Manifestation du 24 septembre : soyons son enfer sur terre

 

Alors que, sous le couvert de l’anonymat, mais la légitimité de la SQ, des policiers réclament une enquête publique, il serait très nécessaire que la population se fasse entendre demain, samedi, devant le bureau de Jean Charest, à Montréal.

Soyons tenaces avec Charest, jouons à la guerre des nerfs sur les réseaux sociaux et dans la rue. Soyons son enfer sur terre.

Ajout :

J’espère voir là-bas quelqu’un avec ce chandail-là :

 

http://tshro.wordans.com/my/product/460335

Ce contenu a été publié dans Actualités, politique, Québec, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Manifestation du 24 septembre : soyons son enfer sur terre

  1. Patrick M. Gouin dit :

    Je serai de la manif à Montréal.
    Avons-nous pensé que si Charest acquiesce aux demandes d’instaurer une enquete publique il la fera selon ses intérêts et ceux de ses tizamis?
    Rappelons-nous de Bastarache.
    Il va falloir le guetter tout le temps.

  2. gillac dit :

    En espérant que cette manif ne soit pas un outil de récupération politique ou syndicale. J’ai encore frais à la mémoire une manif contre la guerre en IRAQ où j’ai été entouré de drapeaux de la CSN qui n’avaient pas d’affaire-là compte tenu de l’objet de cet. évènement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *