Tony Tomassi, Hitler, Godwin et Clearasil!

Sur L’événement sur le web, je viens tout juste de publier un billet au sujet de Tony Tomassi, ministre de la Famille, soupçonné « de copinage pour l’octroi de places à des garderies privées (propriétés de donateurs libéraux) » qui « a réagi bien malhabilement en accusant le Parti québécois de racisme ».

Est-ce qu’on a vraiment besoin de ce genre d’enfantillage en politique? Au-delà du flagrant syllogisme fallacieux (voir le billet sushyperlié), c’est vraisemblablement la version grandeur nature du concept de la loi de Godwin :

La loi de Godwin est un adage, partie du folklore Usenet, énoncé en 1990 par Mike Godwin : « Plus une discussion sur Usenet dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Hitler s’approche de 1. » Dans un débat, atteindre le point Godwin revient à signifier à son interlocuteur qu’il vient de se discréditer en vérifiant la loi de Godwin.

Bien sûr, si on change la « comparaison impliquant les nazis ou Hitler » pour une accusation de racisme, ce qui revient pratiquement au même, Hitler étant quand même l’emblème, l’icône du racisme. (Tout cela en gardant en tête que le racisme est un concept assez flou étant donné qu’il n’y a, à proprement parler, pas de races humaines selon les critères scientifiques.)

Je ne sais pas pour vous, mais cette histoire ressemble à un bouton d’acné sur le visage que semble vouloir nous cacher le PLQ en refusant la Commission d’enquête sur le milieu de la construction tant demandée. Si des cas comme celui-là réussissent à sortir sans même les gros moyens d’une enquête publique, on convient que de la mettre en branle aurait des répercussions dignes d’une bonne couche de Clearasil!

Alors, j’irais même jusqu’à utopiquement écrire qu’il nous faudrait une Commission d’enquête globale sur la politique québécoise, tant qu’à y être.

C’est agréable parfois de rêver en couleur.

Ce contenu a été publié dans opinions, politique, racisme, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à Tony Tomassi, Hitler, Godwin et Clearasil!

  1. gillac dit :

    S’il y a une place où je ne m’attendais pas à retrouver du favoristisme politique, c’est bien dans les permis de garderie. Le cancer est beaucoup plus répandu que je ne l’aurais cru. Jusqu’à récemment, je croyais que les propriétaires de garderie étaient des professionnels (les) exerçant déjà le métier. Une fois parti, étant donné la rareté des places, est-ce que l’obtention d’une place pour son enfant fait aussi partie du copinage politique? Des garderies aux mains d’investisseurs, ça doit entrer dans la formule des PPP! En écrivant cela, j’ai une soudaine envie de vomir…

  2. Daniel dit :

    Super intéressant la loi de Godwin. Je ne la connaissais pas!

    Mais oui je PLQ semble être tellement acculé au mur qu’il est prêt à dire n’importe quoi pour éviter les questions. Jacques Dupuis qui accuse le PQ de vouloir ramener la souveraineté par la porte de derrière en créant une motion pour couper le 775 000$ de la reine Pierre Duchesne, le ministre Tomassi qui accuse le PQ de racisme, Nathalie Normandeau qui s’est dit « heurtée en tant que femme » lorsqu’elle s’est faite dire « ferme ta gueule »…il devrait y avoir des sanctions pour ce genre de sophisme au moins lorsqu’ils s’agit d’accusation grave comme le racisme. Mais non ils peuvent dire n’importe quoi en chambre (mais pas girouette).

  3. Simon Dor dit :

    « Dans un débat, atteindre le point Godwin revient à signifier à son interlocuteur qu’il vient de se discréditer en vérifiant la loi de Godwin. »

    Entendons-nous quand même que c’est un sophisme de dire ça. Ce n’est pas parce qu’on fait une comparaison avec Hitler ou les nazis que celle-ci n’est pas pertinente.

    Mais je suis d’accord avec le billet effectivement, dans ce contexte, ça me semble n’importe quoi.

  4. D’une manière générale, à l’extérieur d’Internet, on appelle souvent le Point Godwin « reductio ad hitlerum ».

    😉

  5. renartleveille dit :

    Gillac,

    c’est vrai que ça semble contre nature de mêler favoritisme politique et garderie…

    Daniel,

    tant qu’à avoir un règlement interdisant des termes au Parlement, autant que « racisme » et ses dérivés y soient! À part quelques rares exceptions, l’utilisation de ce terme ne peut qu’être invraisemblable…

    Simon,

    « Entendons-nous quand même que c’est un sophisme de dire ça. Ce n’est pas parce qu’on fait une comparaison avec Hitler ou les nazis que celle-ci n’est pas pertinente. »

    on s’entend que ce n’est pas une règle aveugle. C’est toujours dans le cas où c’est une assertion complètement hors propos, pour faire mal paraître quelqu’un aux yeux des témoins du débat.

    Mouton Marron,

    hé hé! C’est bon.

  6. Daniel dit :

    Exactement. À moins de racisme clair (qui est quand même facile à déceler), ce genre de terme devraient en effet être mis à l’index.

  7. renartleveille dit :

    Une bonne blague de Fabien Major ( http://major.branchez-vous.com/ ), laissée à la suite de mon billet sur BRANCHEZ-VOUS! :

    « Un ministre de la famille, c’est fait pour encourager la Famille! »

  8. Darwin dit :

    Bravo pour le syllogisme !

    Je devrais m’y remettre, moi aussi… 😉

    J’ai écouté Mme Courchesne 5 minutes à RDI. Pas capable…Interrogée sur le changement au régime pédagogique (qui permet d’enseigner les fins de semaines), changement adapté aux besoins des écoles juives privées subventionnées, elle a fait toute une pirouette en prétendant que la journaliste parlait comme si elle était contre les commissions scolaires linguistiques. Le rapport, euh… détourner le sujet, peut-être ! Ce n’est peut-être pas du Godwin, mais du sophisme à son meilleur (le point Godlose ?) !

  9. Le point Godemichet dans le …. de la population!

  10. renartleveille dit :

    Darwin,

    le point Darwin?!

    Mouton Marron,

    hé hé!

  11. Darwin dit :

    «le point Darwin?!»

    Symbole du sophisme ! Je ne savais pas que c’était ce que tu pensais de mes commentaires…

  12. Darwin dit :

    En fait, les sophismes et les changements de sujets inopportuns sont tellement fréquents dans les blogues et encore plus dans les entrevues de politiciens qu’ils ne méritent pas de se voir attribuer un point en particulier. Et je n’ai surtout pas la prétention d’avoir fait une découverte à ce sujet !

    Les jeux commencent ce soir à l’autre extrémité de notre pays actuel… 😉

  13. Savignac dit :

    Héhé ! J’avais déjà goûté à la loi Godwin par Renart, commentant un de mes billets sur l’éthique et la culture religieuse*, j’en déclare donc une nouvelle loi, appelons-là la loi de Savignac, qui pourrait s’énoncer ainsi :

    « Plus un sujet abordé ou commenté par Renart contient le terme « racisme », plus la probabilité d’y trouver un lien impliquant la loi de Godwin s’approche de 1. »

    Je souris, mais c’est pas drôle… Pour autant que cette observation ait été faite, il n’en demeure pas moins que le réflexe de parler de Godwin a chaque fois que l’on souhaite parler de racisme m’apparait dangereux car il banalise cette dérive et détourne l’attention d’un sujet des plus inquiétant, aujourd’hui encore.

    * lien sur demande, l’url est interminable, ou fouillez dans mon blogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *