Le port du voile intégral sondé

Comme je viens de l’expliquer en commentaire à la suite du billet précédent, je suis pour l’interdiction du port du voile intégral en public « puisque cela est choquant humainement. »

Ça tombe qu’aujourd’hui un sondage est sorti au sujet de cette question. Au Canada, 54% sont pour l’interdiction, 20% sont contre, 15% n’accordent aucune importance à la question et 11% ne savent pas quoi répondre. Quant aux résultats de quelques provinces, le Québec a le plus haut pourcentage de réponses pour l’interdiction avec 73%, suivi des provinces de l’Atlantique avec 54%, l’Ontario avec 52% et la Colombie-Britannique avec 39%.

Et si je puis illustrer encore plus mon opinion, je ne vois pas beaucoup de différence entre une femme portant un voile intégral et une femme se faisant transporter dans un tapis roulé…

Ce contenu a été publié dans Caricature, opinions, religion, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

21 réponses à Le port du voile intégral sondé

  1. Gradlon dit :

    Je trouve difficile de me prononcer sur cette question. Je suis absolument pour l’interdiction du voile intégral dans la sphère des services publics, que la femme en question soit usagère ou employée.

    C’est en ce qui concerne le port «en public» que j’éprouve plus de difficultés. Je trouve ça également «choquant humainement» et voudrais qu’on libère toutes les femmes de ce symbole d’oppression et d’asservissement, mais d’un autre côté, ça reste un choix privé (mais fort probablement pas un choix personnel… nuance!).

    Disons que pour l’instant, selon mon sondage introspectif, je suis 80% en faveur de l’interdiction et 20% contre 😉

  2. gillac dit :

    À mon avis se prononcer sur le port ou non du voile intégral constitue une erreur. Un état moderne doit édicter des règles claires de vie en société et surtout ne pas aller jouer sur le terrain des religions. Il peut exiger que ses fonctionnaires ne soient identifiables à aucun groupe particulier, qu’une personne circulant sur l’espace public puise être tenu de se rendre identifiable, que pour certaines tâches ou activités le casque de sécurité soit obligatoire,etc. Aux religions de se soumettre aux règles légitimes de vie en société et non aux états de se prononcer à la pièce sur chaque particularisme religieux.

  3. L'Agitateur dit :

    Le problème persiste, malgré l’interdiction.

    Ça ne changera rien. Peut-être pour « ta petite liberté individuelle polluée par des tissus trop choquants » que tu ne verras probablement qu’une fois ou deux dans ta vie, si tu en as la chance. Mais autrement, la racine du problème persistera et non, ce n’est pas la religion.

  4. Feel O'Zof dit :

    Je ne comprends pas pourquoi on voudrait interdire le voile…

    Personnellement, je crois que chacun devrait être libre de se vêtir comme il veut sans que le gouvernement n’intervienne.

    Mais bon, peut-être que dans un commerce ou dans une banque, il serait bien de forcer les gens à se découvrir le visage en entrant, juste pour qu’ils puissent demeurer identifiables. Sinon, sur le trottoir ou dans le métro, me semble que c’est de mes affaires comment je m’habille.

    J’aborde également cette question sur mon blog : http://chezfeelozof.blogspot.com/2010/03/voile.html

    Pour moi l’espèce de réticence agressive qu’ont les gens envers le port du voile découle surtout d’une xénophobie à peine voilée.

  5. renartleveille dit :

    Gradlon,

    « ça reste un choix privé (mais fort probablement pas un choix personnel… nuance!). »

    j’aime bien ta nuance.

    Gillac,

    « Un état moderne doit édicter des règles claires de vie en société et surtout ne pas aller jouer sur le terrain des religions. »

    sauf que le problème, c’est que le gouvernement est élu et qu’il est à la base de l’État. Ses règles sont à la mesure de la « modernité » des citoyens.

    Justement, la problématique, c’est le choc entre des citoyens d’État moins modernes qui émigrent vers des États plus modernes.

    L’agitateur,

    un peu plus de clarté dans le propos serait de mise. Et en prime, des arguments…

    Feel O’Zof,

    « Je ne comprends pas pourquoi on voudrait interdire le voile… »

    il est question du voile intégral et non seulement du voile sur les cheveux. Ce sont deux sujets. Et dans le commentaire, il manque deux fois « intégral » après « voile ».

  6. reblochon dit :

    Feel O’Zof : Il y a des lois qui t’empêchent de te balader dans ton plus simple appareil, à poil, ce qui est pourtant complètement naturel et en cours chez plusieurs peuplades de ce monde. Je suis sur que cela ne t’a jamais choqué et que tu n’as jamais défendu cette cause.

    Ce n’est pas tant le droit de s’habiller comme l’on veut, que le droit de pourvoir identifier quelqu’un en société. C’est la base de la socialisation, du respect, de l’échange. Hors condition de sécurité, climatique ou autre cas exceptionnels et toujours temporaires, je ne vois pas pourquoi ils seraient permis dans nos sociétés de se promener derrière un mur masquant son identité et empêchant d’avoir une vie sociale et d’être identifié par nos semblables.

    Je refuse qu’on m’impose de croiser en public des gens que je ne peux identifier. Qu’il y en ait un, seize, deux mille, ou plus, là n’est pas la question. C’est NON dans notre société !

  7. renartleveille dit :

    Feel O’Zof,

    « Pour moi l’espèce de réticence agressive qu’ont les gens envers le port du voile découle surtout d’une xénophobie à peine voilée. »

    et en passant, je suis très surpris de voir quelqu’un d’aussi réfléchi jouer la carte de la xénophobie. Et en disant cela, je n’exclus pas qu’il y ait des gens pour être contre le voile (intégral) parce qu’ils sont xénophobes, mais ce n’est pas une raison pour généraliser.

  8. lutopium dit :

    Tout comme certains commerces, le gouvernement n’a qu’à « imposer » des règles vestimentaires pour ses employés et le problème est règlé. Pas besoin, à mon avis, de modifier une charte ou écrire une loi spécifique à cet égard.

    Je n’aime pas voir une femme qui porte un signe religieux ostentatoire, surtout si elle est forcée de le faire pour les mauvaises raisons.

  9. Plus on pointe une religion, plus elle a tendance à se radicaliser.
    Il faut faire comme l’Italie qui a passé une loi en 1974 qui interdit pour des raisons de sécurité, uniquement pour des raisons de sécurité, seulement pour des raisons de sécurité tous les vêtements, tissus, masques, maquillages qui cache le visage.
    Évidemment, une loi semblable à l’Italie ne pourrait que déplaire aux athées et agnostiques de ce monde.

  10. gillac dit :

    Pour être plus précis, je pense qu’une loi ne doit pas viser une spécificité d’une religion en particulier mais plutôt dire clairement ce qui est attendu, comme le fait d’être identifiable lorsqu’on fait une transaction ou lorsqu’on vote. Tu peux circuler sur la rue avec une burqa ou une cagoule, mais tu peux t’attendre aussi à ce que la police vérifie ton identité. La liberté a aussi ses limites.

  11. Feel O'Zof dit :

    Reblochon : «Il y a des lois qui t’empêchent de te balader dans ton plus simple appareil, à poil, ce qui est pourtant complètement naturel et en cours chez plusieurs peuplades de ce monde. Je suis sur que cela ne t’a jamais choqué et que tu n’as jamais défendu cette cause.»

    En fait, j’ai toujours trouvé étrange qu’il y ait des lois contre la nudité en public. Mais bon, on est quand même issu d’une culture judéo-chrétienne. Mais, sérieusement, aucune peuplade du monde ne pratique le nudisme en permanence.

    Reblochon : «Ce n’est pas tant le droit de s’habiller comme l’on veut, que le droit de pourvoir identifier quelqu’un en société. C’est la base de la socialisation, du respect, de l’échange.

    Je comprends ça. Je ne me verrais pas tenir une conversation avec quelqu’un qui a le visage caché. Mais quand je me promène dans le métro ou sur le trottoir, ce n’est pas pour engager une conversation avec les passants que je croise.

    Moi : «Pour moi l’espèce de réticence agressive qu’ont les gens envers le port du voile découle surtout d’une xénophobie à peine voilée.»
    Renart : «et en passant, je suis très surpris de voir quelqu’un d’aussi réfléchi jouer la carte de la xénophobie.»

    Je ne dis pas qu’être contre le port du voile est systématiquement une preuve de xénophobie. Mais lorsqu’une personne est très agressivement contre le voile en prétextant la laïcité, souvent c’est que cette personne est chrétienne et a peur du succès des autres religions ici.

    La réponse de Gillac dit bien ce que je pense. Si l’on veut simplement que les gens puissent demeurer identifiables, alors on ne devrait interdire le voile que dans les contextes où il est nécessaire d’être identifiable:
    – Si tu vas voter;
    – Si un policier te demande tes papiers, tu lui montres ta face en même temps;
    – Si tu entres dans un commerce ou une banque;

    Le reste du temps, on devrait laisser les gens s’habiller comme ils veulent. Si c’est important pour ces femmes de se voiler la face (peut-être que, sans ce voile, elles se sentent toute nue) et puisqu’elles ne font de mal à personne en se voilant, alors je ne vois pas sur quoi on se baserait pour leur interdire de le faire. Et, je comprends encore moins bien pourquoi on voudrait absolument qu’elles montrent leur visage en tout temps.

  12. Pourrait-on abolir les vrais accomodements religieux déraisonnables étatiques, à la place?

    http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2010/07/29/interdiction-de-la-burqa/

  13. demijour dit :

    Je suis mitigée entre deux pensées qui me semblent tout aussi valide l’une que l’autre:

    Je crois qu’il est nécessaire de s’acclimater aux moeurs et coutumes d’un pays. Si je dois aller dans certains pays où le port du voile est obligatoire je ne chercherai pas à provoquer et je porterai le voile si cela est nécessaire. De toute façon si je ne le fais pas je risque de sérieux troubles. Ou bien je m’abstiens d’y aller. (Ce que je fais!). Ces endroits sur terre ont des pratiques douteuses à mon avis et archaïques. Une forme d’extrémiste que je ne peux comprendre, n’ayant pas été élevé dans une culture semblable.

    Ici, notre pays choisit la liberté d’expression de l’être. Nous pouvons être qui nous voulons. Nous pouvons faire presque tout ce que nous voulons. Je trouve qu’empêcher celles qui veulent porter le voile c’est un peu comme imiter les pays « extrémistes » qui, au contraire, oblige le port du voile aux femmes par des lois. Ce que je ne veux pas. Je ne voudrais pas habiter un pays qui oblige certaines choses comme ça.

    Après tout c’est un bout de tissus (un grand bout de tissus même!).

    Je consède: trop voiler peut empêcher l’identification de ces personnes. Ils ont tous l’air pareil emballé dans cet accoutrement.

    Alors qui a raison et qui a tort? La liberté d’être et d’expression ou l’extrémisme que cela sous-entend aux gens d’ici?

    Est-ce notre propre peur de se faire assimiler? La peur de perdre notre liberté en les laissant faire?

    La seule chose qui me dérange dans le port du voile c’est de penser que des femmes le font par peur de se faire réprimander par un homme.

    Indéniablement, le port du voile sucite une forme de provocation. Il en reste à nous de les ignorer et de continuer à vivre notre vie à notre façon tout en se respectant.

    Car nous pourrions dire la même chose de d’autres gens qui s’habille de façon provocative aussi (trop de tatoo, de percing, des vêtements trop courts, des chapeaux bizarres , nommez les tous!)

    Alors j’aurai tendance à dire que le port du voile en soi n’est pas dérangeant quand ça ne suscite pas de malentendu, de confrontation et que chacun des parties se respectent (enlever une partie du voile pour une photo de permis par exemple ou pour voter à des fins d’identification seulement) donc ceux qui le portent de se conformer à cela et à l’opposé de respecter ceux qui désire le porter dans vouloir provoquer.

    Ça reste des idéologies utopiques que de croire que les deux puissent arriver à une entente. Car qui dit différence, dit confrontation.

    Si seulement tout le monde pouvait être capable de faire ça dans le respect de l’autre…

    Si ça existait ce genre de comportements, il n’y aurait probablement pas de guerre!

  14. RAnnieB dit :

    Dans la mesure où l’identification d’un individu repose grandement sur l’observation des traits du visage dans notre société, le port du voile intégral (ou de tout autre vêtement qui cache le visage) pose un problème potentiel de sécurité. À ce titre, la société peut intervenir avec des lois et des règlements afin d’éviter ce type de situations.

    Un individu devrait pouvoir être identifié à chaque fois qu’une transaction réelle ou potentielle a ou pourrait avoir lieu ou si les forces de l’ordre le lui demande. Ex. dans les commerces, les endroits où des services publics sont offerts, les transports en commun, etc.

    Si la personne voilée est chez elle, dans sa cours, sur la rue ou dans un parc et que les gens qui la croisent sont choquées, offusquées, provoquées ou voire même insultées, le problème réside alors entre les 2 oreilles de ces personnes et non de la personne voilée.

    Imposer sa façon de concevoir le monde à d’autres en demandant des lois et règlements pour prévenir ce qui n’entre pas dans nos schemes de pensées n’est rien de moins que de la dictature.

    Il serait important pour plusieurs Staline en puissance de faire le ménage dans leur tête et de démêler ce qui est un danger réel pour la société, ce qui est du paternalisme (les autres sont trop cons pour penser par eux-mêmes alors mieux vaut ne pas les exposer à d’autres idées) et ce qui n’est que de l’intolérance, plus souvent qu’autrement mue par de l’ignorance.

    En passant, combien de gens qui se disent pour l’interdiction du port du voile intégral comprennent réellement les (oui les, parcqu’il y en a une multitude) raisons de le faire ? Une majorité de ces raisons sont loin d’être à l’encontre des valeurs traditionnellles de notre société.

  15. « Dans la mesure où l’identification d’un individu repose grandement sur l’observation des traits du visage dans notre société, le port du voile intégral (ou de tout autre vêtement qui cache le visage) pose un problème potentiel de sécurité. À ce titre, la société peut intervenir avec des lois et des règlements afin d’éviter ce type de situations. »

    « Un individu devrait pouvoir être identifié à chaque fois qu’une transaction réelle ou potentielle a ou pourrait avoir lieu ou si les forces de l’ordre le lui demande. Ex. dans les commerces, les endroits où des services publics sont offerts, les transports en commun, etc. »

    Voilà le moins pire argument que j’ai lu jusqu’ici! Qu’on traite la burqa comme n’importe quel autre masque!

    « si les forces de l’ordre le lui demande. »

    À condition d’avoir des raisons valables pour l’interpeller, comme n’importe quel individu!

    « Si la personne voilée est chez elle, dans sa cours, sur la rue ou dans un parc et que les gens qui la croisent sont choquées, offusquées, provoquées ou voire même insultées, le problème réside alors entre les 2 oreilles de ces personnes et non de la personne voilée. »

    « Imposer sa façon de concevoir le monde à d’autres en demandant des lois et règlements pour prévenir ce qui n’entre pas dans nos schemes de pensées n’est rien de moins que de la dictature. »

    « Il serait important pour plusieurs Staline en puissance de faire le ménage dans leur tête et de démêler ce qui est un danger réel pour la société, ce qui est du paternalisme (les autres sont trop cons pour penser par eux-mêmes alors mieux vaut ne pas les exposer à d’autres idées) et ce qui n’est que de l’intolérance, plus souvent qu’autrement mue par de l’ignorance. »

    « En passant, combien de gens qui se disent pour l’interdiction du port du voile intégral comprennent réellement les (oui les, parcqu’il y en a une multitude) raisons de le faire ? Une majorité de ces raisons sont loin d’être à l’encontre des valeurs traditionnellles de notre société. »

    Bravo, chère Annie, je vous aime! 😉

    Si vous êtes réellement une dame, que faites-vous ce soir? 😉

    Au fait, vous pourriez être intéressé à lire ceci.

    http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2010/07/29/interdiction-de-la-burqa/

  16. Annie, revenez! 😉

  17. RAnnieB dit :

    Merci David,

    C’est très gentil.

    Juste pour ça j’irai lire ton blogue ;).

  18. reblochon dit :

    Feel O’Zof « Mais, sérieusement, aucune peuplade du monde ne pratique le nudisme en permanence. » Et si, il y en a encore… pas beaucoup, mais il y en a.

    Ce n’est pas parce que toi personnellement tu ne veux pas parler aux gens que tu croises, que cela rend plus acceptable le fait que des gens se promènent incognito, empêchant les autres citoyens de les identifier autour de nous. On ne te demande pas de parler aux gens que tu croises, juste d’avoir le droit de savoir qui tu croises et qui si tu dois avoir affaire avec eux, que tu sois capable de savoir à qui tu as affaire.

  19. reblochon dit :

    RAnnieB dit : « Si la personne voilée est chez elle, dans sa cours, sur la rue ou dans un parc et que les gens qui la croisent sont choquées, offusquées, provoquées ou voire même insultées, le problème réside alors entre les 2 oreilles de ces personnes et non de la personne voilée. »

    Excuse RannieB, mais dans une société (tu comprends le sens de ce mot ?), le fait de ne pas pouvoir socialiser avec autrui, ne pas pouvoir savoir ce que la personne que l’on a en face de nous ressent (tu dois connaitre les signes du visage, un langage à part entière), ne pas pouvoir identifier cette personne, c’est un total manque de respect envers les autres. Nous sommes une race grégaire qui de tout temps a communiqué en premier sans paroles, de part nos signes et nos expressions. Les gros débiles qui ont inventé le voile intégral le savaient bien, ils savaient qu’en imposant cela à une partie de la population (soit les femmes), ils les limiteraient, les empêcheraient d’établir des contacts, d’entretenir des relations.

    Alors pour le chez elle, je veux bien… mais au parc ou dans la rue, ça ne change pas le problème et ce n’est pas du tout une charge envers nos amis musulmans, car le voile n’a rien à avoir avec l’islam, c’est comme bien d’autres traditions barbares purement tribal et limité à certaines régions bien précises.

    Le respect commence par le respect des autres, c’est un jeu qui se joue à deux. Ces gens ne nous respectent pas en tant que société. Ne respectent pas nos valeurs. Ils s’isolent eux-mêmes, se sectarisent, refusent tout contact. Ces gens doivent en assumer les conséquences.

    Ce n’est pas du tout en rapport avec mes schémas de pensé, ma culture ou quoi que ce soit d’autre. C’est purement un facteur humain commun à tous les humains, quelque soit leur race, depuis l’australopithèque au sapiens sapiens ! Essaye de communiquer avec une personne en ne lui montrant que tes yeux en arrière d’un voile !

    Tu sais ce qu’il te dit Staline ? (belle esquive du point godwin, mais tout aussi pauvre au niveau de l’argumentaire … faire passer ses interlocuteurs pour des gens peu fréquentables pour faire valoir son point de vue)

    La vraie dictature, elle est en arrière de ces débiles du moyen age qui imposent cela à leurs femmes, soit directement, soit indirectement à partir de texte écrits par des hommes phalocrates d’un autre temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *