY98E

  18. reblochon dit :

    Renart, coller des étiquettes, je n’ai pas de problème avec ça, sauf que je ne me prétends justement pas comme ceux qui m’en collent … et qui eux ont des problèmes avec ça, tsé les gens de gauche progressite-humaniste qui savent ce qu’est le bien et faire preuve de jugement. C’est là où ça devient drôle et j’avoue que je prends un malin plaisir à les voir se comporter comme ceux qu’ils dénoncent. Et en effet, je n’ai presque aucune limite lorsqu’il s’agit de débat et je déteste la censure, c’est bien la pire preuve d’intolérance. Je fais quand même de gros efforts quand je viens ici et tu sais pour m’avoir vu en vrai que je suis quelqu’un de fréquentable, je ne mors pas 😉

    Je ne pointais pas vraiment, même pas du tout, mais je me suis bien amusé en écrivant cela en me demandant jusqu’à quel point tu te sentirais visé… parce qu’il est vrai que parfois ça pourrait te convenir ; je t’ai vu parfois jouer d’un peu d’orgueil ou de susceptibilité, rien de bien grave car toujours de façon mesuré et c’est aussi une part de ce qui fait le personnage que j’aime bien, ce petit coté soupe au lait dont on ne sait jamais quand ça va nous péter en pleine face. Mais j’assume et je suis bon joueur. Si un jour il te prend l’envie de me douaner, ne te gène pas, je n’en serais pas fâché.

  19. tartopwel dit :

    Jean-luc un féministe???
    Bon oublie-ça d’abord pour le Jack, parce que dans les mains d’un homme rose, ça risque de r’virer en tisane c’te précieux liquide! 😯

  20. Jean-Luc Proulx,

    fumons mon cher, fumons!!! 😉

    Reblochon,

    sur le point de me sentir visé ou non, la problématique vient du fait que je ne sais vraiment pas comment tu me perçois. Tiens, quand tu écris « les gens de gauche progressite-humaniste qui savent ce qu’est le bien » avec tout le sarcasme dont je te sais capable, je ne sais vraiment pas si tu m’y inclus ou non. Sans blague. Surtout quand je me considère assez de gauche, progressiste et humaniste…

  21. reblochon dit :

    Renart, je ne te place pas dans ceux que j’appelle les gens de gauche progressiste humaniste. Ceux que j’appelle comme cela sont ceux qui se sentent obligé de se coller cette étiquette à chaque débat pour démontrer qu’ils sont les gentils et qu’ils ont forcément raison. Tu as su faire preuve de bien plus de pragmatisme dans tes choix politiques et parfois tu es capable de comprendre des idées de droite. Tu n’es pas un fanatique, un borné, tu ne te nourris pas de dogme et tu te considères ASSEZ de gauche, progressiste et humaniste … là est toute la différence. D’ailleurs le progressisme et l’humaniste ne sont pas l’apanage de la gauche, surement pas de toutes les gauches en tout cas.

    Je te perçois comme quelqu’un de bien et posé, au jugement nuancé et réfléchit, qui parfois a ses petites crises d’égo sur son blogue … et c’est TON blogue d’ailleurs, ça tombe bien ! Je suis parfois en total désaccord avec ta vision des choses, j’ai une façon parfois peu courtoise de te le dire, mais jamais cela n’est un manque de respect pour ta personne, car ta personne je l’aime beaucoup. Après tu sais que j’aime foutre un peu … beaucoup, la merde. C’est une seconde nature et ce n’est pas forcément avec une volonté mesquine de nuire, plutôt de provoquer, de m’amuser. La méchanceté, ce n’est pas ma tasse de thé et je suis bien plus ouvert et tolérant que je peux (veux ?) bien le laisser voir. … et j’ai toujours raison de toute façon.

  22. Reblochon,

    bon, me voilà fixé! 😉

    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *