Marois en patins, et petites mises à jour électorales

C’est vraiment incroyable de voir comment Pauline Marois patine au sujet du retour des grèves étudiantes en fin de campagne électorale. D’ailleurs, c’est tellement un coup de maître des stratèges libéraux d’avoir fait coïncider tout ça dans l’espoir de retrouver le pouvoir grâce à la grogne des réactionnaires anti-étudiants (et anti-citoyens qui les supportent). Nous verrons bien si cela changera la donne à ce moment-là, mais pour l’instant, cela ne fait que mettre Pauline Marois dans l’eau chaude. Pauvre Pauline, il me vient l’image d’un lac glacé qui fond… Par chance, il y a légion pour lui porter secours.

Donc, alors qu’elle dit ne pas vouloir « s’ingérer dans la démocratie étudiante », elle souhaite que les étudiants se positionnent « contre la reconduction de la grève lors des votes qui ont commencé cette semaine et se poursuivront en août. » Mais le plus intéressant là-dedans est que ces votes se feront avec des taux anormalement bas, puisque c’est le moment des vacances. Il me faut ici donner une bonne main d’applaudissements aux stratèges libéraux, puisque la crédibilité des votes de grève est un élément important pour manipuler l’opinion publique. Jean Charest pourra marteler que le mouvement étudiant est antidémocratique puisqu’il s’appuie sur des votes de grève très minoritaires.

Quoi qu’il en soit, Pauline Marois est prise entre le fait d’avoir porté le carré rouge et de ne pas vouloir s’aliéner quelconque électorat, puisque, s’il faut le rappeler, le PQ est une coalition de diverses tendances idéologiques réunies autour du projet souverainiste. D’ailleurs, le fait qu’elle courtise aujourd’hui le vote fédéraliste est assez démonstratif de son patinage :

 

Pauline Marois a pour sa part appelé les fédéralistes à voter en faveur de son parti. La chef péquiste a rappelé que le vote du 4 septembre n’est pas un référendum sur l’avenir du Québec, mais une élection générale, et qu’ils pourront faire valoir leur position constitutionnelle à d’autres moments.

Puis, elle a corrigé le tir, en indiquant que le 4 septembre était en quelque sorte un référendum sur un «mauvais gouvernement corrompu».

 

Mais pour la consoler, selon le site de Bryan Breguet « Si la tendance se maintient », elle dirigera un gouvernement minoritaire avec 61 sièges, contre 49 pour le PLQ, 14 pour la CAQ et un pour QS.

Mises à jour électorales

Un ancien candidat du Parti Libéral du Canada (PLC) dans Marc-Aurèle-Fortin, Eduardo Gonzalo Agurto Catalán, fait une démarche d’injonction contre les divers télédiffuseurs qui excluent des chefs de partis :

 

Démarche : La démarche d’injonction se motive par les décisions prises par divers télé-diffuseurs d’exclure des chefs de partis. Bien que les décisions « Dumont c. Johnson » et « May vs. CBC » aient été étudiées, plusieurs différences distinguent la situation actuelle. De plus, elle ne vise pas nécessairement à forcer une inclusion, mais à offrir une couverture équitable.

 

Vous pouvez l’appuyer via Facebook à cette adresse : http://www.facebook.com/pages/Appuyons-Eduardo-dans-sa-d%C3%A9marche-dinjonction-contre-les-t%C3%A9l%C3%A9-diffuseurs/272907246149356

 

*******

 

Un site web citoyen non partisan se donne la mission de mousser le vote aux prochaines élections :

 

Chaque personne qui propage son vote doit ensuite convaincre trois amis de faire pareil, et ainsi de suite.

L’objectif? Créer une suite exponentielle de gens qui s’engagent à se rendre aux urnes le 4 septembre prochain. Avec une chaîne de 12 personnes, il est possible de rejoindre plus de 1,5 million d’électeurs!

 

Pour y participer : http://www.propagetonvote.org/

 

*******

 

Et pour terminer, j’aimerais pointer quelque chose à propos de François Legault. Le journaliste Martin Croteau de La Presse a publié sur son compte Twitter une photo d’une entrevue menée chez la mère du chef de la CAQ. Franchement, je ne comprends pas trop le but. C’est vraiment racoleur. Tant qu’à y être, j’espère que le média fera le même genre d’exercice pour les autres chefs, incluant au moins ceux de Québec solidaire, du Parti Vert et d’Option nationale, question d’être équitable et de donner une impression d’objectivité.

Cependant, le cynique en moi en doute fortement.

Ce contenu a été publié dans politique, Québec, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *