Des financiers psychopathes?

 

Jeune blogueur, j’avais l’accusation facile et j’ai pondu un billet que je me souvenais encore jusqu’à hier comme étant de l’exagération trop belle pour être vraie, bien que le fond ne me semble toujours pas inintéressant. En gros, j’écrivais que nos grands capitalistes, les seigneurs de la finance, les « multimillionnaires et milliardaires de ce monde cultivent un vice : le fétichisme de l’accumulation personnelle de richesse. » Et je terminais par un « Réveillez-vous! ce sont des malades mentaux! » bien senti.

J’avais dans ce temps-là une telle candeur, et peut-être une trop belle capacité à ne pas prendre du recul, que j’ai tricoté cette opinion avec l’assurance d’avoir raison en tous points, alors que je n’avais que pour seule arme mes impressions. Mais en fin de compte, je n’avais peut-être pas tout à fait tort, puisqu’en ce début d’année ce que j’avais pressenti, comme sûrement beaucoup d’autres d’ailleurs, a pris une forme beaucoup plus scientifique sur le site de la Radio Télévision Belge Francophone (RTBF).

En effet, un article très sérieux pose cette question : « Le monde financier serait-il dirigé par des psychopathes? » (Slate.fr a aussi fait paraître un article à ce sujet.) Selon un professeur à l’université de Nottingham, Clive R. Boddy, « beaucoup des hauts responsables financiers seraient en fait des psychopathes. » Et sa thèse trouve un écho assez particulier dans une étude suisse récente qui montre « que certains traders auraient un comportement plus dangereux et manipulateur que des psychopathes »

Peut-être que vous ne voyez pas bien le lien entre mon propos et celui dudit professeur, mais un passage de l’article de la RTBF est assez éloquent pour l’expliquer :

Mais comment des personnes avec un tel profil psychologique ont-elles pu atteindre des postes si élevés ? Selon Clive Boddy, cela est imputable au monde actuel et à l’organisation des entreprises, avec un personnel qui bouge tout le temps, passe de sociétés en sociétés. Cela permet aux psychopathes de passer inaperçus et de monter rapidement, pouvant même apparaître comme de bons leaders là où, à une autre époque, ils auraient été vite repérés pour leur égocentrisme et leur manque d’éthique.

C’est l’ascension de ce type de profils dans des entreprises financières qui aurait causé la crise, selon le professeur. Car à des postes-clé, ces psychopathes sont dirigés par leur volonté de s’enrichir et de progresser, au détriment de toute responsabilité sociale. Peu importe, pour eux, les dégâts causés.

Et tout cela montre bien que, comme dans tout, l’excès est un bon indicateur qu’il y a un problème. Parce que si on regarde par exemple un joueur compulsif, il est bien évident que la société regarde d’un bien mauvais oeil ses excès. Pourquoi ce regard critique ne pourrait-il pas être de même pour les capitalistes retors? Parce qu’ils sont en haut de la pyramide, parce qu’ils sont dans une cage de verre?

Je ne pense pas que tous ces gens soient des psychopathes, bien sûr. Mais il est bien normal de pointer ceux qui le sont. Surtout si en plus les conséquences de leur « maladie » touchent possiblement toute la planète.

 

(Photo : ebrkut)

Ce contenu a été publié dans société, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Des financiers psychopathes?

  1. gillac dit :

    Psychopathes, peut-être. Bêtes et cupides, j’en suis certain. En tout cas, les états ont commis l’erreur magistrale de les laisser faire. Pensons-y 2 minutes, tous les états y vont gaiement dans les taxes à la consommation et sur les revenus mais ils deviennent timorés à l’idée de taxer les transactions financières.

  2. Garde quand même un peu de ta candeur!

  3. Gillac,

    « Pensons-y 2 minutes, tous les états y vont gaiement dans les taxes à la consommation et sur les revenus mais ils deviennent timorés à l’idée de taxer les transactions financières. »

    c’est dans l’assez absurde en effet, vu de même!

    Suzanne Beaudoin,

    oui, oui! 😉

  4. Je ne me souviens plus de cet ancien billet. En fait, je crois ne jamais l’avoir lu.

    Il était excellent, mais je n’irai pas jusqu’à dire que ça devrait être interdit par la loi. Par contre, je suis d’accord avec tout le reste. Tu vises en plein dans le mille.

  5. Ce point est intéressant, mais sommes indignés des vols financiers alors que nous consentons aux vols perpétrés par les États.

  6. En fait, il est vrai que les financiers sont favorisés fiscalement, mais le principal problème est l’existence même des taxes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *