Loi 94 : laïcité ouverte ou couverte?

Mohawk

Alors que je jonglais avec la timidité du projet de loi 94 (« un projet de loi qui vise à encadrer les demandes d’accommodement au sein des organismes publics et parapublics »), je me suis mis à fantasmer.

Imaginez un employé de l’État qui afficherait son adhésion au satanisme en arborant dans son cou une croix à l’envers ou encore mieux, un tatouage sur son front (une version avec le 666 ne serait pas si mal non plus!). Je serais bien curieux de voir ce qui se passerait! (Lire le dernier billet de Le TViste pour des exemples plus abstraits — et le cas intéressant d’un employé de la Faculté des études supérieures et postdoctorales au bureau des bourses à l’Université de Montréal, responsable des communications, qui diffusait et peut-être même diffuse encore sa propre opinion par courriel dans le cadre de son travail à la clientèle.)

***

Et ça me fait penser au décorum qui existe au niveau vestimentaire dans les entreprises, et encore plus sûrement chez nos fonctionnaires qui oeuvrent au service à la clientèle. Pour le peu de fois que j’ai pu me trouver en leur présence, je ne me souviens pas avoir déjà vu des coupes mohawks vertes ni rien d’extravagant au niveau de l’apparence. J’en conclus que les gens qui ont un look qui sort de l’ordinaire sont soit découragés, soit carrément pas engagés. Ce qui semble très différent quand il est question de religion. Et en écrivant cette dernière phrase, j’en viens à trouver dommage que le code vestimentaire chrétien soit si peu flamboyant et que la barbe longue en soit parfois, ça complique les choses…

Si vous voyez où je veux en venir, la neutralité générale semble de mise, alors pouvoir afficher sa religion est un accommodement consenti. Autrement, si c’est justifié par la religion, la différence est acceptable (et je ne parle bien sûr pas de différence ethnique/génétique — n’oubliez pas, il n’y a pas de races humaines!).

***

En conclusion, au lieu de laïcité ouverte, je parlerais plutôt de laïcité couverte, comme mon titre le suggère, puisque c’est une laïcité qui se cache, qui a honte de s’affirmer clairement. Et le contraire de « clair », c’est très certainement « flou ».

(Photo : kaight_ashbury)

Ce contenu a été publié dans opinions, politique, religion, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Loi 94 : laïcité ouverte ou couverte?

  1. gillac dit :

    On n’a rien appris. Dans l’histoire du monde, les idéologies souvent au service des pouvoirs politiques ont causé tant de malheurs qu’on devrait s’en souvenir un peu bordel. La plus grande hypocisie des gouvernements est de se prétendre laïques alors qu’en fait soit ils privilégient une religion, soit qu’ils reconnaissent la primauté des relgions dans leur ensemble. Dire qu’il y en a qui applaudisent la lâcheté du gouvernement Charest.

  2. lutopium dit :

    Personnellement, j’aurais opté pour un code vestimentaire pour les employés de la fonction publique qui ont un contact avec les citoyens et non pas une loi qui interdit ci ou ça. Si ça continue comme ça, ce débat risque de déraper encore pour des années à venir…

  3. J’aime personnellement bien l’absence de code vestimentaire dans la fonction publique (ou son non-respect) et je trouve toujours très triste de voir par exemple des infirmières en uniforme blanc ou des docteurs cravateux derrière un sarrau…

    Par ailleurs, j’aime bien les moyens de pression des policiers car on en voit de toutes les couleurs avec leurs déguisements.

    Il manque d’excentricité dans la fonction publique. Ce serait beaucoup moins gris et déprimant si les employés se laissaient aller. Je suis sûr que le rendement s’améliorerait et l’absentéisme diminuerait !

  4. Air fou dit :

    La laïcité, on n’est encore loin de l’avoir découverte!

    J’ai aussi comme fantasme, respectant la loi Charette, de me promener couverte des pieds à la tête de toutes les décorations religieuses possibles et impossibles, incluant, comme dans un des délicieuses émissions de la série Pure laine, hélas réorientée par la suite dans l’indifférence à toutes les différences, la machette, le crucifix avec une chaine en guise de pendentif, le kirpan, le turban, etc…

    Autre fantasme vestimentaire, visage découvert mais fortement entouré, avec les seins et l’endroit où l’on est d’habitude culottés/es à la vue de tous et toutes, pour célébrer la perfection d’un dieu quelconque, nous ayant crées/es à son image et à sa ressemblance.

    Autre fantasme, inventer une religion ou pour les raisons précitées, on doit porter toutes sortes d’attributs sexuels simulés, grandeur nature (au moins), sur la tête, en bandeau avec l’attribut dans le front, en collier, pendentif, au cou, en guise de gants (pratique pour serrer la main).

    Une juge (ou un, d’ailleurs) en burqah, en fait, serait l’idéal, la justice étant aveugle.

    Qu’est-il arrivé au type qui portait un T-shirt « Dieu n’existe pas » au travail? J’ai toutes sortes de belles et riches idées de T-shirt mais celle-là, pour moi, revient à dire « je ne crois pas à l’éléphant qui est sur mon balcon ».

    Et je suis écœurée que les hommes soient tous considérés comme des agresseurs potentiels, violeurs incontrôlables faisant porter aux femmes la responsabilité de la morale sexuelle. RAS-LE-BOL. Vous autres, les gars qui viennent ici? Parce que c’est exactement cela que ces bouts de tissus innocents signifient. Notre société satanique « exige » de plusieurs en bikini dans leur pays d’origine, portent leur trois manteaux à + ou à – 40, alors que l’incontrôlable à ses côtés est habillés avec gout, à la mode ou en petite camisole.

    En passant, Renart, je pense que je vais loge rune plainte à la Commission des droits de personne sauf, parce que tu as enfreint le code de décence de ma religion XYZ, en parlant du « sein » de la fonction publique. Couvre-moi ça tout de suite! Sauf si la fonction a le visage découvert…

    Zed 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *