État islamique : islamophobe de la condamner?

Photo : Spencer Platt / Getty Images

Photo : Spencer Platt / Getty Images

L’Union des étudiants britanniques (« National Union of Students ») a refusé par un vote majoritaire de condamner l’État islamique. Il s’agissait d’une motion qui visait à condamner leurs atrocités. En contrepartie, on arguait que la motion visait à justifier la guerre et qu’elle était islamophobe.

La motion

Après lecture de la motion en question, je demeure abasourdi par cette accusation d’islamophobie et de justification de la guerre.

Au sujet de la guerre, il y a pourtant un point de la motion qui précise que la condamnation de l’État islamique et son appui aux forces kurdes qui les combattent s’accompagnent de la méfiance et du doute envers l’intervention militaire états-unienne :

4. To condemn the IS and support the Kurdish forces fighting against it, while expressing no confidence or trust in the US military intervention.

Pour ce qui est de l’accusation d’islamophobie, c’est tout simplement navrant.

Islamophobie

Pour essayer de comprendre, il faut aller à la définition stricte de l’islamophobie, qui est l’hostilité à l’endroit de l’islam. Donc, l’hostilité à l’endroit d’une religion. Sur Wikipédia, on va un peu plus loin :

Le terme islamophobie « peut se définir comme la peur ou une vision péjorative de l’islam, des musulmans, et des questions en rapport

Donc, si on comprend bien la logique de Malia Bouattia – l’étudiante qui a mené la rébellion contre la motion -, condamner les atrocités de l’État islamique, c’est de l’hostilité envers l’Islam, puisque ce groupe justifie ses actions entre autres avec sa religion. Dans cette optique, les « questions en rapport » avec l’Islam, tel que le suggère la définition de Wikipédia, peuvent être le terrorisme qui y est lié. Ainsi, ne pas être d’accord avec quelconques agissements d’individus de confession musulmane, c’est islamophobe. La belle affaire!

On pourrait même l’expliquer avec ce simple paralogisme (« raisonnement faux qui apparaît comme rigoureux ») :

  1. L’islamophobie est la haine des musulmans
  2. État islamique est composé de musulmans
  3. Donc la haine contre l’État islamique est de l’islamophobie

Des idiots utiles?

Je pensais qu’on était arrivé au bout de l’élastique de l’accusation d’islamophobie avec la critique du voile, qui exclue l’argument sur l’égalité homme-femme pour lui substituer de force la haine envers la religion et l’ethnicité, mais il restait du jeu, visiblement.

Ce que je pense, c’est que le problème de l’islamophobie – qui existe, je ne le nie aucunement – obnubile tellement certaines personnes qu’elles développent un immense talent pour en voir partout et pour justifier n’importe quels agissements, quand il est question de personnes musulmanes. Mais je ne pensais pas que ça irait jusqu’à l’État islamique. Là c’est le comble.

Je n’aime pas trop quand on utilise l’expression « idiot utile » pour dire que quelqu’un a une position contradictoire en regard de ses convictions profondes et qu’elle est manipulée, mais ces étudiants britanniques, Malia Bouattia en tête, le méritent amplement.

On peut penser que l’État islamique sert de justification pour une nouvelle guerre, qui dans le fond servirait surtout les intérêts économiques de l’Occident. On peut même penser que l’État islamique est une invention de toute pièce pour servir cesdits intérêts. Mais pointer l’islamophobie comme argument contre cette guerre qui s’annonce, c’est contre-productif et malhonnête vis-à-vis du phénomène du terrorisme islamiste, dans son entier.

C’est surtout irrespectueux envers toutes ses victimes.

*******

Alors, est-ce vraiment islamophobe de condamner l’État islamique?

 

 

 

Suivez-moi sur Facebook et Twitter

Ce contenu a été publié dans Opinion, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

15 réponses à État islamique : islamophobe de la condamner?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *