Juste 2 minutes (une question d’incivisme)

S’il y a quelque chose qui me met hors de moi, ce sont bien les manquements au civisme de mes concitoyens…

La majorité des exemples qui me viennent concerne les automobiles. Des têtes folles qui se garent directement sur une ligne séparant les espaces de stationnements alors que les espaces libres sont comptés, ça c’est un comportement qui me fait regretter de ne pas toujours traîner dans mes poches une feuille à mettre en-dessous d’un essuie-glace du fautif avec d’écrit dessus, genre : « le civisme, c’est encourager la bonne humeur pour tout le monde! (Mais désolé si le fait de pointer votre manque de civisme vous met de mauvaise humeur…) »

Pour ma part, je trouve ça tellement important qu’à chaque fois que je me stationne dans le Plateau en parallèle sur une rue résidentielle, je m’assure toujours qu’il y ait assez de place derrière ou devant moi pour une autre voiture. Ça m’arrive tellement souvent de ne pas pouvoir me stationner à un endroit où je pourrais si tout le monde était aussi consciencieux que moi…

Mais dans le fond, tout ça c’est pour introduire une vidéo que j’ai découverte plus tôt via un tweet de @DanyPaquin. C’est une belle illustration des conséquences possibles de l’incivisme. Et c’est au sujet des stationnements réservés pour handicapés. Il faudrait que tout le monde voie ça, alors ne vous gênez pas pour partager!

Juste 2 minutes

J’en viens des fois à me dire que ce je-m’en-foutisme est le résultat du « me, myself & I » ambiant. Et faire le pas vers une analyse politique gauche-droite me semble assez aisé, mais je vais m’abstenir…

Ce contenu a été publié dans opinions, société, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Juste 2 minutes (une question d’incivisme)

  1. Mickael B dit :

    « à chaque fois que je me stationne dans le Plateau en parallèle sur une rue résidentielle, je m’assure toujours qu’il y ait assez de place derrière ou devant moi pour une autre voiture »

    Donc, en dehors du Plateau et des rues résidentielles, tu t’en fiches?

    Sérieusement, en effet, le manque de civisme est très bien représenté dans l’univers du stationnement. Beau vidéo (mais que j’ai déjà relayé via Pat Lagacé, désolé!)

  2. _MlleB dit :

    Voilà une vidéo qui me concerne, assurément!

    Au-delà de l’aspect stationnement qui est détaillé en (un peu) long et en large dans cette vidéo pratiquement pédagogique, le civisme prend sa source dans l’attention que l’on porte autour de soi et aux autres, en tout temps, quelle que soit la situation et le contexte.

    Parce qu’être en fauteuil roulant, en marchette ou en canne, c’est aussi, souvent, être carrément invisible, à défaut d’être un obstacle. Sacro-sainte «bulle» oblige.

    Imaginez maintenant, certaines personnes ont des handicaps douloureux mais invisibles faute d’appareils. Un peu d’observation et vous verrez : la démarche légèrement altérée, la recherche laborieuse d’équilibre dans un autobus, la descente après un étage en ascenseur, les paquets déposés puis repris, le souffle court, l’anticipation nerveuse des gestes des autres, les gestes ou les positions étudiés pour protéger un membre sensible ou douloureux.

    Il y a un joli mot un pour ça : «prévenance».

  3. JM dit :

    Je me confesse : Je l’ai fait plusieurs fois et je dois vous admettre que je suis profondément touché par cette publicité. Soyez certain que ça ne se reproduira plus ! Je me sens terriblement « cheap »…

  4. gillac dit :

    Il s’agit ici seulement d’une des manifestations d’une société construite sur la base du chacun pour soi. Il faut cependant se rappeller qu’il fut un temps dans l’histoire du monde où les individus n’existaient pas. Nous sommes maintenant arrivé à l’autre bout du pendule (où les gens votent comme ce soir pour leur intérêt immédiat). Il faut qu’un système vive dans l’excès avant de changer.

  5. reblochon dit :

    L’accident à la fin est de trop, c’est de la démagogie crasse. Comment perdre toute crédibilité !

    Ils auraient pu faire plus fort et s’arranger pour que ce soit celui qui ait piqué la place qui lui roule dessus tant qu’à faire ! Et montrer une roue du chariot qui roule toute seule sur le stationnement avant de s’immobiliser sur le panneau de stationnement réservé aux handicapés.

    Digne d’une vidéo d’un parti politique que je nommerai pas.

  6. Mickaël B,

    « (mais que j’ai déjà relayé via Pat Lagacé, désolé!) »

    ah! tant que c’est relayé! 😉

    _MlleB,

    « prévenance »

    non mais, quel beau mot quand même!

    JM,

    c’est bien de constater que ça fonctionne. Parfois, ça prend une illustration pour en prendre conscience. Merci pour cette franchise!

    Gillac,

    il y a bien sûr un problème, mais j’ose croire qu’il n’est pas généralisé… Sinon, ça serait carrément l’enfer!

  7. Le professeur masque dit :

    J’ai commis un billet en lien avec le tien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *