Involution

Regardez bien ces deux photos. La première date de 1978 et la deuxième de 2004, toutes deux devant l’Université du Caire, en Égypte. Regardez bien, pas un seul voile dans la première, tandis que dans la deuxième, il y en a un qui recouvre la grande majorité des cheveux des femmes. Serait-ce trop fort d’écrire que c’est une illustration de l’involution?

C’est bien clair que ce résultat témoigne de l’emprise grandissante des religieux dans cette société. Cela semble se passer un peu partout sur la planète, mais je peux au moins partager quelques découvertes au sujet de l’Égypte.

Selon un article de mediterraneas.org, ce retour s’est beaucoup concrétisé grâce aux artistes. On y raconte plusieurs anecdotes où des femmes oeuvrant dans les domaines de la danse, des arts dramatiques et des communications ont laissées tout tomber pour s’enrober du voile islamique, avec ce qui vient avec… Étant donné que je ne crois pas à l’illumination, tout cela s’explique concrètement par une immense pression sociale. Bel exemple où la culture et la religion forment un tout diablement persuasif pour la conscience collective, si ce concept peu avoir un sens exclusivement sociologique.

Mais, quand même, il y a dans cet article une phrase qui pourrait bien expliquer la première photo :

Le romancier égyptien Abed Jbeir parle des femmes qui fréquentaient les établissements scolaires, les universités sans voile, comme l’exigeait la loi en vigueur mais qui revêtaient aussitôt leur voile à la maison, dans leur déplacements privés, ou tout simplement pour aller faire leurs courses.

On se doute bien que la « loi en vigueur » à été abrogée depuis. Et qui dit loi, dit appareil étatique, ce qui rend tout à fait cocasse le fait que j’ai trouvé ces deux photos sur un blogue de droite anti-étatiste (Sicweb). Bon, passons là-dessus…

Autrement, ce qu’il y a de positif, c’est que cette société ne s’est pas hyper islamisée complètement. En 2008, un ministre de la culture, Farouq Hosni, s’est commis dans ce sens :

Nous avons connu une époque où nos mères fréquentaient les universités et les lieux de travail sans être voilées. C’est dans cet esprit-là que nous avons grandi. Pourquoi donc ce retour en arrière aujourd’hui ?

Autre signe de résistance, en « 2003, […] des présentatrices de la télévision nationale avaient affirmé qu’elles avaient été boycottées à l’antenne pour avoir arboré le voile. »

Et ici, nous sommes même très loin de l’interdire pour les employés de l’État.

Ce contenu a été publié dans opinions, religion, société, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

22 réponses à Involution

  1. Félix dit :

    C’est tout simplement stupéfiant de voir comment la pression sociale peut contribuer à l’évolution et l’involution d’un peuple.

    Malheureusement, la tendance mondiale est pour l’involution. Les religions utilise notre récent droit de s’exprimer comme arme afin de regagner le terrain qu’elle a perdu.

    C’est vraiment triste…

  2. demijour dit :

    après ça faut pas se surprendre qu’on soit athée – voir le billet du Barbare Érudit si tu connais!

  3. gillac dit :

    Dès que le vide ou la détresse s’installe à quelque part, plusieurs accourent pour le combler. Or les religions, les sectes, les politiciens et même certaines ONG sont habiles à ce jeu. Regardez ce qui se passe à Haïti.

  4. Triste, mais ce n’est pas en succombant à la morale guerrière et autoritariste qu’on va régler

    C’est aux Égyptiens eux-mêmes de se libérer. Accueillons avec ouverture ceux qui souhaitent fuir ce régime machiste liberticide.

  5. renartleveille dit :

    Félix,

    « Les religions utilise notre récent droit de s’exprimer comme arme afin de regagner le terrain qu’elle a perdu. »

    tellement bien dit!

    demijour,

    oui, je suis même allé commenter!

    Gillac,

    et en Haïti, les gens sont déjà pas mal religieux…

    David Gendron,

    « ce n’est pas en succombant à la morale guerrière et autoritariste qu’on va régler ce problème. »

    je n’ai heureusement pas la prétention de penser que je pourrais régler leur problème.

    Étant donné que je sais que c’est seulement la partie étatique du problème qui t’intéresse, je n’ai fait que constater que la loi a gravé la culture et que ç’a donné quelque chose sur quoi s’accrocher aux critiques. Si des gens ont besoin d’une instance quelconque pour savoir comment se vêtir, en enlevant la loi des hommes il ne reste que celle de Dieu et c’est bien ça que tu prônes sans t’en rendre compte!

  6. Vous êtes dans votre phase « il faut tout interdire »? Je ne pense pas que c’est le fait d’avoir permis le port voile à l’université qui a rendu les femmes égyptiennes plus pratiquantes.

    Ce n’est pas en interdisant des affaires que les Musulmanes vont ôter leur voile ou cesser de croire en des conneries qui les avantagent rarement. Il faut les amadouer, pas les violenter ou les menacer.

    « Si des gens ont besoin d’une instance quelconque pour savoir comment se vêtir, en enlevant la loi des hommes il ne reste que celle de Dieu et c’est bien ça que tu prônes sans t’en rendre compte! »

    Mort à Dieu, vive l’État! Et pourtant, c’est un peu la même chose…

  7. L’islamisation plus radicale est un phénomène identitaire planétaire qui prend de l’ampleur dans le monde entier. Ce n’est pas par croyance zélée à la religion, mais par opposition radicale aux valeurs occidentales. On retrouve le même phénomène à l’intérieur des pays occidentaux.

    L’anti-occidentalisme atteint même des Occidentaux eux-même (une certaine gauche réactionnaire) qui adoptent des attitudes surprenantes de défense de tout ce qui est anti-occidental…

  8. Pire que l’absence de voile, je remarque sur la photo des décoltés et des bras nus.

    En Égypte, de nos jours, on n’en voit plus. Des femmes non voilées, il y en a encore, mais minoritairement.

    L’une de mes professeures d’arabe égyptien au Caire était non voilée, mais musulmane. L’autre était voilée. Fait intéressant, j’ai discuté avec ma professeure non voilée au sujet des libertés en Égypte et de la religion. Elle me disait qu’elle préférait l’État dictatorial actuel de Moubarak (laïc et aligné sur les É-U) qu’une véritable élection démocratique qui amènerait à coup sûr l’élection majoritaire des Frères Musulmans et donc d’un État religieux et de la charia.

    Mais oui, en Égypte, le vendredi, les trottoirs deviennent les extensions des mosquées qui pullulent déjà à chaque coin de rue.

    Et autre fait intéressant, malgré le voile, les étudiantes se mettent à la mode, voile Channel ou Prada laissant voir les cheveux, maquillage, etc. Il y a de véritables beautés voilées!

  9. « Étant donné que je sais que c’est seulement la partie étatique du problème qui t’intéresse »

    Faux, la partie religieuse m’intéresse aussi.

    « Si des gens ont besoin d’une instance quelconque pour savoir comment se vêtir, en enlevant la loi des hommes il ne reste que celle de Dieu et c’est bien ça que tu prônes sans t’en rendre compte! »

    La loi de Dieu et la loi de l’État sont des complices, pas des ennemis. D’après toi, comment l’islamisme radical s’est-il développé?

  10. Darwin dit :

    « Si des gens ont besoin d’une instance quelconque pour savoir comment se vêtir, en enlevant la loi des hommes il ne reste que celle de Dieu et c’est bien ça que tu prônes sans t’en rendre compte! »

    Moi j’ai eu assez de ma mère qui me disait comment me vêtir… Et devine, je ne l’écoutais pas !

    Mais, hors de la loi de Dieu et de celle de l’État, il y a aussi la possibilité qu’il n’y ait tout simplement pas de loi sur le sujet… Ne pas vouloir qu’on interdise quelque chose ne signifie pas qu’on est d’accord avec cette chose. Même si je ne suis ni libertarien , ni libertaire, ni anarchiste, je trouve qu’on pense trop à interdire toutes sortes de choses par les temps qui courent.

    Pour moi, ce sont ceux qui veulent interdire qui ont le fardeau de la preuve. Pour ce, il faut qu’ils démontrent que la chose qu’ils veulent interdire nuit considérablement plus à la liberté des autres citoyens que la liberté qu’ils veulent enlever par leur interdiction.

    Et, pour moi, on est bien loin du compte…

  11. Éléonore dit :

    Bonjour Renard,

    encore une fois, comme dans mon commentaire sur Haïti que je n’ai pas développé par manque de temps et non d’intérêt, je pense que l’histoire apporte une partie de la réponse.

    Si nous faisons une analyse rapide de ces deux photos nous voyons effectivement dans l’une des femmes habillées à l’occidentale et dans l’autre des femmes portant le voile. Mais savons-nous pourquoi ? Sommes-nous certains que les premières étaient plus libres que les secondes ?

    Il est intéressant de savoir que l’Islam n’a pas toujours été radicale (en fait pour pouvoir s’étendre de la Malaisie à l’Espagne et du Kazan à Madagascar, il lui a fallu beaucoup de souplesse et d’adaptation). La naissance de l’intégrisme musulman est récente et liée à la colonisation des pays du Magreb. Le front de libération de l’islam, le FIS, rappelons-le est né en Algérie.

    L’Algérie était une colonie française. Le colonialisme est la négation d’une nation à se gérer, à profiter de ses ressources naturelles, à avoir une production culturelle, etc. La guerre d’Algérie est connue en histoire comme « la sale guerre » . Les Francais ne lachèrent pas facilement prise.

    « La guerre d’Algérie a longtemps été une « guerre sans nom ». Ce conflit qui fut qualifié de  » maintien de l’ordre », est sans doute le plus âpre des conflits de décolonisation. Par la violence de ses affrontements, elle contribue à opposer durablement Français et Musulmans mais aussi a diviser l’opinion publique[…]. Le 19 mars 1962, à midi, le cessez le feu met fin aux  » opérations de maintien d’ordre en Algérie ». Ainsi s’achève une guerre de 92 mois dont le bilan se révèle bien lourd de part et d’autre. En Algérie, le conflit a causé des centaines de milliers de morts, occasionné le déplacement de millions de paysans, déstructuré durablement l’économie. »

    En d’autres mots, ce sont les exactions, les mauvais traitements, la domination d’un peuple par un autre, qui amena une réaction nationaliste d’abord et religieuse ensuite.

    « Après avoir analysé les principaux intégrismes du monde occidental, Roger Garaudy cherche à comprendre l’apparition plus ou moins récente des intégrismes orientaux. Il voit ces derniers comme les séquelles du colonialisme européen, l’intégrisme musulman se présentant comme une réaction contre la domination occidentale.  » La source de tout intégrisme (oriental) aujourd’hui, est l’oppression et la répression de l’identité d’une communauté, de sa culture ou de sa religion « p.77

    À ses yeux, les causes de l’intégrisme se trouvent dans le colonialisme, la décadence morale de l’Occident, et la politique des dirigeants israéliens. Il identifiera une quatrième source de l’intégrisme oriental : la prépondérance de l’Arabie Saoudite dans le monde musulman grâce à sa puissance pétrolière. (Voir page 97).

    Finalement, ce que nous dit l’histoire, c’est que c’est la conduite même des Occidentaux envers les autres nations qui a exacerbé les nationalismes et durcit la religion musulmane comme véhicule de la fierté nationale.

    Bref, ironiquement nous avons créé notre propre problème ! Les solutions pour préserver nos libertés et nos acquis, ainsi que celles des femmes qui ne désirent pas être assujetties aux lois de l’intégrisme musulman ? Je n’ai pas de réponse absolue et tranchante.

    Cependant, je me méfie du fait de brandir l’Athéisme avec un grand A dans cette cause. Si l’athéime ne respecte pas le droit de pratiquer librement une religion il n’est qu’un domination de plus et sera perçu par les radicaux comme une autre ingérence occidentale. Ce qui conduira à un durcissement encore plus grand de leur position…

  12. Éléonore dit :

    Pardon Renart j’ai un peu écorché ton nom, désolé

  13. Mouton Marron,

    Vous êtes dans votre phase « il faut tout interdire »?

    Tu me vouvoies maintenant?

    Pour répondre à la question, pas du tout! Est-ce que prôner l’interdiction du port du voile dans la fonction publique signifierait de vouloir tout interdire par hasard?

    L’exemple de l’interdiction du voile à l’Université me semblait seulement très à propos pour illustrer que parfois les lois ont du bon. Et puis très surprenant dans un pays islamiste, quand même.

    Mort à Dieu, vive l’État! Et pourtant, c’est un peu la même chose…

    Pas vraiment. Pour la loi de Dieu, ce sont des hommes qui se cachent derrière une fiction qu’ils prennent pour vrai, la loi des hommes est au moins franchement humaine. La première est plus facile à rejeter en bloc.

    L’islamisation plus radicale est un phénomène identitaire planétaire qui prend de l’ampleur dans le monde entier. Ce n’est pas par croyance zélée à la religion, mais par opposition radicale aux valeurs occidentales. On retrouve le même phénomène à l’intérieur des pays occidentaux.

    C’est effrayant.

    Et autre fait intéressant, malgré le voile, les étudiantes se mettent à la mode, voile Channel ou Prada laissant voir les cheveux, maquillage, etc. Il y a de véritables beautés voilées!

    Belle preuve de douce rébellion.

    David Gendron,

    La loi de Dieu et la loi de l’État sont des complices, pas des ennemis. D’après toi, comment l’islamisme radical s’est-il développé?

    c’est facile comme addition… Ça ressemble presque à un syllogisme.

    Ils ne font pas toujours copain-copain, ni le contraire.

    Darwin,

    je crois que seule l’interdiction pour les employés de l’État est tenable, éthiquement. Parce qu’il faut bien qu’il y ait un message sociétal lancé et, bien sûr, question de logique. Personne ne meurt d’enlever une pièce d’étoffe ou quoi que ce soit d’autre sur lui…

    Éléonore,

    Cependant, je me méfie du fait de brandir l’Athéisme avec un grand A dans cette cause. Si l’athéime ne respecte pas le droit de pratiquer librement une religion il n’est qu’un domination de plus et sera perçu par les radicaux comme une autre ingérence occidentale. Ce qui conduira à un durcissement encore plus grand de leur position…

    ce n’est pas tellement de brandir l’athéisme, mais bien plutôt la laïcité, où l’humain prend le pas sur les croyances dans les rapports sociaux.

  14. Éléonore dit :

    Renart observe quand même autour de toi, la recrudescence du mouvement Athéiste (avec un grand A car je l’emploie comme une dénomination), il est derrière tout les mouvements de laïcité, comme si on ne pouvait plus être pour la séparation de l’Église et de l’État, du civil et du religieux, sans être athé, ce qui est inexacte…

    C’est un cercle vicieux, nous avons provoqué le durcissement de l’Islam par notre conduite passé en Orient et Afrique du Nord, nous réagissons face à se durcissement en brandissant l’Athéïsme comme une évolution/libération/amélioration par rapport au pauvre idiot enlisé dans sa religion, son « opium du peuple » et nous allons nous surprendre que les musulmans (ou tout autres personnes ayant la foi) ne se sentent pas attaqués et juger, entrainant une autre vague de durcissement !

  15. Éléonore dit :

    « Et autre fait intéressant, malgré le voile, les étudiantes se mettent à la mode, voile Channel ou Prada laissant voir les cheveux, maquillage, etc. Il y a de véritables beautés voilées!

    Belle preuve de douce rébellion. »

    question de point de vue, moi j’y vois une double soumission, une au voile islamique, et une aux coutumes de consommation excessive et diktats de la mode occidentale, qui peut aussi être une prison…

  16. Zoreilles dit :

    Moi aussi, j’y voyais plutôt comme une double soumission…

    En tout cas, Renart, les deux photos de ton billet sont assez éloquentes et je qualifierais aussi le phénomène d’involution.

    Au sujet des religions, je me sens toujours plus à l’aise d’en discuter avec des gens qui sont modérés, autrement dit, ceux qui cherchent sans vouloir rien imposer, ceux qui n’adhèrent pas aux dogmes purs et durs ni aux pensées magiques.

    En principe, rien qu’à voir une personne circuler dans la rue, je ne devrais pas être en mesure de l’étiquetter au point de vue de ce qu’elle croit ou de ce qu’elle pratique. La spiritualité devrait rester quelque chose d’intime et personnel.

  17. Darwin dit :

    @ Renart

    «Personne ne meurt d’enlever une pièce d’étoffe ou quoi que ce soit d’autre sur lui…»

    Personne ne meurt qu’une fonctionnaire qui n’a aucun contact avec la population porte le foulard. Cette personne ne succombera pas plus de se faire servir par une femme coiffée d’un foulard. Par contre, lorsque le port du foulard entre en contradiction avec son devoir de réserve ou le code d’éthique de la fonction publique, une interdiction se justifierait davantage. Et tout prosélytisme doit, sans aucun changement législatif, être sanctionné.

  18. lutopium dit :

    Tout ce débat autour de la légitimité du port de signes religieux ostentatoires dans la fonction publique m’exaspère. Je suis d’accord avec Darwin qu’il n’y a rien de bien révoltant si une employée de la fonction publique qui travaille dans son petit cubicule porte le voile sur ses cheveux ou qu’un autre arbore un crucifix à son cou. Là où il pourrait y avoir un problème, c’est lorsque cet employé travaille directement avec les citoyens (professeur, préposé aux informations, conducteur d’autobus, etc…). Comme Darwin le mentionne, c’est ici que s’applique le droit de réserve et le respect d’un code vestimentaire approprié.

    Est-ce qu’un restaurateur permettrait à une serveuse de porter la burqa?

    Et je trouve fort dommage que les québécois se chicanent sur cet enjeu. Parce que pendant ce temps, l’establishment québécois influence le gouvernement afin d’appliquer des réformes sur les finances publiques et nous ne réagissons pas. Pendant que nous débattons de cette situation qui n’est pas vraiment urgente, on va s’en faire passer une pis deux…

    Oui à la réflexion sur la laicité. Mais faudrait pas s’entredéchirer sur la place publique!

  19. Jack dit :

    Je disais à mon neveu, dont la fille vient de naître au Québec (les deux parents sont « de souche » et issus de la tradition catholique mais sont  » 100 % non pratiquants » ) qu’elle avait une probabilité d’une sur deux d’atteindre l’âge de 100 ans, mais qu’elle sera incitée à porter le voile au cours de sa vie adulte et pour le reste de ses jours, et ce, dans le Québec qui l’aura vu naître. Quel âge aurait-elle lorsque cette pression se fera sentir ? Je l’ignore. Mais je crois qu’elle n’y échappera pas.

  20. Bon billet, et je suis agréablement surpris par le niveau des commentaires par rapport à mon dernier passage.

    Renart, je poserais quelques questions: peut-on vraiment parler d’involution, si on attribue à une interdiction le fait que dans les années 70, elles ne portaient pas le voile?
    La disparition de cette loi n’aurait-elle pas simplement révélé ce qui existait déjà? La loi interdisant le voile à l’université n’aurait-elle pas été tout simplement un voile sur nos yeux, nous interdisant de voir la réalité telle qu’elle est vraiment?
    Ne peut-on supposer que, comme les Saoudiens sont moins bigots dans l’ensemble que ne le voudraient leurs dirigeants, les Turcs et les Égyptiens des années 70 étaient moins laïcs que ne le souhaitaient leurs élites?

    Il me semble qu’une femme qui cesse de porter le voile par choix est une bien plus belle victoire qu’une femme qui cesse de le porter parce qu’on l’y a obligé.

  21. renartleveille dit :

    Éléonore,

    je crois que toute personne modérée voit d’un bon oeil la laïcité. Par contre, je me demande bien pour celles qui portent le voile et ceux qui désirent qu’elles s’en affublent.

    Sinon, c’est certain qu’on ne fait d’omelettes sans casser des oeufs… On ne peut pas brandir l’athéisme et dire en même temps qu’on est d’accord avec les enfermements qui viennent souvent avec les religions.

    question de point de vue, moi j’y vois une double soumission, une au voile islamique, et une aux coutumes de consommation excessive et diktats de la mode occidentale, qui peut aussi être une prison… 

    Au moins, la deuxième soumission est grandement culturelle. C’est une prison molle et mouvante.

    Zoreilles,

    La spiritualité devrait rester quelque chose d’intime et personnel.

    si tous comprenaient ça, nous serions en affaires…

    Darwin,

    je pense qu’il y a une grande différence entre travailler pour un service et le recevoir.

    Lutopium,

    je trouve dommage que tu viennes pointer le fait qu’on ne parle pas des finances publiques…

    Jack,

    j’ose espérer qu’on ne se rendra pas jusque-là.

    Déréglé temporel,

    Il me semble qu’une femme qui cesse de porter le voile par choix est une bien plus belle victoire qu’une femme qui cesse de le porter parce qu’on l’y a obligé.

    en effet. Mais je ne crois pas que le résultat, même avec une loi, soit négatif. Quand on impose à nos enfants le port d’un habit à l’école, ce n’est pas pour le simple plaisir de l’imposer.

  22. lutopium dit :

    Renart, c’était un commentaire général sur ce qui se passe dans l’actualité québécoise et non sur le fait que tu as publié ce billet. Au delà de mon opinion sur le sujet, j’en ai marre de ce débat sur la laicité et le port de signes religieux sur la place publique. Ce n’est pas rassembleur, ça nous divise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *