Grève générale illimitée du personnel de l’École nationale de police du Québec

 

Dans le contexte actuel, cette nouvelle est pour le moins intéressante :

 

NICOLET, QC, le 7 juin 2012 /CNW Telbec/ – Devant l’immobilisme de l’employeur à la table de négociation, le personnel de l’École nationale de police du Québec (ÉNPQ), représenté par le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ), annonce le déclenchement d’une grève générale à compter de 20 heures le jeudi 7 juin.

Dès demain matin, le 8 juin, les employées et les employés dresseront des lignes de piquetage aux abords de l’entrée principale de l’ÉNPQ à Nicolet.

Les quelque 200 travailleuses et travailleurs de l’École nationale de police du Québec entendent signifier à la direction de l’établissement l’urgence de négocier de bonne foi afin de conclure une entente avant les vacances estivales. Sans contrat de travail depuis plus d’un an, les syndiqués estiment que le recours à la grève est devenu l’ultime moyen d’action pour faire bouger l’employeur.

 

(Photo : conner395)

Ce contenu a été publié dans divers, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *