Il n’y a pas d’honneur dans le meurtre

En attendant une commande de bouffe dans un restaurant libanais, je me suis rabattu sur la lecture du Journal de Montréal, alors que je savais fort bien que je m’y tachais bien plus l’éthique que les doigts (on m’a fait récemment des remontrances parce que je partageais sur Twitter un texte de Mathieu Bock-Côté où il débute en spécifiant une information glanée dans ce journal — vous pouvez donc lire une bonne partie de cette phrase comme étant très ironique).

Je suis tombé assez rapidement sur un texte de Richard Martineau au sujet d’une publicité new-yorkaise :

On voit la photo d’une jolie jeune fille, avec ce petit texte :

« Cette fille a été victime d’un crime d’honneur. Votre famille vous harcèle-t-elle ? Si oui, contactez LeaveIslamsafely.com » (traduction : Quittez l’Islam en toute sécurité)

Et il poursuit :

Vous imaginez une telle pub au Québec ? Ça serait impossible.

Toute la petite gogauche se mobiliserait pour interdire cet « affront » à la liberté de religion.

On dirait que c’est raciste, intolérant…

Je me suis demandé si je ne suis pas tombé du côté obscur sans m’en rendre compte, puisque je ne participerais pas à une mobilisation de la sorte. La seule liberté de religion que je pourrais défendre, c’est celle qui se passe entre les deux oreilles, et avec une telle économie de mots de la part du croyant qu’elle n’aurait aucun pouvoir de persuasion.

Je sais qu’une partie de la gauche défend le port du voile, mais je ne peux pas croire qu’elle défendrait aussi les crimes d’honneur. C’est s’amuser à ajouter des dialogues dans des bulles sur des photos pour le plaisir de démoniser les ennemis, ça n’a rien d’objectif.

Ce n’est surtout pas honnête.

Ce contenu a été publié dans opinions, politique, religion, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

30 réponses à Il n’y a pas d’honneur dans le meurtre

  1. Neil Obstat dit :

    « C’est s’amuser à ajouter des dialogues dans des bulles sur des photos pour le plaisir de démoniser les ennemis, ça n’a rien d’objectif. »

    QUOI!??!

  2. renartleveille dit :

    Eh! bien oui! Imagine Martineau s’amusant à ajouter une bulle sur une photo de Françoise David et y inscrire : vive les crimes d’honneur! (Ceci a même failli être l’image de mon billet, mais j’avais trop peur qu’on le prenne au premier degré…) 😉

  3. Félix GG dit :

    Pour moi il est clair que la liberté de religion c’est aussi et avant tout la liberté de quitter, de joindre, de croire ou de ne pas croire.

  4. Neil Obstat dit :

    Meme pour Justin Trudeau….?

  5. Le problème est le meurtre, pas le crime d’honneur!

    Mais pourquoi ces mêmes gens appuient sans vergogne ceux qui commettent des crimes d’honneur nationaleux?

  6. « Je sais qu’une partie de la gauche défend le port du voile »

    Je n’ai aucun problème à ce qu’on tolère le port volontaire du voile dans la rue et chez soi, contrairement aux racistes européens (eh oui, le néo-nazisme islamophobe, maintenant!). Mais pas chez moi, ni dans les institutions publiques, ni quand les parents forcent leur fille à le porter!

  7. renartleveille dit :

    Félix GG,

    exact, ça ne devrait pas être une prison!

    Neil Obstat,

    ah! ouin… Justin Trudeau… lui c’est pas pareil… 😉

    David Gendron,

    « Le problème est le meurtre, pas le crime d’honneur! »

    hein?!

    Comment le crime d’honneur, quel qu’il soit, peut-il ne pas être un problème?

  8. C’est le meurtre ou l’acte violent qui est le problème, pas le crime d’honneur qui est simplement un mobile pour le meurtre ou l’acte violent

    Et de toute façon, ces mêmes gens soutiennent les crimes d’honneur (et aussi ceux qui les commettent) au nom de la sacro-sainte Nation…

  9. Ceci dit, le crime d’honneur est toujours un mobile idiot, mais pour ces gens-là, le concept de Nation le rend acceptable…

  10. Le concept de LEUR nation, pas les autres nations ou religions…

  11. Darwin dit :

    «Je sais qu’une partie de la gauche défend le port du voile»

    Je n’en connais pas… J’en connais par contre beaucoup qui défendent la liberté de choix dans ce domaine ! Je trouve la nuance fondamentale. Ceux qui prétendent par exemple que Françoise David appuie le port du voile font ce que tu dis : ils lui mettent des mots dans une bulle pour ridiculiser sa position.

    Je ne te reproche pas la confusion, car tellement de personnes ont rapporté la position de QS de cette façon… Cela ne la rend pas exacte pour autant !

  12. renartleveille dit :

    David Gendron,

    OK, tu parles des « crimes d’honneur » comme concept et non comme finalité (crime).

    Darwin,

    en effet, j’aurais dû spécifier « liberté de choix », puisque c’est bien à cela que je pensais. Par contre, je comprends très bien le pourquoi de cette « confusion » : en défendant cette liberté de choix, on défend (on excluant la personne qui écrit) aussi les situations où la liberté de choix est assujettie à une règle religieuse (masculine par définition). Pour ma part, j’ai alors bien de la difficulté à considérer que quelqu’une puisse jouir du luxe de cette liberté.

    Mais ça, c’est un tout autre débat…

  13. Darwin dit :

    @ Renart

    «Mais ça, c’est un tout autre débat…»

    Je n’ai surtout pas l’intention moi non plus de repartir ce débat. Mais, quand tu écris « j’ai alors bien de la difficulté à considérer que quelqu’une puisse jouir du luxe de cette liberté.», cela me démange ! Ce n’est pas à toi, ni à moi de juger ou de «considérer que quelqu’une puisse jouir du luxe de cette liberté».

    «en effet, j’aurais dû spécifier « liberté de choix », puisque c’est bien à cela que je pensais.»

    C’est rendu que tu n’écris plus ce que tu penses ? (gag plate…) 😉

  14. renartleveille dit :

    Darwin,

    « Ce n’est pas à toi, ni à moi de juger ou de «considérer que quelqu’une puisse jouir du luxe de cette liberté». »

    ce n’est pas moi qui veux leur enlever cette possibilité de liberté, mais bien la religion. Liberté et religion sont comme deux aimants négatifs qui se repoussent et j’aimerais bien qu’on réussisse à me convaincre du contraire!

  15. @Au censeur sexiste

    « J’en connais par contre beaucoup qui défendent la liberté de choix dans ce domaine ! Je trouve la nuance fondamentale. Ceux qui prétendent par exemple que Françoise David appuie le port du voile font ce que tu dis : ils lui mettent des mots dans une bulle pour ridiculiser sa position. »

    Désolé, mais les fémi-favoritistes et Québec Solidaire ont déjà appuyé le port du voile dans le secteur public.

    http://www.quebecsolidaire.net/actualite-nationale/interdiction-de-port-de-signes-religieux-n%E2%80%99ajoutons-pas-un-voile-supplementaire-au-voile

    Ceci dit, même Lutopium, violant la ligne de son propre parti, avait dénoncé ça.

    http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2009/05/15/chers-etatistes-lisez-ca/

    Ceci dit, sur le fond des choses, vous avez raison. Le droit de porter volontairement le voile dans la rue et dans la sphère privée est une liberté de choix, mais pas dans le secteur public, ni quand les parents forcent leur fille à le porter.

    @Renart

    « OK, tu parles des « crimes d’honneur » comme concept et non comme finalité (crime). »

    Voilà!

  16. « Liberté et religion sont comme deux aimants négatifs qui se repoussent et j’aimerais bien qu’on réussisse à me convaincre du contraire! »

    Non, non, non, on ne doit pas te convaincre du contraire du contraire, c’est la réalité crue et simple. Laissons cette lubie aux drouatistes et aux gau-gauchistes étatistes qui appuient le port du voile dans le secteur public…

  17. « Liberté et religion sont comme deux aimants négatifs qui se repoussent et j’aimerais bien qu’on réussisse à me convaincre du contraire! »

    Non, non, non, on ne doit pas te convaincre du contraire, c’est la réalité crue et simple. Laissons cette lubie aux drouatistes et aux gau-gauchistes étatistes qui appuient le port du voile dans le secteur public…

  18. renartleveille dit :

    David Gendron,

    mais qui est donc le « censeur sexiste »? J’espère qu’il se reconnaîtra…

    Je ne suis pas trop certain d’aimer ce genre de caricature de pseudo. Ça me semble être le premier pas pour que ça dérape.

    « ni quand les parents forcent leur fille à le porter. »

    On pourrait ramener ça à : quand la religion force leurs filles à le porter.

  19. Darwin est un censeur sexiste. Il comprendra pourquoi je dis ça.

    « On pourrait ramener ça à : quand la religion force leurs filles à le porter. »

    Oui, mais les adultes du Québec ne sont pas forcés de le porter en général. Un mari qui force sa femme à porter quelque chose commet un acte criminel.

  20. renartleveille dit :

    David,

    ça revient toujours au fait que c’est au nom de la religion.

  21. Interdisons le port des boules refaites au Québec!

  22. Oui, c’est au nom de la religion, mais ça ne change rien à la nature du geste. Est-ce que les boules refaites sont portées au nom de la religion?

  23. Interdisons aussi le mariage, alors: une relation de domination partriarcale perpétrée au nom de la religion.

  24. Après tout, il y a beaucoup plus de boules refaites que de voiles au Québec, ce qui rend le problème (sic) encore plus criant!

  25. renartleveille dit :

    David,

    tu es vraiment le roi de l’interprétation!

    Où est-ce que j’ai parlé d’interdiction?

    Tout ce que je dis, c’est que la liberté de choix quand il s’agit du port du voile n’existe pas, puisqu’elle est toujours assujettie à la religion. Je pense que c’est un argument vide pour les défendre, sans pour autant que je prône personnellement une interdiction. Je ne veux pas qu’on l’interdise, mais je ne veux pas qu’on l’encourage non plus. Et j’aimerais surtout que les femmes qui portent le voile comprennent bien le message qu’elles véhiculent.

    Donc, pour ce qui est à proprement parler de la question de la légalité du port du voile, je ne suis que pour l’interdiction dans le cas où il y a contradiction avec la laïcité civile (donc, bien sûr les employés des services étatiques, incluant l’éducation, etc.).

    Quant aux voiles qui cachent le visage, je suis tout à fait contre dans l’espace public, puisque cela est choquant humainement.

    Pour ce qui est de ton exemple ridicule des « boules refaites », on tomberait dans un puritanisme trop facile à détruire…

  26. « Où est-ce que j’ai parlé d’interdiction? »

    Attention! Je n’ai pas dit que je croyais que tu étais en faveur de l’interdiction. Je me moquais de ceux qui prônent l’interdiction totale.

    Je reviens sur le reste.

  27. « Tout ce que je dis, c’est que la liberté de choix quand il s’agit du port du voile n’existe pas, puisqu’elle est toujours assujettie à la religion. »

    Non, la grande majorité des femmes adultes qui portent un voile le font volontairement, AU QUÉBEC, pas en Saudite Arabie! Ça ne veut pas dire qu’il ne faut dénoncer la doctrine islamo-fasciste, cependant. Mais très peu de femmes (sauf les jeunes filles, c’est différent) sont forcées de le porter, AU QUÉBEC. Si un mari force sa femme à porter un voile, qu’elle se plaigne et ce sera traité comme un acte de violence conjugale!

    Et dois-je conclure, selon le même standard, que de porter des boules refaites n’est pas une liberté de choix, puisque cela répond au désir du mari ou du chum?

    « Je pense que c’est un argument vide pour les défendre, sans pour autant que je prône personnellement une interdiction.  »

    Oh attention, je ne les défends pas, bien au contraire. Ce sont des attardés! Mais je dénonce aussi ceux qui souhaitent l’interdiction totale!

    « Je ne veux pas qu’on l’interdise, mais je ne veux pas qu’on l’encourage non plus. Et j’aimerais surtout que les femmes qui portent le voile comprennent bien le message qu’elles véhiculent.

    Donc, pour ce qui est à proprement parler de la question de la légalité du port du voile, je ne suis que pour l’interdiction dans le cas où il y a contradiction avec la laïcité civile (donc, bien sûr les employés des services étatiques, incluant l’éducation, etc.). »

    On s’entend là-dessus!

    « Quant aux voiles qui cachent le visage, je suis tout à fait contre dans l’espace public, puisque cela est choquant humainement. »

    Pour la même raison que tantôt, je suis contre l’interdiction dans la rue. Ça semble être le seul véritable point de discorde entre nous deux ici. L’État n’a pas à empêcher les gens d’être volontairement des cons, sauf si cela agressait réellement quelqu’un.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *