Laisse béton…

 

On disait dans un reportage au Téléjournal sur le rapport de l’Unité anticollusion que le prix du béton était vraiment très très gonflé au Québec.

J’ai lu quelque part que Marc Bibeau, président de Schokbéton, collecteur de fonds pour le Parti Libéral du Québec, « joueur clé dans le domaine de la construction au Québec », est aussi un grand ami de Jean Charest.

C’est drôle, mais je n’ai pas de doute là-dessus et sur le lien entre les deux.

Mais bon, je l’avoue, ça ne vole pas plus haut que des allégations

Ce contenu a été publié dans Actualités, opinions, politique, Québec, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Laisse béton…

  1. Martin Groleau dit :

    Leur amitié est béton.

  2. Mais ça va prendre des preuves plus béton. 😉

  3. Snoro dit :

    GENRE BÉTON ARMÉ

  4. gillac dit :

    Un ami, c’est quelqu’un qui t’aime même s’il connait tous tes défauts. Charest est moins chanceux que Bourrassa qui avait assis à côté de son bureau un gros entrepreneur en construction sans que ça dérange personne…

  5. gillac dit :

    Puis-je suggérer de lire le texte suivant d’André Noël pour une vision globale du dossier:
    http://www.cyberpresse.ca/actualites/dossiers/commission-bastarache/201009/04/01-4312663-le-parcours-de-fava-grand-argentier-du-plq.php

  6. reblochon dit :

    Très jolie caricature. Par contre elle est loin de la vérité. Charest ne dort pas, il travaille comme un fou pour détruire toute preuve et amasser le plus de fric et distribuer le plus de contrats avant de partir.

    Le titre est succulent. J’adore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *