Tout le monde en jase – 1 avril

Chronique télévisuelle à propos de Tout le monde en parle. Contiens une bonne dose de Twitter.

 

Arturo Brachetti

Aussitôt qu’il est arrivé sur le plateau, je me suis dit tout haut : « Arturo Brachetti a quelque chose de Roberto Benigni, en tout cas physiquement. » Plusieurs ont acquiescés, donc je ne dois pas être trop dans le champ. Peut-être est-ce le fait qu’ils sont Italiens, mais ça m’apparaît trop gros pour être vrai. Passons là-dessus.

En tout cas, le fait de son âge, 55 ans, en a fait sursauter plusieurs, dont moi. J’ai pensé que peut-être faire ce qu’on aime dans la vie garde jeune, mais finalement dans son cas, il semblerait que c’est de l’artifice : injections de botox et chirurgie esthétique nasale.

Pour ce qui est de ce qu’il fait, le transformisme, je trouve ça évidemment impressionnant, mais ça ne prend pas beaucoup de temps pour m’ennuyer, je trouve ça redondant. Alors, à moins de me le faire payer et de me faire tordre un peu le bras, je n’irai jamais voir un spectacle complet.

C’est un homme très intéressant et très intelligent que nous avons pu voir. Un sacré numéro, même! Par contre, j’ai trouvé une de ses déclarations assez, comment dire… ordinaire! Il a dit qu’il ne comprenait pas pourquoi Marilyn Monroe était devenue un canon de beauté, puisqu’elle était une petite grosse blonde. Ayayaye… Pas fort. Surtout dans l’optique où le canon actuel ressemble à un bonhomme allumette. Je ne sais pas l’orientation sexuelle de Brachetti, mais si j’apprenais qu’il est homosexuel, ça expliquerait bien des choses… (Je ne suis aucunement homophobe, en passant, si quelqu’un en doute ici.)

Richard Martineau

Si vous êtes nouveau sur Le Globe et que vous avez un moment, je vous conseille fortement de lire ces quelques textes pour vous réchauffer pour la suite :

Richard Martineau et le TerrasseGate

TerrasseGate : Richard Martineau serait-il victime d’incompréhension?

TerrasseGate : Richard, t’as rien compris!

J’attendais avec impatience cette entrevue puisque Patrick Lagacé a annoncé que Richard ferait « taire ses détracteurs ». Est-ce que c’est arrivé? Ça doit dépendre des points de vue, je l’accorde. Du mien, aucunement, puisqu’il a seulement confirmé sa position intenable. Chaque partie de sa pensée sur la question de la hausse des frais de scolarité ne s’accorde pas dans un tout cohérent. Pointer des exemples personnels pour défendre une position, c’est facile. Pointer des observations pour généraliser, comme voir un groupe de personnes sur une terrasse à Outremont et en conclure que ce sont des étudiants riches, c’est premier degré. Et essayer d’expliquer la soi-disant contradiction entre la richesse des uns versus le discours visant la pauvreté des autres par une courbette intellectuelle (et là j’insulte l’intellect!), c’est me prendre pour un imbécile. Et pointer la soi-disant position absurde de ces gens-là, et de s’accrocher comme un diable à cette idée, c’est soit de la lâcheté, soit de l’orgueil mal placé. Là-dessus, je laisse la parole à Gradlon :

Ça arrive à tout le monde d’utiliser des sophismes. La question est de savoir si on reste accroché ou si on décroche quand on le constate.

Ce que je peux lui accorder, c’est qu’il a fait ses devoirs. Il semblait avoir extrêmement préparé son entrevue. Je ne me souviens avoir vu depuis le début de TLMEP quelqu’un arriver avec une feuille de notes. Et le trémolo dans sa voix ne mentait pas…

Et le carré jaune. Il a utilisé la métaphore des couleurs des lumières des feux de signalisation pour l’expliquer : jaune pour se retrouver entre rouge et vert parce qu’il dit avoir une position à cheval entre les deux. Le problème, c’est que le jaune annonce que le rouge arrive… et je ne crois pas que ça va dans son sens. Pour utiliser une métaphore encore en lien avec l’automobile, il est plutôt en position « reculons ».

Je pourrais continuer longtemps avec lui, mais je vais plutôt vous laisser avec une collection de tweets que j’ai relayé durant son entrevue, puisque ça pleuvait! :

J’espère qu’on va voir Richard Martineau boire du vin ! La belle vie !

Quand on assume le rôle de visage public de la bêtise, c’est normal de retrouver le sien sur une pancarte de manif de temps en temps.

après la pause, @RiMartineau, l’homme qui change d’opinion plus vite que son ombre #tlmep #yarienquelesfousquichangentpasdideemais…

On sait tous qu’il faut être pauvre pour être étudiant.

D’après moi, Martineau se cherche un job à Sun TV

Martineau veut faire payer les riches. Si ça continue, il va perdre sa job chez Quebecor.

Ah pauvre Richard il est maintenant une victime…

J’ai vu Richard Martineau se ridiculiser en ondes (encore). La belle vie!

Si le Québec n’a plus de marge de manœuvre, pkoi il donne 400 millions pour un amphithéâtre ou 300 millions pour une mine?

La marge de manoeuvre, c’est la corruption!!! Réveille #martinono

Quand quelqu’un me dit «nous sommes tous dans le même bateau», je sais qu’il veut que je rame à sa place.

Martineau transcende la gauche et la droite – c’est normal, car il n’y a que la bêtise qui est vraiment universelle.

#ggi #tlmep R. Martineau ne comprend visiblement pas le principe de l’impôt progressif …

«Six mois après son écriture, une chronique est obsolète.» -Martineau Ça sert à quoi d’écrire d’abord…

Martineau était fier de se placer au centre du débat avec son carré jaune. Moi je trouve que ça sent la pisse.

D’accord: n’attaquez plus la blonde de Martineau. Il y a assez d’angles d’attaque pour le ridiculiser.

Un peu plus est Martineau annonçait la faillite du Québec. Grosse campagne de peur!

Martineau n’est pas de la droite mais reçoit Éric Duhaime tout les jours de la semaine à son émission

Martineau aurait de la compassion pour les étudiants? C’est dans le top 10 des bullshit depuis janvier.

Lisa LeBlanc

Belle découverte que cette Acadienne qui a dépassé en nombre de vente Star Académie sur iTunes avec son folk-trash. Ça fait du bien de voir que l’authenticité est preneur. Contrairement à eux, elle n’est pas une chanteuse à voix, elle a sa voix! Et « ça vient des tripes », ce n’est pas un « trip » de vedettariat…

En lien avec sa déclaration où elle disait qu’il manquait des filles « avec des balls » (des couilles), je décerne la palme du meilleur commentaire à la journaliste Chantal Guy :

Je trouve que c’est un album avec des ovaires grosses comme ça!

Mgr Christian Lépine

Un autre que j’attendais avec ma brique et mon fanal. Finalement, c’est un nouveau Monseigneur, mais vraiment rien de nouveau, il ne va visiblement pas révolutionner l’Église… De toute façon, l’homme est tellement champion pour ne pas répondre aux questions que Mathieu Bock-Côté a pondu ce tweet, assez représentatif de l’opinion générale (de mon réseau) :

Entendu Mgr Lépine à TLMEP. Désormais convaincu que les catholiques peuvent s’inscrire au concours de la langue de bois médiatique.

Manque de clarté, festival des phrases creuses et vides, endormant, on l’a même comparé à un joueur de hockey.

Bien qu’on ait fait ressortir qu’il croit que l’homosexualité peut se guérir, il n’a jamais vraiment répondu. Ce que je crois, c’est que croire que l’on peut guérir l’homosexualité, c’est de la croyance, comme la croyance en Dieu… Enfin, le seul élément de réponse qu’il a donné, c’est qu’il ne juge pas l’humain. En tout cas, s’il ne juge pas l’humain, il ne juge vraiment pas sa religion non plus!

Richard Martineau s’en est donné à coeur joie durant cette entrevue et ça me fait presque mal d’avouer que c’était pertinent. (Je blague, je suis parfois très d’accord avec ses prises de position, et j’aime particulièrement le travail qu’il fait à l’émission Les Francs-Tireurs que j’écoute « religieusement » toutes les semaines.) Il a tellement pris de place que mon ami Sébastien Girard s’est demandé :

c’est @rimartineau ou @guyalepage qui donne l’entrevue ?

Tasha Kheiriddin

Pour ceux qui me lisent depuis longtemps, vous vous douterez que cette commentatrice n’est vraiment pas dans mes préférées… Elle nous a servi pas mal le discours habituel de la droite, non sans essayer de nous en passer une vite en disant qu’elle n’est pas partisane conservatrice. Hé hé!

Ce tweet de Mathieu Bédard représente assez bien ce qu’elle dégage :

Pour la belle Tasha, la pauvreté ne regarde pas le gouvernement. Qu’ils s’arrangent avec leur mmmaarde.

Elle a parlé de la question constitutionnelle et du fait français. C’était assez surprenant. Elle croit que la loi 101 a sauvé le Canada, dans le sens que le Québec est resté puisque cette loi lui a donné l’impression que le français, la base de la spécificité québécoise, est protégé. Ça se tient. Mais c’est facile d’analyser la chose de cette manière après-coup, il faut le spécifier.

Elle croit aussi que le Québec s’est affaibli économiquement les 40 dernières années à cause du mouvement souverainiste. Ces propos sont lourds de sens puisqu’ils ne font pas que pointer les souverainistes, mais aussi la dynamique canadienne qui aurait pu encourager cette tendance. C’est bien beau le fait que beaucoup d’anglophones riches soient partis du Québec par peur de la souveraineté, mais c’est déraisonnable de croire que cela explique tout.

Tasha Kheiriddin a aussi parlé de son opinion favorable à la peine de mort dans le cas de meurtriers d’enfants. Pour ma part, je crois que la peine de mort pour les tueurs d’enfants est trop difficile à analyser autrement que par l’émotivité. Je suis moi-même père, elle est elle-même mère, alors je crois que nous devrions presque pour cela nous abstenir d’avoir une opinion tranchée là-dessus. Cette question demande un minimum d’objectivité que nous ne pouvons nous offrir.

François Gagnon, Martin Leclerc et Adam Blanshay

Les deux premiers sont venus parler de hockey (surtout du Canadiens de Montréal, bien sûr!) et le troisième de comédies musicales. S’il y a deux sujets qui m’emmerdent royalement, ce sont ces deux-là! Et si je me forçais à vous en parler, c’est vous que j’emmerderais royalement…

Alors, voilà, ce fut une excellente émission pour moi malgré cette fin en queue de poisson. J’ai lu sur Twitter certaines personnes qui disaient que c’était la pire émission et je soupçonne que c’est parce qu’ils n’ont pas aimé avoir autant d’invités exécrables, selon le barème de leurs opinions. Je ne vois pas ça ainsi. Au contraire, j’aime autant me frotter à des discours qui me heurtent qu’à des discours qui me flattent. On aimerait bien que tout le monde pense comme nous, mais c’est en soi une impossibilité, alors autant faire avec et même s’en amuser. De toute façon, un contrepoids est souvent utile pour magnifier une position.

En terminant, j’étais bien content d’entendre « TerrasseGate » pendant l’émission de la bouche de l’animateur, une expression que je crois avoir beaucoup participé à populariser ici sur Le Globe et sur Twitter. Je ne suis pas dans les bonnes grâces de Guy A. Lepage puisqu’il n’est pas abonné à mon compte, mais il en a visiblement quand même entendu parler… Hé hé!

Ce contenu a été publié dans télévision, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *