La laideur comme élément discriminatoire

On peut aussi contester les critères liés à l’apparence s’ils sont discriminatoire­s. Pour cela, il faut montrer qu’ils excluent des employés sur la base de leur âge, de leur sexe, de leur origine ethnique, de leur religion, de leur handicap ou d’un autre facteur de discrimination prévu par la Charte des droits et libertés de la personne. « L’apparence physique et le poids n’en font pas partie. Si on refuse de vous engager parce que vous êtes très laid, c’est injuste ; mais ce n’est pas un motif interdit de discrimination. Par contre, si votre image dérange parce que vous êtes en fauteuil roulant, grand brûlé, amputé ou obèse morbide, vous pourriez invoquer le motif du handica­p », explique Hélène Tessier, avocate spécialisée en droits de la personne, psychanalyste et professeure à l’Université Saint-Paul, à Ottawa. Si on vous rejette parce que vous avez l’air trop vieux, vous pourriez porter plainte pour discrimination selon l’âge.

(Source : L’actualité, « Code vestimentaire : que dit la loi québécoise ? » de Noémie Mercier, paru le 19 août 2010 – merci à Nicolas Roberge de m’avoir doublement pointé l’article sur Twitter.)

Donc, voilà, comme me le spécifiait Nicolas, « Ils ont limité la discrimination à l’âge, le sexe et la religion. Les bars pourront encore embaucher que des pitounes. » Je lui ai spécifié, en d’autres mots, qu’il reste que les bars « vendent » un peu ça, quand même, des employés d’apparence agréable, pour accompagner les alcools. Mais j’aurais voulu étayer un peu plus ma pensée, surtout la développer, mais les 140 caractères maximums de Twitter sont un carcan trop mince pour y arriver… (Voilà aussi pourquoi les blogues ne mourront pas de sitôt!)

On le sait tous que dans n’importe quel emploi (qui ne demande pas de préalable d’apparence), à compétence égale on choisira même sans s’en rendre compte le candidat le plus beau, c’est dans la nature humaine. (S’il s’agit d’un homme et d’une femme et non de deux candidats du même sexe, la femme aura beau être superbe, c’est moins sûr que la balance penchera de son côté… Mais bon, c’est un autre débat.) Alors, il est bien évident qu’il y a de la discrimination en jeu pour la personne moins belle, malgré ce trou dans la loi! Voilà où se trouve la limite de la Charte pour aplanir les différences.

La Charte des droits et libertés de la personne proscrit la discrimination « fondée sur la race, la couleur » et pourtant le concept même de « race humaine » est scientifiquement fortement contesté. Ce qu’on appelle communément « race » est en fait le résultat d’une évolution de proximité génétique à très long terme. Quoi qu’il en soit, il est question de juger quelqu’un sur des considérations hors de son contrôle, soit son hérédité, sa génétique. Tout comme la personne laide en fait, même si le résultat est dû à une loto génétique qui concerne plus particulièrement la parenté immédiate.

Je crois donc qu’il faudra revoir un jour cette question, si on veut conserver une certaine logique dans cette charte. Un beau projet pour activer grandement les méninges des gens qui pensent et rédigent ces lois!

(Photo – modifiée : ventanazul)

Ce contenu a été publié dans blogosphère, Justice, opinions, racisme, science, société, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

20 réponses à La laideur comme élément discriminatoire

  1. En fait, je me demande si cela ne devient pas plus compliqué que cela …si la femme est belle, on va bine vouloir d’elle pour accompagner la bière, ou servir mas …dans un poste de secrétaire, la femme de l’embaucheur va surement mettre son nez dedans , je ne parle pas de postes de direction, cadres, responsabilités diverses …Nicolas le disait au début de ton article …des « pitounes » ….si une femme est belle, elle n’est surement pas assez intelligente pour être a un poste de cadre, et même de supplanter un homme dans ses attributions mais voila, souvent la vérité est tout autre .
    J’ai relaté le fait ici http://www.danseusesnues.org/blog/2010/09/13/belles-et-intelligentes/ mais cela vaut pour pas mal de professions.
    Maintenant, il n’est pas non plus rares d’obtenir des faveurs ou des benefices a tirant avantages…cette fois ci en 2010 ,,,de sa laideur ,,tu y as pensé ?

  2. reblochon dit :

    On demande parfois une certaines conditions physiques dans les critères d’embauche (force, endurance, taille, poids, etc.), ne peut-on pas demander que la personne soit attirante quand elle a justement pour mission d’être agréable au regard et représente l’image de la compagnie auprès des clients ?

    Oui la laideur est un élément discriminatoire. Et pourtant c’est aussi un critère totalement compréhensible pour une compagnie qui a une image à servir.

  3. Voilà pourquoi aucune entité hiérarchique ou étatique ne devrait légiférer sur quelconque forme de discrimination, positive ou négative. C’est un puits sans fond.

  4. Reblochon,

    je suis tout à fait d’accord que « c’est aussi un critère totalement compréhensible pour une compagnie qui a une image à servir », comme je l’illustre avec l’exemple des bars.

    On s’entend.

    Il y a un cadre de dessiné pour pointer les cas où il y aurait discrimination inutile, mais là où ça devient complexe, c’est comment et pourquoi une personne pourrait s’accrocher à une plainte de la sorte. J’en viens même à me poser la question quant aux autres catégories de gens…

    David Gendron,

    donc, tu enverrais la Charte aux poubelles?

    C’est bien beau être logique avec ton idéologie, mais il doit bien y avoir même pour toi un côté positif à cette charte!

  5. Nadia dit :

    Et les succès reliés à la beauté sont très relatifs, cela dépend du milieu visé. Une personne d’apparence, disons moyenne, bien habillée et au look très propre, a plus de chance de décrocher certains boulots bien rémunérés, que quelqu’un dont la beauté est trop éclatante et le look trop percutant. Les très beaux gars, comme les très belles filles trouvent leur place dans certains métiers basés sur l’apparence, mais dans certaines professions, je mettrais ma main au feu que leur apparence dérange l’ordre établi.

    Tout est question de moyenne et de domaine…

  6. Darwin dit :

    Des études économiques sont arrivés à la conclusion que la beauté a aussi un rôle dans les salaires. Je ne citerai que cet article de Jean Dion qui en mentionne une de façon humoristique, mais il y en a d’autres…

    http://www.ledevoir.com/sports/212084/et-puis-euh-la-vie-est-injuste

  7. Feel O'Zof dit :

    Le problème est que les chartes sont écrites en précisant les formes de discriminations qui sont interdites (sexe, race, religion) ce qui autorise les autres formes de discrimination, même quand elles sont tout aussi arbitraires et pénalisantes.

    On devrait reformuler le contenu de la Charte. Ce qui est à proscrire c’est la discrimination arbitraire. Tout simplement. Que cette discrimination soit basée sur le sexe, la beauté ou le signe astrologique n’a pas à être précisé dans la Charte. S’il n’y a pas de lien pertinent entre le critère discriminant utilisé par l’employeur et le poste pour lequel l’employé est engagé, alors l’employeur est injustement discriminatoire. Point.

    Mais refuser d’engager une personne laide comme serveuse dans un bar, c’est comme de refuser d’engager une femme comme déménageur de pianos (à moins qu’elle ne soit très musclées) ou de refuser d’engager un aveugle comme gardien de sécurité: Ça pénalise certaines personnes mais il est logique de ne pas donner un poste à une personne qui n’a pas les compétences (qu’elles soient innées ou acquises) pour le poste en question.

  8. reblochon dit :

    En gros, ça me fait penser un peu à ça : http://uppix.net/9/9/0/220ef7f6cdd2215f91624bcb710ce.jpg

  9. Somona,

    « si une femme est belle, elle n’est surement pas assez intelligente pour être a un poste de cadre »

    il faut faire attention, la beauté d’une femme n’est pas un gage d’inintelligence, enfin, j’ose croire…

    Nadia,

    « Les très beaux gars, comme les très belles filles trouvent leur place dans certains métiers basés sur l’apparence, mais dans certaines professions, je mettrais ma main au feu que leur apparence dérange l’ordre établi. »

    je ne voyais pas ça, mais en effet, parfois être dans la moyenne niveau apparence doit être payant…

    Feel O’Zof,

    ton commentaire aurait fait une excellente conclusion à mon billet!

    Reblochon,

    ha ha ha!

  10. Quand la charte interdit la discrimination étatique négative, je suis d’accord avec celle-ci. Voilà son côté très positif! Mais quand elle rend obligatoire la discrimination étatiste positive ou qu’elle interdit des discriminations privées, je suis contre la charte!

  11. À ta décharge Renart, mon propos méritait une clarification.

  12. Kevin dit :

    Moi aussi je suis contre la discrimination. L’autre jour une belle fille ne voulait rien savoir de moi et c’est de la discrimination. Elle a couché avec un autre mais a refusé avec moi!!!!

    Sérieusement, vous avez le don pour enculer des mouches!!! La discrimination fait partie de chacune des action. Le moindre choix implique une discrimination. Toute personne discrimine selon ses critères. Je peux vous garantir que Louis Préfontaine en employeur refuserais d’engager un unilingue anglophone. Je peux vous garantir que les membre du Black Panther Party n’engageraient pas un blond au yeux bleu.

    You know, mon ancien boss n’aimait pas les immigrants qui parlent à peine le français et qui n’ont aucune idée comment travailler. Si on recevait un fax de Mamodja Ambuagoot avec un CV écrit dans word de façon toute croche et qu’il postule pour un poste de graphiste… il se retrouve aux poubelles.

    Si on considère un seul instant qu’une entreprise reste le lieu de travail et la propriété d’une personne et donc que celle-ci a le droit de travailler avec qui elle veut, on peut nécessairement admettre qu’elle refuse aussi qui elle veut. Au même titre où on choisit ses ami selon nos critères, on choisit nos employé de la même façon.

    D’imposer des règles politically correct ne font qu’amener de l’hypocrisie et de l’abus. Mon ancien boss vas continuer de jeter les CV parce que si il a le malheur de recevoir un abuseur en entrevue, le gars peux invoquer la discrimination et le poursuivre… plus simple de jeter le CV comme si on n’en avait pas besoin.

    Si la loi stipule qu’on doit payer une femme 4 fois le salaire d’un homme, elle aura 4 fois moins de chance d’obtenir un emploi… tout simplement…..

  13. Kevin,

    ton commentaire s’est retrouvé dans ma section « indésirables « parce que je t’ai banni voilà longtemps. Et là ton commentaire n’est pas injurieux comme les précédents l’étaient, alors je l’affiche. (Et si tu me réponds, ton commentaire passera par le même chemin — on n’est jamais trop prudent…)

    Sinon, il est question ici d’une charte qui a son utilité. J’espère que les gens qui reçoivent des plaintes sont assez qualifiés pour que des exemples comme ceux que tu t’amuses à inventer n’arrivent jamais.

    Dans le contexte qu’il y a une charte, je ne comprends pas pourquoi quelqu’un qui se voit refuser un emploi (où l’apparence n’est pas importante) parce qu’il est laid n’aurait pas le même recours qu’une personne handicapée ou un noir quand il n’y a aucune raison de les refuser pour ça. Ça restera quand même à cette personne à prouver qu’elle s’est fait refuser pour cette raison, comme les autres.

    Où est le problème?

    Et mon billet n’est pas un plaidoyer en faveur de la charte, en passant. Même si je pense qu’elle est utile, je le répète, quoique imparfaite.

  14. Kevin dit :

    La charte est totalement inutile parce qu’elle ne protège rien ni personne.

    «Dans le contexte qu’il y a une charte, je ne comprends pas pourquoi quelqu’un qui se voit refuser un emploi (où l’apparence n’est pas importante) parce qu’il est laid n’aurait pas le même recours qu’une personne handicapée ou un noir quand il n’y a aucune raison de les refuser pour ça.»

    Parce que c’est impossible de prouver hors de tout doute raisonnable que la personne a refusé l’employé sur une base raciale. La seule chose qu’on peut faire c’est «je pense que» et de ce fait, la charte sert à protéger ceux qui veulent abuser et faire du trouble alors que ceux qui se font réellement discriminer n’ont aucun recours. Un noir qui se fait refuser une job parce qu’il est noir et qui a un minimum d’estime de lui ne vas pas à la radio pour pleurer. Il cherche une job ailleurs, il parle de la situation à son entourage et il prouve au reste du monde qu’il n’est pas une victime stupide.

    De toute manière, un employeur a le droit de refuser d’engager une personne sur les critères de son choix. Engager une personne, c’est simplement un contrat qui lie deux personnes dans une relation de travail. Refuser d’avoir ce contrat ne constitue absolument aucune agression. Par contre, stipuler qu’un employeur doit engager une personne pour éviter les apparences de discrimination c’est stupide au même titre que de forcer un travailleur à postuler pour un emploi dans un compagnie qui ne l’intéresse pas.

    C’est juste inutile et il est stupide de croire qu’on peut forcer des bonnes intentions. La charte sert à donner bonne conscience mais elle ne sert certainement pas à protéger les gens.

  15. Je suis d’accord avec Kevin, en général!

    « You know, mon ancien boss n’aimait pas les immigrants qui parlent à peine le français et qui n’ont aucune idée comment travailler. Si on recevait un fax de Mamodja Ambuagoot avec un CV écrit dans word de façon toute croche et qu’il postule pour un poste de graphiste… il se retrouve aux poubelles. »

    Et ça n’a rien à voir avec le fait qu’il soit un immigrant. C’est juste parce qu’il n’est pas assez compétent pour l’emploi en question.

    « La charte est totalement inutile parce qu’elle ne protège rien ni personne. »

    En effet, et pire que ça, l’État est le discriminant par excellence (fémi-favoritisme, immigrato-favoritisme, discrimination positive, profilage racial, lois racistes): il s’arroge le droit de discriminer mais il interdit aux autres de discriminer négativement et il veut forcer les autres à discriminer positivement! Belle mentalité!

  16. Kevin,

    je ne suis pas d’accord.

    Merci pour les commentaires.

  17. MOCHE ET ALORS dit :

    Kevin

    Si ont suit ton raisonnement, vu que personne ne veut de nous, de quoi va t’on vivre si on ne travaille pas, du RSA, c’est suffisant pour vivre ?
    On se suicide pour faire plaisir aux gens comme toi ?
    On fait quoi ?
    On vit dans la rue toute notre vie sans toit, sans manger, ni boire.
    Tes critères tu les gardes pour toi, dans ta vie privée, au travail on n’est là pour bosser, pas pour se faire des amis ou se taper ses collègues.

    Le mot travail veut dire ce qu’il veut dire.
    Je suis laide, je le sais et je n’irais certainement pas me présenter pour faire du mannequinat ou avocate, parce qu’en plus je n’ai pas le niveau intellectuel, mais il y a des métiers qui ne demandent pas cette exclusion et si elle est inutile c’est comme ça, on ne va pas discuter l’indiscutable.

    Dans un emploi ce sont les compétences qui sont importantes pas le reste, sauf pour des métiers liés au physique, de toute façon quand on travail on n’a pas le temps de se faire des amis.

  18. MOCHE ET ALORS dit :

    Si une personne veut travailler on l’en empêche, si elle touche le RSA on l’a traite d’assistée, faut quand même pas pousser, déjà que les gens beaux ont des avantages infinies, on ne va pas nous rajouter à nous les laids une frustration de plus, alors qu’on en a tellement.

    Avis aux moches solidaires, crée des entreprises, n’embauchez pas des personnes belles et payer vos salariés moches correctement, si des beaux postulent faites la même chose pour eux que eux pour nous, refusez les, seuls les gens comme nous peuvent comprendre notre calvaire.

  19. MOCHE ET ALORS dit :

    De plus tu dis ça parce que tu n’est pas concerné, si tu était laid tu n’écrirais pas ce genre d’inepties, personne ne veut de nous, ok, mais ont veut une compensation financière, ce que tu fais c’est inciter à la discrimination, au suicide des personnes qui ne te plaisent pas.

    Ton texte c’est ça en gros, un employeur doit pouvoir choisir avec qui il veut travailler, comme personne ne veut de nous il nous reste quoi, déjà qu’on a assez de frustrations et vas y qu’on en rajoute d’autres, comme si celles ci n’étaient pas suffisantes, quand au RSA tout le monde se plaint que certaines personnes soient des assistées, que les gens doivent travaillés et que ce n’est pas aux contribuables de payer.

    Les allocations ne sont pas non plus suffisantes pour vivre, qu’est ce qu’il nous reste, rien à part le suicide ou mourir de faim, de froid et de soif dehors dans la rue comme une merde, ton raisonnement n’a rien d’humain, tu le dis de façon implicite et sous entendue, mais assez claire pour comprendre ce que tu veux dire.

    Tes collègues ne sont pas censés être tes amis que je sache, bonjour, un ton agréable, un minimum de respect sont largement suffisants, j’ai pas besoin de plus, vu que la base même d’une entreprise c’est de travailler, mais quand même avec un semblant d’ambiance convenable.

    Réfléchit bon sang avant d’écrire des bêtises.

    Un moche ne peut pas avoir d’amis, une frustration.
    Pas de relation amoureuse, encore une frustration.
    Pas de vie sociale.
    Le summum des interdits quoi.
    Maintenant on lui dit qu’il ne peut pas travailler, on va où là ?

    Ce n’est pas une agression pour toi, pas discriminatoire pour toi, pas grave pour toi, pas pour les autres, ça vous arrive de penser à autre chose qu’à vos gueules de temps en temps ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *