Francophobes, accueillez votre nouvel héros, Steve Karmazenuk, qui suit les traces de Richard Bain…

En francais svp batman
On se souvient encore de la présumée tentative de Richard Bain de mettre le feu au Métropolis. Il semble que cela a fait des petits…

La police de Montréal a ouvert une enquête, alors que des individus ont affirmé sur Facebook vouloir mettre le feu à un rassemblement indépendantiste qui aura lieu vendredi.

Traduction libre des propos du dénommé Steve Karmazenuk : je commencerais par barrer les portes du Petit Medley de l’extérieur, puis je mettrais le feu à l’intérieur… mais je ne crois pas que cette option soit populaire.

Petite recherche sur Facebook (et sur le web). L’homme en question est un auteur qui a publié trois romans. Il a publié un statut sur sa page d’affaires hier :

As I said, the separacists and francosupremacists in Quebec feel they have the right to attack anyone who disagrees with them – including their personal business pages.

(Traduction libre : Comme je l’ai dit, les séparacistes et francosuprématistes au Québec croient qu’ils ont le droit d’attaquer quiconque n’est pas d’accord avec eux – incluant leur page personnelle d’affaires.)

Steve Karmazenuk

C’est un pur francophobe qui a même écrit en 2013 (traduction libre) : tant que le Québec continuera son apartheid contre la communauté anglophone et qu’il continuera de se présenter aux investisseurs états-uniens comme étant un endroit merveilleux et pluraliste tout en appliquant la politique du « EN FRANÇAIS TABARNAC! » à l’intérieur de ses frontières purulentes, j’espère que le fédéral continuera sa marche vers l’unilinguisme.

Le parallèle avec Richard Bain est trop facile à faire. C’est tout à fait le même genre de discours de victimisation de la communauté anglophone (bien que ce soit la minorité la plus choyée au Canada, s’il faut le rappeler…). Mais pour excuser Bain, on pointe les troubles psychologiques : est-ce qu’on peut donc déjà dire que Steve Karmazenuk est cinglé? Ça sera ça de réglé…

En tout cas, s’il n’est pas cinglé, il a été foutrement imprudent, en publiant son fantasme de destruction des souverainistes sur Facebook. Je lui souhaite donc au moins d’avoir une très bonne leçon. Et encore plus, j’espère que le rassemblement de vendredi se passera sans drame.

Ce contenu a été publié dans français, opinions, Québec, société, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.