Harperiser n’est pas ironiser…

 

Le copain Judes le gélaté a lancé hier sur Twitter :

Faudrait faire un verbe avec Harper.

Ni une ni deux, j’ai répondu « harperiser ». Aussitôt, il m’a demandé une définition et je n’ai pas pu m’empêcher d’en pondre une :

Harperiser : faire table rase du progrès social.

Nous sommes bien sûr ici en mode ultra sarcastique, mais à mon sens notre premier ministre canadien le mérite bien. Mais je ne ferai pas ici la liste de ce qu’il a fait depuis qu’il est chef du gouvernement et qui le fait entrer tout à fait dans cette définition [d’ailleurs, notre collaboratrice Mona Rochon le fait très bien dans son dernier billet]. Je vais me contenter de seulement pointer son envie presque manichéenne de redorer le blason de la monarchie, parce que ça tombe plutôt bien.

À la fin de l’année dernière, si vous vous souvenez, à l’occasion du 60e anniversaire de l’accession au trône de la reine Elizabeth II, le gouvernement de Stephen Harper a offert aux Canadiens de recevoir gratuitement des photos d’elle. Question de pousser l’ironie de la chose jusqu’à la réalité, ma conjointe en a commandé 4 de ces portraits, qu’on a reçus assez rapidement. Comme quoi le gouvernement peut être rapide parfois…

Nous nous sommes dit qu’il fallait bien en faire quelque chose d’autre que de les mettre au recyclage et c’est hier que ma douce a décidé d’en faire des canevas pour que notre petite fille de trois ans peigne dessus. Sur Twitter, j’ai publié un des résultats et une photo de la petite en train de s’exécuter.

 

Je ne pensais pas recevoir ce genre de réponse :

@renartleveille Désolé mais de très mauvais goût. On peut être contre mais demeurer respectueux. Est-cela votre Québec indépendant?

Ce à quoi j’ai répondu, ironiquement bien sûr :

@BeraDis C’est la meilleure celle-là! La liberté d’expression de ma fille compte bien plus que d’avoir à respecter la reine!

Et la suite de la discussion :

@renartleveille Avec Liberté il y a aussi Responsabilité. Les deux vont de pair. Apprendre cela est une des raisons fondamentale de l’école!

BeraDis Bon, je me sens comme un caricaturiste qui a dessiné Mahomet…

Je veux bien, le respect, mais pas à n’importe quel prix. Est-ce qu’en soi la monarchie est respectable? En tout cas, elle n’est sûrement pas représentative du progrès social. La reine est la représentante d’un système en voie d’extinction qui ne s’accorde pas très bien avec la démocratie et encore moins avec l’idée d’égalité. Alors, je peux bien ironiser en présentant une photo désacralisée de la reine par les soins de ma fille qui n’a aucune idée de ce qu’elle représente. Elizabeth II ne mérite pas plus de respect que n’importe quel autre être humain. Point à la ligne.

Notre premier ministre canadien peut bien « harperiser » en essayant de nous retenir en arrière avec les symboles monarchistes, la sauce ne prend pas chez moi et j’avais envie de le démontrer clairement. D’autant plus que je ne risque pas de me retrouver avec quelque chose comme une fatwa condamnatoire… À moins que les conservateurs votent une loi interdisant la profanation du portrait de la reine. Ce qui ne serait même pas surprenant.

Ce contenu a été publié dans société, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Harperiser n’est pas ironiser…

  1. Comme quoi la vérité sort de la créativité d’une enfant.

  2. Hé bien on aura tout vu…Un/une francophone qui trouve qu’on manque de respect à la reine!?! Est-ce qu’elle sait ce que la reine (notez l’utilisation du r minuscule ici) représente? Est-ce qu’elle sait que son arrière grand-mère a fait pendre des québecois? Est-ce qu’elle se souviens de ce que les soldats anglais ont fait aux habitants de la Nouvelle-France? Le respect c’est se souvenir d’où nous venons, de se tenir debout et de faire comme nos cousins français ont fait en 1789…Ah ça ira ça ira ça ira…

  3. Gilbert Dion dit :

    «À moins que les conservateurs votent une loi interdisant la profanation du portrait de la reine» Ne leur en donnez pas l’idée, ils en sont bien capables, comme ils ont interdit d’interdire les drapeaux du Canada aux balcons des condominiums.

  4. valerie dit :

    Moi, ce qui me chicotte dans 1ère photo, c’est le contenu du bloc recouvert de papier d’aluminium. Du gâteau aux fruits ou du h… ? 😉

    Sérieusement, je suis entièrement d’accord avec Jean-François Taillon. Le respect ne s’impose pas. Il se mérite.

  5. Luc Prévost dit :

    Je propose le verbe harper comme dans «Le gouvernement harpe, la caravane passe». Harper consisterait donc a faire du bruit pour tenter de faire taire les avis contraires…

  6. Ironiser n’est pas déreiniser…

  7. Jean-François Taillon,

    c’est UN francophone, dénommé André Bériault, comme on peut le voir sur son compte Twitter. Pour ce qui est de sa méconnaissance manifeste de l’Histoire, peut-être qu’il se défendrait justement en disant que c’est de l’histoire ancienne… Quand on est fédéraliste, ça semble aller de soi qu’on s’aligne pour ne pas donner de munitions aux méchants séparatissses! 😉

    Gilbert Dion,

    je pensais bien sûr à la loi sur le drapeau quand j’ai pondu ma finale…

    Valérie,

    c’est une brique recouverte d’aluminium, qui nous sert surtout pour la cuisine. Pour faire d’ailleurs un succulent gravlax!

    Luc Prévost,

    hé hé! est bonne!

    Suzanne Beaudoin,

    « Ironiser n’est pas déreiniser… »

    Malheureusement… 😉

  8. Sebastien Girard dit :

    déreiniser n’est pas déshumaniser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *