Il était une fois…

Mon ami Eric, la dernière fois que je l’ai vu, m’a prêté un film qu’il a loué, n’ayant à le retourner qu’une semaine plus tard. « Once » que ça s’appelle. Il me décrit ça comme un film musical, je lui rétorque que je n’aime pas les comédies musicales, « non c’est pas ça » qu’il me dit, alors un « opéra rock? », non plus… Il me montre un extrait sur YouTube, intense, presque trop. Il m’explique un peu l’histoire, intéressante, mais je pars quand même avec le DVD quasi à reculons…

Je convaincs Douce de nous y mettre dans la soirée, ça n’a rien coûté de toute façon… Bien au chaud dans le lit conjugué unisexe, nous trouvons la manette et play! Le début du film c’est l’extrait, que je trouve encore plus coup-de-poing sur écran moyen.

C’est donc l’histoire d’un réparateur d’aspirateur qui compose à temps perdu des chansons, qu’il chante dans la rue la nuit. Et ça se poursuit sur une rencontre avec une jeune fille qui le poussera à se dépasser.

Les chansons accompagnent l’histoire un peu comme dans une comédie musicale, mais toujours sans forcer et surtout sans flaflas, ce qui est très agréable à suivre et à entendre. J’ai acheté le surlendemain la bande sonore. Il va donc sans dire que je le conseille, et fortement, si vous n’êtes pas allergique au folk un tantinet romantique.

En somme, un bon petit film très réaliste, sobre, vibrant, parfait pour une soirée de couple. Les célibataires, surtout filles, s’y retrouveront aussi.

Alors voilà, je crois que je viens de payer mon visionnement…

Ce contenu a été publié dans Critiques, musique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Il était une fois…

  1. Yano dit :

    Ta critique et le fait que ça soit aussi le titre d’une chanson de Pearl Jam m’ont convaincu!

  2. Bon visionnement alors! 😉

  3. Félix dit :

    L’extrait me ferait, moi aussi, partir à reculons. Mais parfois, ces comédies musicales sont surprenantes. Dis-moi, possède tu un titre de film dans le même genre à titre de comparaison? Le film Rent peut-être?

  4. Je ne sais pas, vu que je ne suis pas un abonné de ce genre-là…

    L’élément musical est toujours présenté comme allant de soi, ce n’est pas extraordinaire, ça semble toujours presque par hasard si les paroles des chansons s’imbriquent dans l’histoire. Ça ne fait pas « mise en scène » : c’est seulement le gars, la fille et le groupe qui jouent des tounes.

    Par exemple, il n’y a aucune danse dans le film.

  5. folly dit :

    Côté comédie musicale, je déteste normalement, mais ce film j’ai bien aimé. Probablement que mes souvenirs d’enfance des comédies musicales m’ont traumatisées (Mary Popins et cie)!

  6. À l’enfance, j’aimais bien les comédies musicales, genre le Magicien d’Oz. À l’adolescence, on n’en parle même pas… Et c’est sûr que j’ai aimé « Dancer in the dark », j’ai jamais autant pleuré depuis pendant un film!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *