Gaz fumigène dans le métro : à qui la faute? Faut pas le demander à Paul Larocque en tout cas…

Après l’incident des fumigènes dans le métro de Montréal, on a sauté sur la culpabilité des étudiants comme des hyènes sur un cadavre. Pourtant, c’est bien évident qu’un incident du genre Lire le billet sur Le Globe…

Ce contenu a été publié dans Actualités, Journalisme, médias, opinions, Québec, société, télévision, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.