La famille selon JF Plante

Je demandais dans mon dernier billet sur Jean-François Plante pourquoi il avait inscrit le terme « famille » dans son slogan, j’ai eu partiellement une réponse dans un article de Rue Frontenac :

« Au-delà de l’ADQ, il y a beaucoup de gens qui aiment qu’on leur parle de valeurs comme le choix, la liberté et la famille », a expliqué l’animateur d’une radio sur Internet, citant l’exemple des parents qui s’opposent au nouveau cours d’éthique et culture religieuse et de tous les gens « qui voudraient moins de gouvernement (sic) dans leur vie ».

Voilà, la famille, dans son sens le plus religieux, ce dont je me doutais. Pour la liberté et le choix d’endoctriner ses enfants comme bon nous semble. C’est joyeux.

On me traitera d’étatiste, mais je préfère nettement des enfants qui ont la possibilité d’avoir une vue globale sur la société à tout enseignement centré sur la croyance des parents. Ils auront bien, et la liberté, et le choix de se positionner plus tard quand ils auront assez de bagages pour en décider par eux-mêmes.

Dire qu’on parle de famille…

Et si vous ne le saviez pas, JF Plante est officieusement dans la course à la chefferie de l’ADQ. Il le sera officiellement quand on aura vérifié ses 1000 signatures.

(Photo : Mauvais Oeil.)

Ce contenu a été publié dans opinions, politique, religion, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

197 réponses à La famille selon JF Plante

  1. Je l’ai entendu vomir cette marde à Haine FM ce matin et j’ai littéralement pouffé de rire devant cette ividente contradiction!

    Ceci dit, je suis contre l’école obligatoire et l’école étatique, ce que ni toi ni JF Plante n’ose contester!

    S’il était cohérent, il serait À TOUT LE MOINS EN FAVEUR DE LA LAÏCITÉ DE L’ÉTAT ET DU CARACTÈRE PRIVÉ DES RELIGIONS!

  2. lutopium dit :

    J’ai l’impression – et j’espère me tromper – qu’une faction de l’ADQ essaie d’attirer la sympathie des membres de la Coalition pour la Liberté en Éducation (CLÉ), ce groupe qui a supporté le procès à Drummondville; procès qui demandait à la cours de permettre aux parents de retirer leurs enfants du cours auquel tu fais référence.

    La CLÉ supporte également les familles qui désirent – non seulement se retirer de ce cours – mais permettre d’éduquer les enfants à la maison. Généralement, ce type de famille veut également « endoctriner » les enfants avec l’enseignement religieux, voire avec des théories farfelues comme le créationnisme. Ces mêmes gens qui font souvent dans l’islamophobie mais qui finalement ont un comportement qui se rapproche des talibans.

    Tu frappe dans le mille Renart.

  3. lutopium dit :

    En passant, la photo est superbe!

  4. Sébas dit :

    La laïcité de l’état n’est PAS une position neutre si ça prend un renforcement -par la force- de ces soi-disant ‘libertés laïques’.

    Combien de fois va-t-il falloir le répéter pour que vous compreniez ?

    Vous ne réalisez rien ?

    Tant que vous n’allez pas prendre conscience que tout le discours autour de la soi-disant neutralité laïque n’est que de la poudre aux yeux pour encourager les interventions de l’état dans nos vies, vous ne pourrez pas être un vrai ‘anar’.

    Sans état, pas besoin d’imposer la laïcité ou les valeurs conservatrices. Point !

    Et ici http://renartleveille.wordpress.com/2009/08/17/slogan-jf-plante-liberte-choix-famille/#comment-14693
    je crois bien vous avoir cerné votre faux discours…

  5. Sébas dit :

    Le dernier message était pour le ‘faux’ anar David Gendron.

    Pour le cours ECR, c’est encore une patente ÉTATIQUE imposée à tous. Ce n’est pas un cours neutre. De l’aveu même des concepteurs de ce cours, il est là pour enseigner le relativisme.

    Pour quelqu’un qui essaye vraiment d’être objectif en tout, c’est aussi pire que d’imposer UN cours de religion. Ce qui -de toute façon- n’était même pas le cas lorsque ces cours existaient.

    Il y autant d’hypocrisie à gauche… qu’à droite.

    Et la majorité de la population du Québec voudrait le libre choix en cette matière. C’est ça la véritable démocratie.

    Si ça continue, bientôt personne va pouvoir choisir son école, son éducation, sa vision de la vie, car TOUT sera imposer par l’état.

    Et depuis quand l’état est bien placé pour nous enseigner les ‘bonnes valeurs’ ?

    Nommez-moi UN seul état qui n’était pas une dictature qui a osé IMPOSER les bonnes valeurs. Et là je parle d’état de droite Ou de gauche.

  6. Patrick dit :

    Tant que l’école buissonnière demeure, cet outillage des êtres merveilleux qui regardent l’apprentissage contrôlé, avec une certaine suspicion, voire avec un grain de critique. De mes (trop)nombreuses années d’étudiant « bollé », mais aussi révolté qu’un copeau de bois dans l’oeil d’un primate, j’ai gardé le souvenir d’une période crépusculaire, fermeuse de lumières où en de nombreuses rangées d’oignons, je fantasmais déjà d’ailleurs et d’absolu.

    L’école convenue, avec ou sans religion, est un mal nécessaire, tordu et insuffisant, qui n’a comme réel aboutissement que l’élaboration d’un pouvoir d’achat plus généreux. Une piscine Trévi, une chiotte cerclée d’agrégat et une tristesse visuelle en banlieue, c’est bien peu récompensé pour toutes ces années à suivre un moule qui ne donne même pas du bon chocolat!

    Le véritable savoir est entre toutes les couches de la société, c’est un fil d’Ariane immensément plus complexe et savoureux, que la purée vaseuse des différents lobbyistes réunis autour d’une programmation « officielle », mais sans merveille…

    De l’école, je crois que j’aimais beaucoup le berlingot de lait gratis après la récré et le son de la cloche, comme une bombe à neutron, qui me secouait le coeur et me rendait libre et disponible!

    Pourtant…

    J’ai tout de même donné quelques 20 000$ pour des études postérieures, un très beau cul sans culture, mais quelques diplômes pornographiques acquis en parodiant ad nauseam, la confortable captivité des morts-vivants!

  7. Sébas dit :

    Question:

    -Qui est pour la réforme dite des ‘compétences transversales’ ici?

    -Qui est pour le cours ECR ici?

    -Qui est contre l’éducation libre ici ?

    -Qui est pour que l’état nous obligent TOUS à avoir UNE vision de ce qu’est la ‘bonne’ façon de vivre en société ?

    -Qui est pour que l’état nous enseigne la « tolérance’, ici ?

    *

    Si vous avez répondu oui à une des ces questions, vous devez faire ceci:

    – Trouver les sondages concernant la réforme transversale et le cours ECR.

    – Étudiez l’histoire et me nommer UN seul état qui n’a pas viré dictatorial lorsqu’il a décidé d’imposer UNE vision de ce qu’est la « tolérance », la « laïcité », les « bonnes valeurs conservatrices », etc.

    Ou réalisez cela:

    – Vous êtes très minoritaires et faites fausse route sur toute la ligne.

    – Il n’y a AUCUNE différence entre un conservateur et un progressiste qui veut IMPOSER SA vision des ‘bonnes valeurs’ à toute la société et ce, en passant par l’état.

    – Que la neutralité en matière de ‘bonnes valeurs’ (qu’elles soient progressistes ou conservatices), n’existe pas.

  8. Patrick dit :

    Le sujet m’a fait me remémorer un léger souvenir de catéchèse de mon enfance. C’était quelques temps avant Noël et il fallait construire un crèche avec du matériau apporté de la maison. Le professeur avait spécifié qu’il fallait apporter des choses non-périssables (le conspirationniste y verrait une magnifique métaphore) pour fabriquer en équipe de quatre la plus représentative des maisons de Jesus and Mary Chain. Or dans mon équipe, il n’y avait que des gens plus ou moins ordonnés, peut-être même un peu pouilleux sur les bords! Nous avions du macaroni, des pretzels, de la petite roche (c’était fort probablement de la litière à minous), du bran de scie et, croyez-le ou nom, des cheveux humains!

    Notre prof était visiblement trop « friendly with Jesus » pour nous critiquer, donc quand il passait entre les rangées il voyait bien qu’une équipe en particulier était en train de construire tout un taudi au fils de Dieu. Indulgent et accompagnateur, il semblait prendre un peu plus de temps à nous observer. Certes nous n’étions pas les Anges de La Rénovation, mais notre construction avait le mérite de faire peur… au diable!

    Un seul problème, en fait… c’était la présence à la taille de Joseph, Marie et des animaux de quelque chose de spécial. Le prof nous demande poliment: « Qu’est-ce que c’est? » Personne avait les reins assez solides pour avouer le résultat! Alors, j’ai finit par répondre de ma petite voix timide: « Et bien ce sont des C-B, monsieur! » Il nous regarde avec un solide « ? » imprimé dans le visage… puis répliqua: « mais pourquoi avez-vous placé des C-B à ces personnages sacrés? » Un ami a répondu présomptueusement; « Bien c’est parce qu’on s’est dit qu’ils allaient avoir besoin de communiquer avec le Bon Dieu pour se sortir de là, ils ont même pas de raquette ou de skidoo!.

    Le prof a fait semblant de saisir et, ma foi du bonyeu, il est probablement été s’acheter des C-B à son tour pour enter en communication avec la belle bande céleste!

    Ça contrastait avec les belles crèches des groupes de fille! La nôtre avait véritablement l’air de la maison de Norman bates, la môman empaillée en moins bien sûr!

    4e année B, École Sir Wilfrid Laurier!

  9. Sébas dit :

    Avant, la religion chrétienne était imposée par les conservateur. Et aujourd’hui, les progressistes veulent imposer leur religion relativiste. Blanc bonnet, bonnet blanc.

    J’ai écrit ça (avec qq légères modifs) sur le site Antagoniste, cela va vous démontrer ma sincérité:

    ***

    J’ai eu -en partie- une éducation morale conservatrice, et OUI, la plupart des conservateurs moraux ne comprennent pas que l’état n’est PAS (et ne sera jamais) leur/notre ami.

    Il veulent que l’état IMPOSE les ‘bonnes valeurs’ à tous et ce, CONTRAIREMENT à la ‘loi’ d’amour de Jésus, i.e. la liberté.

    Ils ne sont pas plus intelligents/conséquents que les étatistes-progressistes et ils ne voient pas où tout ça est en train de nous mener ! Ils sont PROGRAMMÉS, tout comme les étatistes progressistes.

    Et Jésus n’a JAMAIS poussé fort-fort pour une étatisation complète de nos vies (dans le sens progressiste OU conservateur).

    Et dès l’instant où ils entendent parler de libertariannisme, ils associent ça, ‘à débauche,, ‘à anarchie’, etc.

    Ils n’ont vraiment RIEN compris à l’enseignement de Jésus. C’est à dire, plus les gens sont libres, plus ils sont responsables et ‘conséquents’, donc ‘vertueux’(pour reprendre LE thème qu’ils chérissent le plus).

    Pour eux, comme pour les étatistes-progressistes, sans gouvernemaman, c’est l’enfer sur terre. La fin justifie les moyens pour ces 2 groupes !

    Les 2 groupes croient que ça prend un gouvernemaman ‘fort’ pour imposer ‘la bonne vertu’ (qu’elle soit relativiste ou conservatrice) !

    Etc.

    Phoque, les étatistes de tout acabit sont AVEUGLES. Point !

  10. Si tu savais comme on se sacre de ta petite opinion d’anarchiste du dimanche… tu peux aller vivre au Nord Kamtchatka. L’État y est peu présent et les six habitants ont peu de distractions.

  11. Sébas dit :

    Ah pourtant je ne suis pas un anar. Et merci pour L’invation de quitter le pays, mais je suis ici pour discuter de la réalité. Et vous? Pour faire votre ‘bully’ de cours d’école primaire?
    Impressionnant votre discours, très impressionnant.
    🙂

    ***

    Sondage Léger-Marketing : 76 % des Québécois pour la liberté de choix en matière d’éducation morale et religieuse.

    http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2009/05/sondage-leger-marketing-76-des.html

    ***

    Que pensez-vous des gens (majoritaires, de plus en plus nombreux et articulés), qui contestent la réforme dite « des compétences transversale» ?

    —» http://www.stopponslareforme.qc.ca/pdf/20070309_LesQCRejettent.doc

    Saviez-vous que dans les cantons suisses où elle était implantée, les gens ont voté «contre» (lors d’un référendum) ?

    Et ici, semblerait que le «fatigant» peuple «non-éclairé», est encore «contre» les idéologues dans leur tour d’ivoire:

    « Sondage SOM-FAE

    Les Québécois rejettent la réforme de l’éducation

    Les Québécoises et les Québécois, tout comme les parents d’élèves, affirment être respectivement en désaccord avec la réforme en cours dans une proportion de 56 % et 59 %. Leurs positions sur les fondements et les pratiques plus précises de cette réforme sont encore plus sévères »

    Suite:
    —» http://www.stopponslareforme.qc.ca/pdf/20070309_LesQCRejettent.doc

    ***

    Zemmour :
    « Non, l’école n’est pas faite pour enseigner la tolérance, mais des savoirs et la liberté de pensée »
    —» http://www.dailymotion.com/video/x99p18_zemmour-face-a-arno-klarsfeld_news

    🙂

  12. Patrick dit :

    Une autre gageure de remporter…

    Quand on connait bien son ennemi, on sait comment aller lui chercher les moindres influx de son indignité.

    « La jalousie est de toutes les maladies de l’esprit celle à qui le plus de choses servent d’aliment et le moins de choses de remède.  » -Montaigne

  13. Sébas dit :

    Attendez un peu avant de sauter aux conclusions.
    🙂

    J’ai un autre message en attente de modération pour les étatistes de tout acabit.

    Je suis pour le libre choix jusqu’au bout des ongles et vous ?

  14. J’imagine que Sébas est une autre de tes inventions ? Plutôt brillant.

  15. Sébas dit :

    Le niveau des échanges est-il toujours aussi élevé ici?

    Ah c’est vrai, les attaques en bas de la ceinture servent d’arguments. Bravo pour les ‘arguments’.

    Voici le début de mon message en attente de modération;

    Ah pourtant je ne suis pas un anar. Et merci pour l’invitation de quitter le pays, mais je suis ici pour discuter de la réalité. Et vous? Pour faire votre ‘bully’ de cours d’école primaire?
    Impressionnant votre discours, très impressionnant.
    🙂

    ***

    Sondage Léger-Marketing : 76 % des Québécois pour la liberté de choix en matière d’éducation morale et religieuse.

  16. Patrick dit :

    @Sébas

    L’individu au panda pense que vous et moi sommes la même personne. Ses écrits ici ne vous visent pas du tout…

  17. Je ne m’attarde même plus à contrecarrer les prétentions des amateurs de la liberté intégrale. J’ai tellement vu ces interminables débats tourner en rond que c’est réglé depuis longtemps pour moi.

    Discuter de la réalité ? Vous ignorez ce que c’est. Vous régurgitez des concepts vaseux, intellectuellement fascinant mais empiriquement indémontrables. Pourquoi acceptez-vous de vivre dans une société qui correspond si peu à vos croyances ? Quels sont les mesures concrètes que vous voulez prendre pour amener les autres à partager vos ambitions ? Les réponses sont toujours les mêmes, peu importe les interlocuteurs. Vous présumez de notre ignorance, de notre incorrigible naïveté. Vous êtes un agent du Messie, sinon le Messie lui-même.

    Comment discuter avec quelqu’un qui détient la Vérité et imagine que les autres sont forcément aliénés parce qu’ils ne partagent pas leur point de vue ? Le problème est là. Il y sera toujours, tant que des illuminés prêcheront leur évangile.

    Heureusement, les idéalistes qui mettent leur foi avant leur pragmatisme seront toujours des marginaux. La raison, celle qui permet de gouverner les hommes équitablement, est nettement plus proche du centre.

  18. Non, Patrick, je ne m’adresse pas du tout à toi, pas du tout. Plus jamais. C’est bien à Sébas que je m’adresse et je suis enchanté si ce n’est pas toi.

  19. Patrick dit :

    Mon dos à une belle poignée en or!

  20. Sébas dit :

    Ah ben batince.

    Je suis Sébas et personne d’autre. Je déteste pas mal tout de la politique ‘active’, mais j’aime beaucoup discuter d’idées.
    J’écris sur plusieurs sites/blogues depuis des mois et des mois sous ce nom.

    Mais si vous ne voulez pas discuter, c’est ok avec moi. Je vais voir ailleurs si j’y suis ou bedon, je vais discuter avec ceux qui sont capables d’apporter des arguments.

    Merci bonsoir.

  21. @ Sébas

    Vous n’aimez pas la politique active ? Comment comptez-vous alors atteindre vos idéaux ?

    @ Pat

    Le monde ne tourne pas uniquement autour de toi, Pat.

  22. Darwin dit :

    Sondage Léger-Marketing : 99 % des Québécois ne sont ni anar, ni libertariens…

    Ce que ça prouve ? Rien, rien du tout. En effet, rien n’empêche quelqu’un de l’être. Alors, que 76 % des Québécois soient pour la liberté de choix en matière d’éducation morale et religieuse (ce qui ne veut pas dire qu’ils soient contre le cours d’ECR), qu’est-ce que ça vient faire dans un débat d’idée ?. Rien, rien du tout.

  23. Mistral dit :

    Ton billet m’a fait bondir, au point d’y venir réagir ici plutôt qu’en privé, mais en lisant les commentaires qu’il a suscités je me suis adouci. Ce Sébas, en particulier: il exprime des idées que je partage et ne saurais mieux proposer. S’il résiste aux assauts ad hominem et garde ses bons nerfs, tu auras gagné un précieux correspondant de plus.

    Moi, je n’ai que cet argument: Passe-Partout.

  24. Patrick dit :

    Tu n’aurais pas invectivé un contributeur qui t’es inconnu, Nicolas… qui plus est, sur un blogue étranger alors qu’il ne te connait même pas… J’aime qu’on me prenne pour un con seulement quand je vais bouffer au PFK avec les miens! N’oublie pas, tu es quelqu’un capable de retenu et de savoir-vivre, tu es le Grand fleuriste du Centrisme, pas un mal engueuler de pseudo-anarcho-machin comme moi!

    Tu peux me détester jusqu’à la fin des temps, mais moi je n’ai pas l’emplacement interne pour cultiver un sentiment aussi néfaste et phagocyteur. Ta colère est la même que celle que tu portais à un de tes anciens employeurs. Une longue colère accablante qui n’en finit plus de rependre ses métastases dans ta psyché. Revanche-toi sur Angéline, fourre-lui des étoiles de Shérif sur les totons, mais pour l’amour de Jérusalem, cesse de te faire manger vivant par les acariens de ta haine.

    Il est vrai que le monde ne tourne pas autour de moi, Nicolas, alors applique amoureusement ton observation à ta propre vie. Tu en sortiras Gandhi!

    l’épilogue…

    Ça veut dire qu’après le mot fin, les acteurs et l’auteur vont prendre un lunch tous ensembles. Viens-tu avec nous-autres, on va se prendre un gros coke et une bonne patate…

    *

    Mon aventure sur La plaine était pour moi une simple expérience métaphysique proposée par un ami internaute. Je lui disais être incapable d’entretenir des relations avec des gens pour qui je n’avais aucune sympathie. Et pourtant toutes les fondations du ciment social, des relations inter-humaines sont bien souvent basées sur une fonte d’hypocrisie… J’ai essayé ton blogue pour lui prouver toute ma bonne foi et mon incapacité (même virtuelle) à fonder de tels liens… Je me suis surpris d’être parfois à la hauteur du cancer sociologique que je déteste tant… Mais heureusement, je n’ai pas été capable de m’y faufiler avec toute l’opportunisme de mes semblables. j’ai beaucoup de défauts, mais je suis incapable de jouer la mentrie avec autant de détermination que les parvenus…

    Dans mes textes, il y avait bien souvent du matériel caché, dont mon ami comprenait la syntaxe et la juste émotion. Comme tu as pu le constater, j’avais bien souvent le goût de sortir de cet « exercice de style » plutôt inusité… L’admiration d’un individu, pour lequel j’ai toujours entretenu une désolante indifférence, m’a pesé très lourdement sur les épaules. Après une longue quinte en forme de requiem moqueur, j’ai déposé le bilan: deux sessions de quelques semaines, quelques véritables plaisirs (Dunham, Perséphone, Dark Rémi…), mais je n’ai pas été capable de surpasser mon handicap social, celui de cohabiter, même dans la plus grande tartuferie, avec un individu qui m’est douloureusement antipathique.

    Le point de départ, c’était aussi l’arrivé; j’ai cheminé en moi comme en toi, sans y trouver cette fourberie insidieuse qui fait de nous des stratèges glorieux, mais sempiternellement édulcorés…

    @Renart

    En bon Chrétien (je ne blague pas, je suis réellement croyant), je laisse ce Carnet Résistant sur ces mots. Il sera plus facile pour Nicolas de se concentrer sur son blogue et ainsi lui donner le goût d’échanger proprement avec vous tous, si je ne suis pas là, tel un astre en forme de balayeuse, a lui siphonner sa bonne humeur! Longue vie à toi, Charlie et Douce!

    Nägemiseni!

    Fin

  25. Le plus incroyable, Pat, c’est que ton étourdissant talent avec les mots m’a toujours impressionné. Et va le faire encore longtemps, puisque j’ai conservé la trace de tes interventions sur un autre format (que je ne diffuserai jamais, soit sans crainte).

    Je ne comprendrai jamais pourquoi je te suis antipathique. Pas plus que ta manie du changement de rôle. Tantôt être sensible et touchant, tantôt pourfendeur de conventions, souvent apôtre du scato, puis finalement abject et inutilement cruel. Le rejet brusque que tu m’as fait subir m’a fait mal, je l’avoue sans honte. Je te croyais sincère, tu participais activement aux échanges, tu étais apprécié pour ta douce folie. Gâchis que tout cela.

    Pour ma part, j’ai toujours été moi-même. Naïf peut-être, mais intègre. Je suis quelqu’un dont les convictions politiques et idéologiques ont été détruites les unes après les autres par autant d’événements qui m’ont fait douter, puis rejeter les absolus avec force. Conséquence probable d’avoir trop fréquenté des praticiens de notre chère politique. Je ne suis pas né centriste. Je le suis devenu par l’expérience. C’est sans doute ce pragmatisme désespérément banal et normal qui te rebute. Je ressemble trop aux gens ordinaires menant des vies ordinaires et anonymes que tu sembles ne pas être capable de sentir.

    Si tu passes par le Banalistan, je te présenterai mon épouse – qui n’a jamais lu une seule ligne de mon blogue – et ma fille – la lumière de ma vie, dont la seule vue calme ma colère. Je ferai cuire du libertarien pour le souper, avec un gauchiste pour dessert et nous déconnerons en s’apercevant qu’au fond, toute cette histoire était du vent.

  26. Dunham Bush dit :

    Messieurs, à l’ordre je vous prie!

    Détendons-nous et adoucissons nos moeurs!

  27. Dunham Bush dit :

    Ouf! Nicolas ne me sert qu’au dessert! Comme ça j’aurai le plaisir d’être dévoré majoritairement par des femmes…

    Viva Chavez!

  28. un gars dit :

    @Renart
    Vous dites…
    je préfère nettement des enfants qui ont la possibilité d’avoir une vue globale sur la société à tout enseignement centré sur la croyance des parents. Ils auront bien, et la liberté, et le choix de se positionner plus tard quand ils auront assez de bagages pour en décider par eux-mêmes…
    Pourtant vous bouffez les pieds de votre enfant, ce faisant lui laissez vous le choix, votre fille est-elle libre de se positionner? Mais non cela lui est imposé.
    Vous lui imposez vos valeurs, sans lui laisser le choix. Les valeurs sont différentes mais le processus est le même. Lui croit que les siennes sont bonnes et vous, vous croyez que les vôtres sont mieux. Ce n’est qu’un détail, l’essentiel est que vous faites comme lui, vous imposez à votre enfant vos valeurs. Vos dernières photos et celle-ci ne diffèrent pas beaucoup.
    Vous imposez ici (chez vous, dans votre blogue) votre idéologie, et vous éviterez de les imposer à votre enfant avant qu’il ait l’âge d’un libre choix. Sérieusement… L’argument du libre choix est faible. Et de toute façon, être parent, peu importe l’idéologie, c’est d’inculquer des valeurs aux enfants, non? Alors, ce n’est pas la que ça achoppe, c’est au niveau des valeurs, et ça c’est très relatif. Pour la vue globale, de quelle globalité parlez vous?
    J’ai une idée, après lui avoir embrassé les pieds, donnez lui de petites tapes sur les pieds, histoire qu’elle expérimente un plus de globalité au niveau des sensations. Les mauvais traitements existent, alors pour une vue globale, elle gagnerait à l’expérimenter.

  29. Luc Chartrand dit :

    Ah, ah !

    « Voilà, la famille, dans son sens le plus religieux, ce dont je me doutais. Pour la liberté et le choix d’endoctriner ses enfants comme bon nous semble. C’est joyeux. »

    Parce que vous préférez que d’autres endoctrinent vos enfants et que vous n’ayez pas le choix ?

    Merveilleux les « progressistes » jacobins québécois.

    Liberticides, mais c’est pas grave, l’État et ses experts pensent comme moi, j’aime bien qu’ils décident pour mon enfant virgule cinq.

  30. Luc Chartrand dit :

    À Darwin août 20, 2009 à 19:35

    « Sondage Léger-Marketing : 99 % des Québécois ne sont ni anar, ni libertariens… »

    Source ?

    « Ce que ça prouve ? Rien, rien du tout. »

    Si vous aviez déjà une question précise et d’actualité…

    « Alors, que 76 % des Québécois soient pour la liberté de choix en matière d’éducation morale et religieuse (ce qui ne veut pas dire qu’ils soient contre le cours d’ECR) »

    Environ 50% le sont, mais 76% sont prêts à laisser les parents choisir entre un cours confessionnel ou un cours ECR (c’est nettement plus précis que votre question d’introduction) CONTRAIREMENT au gouvernement qui ne veut voir qu’une seule tête et un seul cours imposé à tous, même dans les écoles privées.

    « , qu’est-ce que ça vient faire dans un débat d’idée ?. Rien, rien du tout. »

    Si vous le dites ! (Mais simplement faire une comparaison inepte et déclarer des résultats précis contraires à vos préjugés liberticides n’est guère convaincant).

  31. Sébas dit :

    @ Mistral: merci, j’apprécie beaucoup.

    Mais je devrais faire plus attention aux fautes. Je viens de me relire, c’est horrible. 🙂

    @ Patrick: Votre être intérieur ressemble drôlement au mien: que je vous comprends ! Si jamais vous allez manger du libertarien pour souper chez votre ami/ennemi, je suis prêt à venir, à condition que vous me laissiez arriver pour le dessert seulement. 🙂

    @ Darwin: la question du sondage était:

    « Seriez-vous d’accord pour que les parents aient le choix entre l’enseignement religieux confessionnel et le cours d’éthique et de culture religieuse »

    Réponse 76% en 2009

    En augmentation de 7 points de % par rapport à la même question posée en 2008.

  32. Mistral dit :

    Que vaut un sondage quand on est père d’un enfant? Depuis quand notre voix ne représente-t-elle pas 50% de l’échantillonnage, l’autre moitié venant de la mère, et depuis quand le flo dépend-il et appartient-il et relève-t-il de l’État, soit de tout le monde sauf soi? FUCK!

  33. Tout ce que vous me donnez, c’est un mal de tête…

  34. Sébas dit :

    @ renartleveille:

    Moi je voulais cogner ma tête sur le mur en lisant votre texte d’aujourd’hui.

    On a 1 point en commun.
    🙂

    Nous devrions tous aller chez Nicolas et manger un repas italien avec 7 plats; 1 plat représentant chacune des tendances politiques qui se retrouvent sur votre blogue.

    C’est assez unique de voir autant de gens différents débattre ensemble, non ?

  35. Sébas dit :

    @ Mistral, que voulez-vous dire par ça:

    « Que vaut un sondage quand on est père d’un enfant? »

    Le sondage ne fait de différence entre les mères et pères et parlent de parents.

    « Le seul consensus sur ce sujet, et de plus affirmé, c’est celui de la liberté de choix comme l’indique un nouveau sondage Léger-Marketing commandé par la Coalition pour la liberté en éducation. Dans l’ensemble, 1 008 Québécois ont été interrogés entre le 13 et le 17 mai 2009. Un échantillon probabiliste de cette taille comporterait une marge d’erreur maximale de 3,1 %, et ce, 19 fois sur 20.

    La vaste majorité des Québécois (76 %) sont d’accord pour que les parents aient le choix entre l’enseignement religieux confessionnel et le cours d’éthique et de culture religieuse (une hausse de 7 points par rapport à octobre 2008), alors que 20 % sont en désaccord et que 4 % n’ont pas d’opinion sur cette question ou refuse d’y répondre.

    C’est parmi les Québécois âgés entre 35 et 44 ans que nous retrouvons la plus forte proportion de personnes en accord avec le fait que les parents aient le choix entre les deux types d’enseignement (85 %), mais aussi parmi les femmes (81 %), les parents (80 %) et les personnes ayant complétées des études secondaires ou collégiales (81 %). Inversement, ce sont les hommes qui sont significativement plus opposés à ce que les parents aient le choix entre les deux types d’enseignements (25 %), ainsi que les personnes de plus de 65 ans et plus (27 %).

    Près des trois quarts des personnes interrogées (73 %) estiment que le choix du type de formation morale, philosophique ou religieuse que les enfants reçoivent à l’école publique ou privée devrait revenir aux parents de ces enfants, alors que 22 % estiment que ce choix devrait plutôt revenir au ministère de l’Éducation.

    Parmi les personnes qui sont significativement plus en faveur de laisser aux parents le choix du type d’enseignement que reçoive leurs enfants, il y a notamment les parents avec des enfants de moins de 18 ans (81 % par rapport à 69 % pour les personnes sans enfants de moins de 18 ans). Parmi les personnes les plus opposées à laisser les parents choisir, on retrouve les Québécois de plus de 65 ans (seulement 63 % pour que les parents déterminent le type d’éducation morale, religieuse ou philosophique). »

  36. Mistral dit :

    Unique, non. Nous ne sommes pas si différents, dude. Si on débattait sur un blog de minettes fans d’Éric Lapointe et qu’on se tenait ici aussi, là y aurait de quoi se surprendre.

  37. Enkidu dit :

    Tant qu’à y être, abolissons aussi les cours de science, de français, etc… vous savez, toutes ses saletés avec lesquelles on « endoctrine » nos enfants.

    L’éducation publique est une des meilleures choses que nous nous sommes donnés via nos institutions étatiques. Pour ce qui est du cours d’éducation religieuse, franchement, je l’abolirais du curriculum, l’État ne devrait justement pas faire dans l’endoctrinement. Par contre, ajoutons des cours de logique, ça permettra peut-être aux jeunes de devenir des meilleurs citoyens (et de mieux réagir face à la propagande religieuse).

    @ Renart

    Bien d’accord, c’est plutôt étourdissant, ce débat entre nanarchistes et faux-nanars…

  38. Mistral dit :

    Que vaut un sondage? La question est académique, la question est rhétorique! Il ne vaut rien!

    J’ai pas élevé mon gars par sondage.

  39. Sébas dit :

    Prise 2: Je ne suis pas ‘anar’.

    Et deuxièmement, ce cours n’a rien à voir avec les sciences ou l’enseignement du français, cela touche à quelque d’unique en chacun de nous; i.e. nos valeurs morales/religieuses.

    Cet argument fallacieux commence à avoir de la barbe.

    Par contre je suis d’accord avec ce bout:

    « l’État ne devrait justement pas faire dans l’endoctrinement » (et je rajouterais; « de toute provenance »)

    Exactement ce que CE cours est; De l’endoctrinement relativiste (de l’aveu même de ceux qui ont conçu ce cours).

    De toute façon, même si vous n’arrivez pas à voir de différence entre ces 2 types de cours, la majorité de la population veut avoir le choix.

    Point.

  40. Sébas dit :

    @ Mistral:

    Ok, les sondages ne valent rien et après que fait-on ?

    Nous rejetons ce cours pour ce qu’il est, uniquement, i.e. un cours d’endoctrinement? Est-ce ça votre idée ?

  41. Mistral dit :

    Mon idée, c’est pas sorcier: élevez vos enfants au mieux de votre conscience, de vos idées, de votre expérience, en sachant qu’ils porteront en puberté des T-shirts du Che si vous êtes de droite et des tatoos de croix gammée si vous êtes de gauche, et que si votre enfant est une fille son T-shirt dévoilera son nombril et que vous deviendrez centriste avec des envies de vous bercer sur le balcon avec un shotgun quand viendront les garçons.

    Sonde ça.

  42. Enkidu dit :

    @ Sebas

    Je réagissais surtout au début du débat où vous et Gendron, mentionniez être contre l’éducation obligatoire et toute forme d’intervention étatique. À mon humble opinion, nous avons besoin d’institutions étatiques pour nous réguler, quoique bien sûr pas dans tous les domaines.

    Quant au contenu du curriculum, je ne suis pas pour le choix des parents quant au cours religieux à imposer aux enfants, tout simplement parce que je ne vois pas pourquoi MES impôts devraient payer des cours d’endoctrinement, quels qu’ils soient. Donc pas de cours sur la religion, un point c’est tout. Par contre, comme je l’ai écrit, j’ajouterais un gros bloc sur la logique, ce qui à mon sens devrait mieux préparer les jeunes face aux discours trop souvent illogiques des religions (mais aussi de certains idéologies).

    Je suis toutefois curieux : je crois comprendre que vous êtes chrétien, or certains chrétiens perçoivent le discours scientifique comme une menace, et cherchent donc à faire entrer dans les cours de biologie (par exemple) le créationnisme en tant que « théorie » alternative à l’évolutionnisme… Est-ce votre cas?

  43. @ David Gendron.

    «S’il était cohérent, il serait À TOUT LE MOINS EN FAVEUR DE LA LAÏCITÉ DE L’ÉTAT ET DU CARACTÈRE PRIVÉ DES RELIGIONS!»

    Il en a parlé en entrevue à l’émission de Paul Houde au FM 98,5, hier.

    http://www.985fm.ca/chmp/audio/audioplayer.php?url=http://mediacorus.corusquebec.com/webcorus/audio/content_Audio/226231.mp3

    Un extrait de l’émission de Jeff Plante sur les «scandales» que celui-ci traîne depuis les élections de 2007: http://www.radioego.com/ego/listen/2992

    Je tiens à rappeler à tout le monde que le scandale des maisons d’hébergement pour femmes violentées (dénoncé par Jeff Plante) a été confirmé par le Vérificateur général du Québec dans le chapitre 3 de son rapport de novembre 2008 et que le scandale des fausses statistiques sur la violence conjugale (dénoncé par Jeff Plante) a été confirmé, à maintes reprises, par l’Institut de la statistique du Québec.

    Pourtant, ces deux scandales, qui ne sont que des tissus de mensonges, se retrouvent mot pour mot dans le fameux et désormais célèbre cahier d’exercices d’Éthique et culture religieuse où apparaît en héroïne et en sauveure la Mère Térésa des pauvres.

  44. Mistral dit :

    Tu vas répondre à Enkidu, Sébas? J’espère que non. Pour les raisons évoquées plus haut dans ma première référence à toi.

    Maître Renart rigolait: il n’a pas vraiment la migraine. Quant aux vilenies boueuses ad hominem, c’est mon territoire, occupe-toi d’arguer et laisse-moi la saleté.

  45. Enkidu dit :

    @ Mistral

    Je ne suis pas sûr de comprendre, mais si d’après toi je fais dans l’attaque ad hominem, faudrait expliquer, parce que franchement, là, je ne te suis pas…

  46. Sébas dit :

    @ Mistral:
    10-4, c’est très clair maintenant et j’aime bien votre façon d’expliquer le tout. 🙂

    @ Enkidu:
    Je suis un libertarien. Pour résumer -car il se fait tard- j’aimerais bien que les gens cessent de passer pour l’état pour imposer leur idéologie.

    Vous n’avez pas lu mon message de 18:09 ? Et ma sincérité n’était pas factice.

    Je suis un gars qui recherche la réalité dans tout, et j,accepterais cette réalité objective, même si cette ‘elle’ me condamnait.

    Darwin n’a pas tout faux et je crois -tout comme l’église catholique d’ailleurs- que la théorie de l’évolution est réelle et que l’histoire de la création de la terre en 7 jours est 100% symbolique.

    Pour le reste, et dans le contexte actuel des écoles étatiques, j’aime bien Zemmour lorsqu’il parle du rôle de son rôle;

    Voir la vidéo que j’ai affiché dans mon message de 18:34.

    « Non, l’école n’est pas faite pour enseigner la tolérance, mais des savoirs et la liberté de pensée »
    -Zemmour

    Bonne nuit.
    (j’aurais aimer expliquer/discuter de tout ça plus longtemps, mais j’ai un r-v avec Morpĥée.)
    🙂

  47. Mistral dit :

    Soupçonner un chrétien de désavouer Darwin c’est comme voir un pédophile en chaque prêtre: c’est un absolutisme qui attaque l’homme.

  48. Enkidu dit :

    @ Sébas

    Merci pour ta réponse et bonne nuit.

    @ Mistral

    Bof, ça c’est une grosse exagération de ta part, surtout que je luis posais une question, je ne l’accusais de rien.

    En plus, tu m’excuseras, mais je trouvais que c’était très pertinent à savoir : si pour certains chrétiens l’État ne dois pas interférer dans l’éducation religieuse, jusqu’où cette interférence doit être limitée? pour certains chrétiens fondamentalistes, les cours de science (en particulier ceux où la théorie de l’évolution est enseignée) constituent une telle interférence…

  49. Sébas dit :

    *Dernier message pour ce soir (ou ce matin)*

    @ Mistral

    Enkidu est ‘parlable’ pour l’instant et je n’ai pas l’impression d’être un morceau de bamboo succulent pour Panda affamé.

    Merci pour la précision concernant Renart, je pensais vraiment qu’il était sérieux.

    🙂

  50. Mistral dit :

    Non, je ne t’excuserai pas.

    Tu rigoles ou quoi?

    Tu distilles des propos tyranniques sous pseudonyme et tu les fais reposer sur des conneries pestilentielles et tu dicterais pour finir qu’on t’excuse?

  51. Enkidu dit :

    En plus, j’avais bien mentionné que ce désaveu était le fait de « certains » chrétiens, donc pas tous…

    Un petit cours de logique, peut-être?

  52. Enkidu dit :

    Wow, qui fait dans l’attaque ad hominem, maintenant?

  53. Luc Chartrand dit :

    Enkidu :

    « L’éducation publique est une des meilleures choses que nous nous sommes donnés via nos institutions étatiques.  »

    1) le cours ECR n’est pas un cours neutre, même Bouchard l’a avoué, il a une fonction POLITIQUE (donc aucune comparaison avec la science) :

    http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2009/08/gerard-bouchard-connaissance.html

    (Pour le français, le cours du gouvernement est assez mauvais, il ne devrait pas être imposé non plus à mon avis.)

    2) le cours ECR est imposé aux écoles privées, vous parliez de « l’éducation publique ». On fait un deal ? on laisse l’endoctrinement ECR au secteur publique et les écoles privées en sont pas obligées de l’enseigner ? C’est ce que demande le collège Loyola :

    http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2009/07/reportage-en-neuf-langues-sur-laffaire.html

    3) Êtes-vous vraiment sûr que l’éducation « publique » soit une avancée ? (Perso, je paie deux fois pour l’éducation de mes enfants, impôts pour un secteur publique inefficace et une deuxième fois pour ce que je veux [en fin pas tout à fait le privé est très fortement réfglémenté au Québec], c’est beau la liberté et l’équité au Québec !)

    Sur le réseau public (aux États-Unis) et le « progrès » qu’il représenterait :

    http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2009/01/lobligation-de-scolarisation-par-ltat.html

    http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2007/09/histoire-du-premier-rseau-dcoles.html

    Désolé pour les pointeurs, mais franchement, il y a beaucoup de préjugés infondés dans ce que les gens ressortent ici (c’est normal, nous répétons tous des idées reçues tant que nous n’avons pas étudié un sujet).

  54. Mistral dit :

    Il est pas tant pour Dieu que contre l’État! C’est pourtant évident, Nom de Dieu!

  55. Sébas dit :

    p.s.

    Ultimement, ce qui serait intéressant et ‘formatif’ pour les étudiants (pour des ados, pas pour des enfants), c’est de connaitre ‘le dessein intelligent’ et son ‘implication philosophique’, et les autres théories entourant la création/évolution du monde.

    Personnellement, j’en connais au moins 3 et j’adore discuter de tout ça !

    Voilà ce que l’école devrait faire: former des libres penseurs qui n’insultent/rejettent PAS ceux qui voient les choses d’une façon différente. L’école devrait servir à ça en premier !

    Bon, bonne nuit pour vrai.

  56. Mistral dit :

    Enkidu…

    Je ne peux pas techniquement t’attaquer ad hominem vu que j’ignore qui tu es et si tu es un homme, mais dans les faits, oui, je m’en prends à celui qui signe ces propos-là. Je ne dis pas que tu es laid ou que tu pues du cul ou que tu es cocu, je ne te connais pas pour autant que je sache. Je dis que tes propos et les miens sont en conflit.

    Un cours de logique? Pour moi?

  57. Mistral dit :

    Sébas: ce que tu proposes, c’est simplement rétablir les cours de philosophie! D’Histoire et de géographie! Les Humanités!

    Pas compliqué, bordel.

  58. Enkidu dit :

    @ Sebas

    Pourvu qu’on y parle de Teilhard de Chardin, j’aimais bien le lire…

    @ Mistral, je te signale que j’ai compris et accepté l’explication de Sébas. En fait, nos positions se rapprochent, même si c’est pour des raisons différentes et à partir de positions divergentes, pour ce qui est du cours sur la religion.

    Et en passant, ce n’est pas parce qu’on utilise un pseudo que tout ce qu’on écrit n’est que de la crotte de bique.

    Pour ce qui est du conflit de nos propos? Cela m’indiffère totalement.

  59. Mistral dit :

    Venant de toi, ça me cause un grand chagrin. Mais je suis content que tu t’entendes avec ce type qui m’a tout l’air d’avoir beaucoup d’allure…

  60. lutopium dit :

    Rien de mieux qu’un libertarien dans une enfilade pour lancer un débat! Cher Sébas, le billet de Renart nous fait part d’un commentaire de JF Plante sur sa vision de la liberté parentale et vous en profitez encore pour démolir tout ce qui n’est pas un tantinet proche de vos idéaux.

    Je vais dans le même sens que Nicolas, en prenant le temps d’écouter ce que l’individu a à dire et d’analyser ses propositions dans le contexte d’aujourd’hui; dans le réel. Le Ministère de l’éducation a fait une bourde avec la réforme, OK. Que proposez-vous? L’abolition de l’école? Désolé, mais ce n’est pas comme ça que la vie fonctionne. L’humanité avance à petits pas. Parfois elle commet des erreurs, alors qu’en d’autres occasions, elle « évolue ». Se tromper n’est pas nécessairement un péché existentiel.

    J’ai deux enfants. Et c’est évident que la réforme, particulièrement au secondaire, connait des ratés. Les profs le savent, les directeurs d’école le savent. Les commissions scolaires le savent. Des changements seront apportés. Le dinosaure MEQ bouge lentement mais il bougera. Reste aux parents de s’impliquer et de combler les vides.

    L’idée derrière le cours sur l’ECR n’était pas si mauvaise que ça. Cependant, le modèle précédent n’était quand même pas si pire que ça. Le MEQ aurait du mettre ses priorités ailleurs.

    Alors Sébas, l’utopie libertarienne – car il s’agit bel et bien d’une utopie tout comme le communisme pur – arrivera comment? Pourquoi ne pas investir vos énergies et votre sens critique dans le concret?

  61. Darwin dit :

    @ Sebas

    Le sondage, déjà douteux, parce commandé par quelqu’un d’impliqué dans ce débat, soit Coalition pour la liberté en éducation, ne prouve rien. Que 76 % des Québécois soit pour le choix entre un cours de religion et un d’ECR, cela ne veut pas dire qu’ils sont contre le cours d’ECR. De toute façon, je le répète, qu’est-ce qu’un sondage vient faire dans une argumentation ?

    Et, en passant, le Mouvement laïque ne l’aime pas plus, parce qu’il trouve qu’il ne parle pas assez de laïcité, trop de religion. L’école devrait-elle adapter ses cours à chaque idéologie ? Je ne pense pas.

  62. Mistral dit :

    La réforme dont tu parles est en perpétuel développement utopique depuis 1970: j’en fus l’un des premiers cobayes. Fuck le MEQ, mec, qui produit des clones incapables d’arguer sur dix lignes sans faire de fautes (fautes de français, fautes de raisonnement, fautes de goût).

    Libertaire, libertarien, communiste pur: what the holy stinking shit are you talking about?

    Libre, dude. Assez concret pour toi? Libre. Tu t’y prends comme tu le sens.

  63. lutopium dit :

    Rectification… il y a tout de même un problème majeur que l’humanité doit régler rapidement, à grands pas; bousculant la méthode que je préconisait précédemment. Les gaz à effet de serre et le réchauffement climatique. On n’en parle presque plus ces temps-ci.

    Éric Caire vient de publier son premier pamphlet électoral. Et on y parle d’abolir les commissions scolaires, de permettre à chaque école de concevoir son propre programme pédagogique, de rendre tous les élèves bilingues à la sortie du secondaire, etc… Dans l’état actuel des choses, j’osais espérer que toute formation politique sérieuse priorise la lutte contre le réchauffement de la planète…

    L’être humain étant essentiellement un virus, il trouvera tout de même un moyen de survivre à cette tragédie qui le guette. Les quelques survivants essaieront de comprendre pourquoi leurs ancêtres tenaient tant à consommer et à se soucier de leurs petits intérêts personnels au lieu de protéger leur habitat. À lire quelques blogues, ils comprendront.

    Mais tout virus persiste à survivre.

  64. lutopium dit :

    @Mistral: je suis libre, je me sens libre. À tous les jours. Comparativement à un afghan ou à un congolais, je suis libre comme c’est pas possible. La liberté et la vie en communauté exige des compromis. Si ces compromis ne vous conviennent pas, regroupez-vous, achetez une île quelque part et vivez heureux selon vos idéaux et aspirations.

    De notre côté, nous cherchons encore la clé du vivre-ensemble. Ça fait 10,000 ans qu’on cherche et l’idée de démocratie est apparue il y a moins de 500 ans… soyons patients!

  65. Mistral dit :

    L’humain n’est pas un virus, dude. Le virus est un virus. L’humain seul est capable de penser assez tordu pour s’identifier à un virus, l’inverse est exclu.

    Le réchauffement de la planète my sweet fat white ass. Tu en parles comme si tu y avais pensé, alors que tu ne fais qu’ânonner le leitmotiv de ton temps. Moi, c’est le refroidissement du soleil qui m’inquiète: tu vois, je vois plus loin, je suis un visionnaire!

  66. Luc Chartrand dit :

    « Darwin août 21, 2009 à 5:33

    Le sondage, déjà douteux, parce commandé par quelqu’un d’impliqué dans ce débat,  »

    C’est quasiment toujours le cas, mais je suppose que vous pensez que Léger-Marketing a aussi été soudoyé ?

    « soit Coalition pour la liberté en éducation, ne prouve rien. »

    Voyons voir.

    « Que 76 % des Québécois soit pour le choix entre un cours de religion et un d’ECR, cela ne veut pas dire qu’ils sont contre le cours d’ECR. »

    DITES, vous ne lisez pas ce qu’on vous répond?

    Environ 50 % (48% pour être exact) sont contre le cours ECR.

    Mais la question est autre : faut-il que les parents aient le choix en matière de formation morale dans les écoles privées et publiques ?

    C’est une autre question et tout aussi légitime, puisque le cours est IMPOSÉ.

    « De toute façon, je le répète, qu’est-ce qu’un sondage vient faire dans une argumentation ? »

    Il vient contrecarrer les politiciens (Charest au Saguenay par exemple lors de la campagne électorale) qui disent qu’il y a un large consensus sur l’imposition de ce cours.

    « Et, en passant, le Mouvement laïque ne l’aime pas plus, parce qu’il trouve qu’il ne parle pas assez de laïcité, trop de religion. L’école devrait-elle adapter ses cours à chaque idéologie ? Je ne pense pas. »

    C’est bien le réflexe des Étatistes : une seule taille pour tous décidée par l’État. Il y avait un choix entre trois (3) cours avant dans les écoles publiques, en réalité, quasiment personne ne s’en plaignait sauf ceux qui ne voulait pas de religion (bref, ceux qui voulaient enlever aux parents le choix).

    Je regrette de voir que vous êtes de ces liberticides envieux apparemment.

  67. Luc Chartrand dit :

    (Bon, je remarque que mon message d’hier soir a été censuré, je pense que je vais donc m’abstenir d’écrire, mais si mon message de ce matin ne passe pas, je ferai en sorte qu’on sache qu’on censure ici).

  68. Mistral dit :

    Gna gna gna!!!

  69. @Mistral

    Tout un visionnaire… quand ce phénomène arrivera, je parie qu’il restera un seul être humain ! Donc, toutes les conditions seront réunies pour faire advenir le libertarianisme !

    @Tous

    Le problème de l’éducation n’est pas entièrement celui de l’école. Celle-ci a la responsabilité de former des individus pour les rendre apte à évoluer dans la société et à devenir productif. Or, il n’y a pas si longtemps, la majorité des gens apprenaient leur métier sur le tas, par compagnonnage ou par formation interne. L’école fournissait des bases (lecture-écriture) et l’employeur assurait le reste, sauf dans les rares cas de spécialisation (médecine, génie). Depuis quelques décennies, surtout en Occident, les métiers se sont fortement spécialisés, requérant sans cesse davantage de connaissances et de techniques. L’école a dû faire face à ce défi, et y fait toujours face. La conséquence la plus visible est justement un affaiblissement dans les matières autrefois enseignées en priorité, comme la langue. On a multiplié les enseignements plus spécialisés au détriment des matières élémentaires, phénomène visible dès le secondaire.

    Quant au bas âge, je ne vois nulle part dans la discussion le rôle des parents dans l’enseignement des matières de base. Au-delà de la morale et de la religion, il y a aussi le français, les mathématiques ou l’histoire, pour lesquels les parents ont un rôle crucial à jouer, en tant que premiers enseignants et accompagnateurs. L’école fournit les cadres généraux et la matière, mais le parent fournit l’encadrement supplémentaire et les encouragements, ce qui tout aussi important. Reporter toute la responsabilité de l’enseignement sur l’école est, à mon avis, avouer que l’éducation de ses enfants n’est pas de notre ressort.

    Si notre enfant constate que son éducation nous tient à cœur, que nous l’aidons et l’encourageons, il aura acquis une des valeurs les plus importantes de sa vie.

    Et les cours de morale au secondaire ? Si ma mémoire est bonne, je dessinais pendant que le prof parlait. La morale authentique s’apprend en observant ses parents. Si ceux-ci sont honnêtes et intègres, leurs enfants ont d’assez bonnes chances de l’être aussi.

  70. Mistral dit :

    Ben oui! C’est ben évident, calice! Ça t’a pas arraché la gueule de le dire, que l’on apprend le plus clair pour le meilleur ou pour le pire de ses parents!

    Quant à l’école privée, ben, on jasera tant qu’on voudra: elle est meilleure que l’école publique si on est intéressé à l’instruction de son enfant. S’il s’agit de l’éduquer et d’en faire un bon citoyen, là, sans conteste, l’école publique domine. On n’a qu’à regarder autour de soi, et ce qui grimpe aux chevilles et envahit les oreilles et hallucine les yeux et s’insinue dans les narines: des bons citoyens! Éduqués! Socialisés! Savent ni lire ni écrire ni compter ni le nom de leur grand-mère mais savent bloguer commenter téléphoner répéter recycler sonder!

    La charogne citoyenne.

  71. lutopium dit :

    @Mistral: nous ne semblons pas vivre dans la même réalité. Mais ça me laisse complètement indifférent.

  72. Enkidu dit :

    Bon bon on fait dans le dénigrement de l’école publique, maintenant.

    Ah si les choses étaient si simples…

    Personnellement, je viens du réseau public, et je ne me conçois pas comme une « victime » de celui-ci, même s’il comporte des carences. Le privé meilleur que le public? Cela dépend des écoles, j’ai vu des personnes venant de telles écoles se faire recaler dans le système public, j’ai connu des enseignants du réseau privé qui m’avouaient subir des pressions parentales pour accorder de meilleures notes (puisque les parents paient), et surtout, le réseau privé ne s’encombre pas des élèves qui ont le plus de difficultés, il les laisse au réseau public qui voit sa tâche alourdie.

    Peut-on, doit-on critiquer notre système d’éducation? Certainement. Mais réduire cela à une opposition simpliste entre le public et le privé n’aide en rien à avancer les choses.

  73. Mistral dit :

    Oh, t’inquiète: on vit dans la même réalité, c’est juste que t’as oublié avoir exprimé ton indifférence un peu plus haut sous un autre chapeau.

    Quand l’indifférence est un tic, on consulte Oliver Sacks, dude.

  74. Pour ce qui est du mal de tête, c’était un voeu pour le futur. J’ai sacré mon camp de mon bureau pour ne pas en avoir un.

    Pour ce qui est de ma position, s’il faut qu’il y ait absolument un cours remplaçant le traditionnel cours morale/religion, j’opterais personnellement pour un cours alliant éthique/logique/civisme. Tout ou rien sauf des cours de religion.

    Luc Chartrand,

    c’est mon blogue ici, mon espace personnel, et je censure si ça me chante, mais ce n’était pas le cas pour ton commentaire. Sache que sur WordPress un commentaire truffé d’hyperliens se retrouve dans la liste de polluriel, ce qui était le cas du tien. On se calme.

    À lire si je ne suis pas assez clair :

    http://renartleveille.wordpress.com/2009/06/19/nethique-netiquette-commentaire/

  75. Mistral dit :

    Hey! Le privé enseigne mieux que le public. C’est compliqué à piger, ça? On parle de système d’éducation ou de système social ou fiscal ou idéologique?

    Je m’en crisse que le Public se ramasse avec les cas lourds et que le Privé choisisse la Crème, aux fins de la discussion sur les valeurs instructives des deux systèmes: faut se sortir la tête du cul!

  76. Mistral dit :

    Good morning, Maître Renart.

  77. Si le secteur privé donne des individus aussi mal embouché que toi, Mistral, je compte envoyer ma fille au public… il ne peut pas faire pire.

  78. Enkidu dit :

    Bien sûr, bien sûr, si môssieur Mistral nous dit que toutes les écoles privées sont supérieures aux écoles publiques, nous devons rendre les armes et nous ranger de son côté…

    La « Crème » dans les écoles privées? Non, juste les moins médiocres qui se trouvent à avoir des parents prêts à payer pour les y envoyer.

    Tu n’argumentes pas, Mistral, tu nous assommes avec tes « évidences ».

  79. Mistral dit :

    Enkidu: Si t’as des parents prêts à payer pour t’y envoyer, t’es bien parti.

    Nick Racine: Mal embouché, hihi. T’as raison, je le suis. Te sens-tu bien engueulé? Sinon tu m’obliges à signaler que tu fais systématiquement des fautes de français dans chacune de tes interventions, et qu’en t’en prenant à moi c’est guère une bonne tactique.

  80. Kess tu veu jé pa pu allé au privée raport ke mé parent travaye dan le public. Fake chui un illetrée fonctionèl.

    Faire des fautes dans un commentaire sur un blogue est banal et n’altère pas le propos général. Je constate souvent mes erreurs, mais on ne peut pas les corriger. Si ce sont tes seules armes de défense, elles sont bien pauvres.

    Marrant que ton blogue affiche cet avertissement : Certains lecteurs de ce blog ont contacté Google car ils pensent que le contenu de ce blog est inacceptable. Ça donne la mesure du personnage.

  81. Mistral dit :

    Faire des fautes dans un commentaire sur un blogue est banal? Et faire des fautes dans tous ses commentaires sur tous les blogues, c’est banal aussi?

    Je n’ai pas besoin d’armes de défense, calvaire: je suis Christian Mistral. Who the fuck are you, et m’attaques-tu?

    Parle pas des mérites des systèmes d’éducation avant de savoir écrire comme du monde, sacraman, c’est pas mêlant!

  82. hahaha… Je suis Untel ! Mon nom est ma meilleure défense ! wow. Décidément, ces jours-ci, je côtoie des gens dont l’ego est particulièrement épais.

    Non, je ne t’attaque pas. Je n’en verrais pas l’intérêt. Des bulldozers dans ton genre, qui martèlent constamment les mêmes idées en dénigrant les autres, on en retrouve partout sur la blogosphère. On peut discuter avec eux dès qu’on assume qu’ils nous sont supérieurs et qu’ils ont raison. Ce que je ne ferai pas.

    Qui je suis ? Cherche.

  83. C’est la première fois que ça m’arrive : j’ai vraiment le goût de fermer les commentaires pour ce billet…

  84. Je prends ma part du blâme. J’arrête les frais. Désolé, Ren.

  85. Ça va encore pour l’instant, j’ai juste bien peur de la dérape…

  86. Avec raison… je vais laisser couler un peu d’eau sous le fil des commentaires. De toute façon, je n’ai rien à ajouter.

  87. lutopium dit :

    Allez hop cascade! Bonne fin de semaine à tous. Et merci à Renart de nous endurer!

  88. « Plus je lis David Gendron sur différents blogues, plus je constate que sa haine de la hiérarchie, du patriarcat et du capitalisme est plus grande que sa haine des interventions de l’état dans nos vies.

    Au nom de son idéal anti-patriarcal, anti-hiérarchie et anti-tout ce qui est traditionnel, il est prêt à faire des compromis et est prêt à accepter l’intervention de l’état dans nos bobettes, si cela va dans la direction de SA conception de la société. »

    « La laïcité de l’état n’est PAS une position neutre si ça prend un renforcement -par la force- de ces soi-disant ‘libertés laïques’.

    Combien de fois va-t-il falloir le répéter pour que vous compreniez ?

    Vous ne réalisez rien ?

    Tant que vous n’allez pas prendre conscience que tout le discours autour de la soi-disant neutralité laïque n’est que de la poudre aux yeux pour encourager les interventions de l’état dans nos vies, vous ne pourrez pas être un vrai ‘anar’.

    Sans état, pas besoin d’imposer la laïcité ou les valeurs conservatrices. Point ! »

    « Le dernier message était pour le ‘faux’ anar David Gendron. »

    Pouvez-vous faire autrement que les autres tabarnac d’anarcho-capitalistes pis les crisses de libert-à-rien vulgaires à marde et expliquer votre propos par des arguments? Je commence à en avoir soupé des anarcons de tout acabit et des libert-à-rien vulgaire à la con qui m’attaquent sans arguments. Savez-vous quoi, j’aime autant me faire écoeurer par les nationaleux étatistes, ils sont moins hypocrites, EUX AUTRES!

    De plus, venez débattre chez moi et cessez de polluer ce blogue, sale connard maqueueliniste! Je comprends très bien les réactions des autres face à vos merdes!

    Avec des CONservateurs bien vernis comme vous comme ennemis, l’État n’a pas besoin d’amis! Et ça vient me donner des leçons en plus!

  89. Évidemment, le dernier message s’adressait à Sébas.

  90. Dans un billet très récent, j’ai dit ceci:

    http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2009/08/17/les-hierarchies-sont-immorales-partie-i/

    « François (Tremblay, un blogueur anar américain) prétend que le capitalisme est une hiérarchie aussi importante, voire plus importante, que l’État et les anarchistes de gauche prétendent que le capitalisme est une forme de hiérarchie encore plus importante que l’État. Je ne suis pas d’accord avec eux sur ce point. Les mécanismes de marché seraient déjà beaucoup moins hiérarchiques sans État… »

    Alors, contrairement à vos niaiseries, Sébas, je suis en partie d’accord avec vous. L’État est à éradiquer EN PREMIER LIEU par rapport au capitalisme! De toute façon, le capitalisme n’ira pas bien loin sans État!

  91. « Pour le cours ECR, c’est encore une patente ÉTATIQUE imposée à tous. Ce n’est pas un cours neutre. De l’aveu même des concepteurs de ce cours, il est là pour enseigner le relativisme.

    Pour quelqu’un qui essaye vraiment d’être objectif en tout, c’est aussi pire que d’imposer UN cours de religion. Ce qui -de toute façon- n’était même pas le cas lorsque ces cours existaient. »

    Sébas, je refuse le catholicisme et quelconque religion à marde comme religion d’État. La religion doit rester une affaire PRIVÉE, bordel!

  92. « Soupçonner un chrétien de désavouer Darwin c’est comme voir un pédophile en chaque prêtre: c’est un absolutisme qui attaque l’homme. »

    Techniquement Mistral, les chrétiens cohérents face à leur fausse croyance sont des créationnistes. Et en effet, tous les prêtres ne sont pas des pédophiles.

  93. Mistral, je sais très bien pourquoi vous êtes d’accord avec Sébas le maqueueliniste dans ce dossier, vous vous trahissez!

    Christian Mistral est un peu comme Riri Tartineau mais en moins populiste: il vit intellectuellement au-dessus de ses moyens!

  94. Enkidu dit :

    @ Acharno

    Ouin, David, tu te lâches pas mal lousse! 😉

    Bonne chance avec l’éradication de l’État! Nous sommes pris avec différentes incarnations de la chose depuis le néolithique, je soupçonne que cette « mauvaise herbe » sera difficile à arracher…

    Cela dit, l’État, source de la hiérarchie dans notre société capitaliste?

    Je n’y crois pas. Enlève l’État, et les chefs d’entreprises agiront encore plus comme des potentats dans les hiérarchies totalitaires que sont bien des entreprises.

  95. La nature a horreur du vide. Le pouvoir et les hiérarchies existent depuis que les hommes ont formé leurs premières tribus et même la disparition d’un de ses avatars – l’État – ne fera pas disparaître cette réalité. Évoluons-nous vers moins de contrôle ? Bien sûr que non. Jamais autant que maintenant n’avons-nous été autant en réseau, aussi liés les uns aux autres, encadrés et suivis. Les refuges hors du système disparaissent, à moins d’aller vivre sur la Lune, et même là…

    Nous ne tendons pas vers la disparition de l’État, mais vers la concentration de celui-ci, par étape, à l’échelle internationale. Les États antiques, puis royaux, étaient nettement moins intrusifs que ne le sont les États démocratiques, mais dominaient par la force et l’arbitraire. Pourtant, les citoyens des États modernes ont vu leur liberté individuelle s’agrandir et leurs droits augmenter. Curieux paradoxe pour qui n’aime pas l’État.

    Un monde sans État ? Les communistes aussi y croyaient. Eux aussi souhaitaient la disparition de ce fléau bourgeois… avec les résultats que nous connaissons tous. Remplacer l’État par d’immenses cartels territorialisés, reprenant le terrain laissé vacant ? Je préfère encore un État appartenant à ses citoyens, avec tous ses défauts et ses problèmes, mais perfectible et n’appartenant pas à des intérêts privés et individualistes…

  96. @Enkidu

    Lisez le reste de mon billet sur les hiérarchies. Je sais très bien que l’État n’est pas la seule source des hiérarchies, loin de là.

    @Nicolas Racine

    Évidemment, il ne faut pas remettre la réalité en question! (sic)

    « Les États antiques, puis royaux, étaient nettement moins intrusifs que ne le sont les États démocratiques, mais dominaient par la force et l’arbitraire. »

    Faux, ils étaient plus intrusifs mais moins présents fiscalement. Malgré tout, les États médiocratiques sont moins pires, ça je le sais!

    « Pourtant, les citoyens des États modernes ont vu leur liberté individuelle s’agrandir et leurs droits augmenter. Curieux paradoxe pour qui n’aime pas l’État. »

    Aucun paradoxe là-dedans, souvent les États les plus libres sont ceux avec les droits civils les moins encadrés.

  97. « Remplacer l’État par d’immenses cartels territorialisés, reprenant le terrain laissé vacant ? »

    La grande majorité des cartels sont des créatures de l’État.

  98. Frankie dit :

    Une famille fonctionnelle = Papa + Maman + Bébé( s )
    Point Final.

    @ Enkidu

    «Par contre, ajoutons des cours de logique, ça permettra peut-être aux jeunes de devenir des meilleurs citoyens»

    Qu’entends-tu par «cours de logique» ? Montrer à nos jeunes que (A xor B) égale à (A\B + AB\) qui est aussi égal à (A+B)(A\+B\) ? C’est très intéressant quand quelqu’un se lance dans les circuits numériques, mais pour le reste, pas très pratique …

    Si par logique, tu entends «le gros bon sens», ce qui implique déjà que c’est subjectif à la personne qui le propose, en quoi cette philosophie ou vision des choses est-elle meilleure que l’enseignement chrétien dans les classes ? Car n’oublions jamais que l’enseignement chrétien est avant tout un héritage de nos ancêtres qui ont bâti cette nation, qui ont appliqué ces principes spirituels dans leurs vies, et qui ont permis à leurs descendants d’améliorer leur niveau de vie génération après génération. La société a besoin d’une colonne vertébrale solide, comme les principes chrétiens, et lorsque cette colonne est affaiblie, la société entière est malade et marche tout croche (comme celle du 21e siècle). On ne peut pas nier ça.

  99. Mistral dit :

    Troublant, David; il me semble pourtant que le christianisme n’entraîne pas forcément qu’on adhère à l’Ancien Testament à la lettre, il me semble même qu’il rompt avec, mais il ne semble pas la même chose aux fondamentalistes, de fait. Les Chrétiens et les Juifs partagent cet héritage, mais le Nouveau Testament n’est-il donc qu’un épilogue ou une autre vision du Religieux? Ou bedon Chrétiens et Juifs sont de même foi et un vilain malentendu a lieu depuis deux millénaires, ou bedon la Genèse n’a rien d’essentiellement lié aux Évangiles. Pour ma part, j’ai abjuré il y a vingt-cinq ans, parce que j’ai perdu la Foi en Jésus, en ma religion maternelle, en Dieu, mais certes pas parce que je songeais à la théorie de l’évolution des espèces, pas plus qu’à la rotondité de la Terre ou l’existence des microbes.

    Fausse croyance, dis-tu: jusqu’ici j’ai écrit avec le souci de ne pas heurter, et parce que tes propos appelaient une réponse sérieuse, mais cela, Fausse Croyance, j’ai pas le choix d’ajouter que c’est une sottise assise entre un massif tas d’arrogance et un autre bien mou sentant l’intolérance.

  100. « Une famille fonctionnelle = Papa + Maman + Bébé( s )
    Point Final.  »

    Si vous aimez les hiérarchies de pouvoir, oui!

  101. Enkidu dit :

    Salut Frankie

    Long time no see…

    Par cours de logique, j’entends par exemple le cours de Principes de logique qui se donne à la faculté de philo de l’université Laval (un excellent cours) et qui en gros enseigne les rudiments de la logique tels que développés (entre autres) par Aristote, le tout en beau langage naturel compréhensible par le commun des mortels.

    Le genre de cours où on apprend clairement que l’on ne peut inférer une loi générale d’un cas particulier, les figures de raisonnement valides (syllogismes), etc. Bref, ce que le « gros bon sens » couvre parfois, mais pas nécessairement, vu que cette expression ne désigne rien de bien défini.

    Je suis d’accord avec toi que les principes moraux sont importants pour toute société, mais pour moi, comme je te l’ai déjà exprimé, cela ne requiert pas obligatoirement une religion. Mais ne démarrons pas un débat là-dessus, ce sera inutile, cela embêtera Renart et n’a plus rien à voir avec son billet de toutes façons.

  102. @Mistral

    Alors, ces chrétiens non-fondamentalistes ne sont pas cohérents avec leur propre FAUSSE CROYANCE s’ils ne sont pas créationnistes. Je sais fort bien que tous les chrétiens ne sont pas créationnistes, mais ces chrétiens sont incohérents avec leur propre fausse croyance.

    « Fausse Croyance, j’ai pas le choix d’ajouter que c’est une sottise assise entre un massif tas d’arrogance et un autre bien mou sentant l’intolérance. »

    Si cette croyance est vraie, le fardeau de la preuve appartient aux croyants. Depuis quand il faudrait prouver l’inexistence de Dieu? Et pourquoi la vision chrétienne serait la vérité et que le Coran serait un mensonge, par exemple?

    Et je n’ai pas de leçon à recevoir d’un arrogant faisant l’apologie des écoles soi-disant « privés », un modèle de brainwashing tout autant, voire encore plus répressif que celui des écoles publiques.

    Et en ce qui concerne l’intolérance, elle est beaucoup plus prévalente chez les croyants que chez les athées!

  103. Mistral dit :

    Ben oui, t’en as, des leçons à recevoir. Un peu tard, j’en conviens. Des masses de leçons en retard. Et pas de moi, c’est certain. Je n’enseigne qu’aux doués.

    T’es safe, ici, chu un ami, un invité, je vais pas salir. Viens chez nous si tu veux continuer la conversation.

  104. Vous pouvez aussi venir chez moi, mon cher!

    Je pourrais très bien recevoir des leçons en littérature de votre part (je m’incline devant votre supériorité claire dans ce domaine), mais pour le reste, je me sens très bien comme ça.

    Ça ne me dérange pas de débattre avec des andouilles politiquement parlant, mais j’ai de la misère avec ceux qui vivent intellectuellement au dessus de leurs moyens…

  105. Mistral dit :

    J’y suis allé, chez toi.

    L’invective de Dany à Rico: c’est pas en la reprenant deux, trois, vingt fois à ton compte que ça fera de toi Dany ou de moi Rico. Tu piges, Coco? Ben non, tu piges pas, quelle question.

    Ou alors t’as raison et je suis somme toute pas si finfin que ça. Un escroc. Un cave. En déficit de moyens intellectuels et de grain à moudre. J’espère que tu as tort, c’est égoïste mais qui me le reprochera?

  106. « L’invective de Dany à Rico: c’est pas en la reprenant deux, trois, vingt fois à ton compte que ça fera de toi Dany ou de moi Rico. Tu piges, Coco? Ben non, tu piges pas, quelle question. »

    Ça, je le sais fort bien. Mais Dany pourrait dire la même chose de vous, même si je considère que Dany vit littérairement au dessus de ses moyens.

    « Ou alors t’as raison et je suis somme toute pas si finfin que ça. Un escroc. Un cave. En déficit de moyens intellectuels et de grain à moudre. J’espère que tu as tort, c’est égoïste mais qui me le reprochera? »

    Ça va, j’ai pigé le sarcasme. Vous n’êtes si mal que ça, après tout!

  107. Darwin dit :

    @ Mistral

    «Quant à l’école privée, ben, on jasera tant qu’on voudra: elle est meilleure que l’école publique si on est intéressé à l’instruction de son enfant.»

    Ça dépend de l’éducation qu’on cherche pour nos enfants. Comme les parents n’ont pas tous les mêmes valeurs (c’est assez évident en lisant les commentaires ici !) le «meilleur» des uns n’est pas le «meilleur» des autres. Si vous cherchez un ghetto doré pour bien couver nos petits, oui, peut-être que l’école privée ou même les écoles publiques qui sélectionnent les élèves feront votre bonheur. Si je cherche à développer le respect des différences (intellectuelles, ethniques, sociales, économiques, etc.) chez mes jeunes, je préférerai toujours l’école publique. Et, l’objectif du cours d’ECR va dans ce sens. L’atteint-il ? C’est à voir.

    Et, de toutes façons, comme vous le dites, on n’empêchera pas nos jeunes de nous envoyer paître à l’adolescence…

    «Je m’en crisse que le Public se ramasse avec les cas lourds et que le Privé choisisse la Crème »

    Un vrai Thierry Vandal ! Tant que sa petite clique est favorisée, tant qu’il peut transmettre le pouvoir de sa petite élite dédaigneuse de la vile populace, tout est pour le mieux ! Préparons les dirigeants de demain, et tant pis pour les les dirigés ! Un peu féodal, comme attitude, non ?

    Mais, que ça vienne d’un parent qui choisit en fonction de ses valeurs, cela ne me dérange pas. Quand l’État et ses représentants, que ce soit Vandal ou même l’Assemblée nationale, maintiennent les subventions aux écoles privées en se «crissant» d’envoyer les cas lourds au public sans lui donner suffisamment de ressources pour y faire face, là, ça me dérange !

    «je suis Christian Mistral »

    Wow ! Une vedette ! Cet argument d’autorité explique peut-être votre intolérance aux fautes de français, mais n’apporte rien à la pertinence de vos arguments, de vos affirmations et de vos valeurs.

  108. Jules César : « Connaissez-vous Hercule ? »
    Obélix : « Hercule Minus, le marchand d’amphores ? »
    Jules César : « Mais non, le Dieu Hercule ! »

    J’adore cette séquence dans les 12 travaux… elle illustre à merveille la prétention à l’universalité que peuvent avoir certains.

  109. Putain de merde, 110 commentaires pour Jean-François Plante?

    Cet homme a réellement réussi sa mission.

  110. J’ai pas lu tout ce que le dénommé David Gendron a publié, mais 6 commentaires de suite, c’est assez pour me convaincre que l’homme a un sérieux problème d’alcool ou d’attention.

    Putain j’en suis à mon deuxième consécutif.

  111. Et pour ceux qui se demandent, je suis Pascal-Pierre Fradette, roi et maître de cette putain de blogosphère. Alors on se la ferme.

    Houlala merde j’en suis à trois.

  112. Enkidu dit :

    Oui, trois commentaires sans contenu réel.

    Ça a dérapé ici, mais au moins, tout le monde avait quelque chose à dire…

  113. Au fait qui c’est le petit gros derrière les gens dans la photo ? 😉

  114. Bah désolé, je croyais que vous aviez terminé de régler le sort du monde dans les commentaires du blogue de Renart.

    Allez hop mon Socrate de Sainte-Foy, on continue. Je me casse. Après tout j’ai eu une éducation chrétienne, alors je suis nécessairement créationniste. Je suis naïf et crédule, contrairement à toi et à ta putain de logique de jeune universitaire qui découvre soudainement les philosophes grecs grâce aux lectures obligatoires. Bientôt tu vas me les casser avec les Français du milieu du siècle et l’existentialisme.

    Alors allez, je me casse.

  115. Enkidu dit :

    C’est ce que je disais, tu n’as pas grand chose à dire. Si tu avais lu correctement mes commentaires, tu aurais vu que je suis bien plus nuancé que ça.

    Franchement, j’ai plus de plaisir à débattre avec des chrétiens convaincus ou des représentants des divers libertarismes quelqu’un comme toi qui fout le camp à la première rebuffade, tout en essayant de caricaturer l’interlocuteur.

    Caricature, du reste, qui est très loin de la réalité… Tu as tout faux quant à mes origines, mon âge et mes influences intellectuelles.

  116. Dunham Bush dit :

    En passant
    C’est-qui ça Jean-françois Plante. C’est pas un gars qui avait une compagnie de transformation de viandes sua rive-sud!
    Me semble qu’y avait trois gros Vilter vmc320 en parallèle à cette place là!

  117. Jeff Plante confronte Mariette Gilbert de l’AFEAS pour sa campagne anti-hommes sur la supposée violence faite aux femmes basée sur des chiffres inventés de toutes pièces: http://www.radioego.com/ego/listen/1323

  118. Dévoilement du mensonge fémi-fasciste, par rapport à la campagne sur les agressions sexuelles intitulé «Brisons le silence!», fémi-fascistes qui, depuis plusieurs années, gonflent les chiffres dans le but d’avoir plus de subventions!

    http://www.youtube.com/watch?v=GUE0d2dUgr8

  119. Propagande fémi-fasciste dans les cours d’Éthique et culture religieuse: http://lequebecdedemain.blogspot.com/2009/03/propagande-femi-fasciste-la-violence_08.html

    Le Conseil du statut de la femme, la Fédération des femmes du Québec et le Secrétariat à la Condition féminine (bien sûr, il n’y a rien de tout ça pour les hommes, vu qu’on est tous des écoeurants qui battons 300 000 femmes par années!) ont leurs ramifications dans tout le système politique pour avilir les hommes par la violence étatiste et ça, c’est l’équivalent d’un lent génocide mal caché contre les hommes, génocide opéré par les fémi-fascistes comme Mère Térésa David et son idéologie rétrograde qui sont sanctifiées par le cahier d’exercices d’Éthique et culture religieuse que goberont forcément nos jeunes, étant donné que ce dit cahier leur est dicté par des gens en qui ils ont confiance, soit leurs sales hippies de profs communistes du ministère de l’Ignorance du Culbec qui sont grassement payés par le gouvernement pour faire la sale job et Christine Saint-Pierre qui détient les pouvoirs politiques dans cette affaire.

    Pour ajouter l’insulte à l’injure, les résistants Jean-François Plante et Sylvain Bouchard ont tous les deux été cloués au piloris, quand ils ont condamné cette propagande.

    Le Québec peut bien s’en aller à la dérive.

  120. Le fait que les fémi-fascistes aient osé récupérer la tragédie de la Polytechnique à leur avantage pour se faire du capital politique et, ainsi, violé le deuil de plusieurs familles qui n’ont rien à cirer du fémi-fascisme est une pure insulte pour la mémoire des victimes de Marc Lépine et pour leur famille.

    C’est, d’ailleurs, ce que dénonce Jean-François Plante sur son site de campagne: http://jfplante.votreespace.net/fr/controverse.html

    D’ailleurs, Plante a connu Lépine au secondaire. L’une des collègues de Plante, lorsqu’il était conseiller municipal de Rosemont, à Montréal, a perdu sa fille, lors de la tuerie de Polytechnique.

    http://www.vigile.net/Une-ministre-liberale-et-le-drame

  121. Nous, le peuple, ordonnons la démission ou le congédiement de Christine Saint-Pierre pour mensonge, fraude et génocide envers les hommes!

    «Convocation de presse – Démission exigée: La ministre St-Pierre a menti aux Québécois et surtout… aux Québécoises!

    MONTREAL, le 8 mai /CNW Telbec/

    – En présence de Jean-François Plante, l’animateur radio qui a osé briser le silence concernant les incohérences du discours de la ministre concernant les chiffres du «une femme sur trois sera victime d’agression sexuelle au cours de sa vie», et de Jean-Pierre Gagnon, directeur de recherche de l’organisme l’Après-Rupture qui a découvert cette fraude, les représentants des médias sont conviés au dévoilement des preuves que cette campagne de dénigrement n’est basée sur aucune recherche scientifique sérieuse ou récente.

    Dans une société moderne et ouverte comme celle du Québec, il est impensable qu’une ministre utilise de l’argent des citoyens dans le but de mentir sciemment à la population et surtout de rabaisser encore une fois un tiers des hommes québécois au rang de violeurs potentiels.

    À chaque fois que quelqu’un au Québec ose poser quelques questions bien légitimes sur les chiffres utilisés dans les campagnes gouvernementales concernant les agressions, il est automatiquement étiqueté de sexiste comme si valider des faits était un geste anti-femmes!

    Heureusement, de plus en plus de femmes au Québec voient que le portrait que madame la ministre St-Pierre fait des hommes québécois est non seulement faux mais porte énormément préjudice à la société toute entière.

    C’est pourquoi nous demandons, à partir des prémices de la ministre qui a sciemment trompé la population en dilapidant sur des bases scientifiques complètement farfelues plusieurs millions de dollars puisés dans les poches des contribuables de démissionner sur le champ et de s’excuser à la population pour l’avoir malicieusement induite en erreur.

    La violence, peu importe le sexe, l’origine, l’âge ou la religion, est un phénomène inacceptable qui doit être sévèrement condamné.

    Cependant, gonfler intentionnellement les chiffres pour faire du sensationnalisme, c’est banaliser la violence!»

    http://www.cnw.ca/fr/releases/archive/May2008/08/c5999.html

    Nous, le peuple, ordonnons, également, une Commission d’enquête publique et indépendante sur le scandale des maisons d’hébergement pour femmes violentées, scandale qui a été mis au jour en novembre 2008 par le Vérificateur général du Québec, Renaud Lachance, que le gouvernement Charogne et les médias ont caché à nous, le peuple, et scandale qui est pire que le scandale des commandites, le scandale du Registre des armes à feu et la mascarade de Collin Powell à l’ONU pour envahir un pays souverain réunis, car la culpabilisation et l’anéantissement des hommes du Québec ont une influence sur toute la société et c’est ce qu’est en train d’opérer le gouvernement Charogne.

  122. Enkidu dit :

    @ J-L Proulx

    « Nous le peuple » ? C’est drôle, je ne me souviens pas avoir été consulté.

    Pourquoi ne créé-tu pas un beau blogue à part pour faire ta propagande pro-Plante?

  123. Dunham Bush dit :

    On dirait Sylvain Guillemette, mais à droite! 😆

  124. Dunham Bush dit :

    Brish Tibidoush!

  125. Je suis d’accord, Dun. Misère, où ces gens-là trouvent-ils l’énergie pour débiter de telles âneries d’un blogue à l’autre ? Ce sont des experts dans l’art exigeant du Cut And Paste 😉

    @Enkidu

    Les idéologues ont souvent du mal à imaginer que le peuple se fout complètement de leurs prétentions et de leurs idées. Alors ils projettent leurs fantasmes sur la population et considèrent leurs opposants comme des illuminés qui n’ont rien compris.

  126. Sébas dit :

    @Enkidu:

    « Franchement, j’ai plus de plaisir à débattre avec des chrétiens convaincus ou des représentants des divers libertarismes quelqu’un comme toi qui fout le camp à la première rebuffade, tout en essayant de caricaturer l’interlocuteur. »

    -Vous

    *

    Si Patrick se laisse convaincre de venir a votre souper où un libertarien sert de plat principal, je viens. Il y aura; Un chrétien, un libertartien -qui croit que Jésus l’était- et un Enkidu, comblé ?
    🙂

    Pour le reste, Gendron, tu te crois ‘bon débatteur’ mais à part les insultes -et de longs textes répétitifs sans contenu réel- et à part de mots chocs comme femi-fascistes, il n’y a rien. Rien, nada, vide = « svp, recomposer, il n’y a pas de service à ce *numéro* ». Mistral a un peu raison, vous avez besoin de savoir ‘raisonner’ autrement que comme une cymbale… et besoin d’intelligence. Mais il n’existe pas de formation/diplôme pour le 2e élément.

    Encore pour ‘le reste’:

    Batince, autant je déteste une bonne partie de la droite (conservatrice, militariste, monopolistique) pour -ces trop nombreux- arguments fallacieux, autant je déteste le ‘vide’ qui consiste à remplacer les arguments par les attaques persos et les insultes… quand ce n’est pas UNIQUEMENT du niaisage/remplissage continuel pour essayer de faire taire leurs ‘adversaires idéologiques’. D’où vient mon dégoût d’une bonne partie de la gauche…

    Où sont les vrais débats/échanges intellectuels ??????

    Svp, allez voir ce que j’aime:
    http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2009/08/07/jusqu-ou-sommes-nous-libres.html
    Et oui, Sébas c’est moi.

    Les européens ont plein de défauts -comme nous-, mais personne en Amérique ne peut dire qu’ils ne savent pas échanger/débattre de façon INTELLIGENTE et NUANCER !
    J’ai été 1 mois en Suisse la dernier, et j’ai a-d-o-r-é ! Les gens, leur démocratie DIRECTE avec référendums sur demande (qui change TOUT et la ‘proprortionnelle de Québec Solitaire, c’est un succédané de démocratie), la milice du peuple (wow, ils sont armés jusqu’au dents, mais c’est aussi un des pays où le crime est BAS!!!), les paysages (naturellement), les femmes, tout tout tout et etc et etc et etc. Bon ce pays n’est pas parfait (ok’ JE POURRAIS PARLER DES BANQUES, ETC), mais c’est difficile de faire mieux, AU MONDE

    Je voudrais y habiter -un certain temps- et je pourrais écrire un livre sur ce pays et surtout ses habitants…

    ***

    En tout cas, j’ai été à L’UQAM et je crois reconnaître la même mentalité ICI. Plus capable. la go-gauche dans tous ces défauts est ici et dans une bonne partie de blogosphère de gauche. Plus capable ! Phoque,où sont les gens intelligents qui font des textes intelligents ?

    Dans un débat direct, et pour l’instant, je vous plante TOUS ! 🙂

    Je n’ai jamais rencontré un mec qui se dit ‘de gauche’ -(en Amérique -canada inclus- en tout cas, pas en Suisse ou en France !!!)- qui est capable d’avoir le dessus sur moi, SANS M’INSULTER. Ils perdent TOUS les pédales/débats.

    Et oh (avant que vous le pensiez), ce n’est pas mieux aux HEC, mais pour d’autres sujets/raisons.

    A+

    p.s.
    Et dans cet optique: Vive J-F Plante qui aime débattre de FAÇON intelligente. Même si lui aussi je le ‘planterais’, ‘anytime’. Mais il est dans ce qui se fait de mieux au Québec. Par contre, il n’a pas le ‘bon discours’ pour les gens de la go-gauche, i.e. le ‘discours enrobé’ de trop d’universitaires. Il vous énerve et j’aime ça !!!!

    http://www.radioego.com/ego/listen/1323

  127. Sébas dit :

    Désolé, quelques corrections rapides:

    « a go-gauche dans tous SES défauts »

    « Je n’ai jamais rencontré un mec D’ICI qui se dit ‘de gauche’ -(en Amérique -Canada inclus- en tout cas, et c’est le CONTRAIRE en Suisse ou en France !!!)- qui est capable d’avoir le dessus sur moi, SANS M’INSULTER. Ils perdent TOUS les pédales/débats.

  128. Sébas dit :

    Dernier ‘oups’, c’est promis:

    Coquille dans mon bout sur ‘Jambon’:
    (((ah LOL, je viens de dénigrer Gendron en déformant son nom/un mot. « J’ai gagné le débat » . « C’est moi qui pisse le plus loin ».
    Hahahaha! 🙂 ))).

    « Pour le reste, Gendron, tu te crois ‘bon débatteur’ mais à part les insultes -et de trop longs textes répétitifs sans contenu réel- et à part LES mots chocs comme femi-fascistes, il n’y a rien. Rien, nada, vide = “svp, recomposer, il n’y a pas de service à ce numéro”…

    A PROPOS DE LA SUISSE:

    (…) la milice du peuple (wow, ils sont armés jusqu’au dents, mais c’est aussi un des pays où le crime LE PLUS BAS AU MONDE !!!),

    Au moins mes 3 messages de suite servent à quelque chose, bon.
    🙂

  129. Enkidu dit :

    Bizarre, je me considère plutôt de gauche, et je ne crois pas avoir recouru à des insultes à ton égard. Mais bon, je ne suis pas un de ces gauchistes idéologiques qui ânonne Das Kapital comme certains la Bible (incidemment, c’est quand même très bon, Le Capital).

    Cela dit, s’il y a des hurluberlus à gauche (tout comme à droite) il ne faudrait pas en conclure que nous sommes tous comme ceux-là… Encore une fois, ce serait un peu trop simpliste, comme si je croyais que tous les gens religieux sont fanatiques, ce que je sais bien ne pas être le cas.

  130. Sébas dit :

    Bon, j’écris ce dernier message, pour vous démontrer que je vois toutes mes fautes.

    « (…) la milice du peuple (wow, ils sont armés ***jusqu’AUX*** dents, mais c’est aussi un des pays où le crime ***est*** LE PLUS BAS AU MONDE !!!) »

    et

    « Les gens, leur démocratie DIRECTE avec référendums sur demande (Ce qui change TOUT et la ‘proportionnelle’ de Québec Solitaire ***est -à comparer-*** un succédané de démocratie) »

    ***

    J’ai au moins 5-6 fautes de ce genre dans mon texte. Désolé encore une fois.

    @ Renart: Il n’y a pas un moyen ‘automatique’ (inclus dans les fonctions de ce blogue) pour corriger nos textes ?

  131. Sébas dit :

    « Bizarre, je me considère plutôt de gauche, et je ne crois pas avoir recouru à des insultes à ton égard. »

    Oui, vous êtes l’exception qui confirme la triste, règle, ici (en Amérique).

    Et ce n’est pas mieux avec les gens qui se disent ‘de droite’, toujours ‘icitte’.

    Et j’aime bien vous lire. Et c’est pour ça que j’évoque -pour la 2e fois dans ce débat- l’idée d’un souper avec vous, Nicolas Racine, Patrick et moi.

    J’avoue que le Panda est 100x moins endurable que les 2 autres par contre. Mais si c’est lui qui prépare le souper et paye le vin, et bien, il sera pardonné (tant qu’il ne joue pas trop à Jeannette Bertand).

    ‘Sois beau et tais-toé’

    🙂

  132. Enkidu dit :

    @ Sebas

    On s’en fout des fautes, sauf exception 😉

    Mais si tu y tiens … Firefox comprend des modules linguistiques qui permettent de corriger son texte.

  133. Tiens, j’ai envie d’essayer à mon tour ce genre de discours tout en majuscule et bourré d’orgueil, POUR RIRE…

    Je suis le seul blogueur CENTRISTE de la blogosphère québécoise, ce qui démontre mon évidente SUPÉRIORITÉ sur les idéologies creuses défendues par des RÊVEURS déconnectés avec une troisième années B. J’ai un DOCTORAT obtenu en 2004 et j’ai publié dans plusieurs revues ARBITRÉES, ce qui prouve mon immense SCIENCE. J’ai voyagé sur trois CONTINENTS, pour le travail et les études. J’ai aussi une VRAIE job et une VRAIE épouse, contrairement aux PUCEAUX qui pullulent SUR LE WEB!

    ÇA donne VRAIMENT mal au COEUR d’écrire COMME ÇA. POUR toutes SORTES de RAISONS…

  134. À prendre avec un grain de sel, bien entendu 😉

  135. Sébas dit :

    Ouais merci pour Firefox, mais mon problème c’est même si j’avais le meilleur module/logiciel de correction au monde, je pèse trop vite sur le piton manon. D’où ma demande à Renart.

    Ok, c’est corrigible comme défaut, mais je suis en train de devenir un vieux signe à ce niveau. J’aime afficher ‘mes grimaces’, me relire, et oups, c’est là que je vois toutes mes mausus de fautes. Les forums/blogues qui permettent les corrections, sont mes alliés… dans ma vieillesse et dans ce défaut.

    🙂

    p.s.
    Autre critique ‘connexe’:

    Les blogues qui ne permettent pas les commentaires sans avoir un mot de passe -m’énervent, aussi. Clisse, vous compliquez la vie à tellement de gens qui aimeraient pouvoir laisser UN commentaire pertinent, une fois de temps en temps…

    A bon entendeur, salut

  136. Sébas dit :

    @ Nicolas, batince, savez-vous lire????

    je viens d’écrire ça:

    « Batince, autant je déteste une bonne partie de la droite (conservatrice, militariste, monopolistique) pour -ces trop nombreux- arguments fallacieux, autant je déteste le ‘vide’ qui consiste à remplacer les arguments par les attaques persos et les insultes… quand ce n’est pas UNIQUEMENT du niaisage/remplissage continuel pour essayer de faire taire leurs ‘adversaires idéologiques’. D’où vient mon dégoût d’une bonne partie de la gauche…

    Où sont les vrais débats/échanges intellectuels ?????? »‘

    ***

    Ok, d’accord, je n’utiliserai plus les majuscules. content?
    Là, svp, càlisse, **************************trouvez************************ autre chose pour débattre. Il y a du contenu, de la viande, des arguments, etc…. à débattre dans mes derniers commentaires.

  137. Sébas dit :

    @ Nicolas

    Un fois votre puberté terminé, svp, allez -svp- lire ça, svp, Nicolas svp, et svp, dites-moi svp, ce que vous en pensez, svp?

    ***

     »
    Où sont les vrais débats/échanges intellectuels ??????

    Svp, allez voir ce que j’aime:
    http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2009/08/07/jusqu-ou-sommes-nous-libres.html
    Et oui, Sébas c’est moi »

  138. Sébas dit :

    Oups, mausus de colaye:

    « UnE fois votre puberté terminé terminéE »… stie

  139. Sébas dit :

    @ Nicoals encore (qui m,enrage de plus en plus)

    Voilà ce qui arrive avec tes ‘grains de sel’:

    Tu (vous ne méritez pas le vous, stie) enterres les débats sous des montagnes… de sel, stie de coliboire, de calpisse de *&(?(*&%*(&%(&?%(*&%?(*&6.

    Et une image pour que ****tu**** comprennes:

    http://www.cavesa.ch/_cdata/media/img/glossaire/436.jpg

  140. Hum… on pourrait parler de la Suisse et de sa démocratie, mais on s’éloigne drôle du sujet du billet…

    Je n’ai jamais cru à cette forme de démocratie directe, par référendums successifs. Je lui reproche surtout son manque d’efficacité et une certaine paralysie qu’elle induit au sein du gouvernement.

    Ce type de référendum donne un immense pouvoir à des minorités fortement structurées, capables de se mobiliser rapidement sur des sujets précis. Ils peuvent alors réclamer des consultations et les gagner, puisque la fréquence même des votes décourage les électeurs peu mobilisés ou politisés. Ce pouvoir sert aussi à bloquer des initiatives progressistes, puisque la démocratie directe, loin d’être l’apanage de la gauche, est plutôt une arme conservatrice. Il est plus facile de démoniser le changement que de le défendre. C’est entre autre pour cette raison que la Suisse n’a pas adhéré à l’Europe, ni renoncé à sa neutralité.

    Tout cela nécessite des débats de fonds sur les avantages comparatifs de la démocratie par représentation (la plus courante, qui créé les politiciens professionnels) et la démocratie directe (qui donne le pouvoir à des minorités bien organisées).

  141. Hum… on pourrait parler de la Suisse et de sa démocratie, mais on s’éloigne drôlement du sujet du billet…

    Je n’ai jamais cru à cette forme de démocratie directe, par référendums successifs. Je lui reproche surtout son manque d’efficacité et une certaine paralysie qu’elle induit au sein du gouvernement.

    Ce type de référendum donne un immense pouvoir à des minorités fortement structurées, capables de se mobiliser rapidement sur des sujets précis. Ils peuvent alors réclamer des consultations et les gagner, puisque la fréquence même des votes décourage les électeurs peu mobilisés ou politisés. Ce pouvoir sert aussi à bloquer des initiatives progressistes, puisque la démocratie directe, loin d’être l’apanage de la gauche, est plutôt une arme conservatrice. Il est plus facile de démoniser le changement que de le défendre. C’est entre autre pour cette raison que la Suisse n’a pas adhéré à l’Europe, ni renoncé à sa neutralité.

    Tout cela nécessite des débats de fonds sur les avantages comparatifs de la démocratie par représentation (la plus courante, qui créé les politiciens professionnels) et la démocratie directe (qui donne le pouvoir à des minorités bien organisées).

  142. Merde, je croyais que j’avais arrêté le chargement avant le 2e clic.

  143. Sébas dit :

    Merci Nicolas pour ce commentaire INTELLIGENT ET NUANCÉ. (là, aimez vous mes majuscules???)

    2 étoiles dans votre cahier de débats

    **

    🙂

    Bon, lorsque vous dites:

    « Ce pouvoir sert aussi à bloquer des initiatives progressistes, puisque la démocratie directe, loin d’être l’apanage de la gauche, est plutôt une arme conservatrice. »

    Nous pourrions parler de technocatie, alors, non ? Une minorité qui décide pour tous, et aux 4 ans, nous votons pour nous donner l’impression que nous avons une ’emprise démocratique’ sur nos élus ? Est-ce bien ça?

    Vous savez qu’en Suisse, cette démocratie -que vous semblez haïr- donne des cantons plutôt progressistes et des cantons plutôt conservateurs, d’autres plutôt libertariens, etc.

    Vous dans un canton tatoué « québec Solidaire » et moi dans un canton libertarien. Qu’avez-vous contre ça? Et sur des sujets d’importance nationale, comme la défense du territoire, nous serions -peut-être- les meilleurs frères d’armes.

    Etc

    Pourquoi vouloir ***imposer*** le « one size fits all » alors que la population -partout en Occcident- est divisée sur un paquet de sujet comme l’éducation, l’avortement, etc ?

    C’est de la dictature collectiviste votre affaire, non ?

  144. Sébas dit :

    Pas grave, j’échangerais mes fautes contre vos doigts collés sur le piton, n’importe quand.

  145. Sébas dit :

    Pour organiser les référemdums vous avez raison de dire ça:

    « et la démocratie directe (qui donne le pouvoir à des minorités bien organisées). »

    Mais le vote final, appartient toujours au ‘peuple’.

    Qu’avez-vous contre le peuple?

    Vous voulez qu’UNE élite, progressiste ou conservatrice -dépendant de la ‘saison’- décide pour tous ?

  146. Darwin dit :

    @ Sebas

    Dans un de vos premiers commentaires sur cette page (août 20, 2009 à 18:09 ), vous écrivez «Phoque, les étatistes de tout acabit sont AVEUGLES. Point !», après avoir fait des jeux de mots enfantins (ce que vous reprochez pourtant à David Gendron) genre «gouvernemaman». Vous interprétez les paroles de Jésus (certains trouvent plutôt qu’il était communiste) pour convaincre des athées ou agnostiques de la pertinence de vos propos. Si vous qualifiez les gens qui ne pensent pas comme vous d’aveugles, ce qui est insultant, vous en conviendrez sûrement, ne vous étonnez pas que ces personnes vous répondent de la même façon. L’utilisation de termes comme «étatiste» et «go-gauche» sont aussi foncièrement méprisants.

    Et vous vous voyez comme le meilleur débatteur de droite… C’est normal que vous vous trouviez le meilleur, parce que, au moins, vous êtes d’accord avec ce que vous dites (j’espère !). En passant, je le répète, le fait qu’une position soit minoritaire ne la rend ni plus juste, ni moins. Quelque part, nous sommes tous minotaires (les débats les plus féroces se font souvent entre des gens de la même mouvance politique…), et l’assemblage de nos valeurs et opinions est unique, donc très fortement minoritaire (1 sur 6 milliards et quelque).

    Avant de juger la qualité des arguments des autres, vous devriez considérer le fait que les positions de toute personne sur des sujets comme la religion et même la politique en général reposent plus sur des valeurs que sur des arguments. Or, il est clair que les gens de droite et de gauche ont des valeurs inconciliables. On ne s’entend même pas sur la notion de liberté (voir Nozick, un libertarien, par rapport à Rawls, un libéral ou Amartya Sen, un humaniste).

    Je ne prétends pas que les valeurs des uns sont meilleures que celles des autres, seulement qu’elles sont différentes et qu’elles doivent être respectées. À partir de là, on peut débattre… sereinement !

  147. Darwin dit :

    Démocratie directe

    La démocratie directe ne peut que déboucher sur la dictature de la majorité. Toutes les minorités (régionales, ethniques, sexuelles, socio-économiques, politiques, etc.) en pâtiraient.

    Pour espérer un minimum de justice sociale, il faut protéger les libertés fondamentales, que ce soit dans une chartes des droits une constitution ou tout autre support. Et je suis d’accord avec Nicolas, la gouvernance par référendums (ou sondages…) ne permet pas les débats essentiels pour que tous puissent partager au moins la même information avant de se prononcer.

  148. Sébas dit :

    @ Darwin, svp, vous aussi svpo, prenez le temps de lire, je ne me considère pas de droite.

    J’ai écrit ça tantôt;

    « Encore pour ‘le reste’:

    Batince, autant je déteste une bonne partie de la droite (conservatrice, militariste, monopolistique) pour -ces trop nombreux- arguments fallacieux, autant je déteste le ‘vide’ qui consiste à remplacer les arguments par les attaques persos et les insultes… quand ce n’est pas UNIQUEMENT du niaisage/remplissage continuel pour essayer de faire taire leurs ‘adversaires idéologiques’. D’où vient mon dégoût d’une bonne partie de la gauche… »

    ***

    La droite -la droite conservatrice, militariste, monopolistique, etc- passe autant pas l’état dans ces 3 items… que la gauche avec sa pensée progressiste.

    Blanc bonnet, bonnet blanc.

    ***Tous*** les étatistes…

    Pour l’instant, je dois quitter, et je ne promets rien, mais je vois que le niveau des échanges augmentent (comme il semble le faire actuellement), je vais revenir à tous vos -autres- arguments et ceux des autres, s’ils sont du même acabit.

    Merci, je dois allez servir le dieu Mamon.
    🙂

  149. Sébas dit :

    JE SUIS UN VIEUX SINGE INCORRIGIBLE;

    « Pour l’instant, je dois quitter, et je ne promets rien, mais SI je vois que le niveau des échanges augmente (comme il semble le faire actuellement), je vais revenir ET RÉPONDRE à tous vos -autres- arguments et À ceux des autres (s’ils sont du même acabit).

    Merci, je dois allez servir le dieu Mamon. »

  150. Sébas dit :

    Grrrr:

    « ***Tous*** DES étatistes… »

    « ALLER »

    *

    *Ok, Sébas s’en va dans la douche*

  151. Sébas dit :

    @ Darwin

    Oui pour ça:

    « Pour espérer un minimum de justice sociale, il faut protéger les libertés fondamentales »

    Et la première liberté à protéger, est justement la liberté de vivre comme l’on veut, sans que l’état nous impose UNE idéologie progressiste OU conservatrice…

    Naturellement, je ne veux pas que personne ait le ‘choix’ de tuer ‘son prochain’, donc les droits ‘sacrés’ (i.e. vie, vol, etc) doivent être inclus dans n’importe quel idéologie.

    Bon, je me fais violence, je me débranche…

    p.s.
    Vous avez d’autres arguments, je vais y répondre plus tard, si je vois que l’échange ne tombe pas dans les insultes…

  152. Sébas dit :

    @ Darwin

    J’avoue ‘go-gauche’ est une insulte, tout comme mon utilisation fréquente de l’expression dré-drette.
    Je ne suis pas ‘farpait’, c’est vrai. A force de débattre avec des imbéciles constant, j’ai tendances à m’échapper et à devenir -parfois- un imbécile. Mais pourquoi avec les Suisses et les européens je n’insulte pratiquement jamais mes ‘adeversaires’ idéologiques. Parce les Gendron de ce monde, sont rares comme de la marde de pape, la-bas.

    Ça n’excuse pas mes imbécilités, mais ça explique en mausus.

    *

    Pour le terme étatiste:

    Ce n’est pas une insulte, SI, c’est vrai qu’une bonne partie de la gauche ET de la droite, prône l’utilisation de la force étatique (i.e. loi, programmes ‘one size fits all’, pédagogies, etc), pour imposer SA vision à ***tous***.

    Bon, j’ai besoin d’une âme charitable pour me donner un bon coup de pied au cul. Svp, quelqu’un ?
    🙂

  153. Je n’ai pas dit ça. Chaque système a ses mérites. La dérive technocratique n’est pas plus valable que la dérive démocratique. L’outrance n’est jamais une bonne solution.

    J’aime bien le modèle de certains États américains, qui soumettent – à chaque élection – une série de propositions à leurs électeurs. En combinant des élections pour des sièges et des questions précises, on augmente l’intérêt pour le vote.

    Et vous m’avez pris dans une mauvaise journée… je suis habituellement plus civilisé.

  154. Sébas dit :

    Ok, Darwin, c’est un bon compromis (faudrait faire d’autres nuances, mais clisse je ‘puze’, et je dois vraiment quitter)
    🙂

    Mais combien de référendums -sur le mariage homo- ont été ‘gagné’ par les ‘progressistes, aux État-Unis?

    Retour à la cause de départ ?

    Pour ma part, je voudrais que NOS CHOIX de vies, quel qu’ils soient, ne soient plus étatisés. UN CONTRAT signé entre 2 adultes consentants et les cours doivent respectés ces contrats. Et terminé tous les cotisations/programmes ‘one size fit’s all’. Je veux pouvoir vivre comme je le veux.

    Une démocratie directe -dans le cadre d’une constitution solide qui IMPOSE le respect des droits individuels- ne peut pas déraper. Je pourrais/devrais développer cette idée sur 2-3 paragraphes…

    Par contre, la constitution américaine, à ‘oublié’ d’inclure ces référendums sur demande…

  155. Sébas dit :

    Oups, le dernier message n’était pas pour Darwin:

    « Ok, Nicolas »

  156. Darwin dit :

    @ Sebas

    Si le terme «étatiste» n’est pas une insulte pour vous, il l’est pour moi. Bon, si vous ne le considérez pas insultant, vous accepterez peut-être de concéder qu’il est à tout le moins réducteur. Il réduit la pensée d’une personne à un aspect accessoire. Je ne connais personne de gauche (ni de droite) dont l’objectif est de faire grossir l’État. Certains le voudraient plus intrusif, mais ce n’est pas mon cas, ni celui de la majorité. Les plus gauchistes voient d’ailleurs l’État comme une étape transitoire (j’allais écrire comme un état transitoire…) avant l’instauration du vrai communisme. Moi, j’aimerais bien y croire, mais compte tenu de ce que je pense de la nature humaine, je me contente d’être ce qu’on qualifie de réformiste (mot pas très gentil et aussi réducteur, mais acceptable…).

    Mes valeurs tournent autour de la justice et de la distribution des richesses. Dans cette optique, l’État est en premier lieu un outil de redistribution des richesses, par la fiscalité et les dépenses publiques. Comme tout outil, l’État peut faire le meilleur comme le pire (la guerre, la répression, etc.). Je ne vise pas plus d’État, mais un État plus centré sur ses objectifs les plus nobles. Je ne peux donc pas apprécier me faire qualifier d’étatiste.

    Il y a un lien entre tout cela et le cours d’ECR. Je ne vois pas ce cours comme une intrusion, mais comme une présentation des différents aspects de la spiritualité qui existent au Québec et dans le monde. Personnellement, je n’ai aucune spiritualité (sauf dans les gags…). Mais, comme je vis dans une société (je parle de l’humanité entière) où 90 % des gens (désolé, je n’ai pas de source, alors, disons plus de 50 % pour ne pas prendre de chance…) croient à une religion ou à tout le moins un Dieu, je trouve correct que l’école en parle et en parle à tout le monde (car tout le monde vit avec tout le monde), en évitant tout prosélytisme. Le problème est dans la façon. Et c’est là que le bât blesse.

    Même si presque tout le monde est d’accord pour que l’école augmente les heures consacrées à l’histoire, l’ajout d’un cours d’histoire au secondaire a créé tout un tollé : trop «canadian», pas assez nationaliste, pas assez de dates, et j’en passe. C’est bien évident que ce type de débat est encore moins serein quand un cours aborde la religion et les valeurs des gens. On prête alors toutes sortes d’intention aux promoteurs de ce cours, on lâche les chiens (ou les accusations) et on perd de vue l’essentiel pour l’accessoire.

    Oh, je sais bien que je ne vous convaincrai pas. J’apprécierais simplement que vous acceptiez le fait que les gens qui appuient ce cours puissent avoir des motifs nobles qui n’ont rien à voir avec le désir d’imposer leurs valeurs aux autres.

  157. Alexandre Bouchard dit :

    Je sens qu’il y a de la gogauche frustrer ici sur ce blognue!

  158. Darwin dit :

    Frustrée ? Bof ! Anéantie par la force de vos arguments ? Rebof ! Je me sens un peu comme votre camarade Mistral, découragé de lire au moins deux fautes sur une seule ligne… Avez-vous étudié à l’école privée ?

  159. Dunham Bush dit :

    Oui moi!

  160. Dunham Bush dit :

    Moi gogoche frustré!

  161. Darwin dit :

    Merci de répondre à mon sondage, monsieur le buisson qui donne du jambon…

  162. Frankie dit :

    Alors, après toutes ces grandes réflexions de votre part sur le sujet et sur l’homme concerné, allez-vous choisir Jean-François Pie-Lente comme nouveau chef de l’ADQ ? Allez ! Ne soyez pas timides, et sortez de votre zone de confort …

  163. @ Frankie.

    Ne t’en fais pas! J’afficherai bientôt, sur mon blogue, mes couleurs sur la course adéquiste.

  164. Au moins, Plante proposait l’abolition des subventions aux corporateux, alors que les autres proposaient l’augmentations des frais de scolarité pour financer ces mêmes subventions!

  165. Mistral dit :

    Ce fut pénible et long de vous regarder aller, gauche, droite, gauche, droite, le pas de l’oie, ce fut dur de se taire en vous laissant braire.

    Pourtant Renart n’a pas verrouillé sa maison. Il ne pourra jamais se faire accuser de censure ou de mauvaise foi après ça.

    Moi, il va de soi que je vous aurais massacrés à grands moulinets de gourdin si je savais qui vous êtes (ou si vous sévissiez chez moi auquel cas je vous débusquerais juste pour le fun), mais encore faut-il pour cela que vous le sachiez vous-mêmes, puis le révéliez, puis que ça vaille la putain de peine.

    Gauche, droite, gauche, droite…

    Un pied devant l’autre.

  166. Sébas dit :

    Ma réponse se trouve sur le blogue du Québécois Libre.
    🙂

  167. Enkidu dit :

    @ Mistral

    Ce fut aussi pénible de lire tes commentaires moralisateurs à notre égard parce que nous osions avoir une autre opinion que la tienne, et que nous osions débattre.

    T’inquiètes, je n’irai pas perdre mon temps sur ton blogue,

  168. Mistral dit :

    Vous n’avez pas débattu. Vous n’avez même pas conversé, ni même essayé.

    T’as essayé, toi, un peu, et l’autre aussi, mais vous reveniez toujours à gauche droite gauche droite libertaire libertarien fasciste stalinien et quand vous preniez un break c’était pour vous inviter à souper ensemble en précisant d’apporter du vin.

  169. Sébas dit :

    Mistral:

    Organisez donc ce foutu souper, et vous pourrez jouer à la modératrice-dominatrix

    🙂

    En attendant, j’ai ‘conversé’, moi:

    http://www.leblogueduql.org/2009/08/le-soleil-continue-de-se-lever-malgr%C3%A9-les-entraves-%C3%A0-la-libert%C3%A9.html?cid=6a00d8341cb44a53ef0120a570e461970c#comment-6a00d8341cb44a53ef0120a570e461970c

  170. Mistral dit :

    Surely you jest, dude. Renseigne-toi sur mon goût pour la modération avant de m’inviter à t’inviter chez nous.

  171. Sébas dit :

    Blablabla,

    « Pourtant Renart n’a pas verrouillé sa maison. Il ne pourra jamais se faire accuser de censure ou de mauvaise foi après ça.

    Moi, il va de soi que je vous aurais massacrés à grands moulinets de gourdin »

    et

    « Vous n’avez pas débattu »

    Ça sent le cuire du fouet à plein nez.

    🙂

    p.s.
    Si nous n’aimez pas la modération, vous aimez peut-être bien les conversations entre ‘dude’ qui se disent tout ce qu’ils pensent et ce, sans filtre… alors, c’est pour quand ce souper ?
    🙂

  172. Mistral dit :

    Oh, c’est tout simple: aussitôt que tu sauras écrire cuir sans faute. Ensuite, il se peut que j’attende la prochaine étape: quand tu sauras la différence entre converser et poster dix commentaires d’affilée.

    Mais franchement, je serais toi, je cesserais de courir après le trouble qui court après toi.

  173. Sébas dit :

    Hein?

    Cuire ou cuir, vous aviez compris le sens, non?
    Cessez donc de jouer. L’académie française n’a pas inventé la philosophie et les arguments valables. J’ai été élevé dans ce genre de mentalité et laissez-moi cous dire que ça ‘puze’ bord en bord.

    Dans une conversation ‘live’ je pourrais vous corriger sans arrêt. 🙂

    Et ma force n’est pas le français écrit et surtout j’écris trop vite.

    Et vous, à date, tout est dans le contenant, rien dans le contenu. Quel a été votre contribution à cette ‘conversation’ (sic) ?

    Et votre blogue, ‘kossé’ ça ce vide intellectuel ?

    Vous n’êtes que de l’air (pour l’instant en tout cas!)

    Que du maternage… vide…
    Oui ça sent le cuirE (que pour vous faire réagir en gamin, ce que vous faites depuis toujours sur internet!)

  174. Mistral dit :

    Damn right, dude, et mea culpa: chu pas passé par l’UQAM comme toi. Bring your own whine anyway.

  175. Sébas dit :

    Vide, comme d’habitude…

    Et en plus vous utilisez un argument d’autorité (Uqam)… le niveau baisse et baisse et baisse, tout ça grâce à votre présence.

    Tous mes efforts pour débattre sont whine (vins/vains).

    Whine with your empty self, I’ll drink the wine avec du monde qui aime échanger du CONTENU.
    🙂

  176. Sébas dit :

    Sérieux, c’est quoi votre but ici ?

  177. Mistral dit :

    Sébas…

    Personne ici n’a besoin de se faire traduire par toi mon jeu de mot! Je ne l’aurais pas employé ici si je croyais qu’il passerait dans le beurre! Il se trouve que je suis un visiteur de longue date ici, que la plupart des autres contributeurs aussi, et qu’on n’est pas là pour discuter des vices et des vertus de chanteurs populaires! Tu débarques et tu me demandes quel est mon but ici?

  178. Sébas dit :

    Je ne débarque pas… je lis depuis un mausus de boute…
    Et encore un argument d’autorité:
    « je suis ‘icitte’ depuis plus longtemps que vous, j’ai donc une ancienneté et des faits d’armes, moé » (sic)

    D’autre arguments vides de ce genre?
    le niveau baisse encore d’une coche…

    Où sont vos contributions valables ?

    Vous ne parlez que de contenu, 95% du temps ?

    C’est le temps de faire une mise au point, non ?

  179. Mistral dit :

    Ben oui, comme à chacun de tes comms, c’est le temps de faire une mise au point. Pas étonnant que le débat ne commence pas.

    Mise au point, alors: oui, tu débarques. Mise au point encore: non, je ne me suis pas réclamé d’ancienneté ni de faits d’arme, te laissant des masses de temps et d’opportunités pour te renseigner. J’ai écrit, il est vrai, que je ne suis pas ici d’hier et que Maître Renart en a autant pour ma pomme chez nous: ça crée des liens quand de légers petits salopiots dillettantes et velléitaires s’excitent la braguette sans savoir ce qu’ils souhaitent au juste baiser.

  180. Sébas dit :

    C’est quoi vote but ici et maintenant ?

    Ok, vous pissez plus loin que moi, et après ?
    Mon père est plus fort que le vôtre…

    Clisse, vous avez devoir maturé en titi pour me convaincre.

  181. Sébas dit :

    « allez »

    Oups

    😉

  182. Mistral dit :

    C’est qui, ton père?

  183. Sébas dit :

    Je cherche vos arguments dans CE débat…

    Rien, nada, « svp, raccrochez et composez de nouveau »…

    Ça devient lassant.

  184. Mistral dit :

    Ne les cherche pas: il n’y en a pas. Pas de débat, donc pas d’arguments, surtout pas venant de moi.

    Fallait débattre avant, dude. Arguer. Converser. Jaser. Tu piges?

  185. Sébas dit :

    Je pige que je n’aurais probablement aucun argument valable de vous à partir de maintenant. Que du vide…
    Je me trompe ?

    De quoi avez-vous peur? De penser? De vous faire contredire?
    De quoi au juste?

    Pour les ‘soins’, je vais envoyer la facture, le paiement ne presse pas.
    😉

  186. Mistral dit :

    Bien entendu, tu te trompes. Et c’est gratis.

    Shippe le bill aux ceuzes qui sontaient censés t’instruire, et insiste pour qu’on te rembourse: tu donneras le change aux mongols.

  187. Sébas dit :

    Mdr!

    Bon, ce n’est pas avec vous que la sacro-sainte conversation(sic) va avancer…

    Conversation selon Mistral:

    Blablablabla, argument d’autorité, blablabla, je pisse plus loin que vous, blablabla, je suis équilibré et intelligent, mais je ne vais pas argumenter avec personne pour le démontrer, blablabla, je sais mieux écrire que vous, blablabla, etc

    Lassant, très lassant et enfantin.

  188. Mistral dit :

    Rien à redire, sinon pour ce libelle: «équilibré». Me suis jamais attribué un tel qualificatif, ni autrui non plus jamais, équilibré? Héhé.

    Autrement, rien à redire.

  189. Sébas dit :

    Désolé pour le libelle. Vous êtes vraiment ce que vous êtes. 🙂

    Sur ce, bonne nuit

  190. Bon, on passe à un autre appel!

Les commentaires sont fermés.