Grosses têtes

michael-ignatieff-tete-enflee

Selon une étude sociologique de l’UdeM, nous sommes généreux à Noël « pour assurer la cohésion sociale. » Aussi, un sondage montre que les Québécois sont les moins généreux des Canadiens. « Cependant, les champions du temps passé en famille pendant cette période de l’année, ce sont les Québécois! »

C’est très intéressant de voir comment notre « nation » est « distincte »… Plus de rencontres pour moins de matériel! Les éconopathes d’ici vont pleurer à se vomir les tripes!

Ça me fait penser à un billet récent du Prof Solitaire (un compte rendu d’un texte de Joseph Facal) qui nous donne un beau portrait de Michael Ignatieff, celui-là même que je ne trouvais pas si antipathique pour un fédéraliste… Je déchante maintenant.

Ce qu’il pense du nationalisme :

Et comme de raison, le nationalisme est une «sorte de narcissisme», doublé d’une «fiction qui exige la suspension volontaire du jugement». Sauf le nationalisme canadien, évidemment.

La dernière phrase étant une présomption de Facal, que je partage, évidemment. Nul doute qu’Ignatieff est un nationaliste canadien…

Le reste du billet est aussi accablant pour le nouveau chef du PLC, surtout sur sa vision des Québécois :

casquette de baseball sur la tête, installés dans leur Cherokee ou Winnebago, avec en sourdine de la musique country

C’est drôle, mais c’est pas aussi le cliché éculé qui représenterait les Canadiens du ROC?

Je crois que de plus en plus il devra répondre de ses ignareries.

Bonne année Michael!

Ce contenu a été publié dans Canada, Caricature, économie, politique, Québec, société, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Grosses têtes

  1. Simon Dor dit :

    Ce que tu cites est identique au blogue de Joseph Facal. J’aimerais bien voir quelle est la citation exacte où il mentionne qu’il y a une différence avec le nationalisme canadien…

  2. Gradlon dit :

    Est-ce que je préfère les fédéralistes qui démonisent et méprisent le nationalisme québécois ou bien ceux qui le respectent? Les premiers jouent probablement franc-jeu, alors que les réelles intentions des seconds demeureront toujours ambigües, vagues, incertaines.

    De qui doit-on le plus se méfier? Ceux qui essaient clairement et sans détours de nous mettre des bâtons de les roues, ou ceux dont on n’arrive pas à savoir s’ils sont fiables ou s’ils usent d’une vile tactique pour nous approcher afin de nous attaquer insidieusement lorsque notre bouclier sera baissé et nos points faibles à découvert?

  3. Simon Dor,

    merci d’avoir pointé mon erreur de lecture. J’ai modifié mon billet dans ce sens.

    Gradlon,

    va savoir!

  4. Pierre-Yves dit :

    « …Le nationalisme est une « sorte de narcissisme », doublé d’une « fiction qui exige la suspension volontaire du jugement »… »

    Je partage le point de vue (que l’on parle du nationalisme québécois, canadien (existe-t-il vraiment ?) ou de n’importe quel autre.) Mais le narcissisme est souvent utile. Et la fiction est nécessaire, même essentielle. Suspendre le jugement est le seul moyen d’accéder à l’inventivité et à l’action.

  5. DavidB dit :

    Crime une talent certain en dessin! Au début je le détestais pas celui-là mais moi aussi je déchante avec le temps!…

  6. Pierre-Yves,

    « Mais le narcissisme est souvent utile. »

    je ne vois pas comment, étant donné que ça reste quand même un défaut…

    « Et la fiction est nécessaire, même essentielle. »

    Je dirais même plus, que c’est la fiction qui est le « moyen d’accéder à l’inventivité et à l’action » en se projetant en dehors de l’inertie de la réalité. Ce qui pourrait se définir aussi par l’idéalisme. Par contre, le jugement est toujours a posteriori.

    David B,

    merci!

  7. Reblochon dit :

    Oui tres ressemblant, avec le meme sourire d’hypocrite.

    Avoir pu trouver quoi que ce soit de sympa chez ignatieff, c’etait bien mal le connaitre. De la pure graine de nationaliste canadien anti-quebecois.

    Pour eux nous ne sommes qu’une province et rien d’autre. Le reste, juste une curiosité culturelle qui fait jolie sur la carte d’affaire du canada.

  8. Pour ceux qui votent et le font « stratégiquement », cet Ignatieff n’est-il pas le bienvenu pour bouter Harper hors du gouvernement ?

    Est-ce que Harper sera lavé au Canada comme Dumont au Québec ?

  9. Tetoine dit :

    Ça m’agace beaucoup de ne retrouver aucune date reliée aux citations, et encore moins de référence.

    Je ne crois pas qu’elles sont fausses, mais ça enlève de la crédibilité. Ça empêche de juger si Ignatieff a pu prendre du recul depuis, et provenant de Facal, qui se gargarise trop souvent avec le détail du détail pour démonter ses adversaires politiques, ça démontre un peu de mauvaise foi.

  10. Reblochon dit :

    Ignatieff du recul ?!!! Ha ha ha ! ouais c’est ca, il prend du recul, ca lui fera un meilleur elan quand il nous rentrera dedans !

    Il y a des propos d’Ignatieff qui date de deux ans (je ne les citerais pas pour ne pas dire de connerie, pour qu’on m’accuse ensuite de deformer quoi que ce soit) qui demontre bien que ce fanatique n’a pas changé d’un milimetre sa vision du canada et de la petite province du quebec en son sein ! Bien sur, il va faire des discours hyprocrite et demago pour rassurer les mous du cul et les craintifs. C’est un nouveau joueur et les quebecois n’ont pas appris de se mefier des nouveaux… ils aiment « laisser la chance au coureur ». Bon dieu qu’on passe pour une bande de caves dans ce monde ! Ca vous en prend combien de coureurs nationalistes canadiens pour allumer ? 60 ans d’histoire, de mensonges, de tromperies, de vols, d’humiliations, ca ne vous suffit pas ?

    « Pour ceux qui votent et le font “stratégiquement”, cet Ignatieff n’est-il pas le bienvenu pour bouter Harper hors du gouvernement ? »
    Ignatieff est mille fois plus dangereux que Harper pour le Quebec. C’est un trudeau numero deux dans sa vision. Esperons que le petit peuple est quand à lui pris du recul pour ne pas se faire enfiler un sapin jusqu’aux racines.

    Ca vous prend quoi pour allumer et enfin vous assumer en tant que peuple sur cette planete ?

  11. Plus de temps, le moins d’argent ? N’est-ce pas une question de sous-dévelopement économique ? A défaut d’avoir de l’argent, on passe du temps ensemble ?

  12. Bienvenue ici Josick!

    « A défaut d’avoir de l’argent, on passe du temps ensemble ? »

    Exact!

  13. Désolé encore pour cette autre remarque piquante : le Québec que certain appel le Québekistan (pas plutôt « Québec qui se détend ? ») me donne l’impression d’être la Palestine du Canada.

    Mais suite à ma dernière réflexion qui fait en quelque sorte état d’une grosse tête, http://josickdespritagricole.blogspot.com/2009/01/avant-et-aprs-la-rminiscence.html
    votre slogan « je me souviens » vous donne avantage.

    Je serais très attiré par votre pays qui a mon sens a produit de très grand homme resté malheureusement inconnu. Je pense notamment à Roland Pigeon…
    C’est aussi un pays qui fait état du garçon invisible, ce qui est pour moi important. http://www.eurowrc.org/01.eurowrc/06.eurowrc_fr/canada/36.fr_canada.htm

    Mais quand je lis ce blog sur la liberté scolaire http://pouruneecolelibre.blogspot.com/ j’ai tendance à être dégouté.

    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *