S.O.P.A. : Saignement du Ouèbe Par Assassinat

 

Mercredi 18 janvier 2012, 1h45.

Le vent souffle fort cette nuit alors que j’écris et c’est l’ambiance idéale pour pondre une nouvelle dans le style horreur. Mais la fiction m’attirant moins ces derniers temps, le seul sujet horrifiant qui me vient en lien avec l’actualité est le projet de loi « ‪Stop Online Piracy Act‬ » (SOPA).

Le noir étant la couleur parfaite pour l’épouvante, plusieurs sites, dont la version anglaise de Wikipédia, ferment la lumière de leur brillant contenu en ce jour, qui à peine commence. Cette nuit de terreur se poursuivra toute la journée pour démontrer que nul endroit dans ce monde de liberté ne sera à l’abri de rejoindre le silence si le contrôle d’internet se retrouve entre les griffes de certaines corporations, de concert avec l’État. Pom popom…

Ayez peur mes amis, parce que si ce projet de loi passe, il n’y aura pas que les morceaux pourris de la toile pour être coupés et nous éclabousser de leur sang noir, mais bien aussi ceux qui sont sains et qui riment avec « l’innovation, le droit de parole et les droits civiques ». Le web tel que nous le connaissons, vidé de sa sève, n’aura alors plus que l’apparence et l’ambition du zombie.

En espérant que grâce à nous tous l’horreur restera du côté de la fiction…

*******

C’était un court texte en guise d’introduction pour cette journée de mobilisation contre le projet de loi SOPA. Le Globe ayant fait un appel à tous auprès de ses collaborateurs, alors vous aurez sans doute l’occasion de lire plus amplement à ce sujet. Je vous laisse en vous pointant deux textes déjà publiés ici : « SOPA : version 2.0 de la Loi sur le cadenas » et « SOPA : Ruppert Murdoch contre Google ».

Màj : à lire aussi : SOPA : Internet en grève

SOPA : Des retombées étonnantes

Et sur Lyst Project : SOPA et le faux débat sur la protection des droits d’auteur

Ce contenu a été publié dans Justice, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *