Politique-fiction : Stephen Harper provoquant la souveraineté du Québec

 

Si le Parti Conservateur gagne majoritairement les prochaines élections fédérales, mais tout juste, comme on se l’imagine, la clé de sa future majorité confortable se trouve peut-être du côté du Québec. (Et même s’il ne réussit pas, dans le fond.) Dans l’optique où le Québec continuerait toujours de s’accrocher au Bloc Québécois, Stephen Harper devrait possiblement songer à se débarrasser de cette épine au pied.

Parce qu’avec le poids du Québec qui ne semble pas réagir de la même manière que le ROC, c’est plutôt difficile de s’asseoir autrement que sur une fesse dans le trône du pouvoir. Et si les autres Canadiens (qui ne voient pas un danger dans Stephen Harper) mesurent la portée de cette différence politique, irréconciliable, il ne sera pas difficile de les convaincre du bien-fondé d’une pousse-putsch de la sorte.

Dehors à coups de pieds au cul bande de larves ingrates! Débarrassez les quêteux, les paresseux! Restez donc ensemble bande de perdants, croupissez avec votre langue en décadence!

Personnellement, je recevrais ce genre d’insultes avec un sourire!

 

(Photo : k-ideas)

*

*

*

*

*

*

*

Ce contenu a été publié dans Canada, opinions, politique, Québec, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à Politique-fiction : Stephen Harper provoquant la souveraineté du Québec

  1. reblochon dit :

    Donc tu veux qu’Harper devienne un séparatisse québécois et qu’il signe ainsi sa fin politique dans le ROC.

    Les Canadiens (en généralisant, parce qu’on peut bien) se foutent des Québécois, mais du territoire du Québec. Au mieux, tu leur dirais, on va tous se casser dans un autre pays, peut-être qui te payerait le voyage.

  2. Reblochon,

    « Donc tu veux qu’Harper devienne un séparatisse québécois et qu’il signe ainsi sa fin politique dans le ROC. »

    ben non, je revire ça à l’envers : il pourrait être un séparatiste canadien!

    « Les Canadiens (en généralisant, parce qu’on peut bien) se foutent des Québécois, mais du territoire du Québec. Au mieux, tu leur dirais, on va tous se casser dans un autre pays, peut-être qui te payerait le voyage. »

    Ha ha ha!

  3. Le Canada ne pourra pas se permettre des gouvernements minoritaires à répétition ad vitam eternam!!! Un jour, ça va prendre de la stabilité politique dans la cabane!!! Que ceux qui aiment Harper votent pour lui!!! Si vous ne voulez pas de lui, votez libéral!!! Si vous êtes socialiste, votez NPD!!! Mais, cessez de perdre votre vote avec le Bloc!!!

    Une élection fédérale devrait refléter les préoccupations de la population sur l’axe gauche-droite, pas sur l’axe souverainiste-fédéraliste, puisque la souveraineté n’est pas un enjeu, au fédéral!!! Et puis, le Bloc est trop un drôle de parti souverainiste, pour que je lui décerne ce titre!!!

    http://lequebecdedemain.blogspot.com/2010/03/lincoherence-du-bloc-quebecois-et-ses.html

    http://lequebecdedemain.blogspot.com/2010/08/le-bloc-quebecois-autopsie-dun-ridicule.html

    Et si le ROC nous fout dehors, je pète une bouteille de champagne!!! On sera, enfin, débarrassé de la question constitutionnelle et le Québec sera le seul maître de son destin…pour aller droit dans le mur, avec le statu quo, ou en prenant un sérieux virage!!! Tout souverainiste que je sois, c’est là que l’on verra si les Québécois sont vraiment dignes d’avoir un pays et si ils en ont vraiment la maturité politique!!!

    Hum!!! Hum!!! Hum!!!

  4. the Ubbergeek dit :

    Vous seriez surpris, il y a un groupe minoritaire mais peut-être en augmentation de canadians qui veulent dire ‘then, leave, Quebec! We’d be better without you!’.

    Y’avais un livre qui est sortis avec un certain fracas il y a quelques années qui suggèrait cà.

    Les partis du style ‘blocs régionaux’ (et/ou nationalisme régionaux) existent hors du Canada, Jean-Luc. Le Bloc est pas pire, actullement, plutot centre-centre-gauche.

  5. gillac dit :

    Monsieur Renart, la politique canadienne ce n’est pas important; ce qui est d’intérêt premier c’est que Pacioretty revienne à temps pour les éliminatoires afin qu’on réalise enfin notre grand projet de société…

  6. the Ubbergeek dit :

    @gillac

    Grave erreur. Ne jamais négliger la politique ‘étrangère’, surtout d’un ‘pays proche’…. J’ai bien vu le sarcasme, cependant.

  7. reblochon dit :

    « Le Canada ne pourra pas se permettre des gouvernements minoritaires à répétition ad vitam eternam!!! Un jour, ça va prendre de la stabilité politique dans la cabane!!! […] Et si le ROC nous fout dehors, je pète une bouteille de champagne!!! »

    Donc tu veux que le canada marche bien, mais pas y rester. Vous êtes combien dans ta tête ?

  8. Reblochon,

    « Vous êtes combien dans ta tête ? »

    s’il te sert le même genre de médecine, ça sera de ta faute! 😉

  9. Faudra que les voteurs du Québec ne soient pas les principaux responsables de cette majorité CONservatrice, et il ne faut surtout exclure cette possibilité, en raison des niaiseries du Bloc. Par contre, si le Bloc obtient 54 sièges et que cette majorité est due à l’Ontario, alors ton scénario pourrait fort bien se produire.

    De plus, si les CONservateurs sont majoritaires, la peine de mort et la re-criminalisation de l’avortement seront choses fort probables, et les Québécois ne l’accepteront généralement pas.

  10. Jean-Luc, l’actuel Parti Conservateur provient d’un Bloc de l’Ouest, i.e. le Reform.

  11. the Ubbergeek dit :

    @David

    Et on peut dire que le Wildrose Alliance est une réincarnation au provincial albertain…

  12. @ the Ubbergeek.

    «on peut dire que le Wildrose Alliance est une réincarnation au provincial albertain»

    Ne mélange pas la politique fédérale avec la politique provinciale albertaine!!! Le Reform Party était un parti régional fédéral qui servait à canaliser les votes de contestation (qui visaient autant le PLC que le PPC) de Canadiens de l’Ouest (pas juste ceux d l’Alberta), afin que leurs idées soient entendues à Ottawa!!!

    Le Wildrose Alliance est un parti provincial albertain qui est né d’une fusion entre deux partis provinciaux albertains qui existaient déjà, afin de se débarrasser de la dynastie conservatrice, sans avoir à voter pour les libéraux!!! Les Albertains sont un peu dans le même pétrin que nous: ils veulent se débarrasser du parti qui forme le gouvernement (dans notre cas, le PLQ), mais il ne veulent rien savoir du parti qui forme l’Opposition officielle (dans notre cas, le PQ)!!!

    Alors, ils se sont créés une alternative!!!

    Mais, l’idéologie du Reform n’est pas nécessairement la même que celle du Wildrose!!! Le Wildrose a beaucoup perdu de son lustre, puisqu’il lui est arrivé ce qui arrive à presque tous les partis de droite libertarienne qui trônent en haut des sondages: des étatistes l’ont infiltré et ils ont profité des congrès du parti, pour «le sauver contre lui-même»!!!

    Le Wildrose était le seul parti qui était ouvertement climato-sceptique, dans tout le Canada, que ce soit au fédéral ou au provincial, et, grâce à ce merveilleux travail de sappe des étatistes qui l’ont infiltré, pour être sûr d’avoir des nananes de sa part, quand il aura prit le pouvoir, le Wildrose a abandonné cette position!!! Ce fut la même chose, avec d’autres positions du Wildrose!!!

    Si il prend le pouvoir, ce parti sera un gouvernement «mainstream», grâce à ces parasites d’étatistes qui l’on délesté de son identité: un parti de droite libertarienne!!!

    @ reblochon.

    Si on veut commercer avec le Canada, une fois souverains, il ne faudrait pas qu’il soit déglingué, tu ne trouves pas???

  13. @ David.

    «l’actuel Parti Conservateur provient d’un Bloc de l’Ouest, i.e. le Reform.»

    Je sais, mais le Reform (ou l’Alliance ou peu importe ses multiples incarnations) a bien vu qu’il ne prendrait jamais le pouvoir et qu’il ne ferait jamais avancer ses idées, en demeurant un parti régional et en restant cantonner à l’Ouest du Canada et à 2-3 comtés, en Ontario!!! Il est, donc, devenu un parti national, en se fusionnant avec le Parti progressiste-conservateur!!! Ça l’a rendu plus présentable, à l’Est du Canada!!!

    C’est que le Bloc n’a pas encore compris!!!

    En passant, tu te fais des illusions, pour les prochaines élections: le Bloc tombera à une trentaine de sièges, car je prévois des percées libérales, en Gaspésie, en Outaouais, en Abitibi et en Mauricie!!! Ces régions ont voté libéral, au provincial, en 2008, ne l’oublions pas!!!

    Je prévois, aussi, que les libéraux reprendront les comtés de Montréal qu’ils ont perdu en 2006, mais qu’ils n’ont pas réussi à reprendre en 2008!!! À part Thomas Mulcair (NPD) et Larry Smith (PCC), dont j’anticipe la victoire, l’Ouest de Montréal risque d’élire tous ses candidats libéraux!!!

    «si les CONservateurs sont majoritaires, la peine de mort et la re-criminalisation de l’avortement seront choses fort probables, et les Québécois ne l’accepteront généralement pas.»

    Même si ce n’est pas souhaitable, la seule bonne nouvelle qu’il y aurait, advenant un tel scénario, c’est que ça donnerait des arguments aux souverainistes!!! Par contre, l’un de mes plaisirs sadiques est de m’imaginer Robert Pickton en train de souffrir sur la chaise électrique!!! La peine de mort n’est pas souhaitable, mais un type comme lui nous donne le goût de la restaurer juste pour lui!!!

    Une clause «Peine de mort, juste pour Pickton»!!! J’ai bien le droit de rêver, non???

  14. the Ubbergeek dit :

    @Jean-Luc

    Wow, une conspiration des ‘étatistes’? Je pourrais dire des choses, mais…

  15. reblochon dit :

    @Jean-Luc : si on devient indépendant, le canada explose. L’unité canadienne ne survivra pas à l’indépendance du Québec et c’est une des principales raisons pourquoi ils ne veulent pas qu’on deviennent maître chez nous. Ce n’est pas parce qu’ils nous aiment ou parce qu’ils tiennent absolument à nous aider avec la péréquation ! Un Québec libre coupe leur pays en deux !

  16. the Ubbergeek dit :

    @reblochon

    On entend souvent cà, mais.. Est-ce que c,est vrai? Le Québec et sa langue et culture aide le Canada à ne pas être Un USA, une part (mais pas poussé tant que cà) de la canadicité, mais. En même temps, si le Québec part, le Canada est plus homogêne -plus unis peut-être (le séparatisme albertain et cie, c’est encore très minoritaire..).

    Et puis, cyniquement, les Maritimes, ca pèsent plus beaucoup économiquement (à part tere-neuve, mais à cause de l’histoire du territoire, il y a un nationalisme terreneuvien bien distinct encore de nos jours), et il y a ces ‘damn acadian frogs’…

  17. @ reblochon.

    Ce n’est pas parce que le Canada perdrait quelques barrages hydro-électriques, une centrale nucléaire et quelques réserves d’amiante qu’il serait à sec!!! Le développement de son économie serait compensé par les sables bitumineux et par le nucléaire!!!

    Et, honnêtement, advenant l’indépendance du Québec, le Canada ne serait pas le seul pays à être coupé en deux!!! Pense juste à la Russie!!!

    Pour que ta thèse puisse s’avérer exacte, il faudrait l’indépendance du Québec exhibe les sentiments nationalistes des Albertains, des Ontariens et des Terre-Neuviens, ce qui n’est pas encore de main la veille que l’on verra la formation d’un parti souverainiste, dans ces provinces-là!!!

    Je prends l’exemple de ces trois provinces, car, hormis le Québec, ce sont elles qui chialent le plus contre Ottawa!!!

  18. Mes fautes d’orthographe qui ont été faites par inattention m’écoeurent, littéralement!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *