Canada : Parti Conservateur – Québec : Nouveau Parti Démocratique

 

Je suis évidemment très déçu des résultats de cette dernière élection fédérale avec cette majorité conservatrice. Et le scénario de la chute du Bloc, que je craignais depuis la précédente élection, est avéré.

Par contre, pour un souverainiste comme moi, cela ressemble à quelque chose comme des conditions gagnantes. Le Québec est balayé par la victoire du NPD, qui est sans conteste un parti de gauche, contrairement au Bloc, qui, parce qu’il était centré sur la souveraineté, pouvait quand même accueillir le vote de droite. Et le Canada, plutôt le ROC, a donné majoritairement sa confiance à un parti manifestement à droite.

Dans le fond, nous étions mieux servis avec le Bloc (peut-être trop d’ailleurs…) que nous le serons avec le NPD centralisateur, bien que de gauche. Cela nous donnera plus de raisons de remettre en question ce grand pays qui semblera de moins en moins fait pour nous.

Non, malgré ce que pensent certains fédéralistes québécois, cette élection n’est pas un référendum contre la souveraineté…

 

 

Ce contenu a été publié dans Canada, opinions, politique, Québec, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

35 réponses à Canada : Parti Conservateur – Québec : Nouveau Parti Démocratique

  1. Gradlon dit :

    En effet, il ne s’agit surtout pas d’un référendum contre la souveraineté. Plusieurs souverainistes doutaient de la pertinence du Bloc à Ottawa sans jamais douter de la pertinence de la souveraineté québécoise et ont voté en conséquence. Dans une dualité gauche-droite, il peut paraître plus évident de prendre conscience de la différence entre les Canadiens et les Québécois que dans une dualité fédéraliste-souverainiste.

  2. the Ubbergeek dit :

    @Gradion

    Ca dépend.

    Il est connu qu’il y a une hostilité au nationalisme québecois au NPD, dù au ‘palésocialisme’ des origines….

    Il serait naif, SURTOUT si vous êtes bilingue et conaissez le canada progressiste-gauchiste sur le net ou en vrai (comme Rabble.ca), de méconaitre cet aspect du NPD. Et certains voteurs doivent pas s’en être préocupé, ou c’est aussi en parti un vote fédéraliste affirmé. Fédéraliste de gauche.

    Parce que je suis sur pas mal de gauchiste-progressiste ne votaient plus beaucoup dans les années passées…

  3. Malgré mon anglopholie, je suis bien d’accord avec toi là-dessus Renart!
    En autant que le projet de la souveraineté dans un tel contexte serait moins de droite que maintenant… Autrement, j’ai pas le goût de finir avec un mini pays de fascistes au bout du compte…

    Bien à vous m’sieur! (aucune idée whatsoever de l’origine de cette phrase de prostituée)

  4. AngloPHILIE.

    Quel lapsus hot!!!!!! Yé tard.

    Yeah! *swing de air guitar vraiment inutile*

  5. Gradlon dit :

    @ the Ubbergeek

    Je crois que vous n’avez pas saisi le sens de mon commentaire. Il ne concernait pas du tout le sentiment qu’entretient le NPD envers le nationalisme québécois. Certainement qu’il y a une hostilité envers le nationalisme québécois au NPD. Cette hostilité est présente dans tous les partis fédéralistes, même chez ceux qui prétendent le contraire en faisant adopter des motions bidon sur la nation québécoise.

    Mon commentaire concernait plutôt l’opposition souverainistes-fédéralistes comparée à l’opposition gauche-droite comme moyen de prendre conscience du fossé qui sépare les Canadiens et les Québécois.

    Dans la première opposition, le fossé va tellement de soi qu’il finit par n’être qu’un élément du décor qu’on remarque de moins en moins, tandis que dans la deuxième, il va moins de soi, de sorte que lorsqu’il se présente à nous, le fossé nous apparaît plus profond, plus tangible.

    Par ailleurs, je ne pense pas que les souverainistes qui ont voté pour le NPD l’aient fait avec l’optique souverainiste, mais avec l’optique gauchiste. Et s’ils l’ont fait en ayant d’abord à l’esprit la souveraineté, c’est parce qu’ils ont vu dans le NPD un moyen de remettre à l’avant-plan la différence culturelle entre Canadiens et Québécois, non pas en croyant que le NPD pourrait être un bon véhicule pour le nationaliste québécois.

  6. the Ubbergeek dit :

    @MaTuqueEstUnePerruque dit :
    Dude, le projet souverainiste a une aile droite c’est sur, mais il y a toujours le gauchisme des premiers jours. Regarder le parti Q.S. Souveraineté, mais pas juste pour elle-même.

    Le FLQ aussi, notez-le, était d’extrême-gauche; juste à lire le manifeste… Les gros patrons riches bourgeois….

  7. @Ubbergeek : Je pense qu’un gauchisme du futur est possible, et je ne crois pas que l’extrême gauche survive au Québec. Quoi que je n’ai rien contre un candidat portant la barbe de Paul Piché.

    Je supporte Qc au provincial…même si ce n’est pas à cause de leur appui à la souveraineté, c’est comme un aspect secondaire chez eux. La justice sociale implique dans son principe le statut d’une certaine indépendance pour le Québec, je crois. Mais gardez Gérald Larose pour les congrès souverainistes…si vous tenez vraiment à l’avoir.

    Je pense qu’un centre-gauche équitable pour vrai pourrait faire l’affaire.

    Disons que Pauline m’avoir ne m’inspire pas un pays à son image…
    Je verrais mieux Duceppe à sa place… Je respecte cet homme en général, malgré certaines erreurs.

  8. decembre dit :

    Le Bloc est mort, bon débarras et j’espère que Duceppe, ce matamore de salon, a reçu des condoléances du BnaïBrit qu’il aimait tant.
    Et cé pas avec une reine autoproclamée à-la-Marois que nous aurons un pays. Les canadiens-français feraient mieux de penser à aut’chose.

  9. reblochon dit :

    Que du bonbon. Et le discours de Layton passant sous silence toutes les promesses qu’il avait fait au Québec, Pas un mot pour Duceppe. Des députés du NPD au Québec qui nous parle d’une belle gouvernance canadienne … Que du bonbon !

  10. gillac dit :

    Je suis d’accord avec Bazzo-Dumont, pourtant d’allégeances fort différentes, qui voient ce matin le Québec comme un peuple perdu et perdant. Si j’étais conseiller financier, je conseillerais à mes clients de vendre leurs actions du PQ et d’acheter celles du CAQ même si le couple Legault-Sirois ne m’emballe pas du tout (pas plus que madame Marois qui après avoir lancé ses troupes en guerre s’est enfuie en Floride).

  11. the Ubbergeek dit :

    @gillac

    Dumont est de droite. Il voit surement un flot de ‘communisses’ près à ‘violer l’économie’ québecoise…

    Faut relativiser les paroles d’un clown comme Super Mario…

  12. Bakouchaïev dit :

    Même si on essaie de mettre la spécificité québécoise de l’avant, il n’y a pas de parti de gauche d’envergure au Québec. Alors comment voulez-vous qu’on la démontre? QS est très faible et on pourrait facilement voir une division du vote entre QS et le PQ, qui permettrait au PLQ de rester au pouvoir.

    Le PQ a créé cette situation de toute pièce en s’alignant aussi à droite que le PLQ et en se rangeant sans grande nuance derrière la mondialisation. Ça fait 400 ans qu’on parle français au Québec, difficile de se sentir menacé à ce niveau.

    En étant autant à droite, le PQ saborde toute pertinence au projet de souveraineté. Et on parle de créer un autre parti de droite, calqué sur l’ADQ….

  13. gillac dit :

    @ the Ubbergeek
    Madame Bazzo avait la même opinion. Je suis d’avis que les souverainistes dont je suis, ont tout avantage à regarder les choses en face et cesser de pratiquer l’aveuglement volontaire. Scander je veux un pays ne suffit pas. Quant à la position de droite du PQ, je ne parviens pas à la saisir à moins de situer le PQ par rapport au marxisme-léninisme.

  14. Entièrement d’accord avec ce billet!

    « Je suis évidemment très déçu des résultats de cette dernière élection fédérale avec cette majorité conservatrice. Et le scénario de la chute du Bloc, que je craignais depuis la précédente élection, est avéré. »

    C’eût été encore pire si cette chute inévitable du Bloc aurait été accompagnée d’un appui massif aux CONservateurs au Québec. Je ne souhaitais certainement pas devoir passer par là, mais la vague orange est peut-être une bonne chose, en fin de compte!

  15. the Ubbergeek dit :

    @gillac

    Je suis d,accord. Et c’est pourquoi le centriste que je suis s’est tourné vers QS. Qui est ‘lucide’?

    Le PQ est pas l,ADQ, mais il est idiot de ne pas voir le tournant pris à droite, clair.

    @David
    On change d’avis vite…

  16. Gradlon,

    « En effet, il ne s’agit surtout pas d’un référendum contre la souveraineté. »

    les fédéralistes sont tellement de mauvaise foi qu’ils hallucinent une chute des appuis à la souveraineté depuis 2 ans… Ils se sont sûrement bouché les oreilles alors que beaucoup de souverainistes disaient voter NPD à cette élection. Ils ont bien entendu ce qu’ils voulaient entendre…

    MaTuqueEstUnePerruque,

    je ne vois pas trop le lien avec l’« anglophilie » ici. Faut être anglophobique pour être souverainiste?

    Reblochon,

    espérons juste que les Québécois vont être attentifs…

    Gillac,

    « un peuple perdu et perdant »

    c’est peut-être ce qu’il manquait pour enfin vouloir gagner…

    Bakouchaïev,

    « Ça fait 400 ans qu’on parle français au Québec, difficile de se sentir menacé à ce niveau. »

    le passé n’est pas garant de l’avenir, et ça ne fait pas 400 ans que nous sommes en situation de mondialisation linguistique…

    David Gendron,

    « C’eût été encore pire si cette chute inévitable du Bloc aurait été accompagnée d’un appui massif aux CONservateurs au Québec. »

    pas seulement pire, une sacrée grosse déprime…

  17. Renart : Je n’en suis pas certaine. Ce que je sais c’est que lorsque vient le temps de faire un show de la St-Jean, les anglophiles se font chier dessus quand ils n’ont rien contre quelques groupes qui joueraient quelques chansons en anglais. Je suis parfois heurté par la réaction de certains face à « l’Autre ».

    Je trouve la majorité des souverainistes parfois trop ethnocentrique. L’argument des « maudits anglais » n’en est pas un pour moi. Il faut être plus précis que ça. Tant mieux si tu trouves les deux concepts compatibles, c’est bon signe pour une discussion réelle sur la souveraineté, je crois. Avec le temps, je pense que les mentalités commencent un peu à changer à cet égard en comparaison avec les générations précédentes.

    Mon humble avis.

  18. Je pense que les séparatistes auront eu leur leçon par rapport à ce que vous dites. Cependant, il est normal que les spectacles officiels de cette fête séparatiste soient en français…sans pour autant capoter si des initiatives externes se font en anglais.

    Est-ce que la Colombie-Britannique subventionnerait directement des chanteurs francophones dans une hypothétique fête provinciale? Certainement pas!

  19. « Je trouve la majorité des souverainistes parfois trop ethnocentrique. L’argument des « maudits anglais » n’en est pas un pour moi. »

    C’est le propre de TOUS les nationalismes, même le canadian. Et préparez-vous, le Québec va être d’abord félicité pour s’être débarrassé des méchants séparatisssss, mais après ça le Québec va en manger une maudite!

  20. the Ubbergeek dit :

    Des fois, comme d’inombrables jeux, cartoons, comics, livres, films, etc l’on montré, se n’est à la frontière de la défaite, au bout… qu’on trouve la force de contre-attaquer. Et même vaincre, des fois.

  21. En effet!

    Les gens ont parfois besoin de réapprendre à se faire fourrer solide avant de faire une révolution. Ils ont besoin de se faire rappeler comment le Canada agit contre le Québec. Le Bloc était foutu d’avance pour cette élection-ci, de toute façon. Auriez-vous préféré une vague CONservatrice avec 40 députés CONservateurs au Québec? C’eût été encore pire! Au moins, là on a l’illustration évidente des deux solitudes. Un Québec de gauche et un Canada de drouate! Dans quelques années, les séparatistes mous écoeurés de se faire fourrer par le fédéral vont comprendre et vont revenir au bercail. Il ne faut pas lâcher! Une révolution, c’est toujours difficile!

  22. Et bien je sens que mon point est prouvé à lire les réponses, il y a très peu de place pour les souverainistes qui ne fittent pas dans le moule patriotique.

  23. MaTuqueEstUnePerruque,

    faut pas mélanger spectacles de la St-Jean et souveraineté, quand même… Perso, jusqu’à ce que le Québec soit souverain, j’aimerais que la St-Jean soit quelque chose comme la célébration musicale du fait français :

    https://www.renartleveille.com/opinion-minute-la-st-jean-en-francais

    https://www.renartleveille.com/st-jean-etre-inclusif

    Mais bon, je sais que pour certains, penser que ça pourrait être une journée « Spécial français » c’est de la xénophobie, voire du racisme…

    Et en passant, je ne suis aucunement nationaliste.

  24. Je ne fonctionne pas par exclusion, désolée.

    Je pense que l’émotivité des gens face à tous sujets se situant en banlieue de l’identité (comme la St-Jean, fête que je trouve vraiment assez nulle en général en tant qu’évènement) est au contraire, très révélatrice de ses peurs profondes et de ses limites.

    Anyway, je ne te cible pas dans mes propos, mais j’exprime ce que j’ai remarqué lors de mes études littéraires anglaises en tant que francophone fière, et la marginalité que ça implique, d’un bord du Canada à l’autre.

    Voilà, j’ai fait le tour!

  25. MaTuqueEstUnePerruque,

    le problème, c’est qu’on ne parle pas de toi ni de moi. Perso, je ne fête pas la St-Jean, juste pour te dire…

  26. ChaosMagick77 dit :

    Théorie: Le npd a éliminé le bloc, on va tellement se faire avoir que le prochain gouvernement provincial va être parti québécois et que l’on va finalement le faire ce pays. Mais Duceppe aurais du être la aujourd’hui Au parti québécois. Il avait presque fait le move pour sauter dans l,arène provincial

  27. Je pense que c’est simplement un parquage de vote et une allergie viscérale aux grenouilles de bénitier des ThéoCons.

    Bien des Québécois sont social-démocrates. Moi, je vote Vert au fédéral et QS au provincial.

  28. Je vais citer Tartineau (ben oui, ça y arrive encore d’écrire des trucs intéressants):

    « À ce que je sache, l’ouverture à la diversité n’est pas une injonction qui ne s’adresse qu’aux blancs. Elle s’adresse à tout le monde.

    Il y a un mot, un seul, pour qualifier l’attitude de Peter Georgakakos : racisme.

    En passant, le président du Congrès hellénique du Québec affirme que les 30 000 électeurs d’origine grecque de Laval-Les Îles « votent régulièrement Libéral ».

    C’est ce que Parizeau appelait un vote ethnique… »

    http://martineau.blogue.canoe.ca/2011/05/03/un_cadeau_de_grec

    Pourriez-vous aussi vous indigner concernant le nationalisme cacanadian. Le Cacanada étant un État terroriste qui participe à des crimes en Libye et en Afghanistan!

  29. the Ubbergeek dit :

    @ChaosMagick77
    Si jamais Marois part – car jamais il ne se présentera contre elle, il est libre maintenant… Et je crois pas qu’il arrêtera toute politique. Jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *