Le réalisme de Trudeau ne mène pas au Paradis!

Que Justin Trudeau sème la discorde dans le clan fédéraliste en sous-entendant que la souveraineté du Québec pourrait être envisageable devant un Canada qui va trop à droite à son goût est une chose. Mais que le conservateur Christian Paradis qualifie ces propos d’irresponsables en est une autre.

Dans le premier cas, nous sommes pour une fois devant du réalisme, et c’est quelque chose dont je ne m’attendais pas de Justin Trudeau, fils de l’icône fédéraliste par excellence, ayant dans ses gênes le nec plus ultra du casseur de séparatiste. Par contre, il ne faut pas oublier qu’à l’époque de son père, le parti libéral, progressiste, était le parti du pouvoir au Canada. Autres temps, autres moeurs, autres contextes, autres analyses, Pierre-Elliot Trudeau avait les coudées franches pour nier totalement la légitimité du mouvement souverainiste puisqu’il n’y avait pas comme aujourd’hui un début de scission (et je suis gentil) au niveau des valeurs entre le Québec et le Canada.

Pour ce qui est de Christian Paradis, nous pouvons pour le moins analyser de deux manières son accusation d’irresponsabilité. Premièrement, on peut en comprendre qu’il est irresponsable de remettre en cause la profession de foi fédéraliste pour quelque raison que ce soit (surtout venant du fils de P.E.T.). Et deuxièmement, il est possible d’y voir que le mouvement souverainiste est en soi irresponsable, puisqu’il veut « détruire » le Canada. Que ce soit un ou l’autre, je crois que de viser l’irresponsabilité est pour le moins irresponsable (!).

Pourquoi? Parce que cela donne le message que la partisanerie est plus importante que la réflexion. Justin Trudeau a tout à fait le droit de remettre en cause (même au conditionnel) son opinion constitutionnelle parce qu’il constate un problème au niveau des valeurs auxquelles il est attaché. Et à la question de la liberté de parole, cela en donne une bien piètre image : créer une occasion de débattre politiquement ne serait pas responsable. J’irais même jusqu’à dire que cela donne un beau coup de pied au caractère démocratique du Canada.

Personnellement, son propos m’a choqué parce que je sais pertinemment que pour les conservateurs de Stephen Harper le mouvement souverainiste est bien plus considéré comme un mouvement terroriste qu’un mouvement politique. Si être responsable c’est taire ce qui nous tient à coeur au nom de la stabilité, pour ne pas dire la stagnation et encore pire la régression, soyons fiers d’être irresponsables, vive l’irresponsabilité!

 

*******

 

À lire aussi à ce sujet l’excellent billet de Josée Legault : L’«affaire» Trudeau: bienvenue en Absurdistan

 

Ce contenu a été publié dans Canada, politique, Québec, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à Le réalisme de Trudeau ne mène pas au Paradis!

  1. Oui, une belle irresponsabilité!

  2. «On a un Canada qui devient mesquin, qui devient petit d’esprit, qui devient fermé, qui est anti-intellectuel, qui commence à prôner la division et s’ingérer dans les vies privées des gens. Excusez-moi, mais je ne reconnais pas ce pays. […]» Justin Trudeau

    Il ne se souvient pas de la crise d’octobre 1970 de son père !

    http://voir.ca/josee-legault/2010/09/20/retour-sur-la-crise-doctobre-un-ouvrage-essentiel/#comment-25595

    Retour sur la Crise d’octobre: un ouvrage essentiel

    Josée Legault
    20 septembre 2010
    http://voir.ca/josee-legault/2010/09/20/retour-sur-la-crise-doctobre-un-ouvrage-essentiel/#comment-25595

    Bouthillier, Guy et Cloutier, Édouard
    Trudeau et ses mesures de guerre, Vus du Canada anglais
    ISBN : 9782894486832 2011 Éditeur : Septentrion

    http://www.septentrion.qc.ca/catalogue/Livre.asp?id=3483

  3. Le NDP et l’indépendance du Québec, « On verra! »

    Le député néo-démocrate Alexandre Boulerice a soutenu que «c’est vrai que le Canada de Stephen Harper est très inquiétant». Mais il a affirmé que les forces progressistes doivent s’unir pour mettre fin au règne des conservateurs aux prochaines élections plutôt que d’évoquer l’idée de faire l’indépendance du Québec comme l’a fait Justin Trudeau.

    La position du NDP concernant l’indépendance du Québec se précise…et elle semble être très près de celle ce la CAQ à Legault… « On verra ! ».

    Pour ce qui est des positions progressives du NDP… à vous de juger :
    Thomas Mulcair NDP était libéral!
    Bob Rae libéral était NDP!
    Lors du vote sur les mesures de guerre en 1970, Il y avait vingt députés NDP au parlement. Tommy Douglas fut le seul à avoir le courage de voter contre et il en a payé le prix politique.
    De plus, le NPD a appuyé les libéraux lors du rapatriement de la constitution de Trudeau en 1982 et lors de la loi sur la clarté de Dion récemment!!!!
    En 2008, le NDP a voté contre le retrait des troupes en Afghanistan en février 2009 et plus récemment, pour le maintien des attaques en Lybie.
    Est-ce un hasard que quand j’écoute ces Turmel (Boivin) ou Mulcair (Saganash), j’ai l’impression d’entendre PET…. un demi-siècle plus tard ! « Un non, c’est un oui….. ». Soyons clair ! Le NDP est un parti ultra centralisateur et fédéraliste!!!

  4. raie nette dit :

    un autre sujet Renart, Renart aime Josée Legault et c’est réciproque, elle l’a écrit dans La presse, sous la rubrique « Mes sources »

    Have a nice day !

    Rainette

  5. Raie Nette,

    c’est pas plutôt dans le Voir?

  6. rainette dit :

    oui et c’est pas rien puisque tu es le seul bloqueur qu’elle nomme….

    Rainette (ou raie nette)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *