Mourir dans un accident de voiture, dans sa chambre à coucher…

Le 19 août dernier, je publiais sur Les 7 du Québec un billet prônant « Le permis de conduire à 21 ans! ». Il a généré pas moins de 152 commentaires, et vous vous douterez qu’ils n’allaient pas tous dans mon sens…

Ce que j’ai concédé, à la suite des échanges, c’est que de hausser l’âge minimal de l’obtention du permis de conduire à 21 ans serait peut-être un peu exagéré, donc que 18 ans, ça serait un bon compromis. Cependant, pour dire vrai, en apprenant hier l’accident impliquant un jeune de 17 ans, qui a percuté un immeuble d’habitation pour cause de grande vitesse, tuant un couple qui dormait dans sa chambre à coucher, je me suis mis en mode « à reculons ».

À la suite de mon billet, l’ami J-F l’internaute avait exposé sur son blogue une recherche statistique qui démontrait clairement que le risque diminue avec l’âge. Alors, je crois qu’il faudrait urgemment monter ça à 18 ans, voir si cela améliorera globalement la situation, et aviser par la suite s’il y a lieu.

J’ai bien confiance qu’un redressement de la sorte enverrait un message clair, et aux jeunes, et aux parents qui devront, pour certains, se taper deux années de plus en guise de taxi… Et puis, bon, on peut même espérer que cela fera boule de neige et encouragera un meilleur système de transport en commun partout au Québec.

Pour ce qui est de ce jeune-là en particulier, qu’est-ce qui a bien pu lui passer par la tête? S’était-il tapé « Rapides et dangereux » juste avant d’appuyer sur l’accélérateur? Et en pointant ce film glorifiant la vitesse et le risque, je ne veux surtout pas lancer des pierres à cette « oeuvre », étant donné que la maturité vient habituellement avec la capacité de ne pas laisser la fiction envahir sa réalité… Comme le jeune amateur de jeu de tir subjectif qui laisse son pistolet à la maison avec sa console de jeu, pourquoi en est-il autrement avec la vitesse?

On parle beaucoup de se protéger, parfois trop et parfois même à tort, mais si une petite fille comme Bianca Leduc ne peut plus jouer en sécurité dans sa cour et un couple ne peut plus dormir en sûreté dans sa propre chambre à coucher, il faudra bien plus que de l’optimisme (se complaisant dans le statu quo) pour améliorer la situation.

(Photo : lazyousuf)

*

(Question de terminer sur une note plus joyeuse,) en cherchant « Rapides et dangereux », je suis tombé sur cette vidéo :

Ce contenu a été publié dans opinions, société, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Mourir dans un accident de voiture, dans sa chambre à coucher…

  1. Hérétik dit :

    Je ne crois pas qu’un film comme Fast & Furious ait quoi que ce soit à voir avec un accident aussi stupide. Ceux qui veulent aller vite en voiture n’ont pas besoin de ça, ils leur faut seulement un volant.

    Ayant pris mon permis mon conduire à 25 ans, sous la contrainte (ma blonde…), je comprends mal le plaisir qu’éprouvent certains à conduire, encore plus le désir d’aller vite. J’ai eu un ami, au début de la vingtaine, qui éprouvait une véritable passion pour la vitesse, pour l’adrénaline que cela lui procurait. Comme un attrait pour l’interdit, pour atteindre ses limites. Les conséquences possibles ne l’effleuraient même pas. Provoquer des accidents, des blessés, des morts ? Tout cela semblait irréel, impossible. Il était en plein contrôle. Il était la prolongation de son véhicule. Il a pourtant encastré sa belle voiture entre un poteau d’hydro et un mur, démolissant deux voitures au passage. Il roulait à 90km/h dans une zone de 50km/h, comme d’habitude. Un faux mouvement, un éclair de lumière, qu’importe. Il aurait pu mourir ce jour-là, ou tuer quelqu’un. Il a eu de la chance.

    Il n’y a aucune réglementation qui mettra un terme à l’inconscience des maniaques de l’adrénaline, qui oublient volontairement qu’une voiture est une arme chargée.

  2. Nicole dit :

    Aaah le fantasme de bien des hommes pour ne pas dire tous! (en ce qui a trait au vidéo)

    Pour le permis je n’ai pas suivi le précédent billet à ce sujet. Mais personnellement, je crois que 18 ans c’est raisonnable comme décision. Je ne vois pas du tout pourquoi une personne qui n’ai pas considéré adulte de toute manière d’un point de vu légal aurais le droit d’utiliser un véhicule pour se déplacer (indépendance). Pour aller où? La plupart des jeunes c’est pour faire leur show off et sortir dans les bars qu’ils se ballade en voiture et ils n’ont même pas l’âge d’entrer dans une discothèque! Pour aller à l’école? Ben le transport en commun c’est fait pour ça!

    Moi, j’ai eu mon permis à 16 ans parce que mes parents me l’ont fortement suggéré. Ils me disaient si on a besoin de toi en cas d’urgence ou un problème tu pourrais nous conduire si on ne peut pas le faire. Bref, c’était bien pensé mais avec le recul pas très logique. S’il arrivait quoique ce soit à mes parents je ne suis pas certaine du tout que j’aurais été en état de conduire!!! eheheh. Ou bien j’aurais été a risque de tuer quelqu’un sur mon passage à cause du stress possible, même si je suis de nature à garder le sang froid. Qui sait!?

    Mon époux l’a eu a 27 ans, il ne s’en portait pas plus mal avant. C’est sûr que la voiture a ses commodités mais pour des adolescents je ne la vois pas du tout! Je crois vraiment que d’un point de vu logique 18 ans c’est l’idéal, 21 ans ça ne serait pas mal non plus, mais alors l’âge légal devrait être 21 ans en conséquence pour tout!

  3. On voit bien que c’est un Montréalais qui parle!

    Ailleurs au Québec, pas facile de se déplacer et papa-maman ne peuvent pas transporter leur ado chaque soir chez leurs amis pour jouer au Nintendo ou baiser leur blonde.

    Il y aurait une assemblée de parents pour manifester contre!

    Devrait-on l’interdire aux 65 ans et plus tant qu’à y être parce que le risque augmente avec le grand âge ?

    Ça passe encore par un renforcement de l’éducation et de la sensibilisation ciblée auprès des jeunes et des parents selon moi…

    J’étais bien content à Charlesbourg d’avoir la voiture de mon père pour aller voir ma blonde le soir. Sinon il fallait attendre la bus qui passait aux heures et qui prenait une heure avant d’arriver chez elle… Et la dernière bus était à minuit. Pas fort comme soirée romantique quand on est en amour.

  4. lutopium dit :

    Je reprendrai le même commentaire que j’ai déposé lors de ton billet du 19 août.

    « On voit bien ce que l’hyper-consommation peut provoquer. L’utilisation effrênée des appareils cellulaires, l’attrait éternel vers les voitures performantes…

    Pour règler le problème, les téléphones cellulaires (iPhone et Blackberry inclus) ne devraient pas fonctionner s’ils se déplacent à plus de 10 km/h. La publicité des automobiles devrait être plus sobre et arrêter d’attirer les hommes vers des voitures performantes. Et pourquoi ne pas bloquer les accélérateurs des voitures à un maximum de 100 km/h? »

    Je continue de croire qu’une partie importante du problème réside dans nos habitudes de consommation. À moins que quelqu’un me fasse changer d’avis.

  5. Safwan dit :

    Comme j’enseigne le texte argumentatif en classe, j’ai monté un dossier avec statistiques à l’appui sur ce sujet et je fais discuter les élèves sur l’obtention du permis de conduire à 18 ans. La majorité est forcée de constater qu’objectivement, les preuves favorisent ce changement. Toutefois, le problème lié à l’inexpérience reste le même. Plusieurs accidents de la route sont causés par le manque d’expérience du conducteur. Qu’il ait appris à conduire à 16, 18 ou 30 ans, son niveau d’inexpérience de la route est le même. En ce qui concerne la maturité, deux ans de plus n’est pas un gage absolu qu’elle sera plus grande à 18 ans qu’à 16 ans. Je crois tout de même que la question de l’âge de l’obtention du permis mérite d’être discutée sérieusement. Ma position n’est pas encore déterminée.

    Le problème du retrait du permis de conduire à un certain âge mérite aussi d’être posé. Certes, les personnes âgées tuent et se tuent beaucoup moins sur les routes que les jeunes de 16-25 ou 16-19 ans, mais elles sont la cause d’accidents pratiquement en même proportion. C’est un beau débat, quoi!

  6. Darwin dit :

    @ Hérétik

    «Ayant pris mon permis mon conduire à 25 ans, sous la contrainte (ma blonde…) »

    Moi, je l’ai eu à 38 ans, sous la contrainte d’un emploi. J’ai essayé de résister, mais les 5 ou 6 heures pour aller à Thetford Mones et autant pour revenir m’ont convaincu que j’avais le choix entre passer mon permis ou lâcher cet emploi.

    Les premières fois que j’ai conduit, j’étais super stressé. Les jeunes ne doivent pas ressentir cela. Cela dit, j’ai des réserves à interdire aux jeunes de conduire, même si j’habite Montréal. Malheureusement, nos systèmes de transport en commun interurbains constituent une barrière énorme à l’abandon de l’auto. Le jour où nous investiront sérieusement dans le transport en commun, là, ce sera possible.

    Mon emploi n’exigeant plus de déplacements fréquents, je n’ai plus d’auto depuis 4 ou 5 ans. À chaque tempête de neige, je souris…

  7. Franchement, augmenter l’âge d’obtention de permis de conduire, ça risque juste de déresponsabiliser davantage les jeunes et de les infantiliser. Les former à une meilleure sécurité routière est selon moi préférable, peu importe la difficulté du défi que ça représente.

    Et comme le dit Vincent, un-e jeune des régions qui ne peut pas conduire, ça peut difficilement avoir un petit boulot, à moins qu’il soit assez rapproché pour que le vélo puisse être utilisé. Il y a des contradictions dans ce que la société demande aux jeunes. Augmenter l’âge de permis de conduire en serait une nouvelle. Ainsi, on suggérerait fortement aux jeunes de travailler (du moins l’été) pour acquérir de l’autonomie, mais parallèlement on les forcerait à quêter un lift à leurs parents pour se rendre au boulot. Ce serait pas logique et rendrait les lois encore moins adaptées aux besoins des jeunes.

    Ça me fait penser aux règles stupides qui permettent aux jeunes des USA de se faire tuer à la guerre à un âge auquel ils n’ont pas encore le droit d’acheter d’alcool…

    Ici même, les partis politiques n’ont pas le droit de faire de pub dans les écoles, mais les forces armées sont présentes à tous les mois dans les polyvalentes pour faire leur propagande meutrière.

    Encore, ce serait pas si dramatique d’augmenter l’âge légal d’obtention du permis de conduire si le transport en commun était disponible et efficace partout, incluant dans les petites municipalités agricoles… Dans cette éventualité, on pourrait même fixer la barre à 120 ans, ça me serait presque égal (même si j’ai horreur des interdictions).

  8. un gars dit :

    Votre billet tombe bien. J’arrive de l’épicerie, je traverse Saint-Joseph près de De Lanaudière, il y a un passage à piéton orangé. En principe un piéton y met les pieds et les voitures cèdent le passage. C’est ridicule à cet endroit, impossible, le trafic est trop dense à 17h30. Pourquoi ne pas l’effacer plutôt que de faire comme si???

    Faire comme si… tout est là.
    Bon votre truc est impressionnant et percutant mais à chaque matin il y a des accidents qui bloquent les ponts et ce ne sont pas tous des jeunes, ils dorment à cet heure là.

    Vous c’est les jeunes, moi c’est les camions qui tuent et détruisent les routes. L’irresponsabilité des jeunes vaut bien celle des camionneurs qui doivent livrer la marchandise.

    Mais ultimement, personnellement c’est l’interdiction de fumer dans l’habitacle d’une voiture et la permission de laisser le moteur tourner lorsqu’il est en arrêt et tout ces gens seuls dans leur voiture. C’est aussi criminel que vos jeunes. Les jeunes tuent moins que tout ces gens qui se disent responsable et qui ne le sont pas parce que pas obligé.

    Ha si il n’y avait que les jeunes.

    Vous cibler mal le problème je crois. Pas de jeunes sur la route, pas de mort. Ben dis donc. Allez hop cascade!

    Il n’y a pas que la mort physique, la voiture implique bien des choses autres et tout aussi importantes, sinon plus importantes.

  9. Enkidu dit :

    Moi ce que je ne comprends pas, c’est que le cours de conduite n’est plus obligatoire pour obtenir le permis. Peut importe l’âge, si on obligeait tout le monde à suivre un cours dirigé par un professeur compétent, ce serait déjà quelque chose.

  10. jfinternaute dit :

    @Vincent Sremed
    « On voit bien que c’est un Montréalais qui parle! »

    Bon, du picossage de 450! Aucun rapport dans le discours de Renart.

    « Devrait-on l’interdire aux 65 ans et plus tant qu’à y être parce que le risque augmente avec le grand âge ? »

    Je ne serais pas contre un test de capacités/compétences, pourquoi pas? L’autre jour j’ai faillis prendre le clos parce qu’une « tite vielle » n’a jamais regardé avant de changer de voie, elle avait la tête barrée par en avant sans égard à ce qui se passais autour.

    « Ça passe encore par un renforcement de l’éducation et de la sensibilisation ciblée auprès des jeunes et des parents selon moi… »

    Ce serait bien à condition qu’on ait une oreille attentive. Combien d’ado se balancent carrément de ce qu’on leur dit? « Ben oui l’clown, shu capab chauffé moé, pot problême j’ai dé bon réflexes! » C’est ça le problème. Ce n’est pas qu’ils ne pourraient pas apprendre, c’est le manque de jugement flagrant et normal des jeunes en apprentissage dans la vie. La maturité, les hormones, ils veulent se prouver. Un exemple anodin, cette fin de semaine justement un jeune crétin à calotte m’a dépassé à pleine vitesse en me faisant un petit smile arrogant pendant que sa crétine de blonde elle s’esclaffait. Eille il l’a impressionnée en dépassant une vielle Sentra toute rouillée! BRAVO champion! Il est là le problème.

    « …Pas fort comme soirée romantique quand on est en amour. »

    Aaaaaahhhhh! Je suis battu! Au nom de l’amour on ne va pas changer l’age du permis, ça va empêcher les jeunes de se bécoter! Aaarrrff! Je n’ai plus d’arguments!

    @Safwan
    « Toutefois, le problème lié à l’inexpérience reste le même. Plusieurs accidents de la route sont causés par le manque d’expérience du conducteur. Qu’il ait appris à conduire à 16, 18 ou 30 ans, son niveau d’inexpérience de la route est le même. En ce qui concerne la maturité, deux ans de plus n’est pas un gage absolu qu’elle sera plus grande à 18 ans qu’à 16 ans. Je crois tout de même que la question de l’âge de l’obtention du permis mérite d’être discutée sérieusement. »

    Pas tout à fait d’accord avec le côté de l’inexpérience et je reviens sur les « hormones » et ce besoin de se prouver face aux amis et petites copines. Je n’ai pas fais l’étude exhaustive des statistiques de la SAAQ mais le preuves sont là quant à l’âge. Je ne me suis pas informé quant aux années d’expériences combinées à l’âge, ça mérite une petite vérification que je me propose de faire. Je me souviens très bien de mon adolescence quand je montais en voiture avec mes chums. « Câlisse de vieux, pèse sa pédale tabarnak! »… un de ces « chums » a démoli un superbe Charger dans un autobus car il pensais « battre » la lumière rouge… je ne crois pas qu’on était tellement moins au courant des risques qu’aujourd’hui… et pourtant.

    En effet la différence de maturité entre 16 et 18 n’est pas très grande. Raison de plus pour promouvoir le 21 ans car on ne peut pas contrôler autre chose (si on pouvait contrôler la vitesse maximale des voitures des nouveaux conducteurs, on aurait un autre débat).

    « Certes, les personnes âgées tuent et se tuent beaucoup moins sur les routes que les jeunes de 16-25 ou 16-19 ans, mais elles sont la cause d’accidents pratiquement en même proportion »

    FAUX. D’ailleurs les personnes de 65 à 74 ans sont celles qui ont le moins d’accidents dans toutes les tranches des statistiques colligées par la SAAQ.

    C’est bien évident qu’une telle réglementation ne ferait pas plaisir et ça n’arrivera jamais parce que le pauvre parti politique qui passerait cette loi se ferait carrément démolir. Les votes valent bien plus cher que les vies en politique.

    Un fait demeure et reste indéniable. Les jeunes sont, per capita, responsables de plus d’accidents mortels que tous les autres groupes d’âge. L’éducation n’y changera rien, malgré toute la bonne volonté qu’on voudra y mettre. Le jour où on va se mettre dans la tête qu’à cet âge on expérimente, on cherche le dépassement, à être le ou la meilleur/e, peut-être qu’on va comprendre qu’il est trop tôt pour une grande proportion des jeunes pour avoir la responsabilité de conduire un véhicule. Ben non! Même pas la majorité, mais assez pour justifier une grande restriction.

    On va me dire « c’est ça, y’en a qui vont payer pour cette ‘minorité' » C’est triste mais oui. Cette minorité cause au moins deux fois plus d’accidents mortels que tous les autres groupes alors le choix n’est même plus subtil.

    Comme j’ai dis ça n’arrivera jamais, y’a trop de votes en jeux pour qu’un gouvernement se risque. À moins bien sûr qu’un bon jour la famille d’un politicien en vue ne soit décimée par un jeune cave en mal de sensations fortes et de vitesse. On a vu ce que ça a fait au hockey quand un « décideur » est affecté…

  11. Darwin dit :

    @ JF

    «D’ailleurs les personnes de 65 à 74 ans sont celles qui ont le moins d’accidents dans toutes les tranches des statistiques colligées par la SAAQ.»

    J’ai regardé rapidement les graphiques de votre billet. C’est éloquent, mais il manque une chose : le kilométrage moyen par tranche d’âge. J’ai vaguement l’impression que celui des 65-74 est inférieur à la moyenne. C’est la même chose pour la différence hommes-femmes : les femmes ont deux fois moins d’accidents que les hommes (devrait-on interdire aux hommes de conduire 🙂 ), mais ont un kilométrage moyen deux fois moins élevé.

    D’ailleurs, à http://domaine.recitmst.qc.ca/IMG/doc/C1-C2-C3_Des_tonnes_de_voitures.doc, on peut lire :

    «Les hommes ont conduit davantage que les femmes, soit une moyenne de 30 km par jour comparativement à 14 km. Les conducteurs âgés de 25 à 64 ans ont conduit 36 km par jour, alors que les conducteurs plus âgés ont effectué 6 km et les conducteurs plus jeunes, seulement 2 km.»

    Cela démotrerait que les jeunes sont plus «dangereux», mais que les plus vieux ne sont pas sans danger. Il y a d’autres données plus récentes à
    http://www.statcan.gc.ca/pub/53f0004x/2009001/tablesectlist-listetableauxsect-fra.

  12. Dis-moi, Renart, es-tu contre les libertés individuelles? Ça t’enlève quoi à toi qu’un gars de 16 ans obtienne son permis de conduirer, si il est sérieux et prudent, hein? À ce que je sache, rien pantoute!

    Le problème, c’est le 20% d’entre eux qui se croit invincible et qui s’imagine que tout est permis. La solution passe par la prévention, l’obligation de suivre des cours de conduite et le décret de la tolérance zéro pour ce genre de folie meurtrière, de la part de notre système judiciaire.

    Je dis «meurtrière», parce que le fou en question a tué des gens, dans le cas qui nous intéresse.

  13. jfinternaute dit :

    Jean-Luc Pourlx
    « Dis-moi, Renart, es-tu contre les libertés individuelles? Ça t’enlève quoi à toi qu’un gars de 16 ans obtienne son permis de conduirer, si il est sérieux et prudent, hein? À ce que je sache, rien pantoute! »

    Eille qu’on me lâche avec les libertés individuelles… la liberté de vivre des autres on en fait quoi? Tiens, je vais exprimer ma liberté individuelle, je vais prendre un coup pis je vais prendre la roue pour voir si je suis capable de conduire pareil! Non mais on est dans un pays libre non?

    Les cours de conduite ne mettent pas de plomb dans la tête, c’est pas comme s’ils ne savent pas c’est quoi la sécurité, c’est qu’ils s’en foutent. Nuance. Le décret de la tolérance zéro ne donnera absolument rien. On ne veut pas enlever la roue à un individu qui a tué, une fois l’acte commis il est déjà trop tard. On veut enlever la roue à un groupe d’individus plus à risques. La décision est purement statistique.

    @Darwin
    « J’ai regardé rapidement les graphiques de votre billet. C’est éloquent, mais il manque une chose : le kilométrage moyen par tranche d’âge. J’ai vaguement l’impression que celui des 65-74 est inférieur à la moyenne. »

    …Touché! Mais je reste sur ma position 😉

  14. Tym Machine dit :

    Quelle façon horrible de mourrir. Vraiment un des pires cauchemars inimaginable.

  15. Mistral dit :

    Est-ce toujours ainsi? Quand j’avais seize ans, en 1980, les primes d’assurance-auto pour les gars se montaient à trois, quatre fois celles des filles du même âge, en simple fonction actuaire démontrant que les jeunes hommes causaient davantage d’accidents au volant.

    À part Michelle Richard, y a pas des masses de filles qui déconnent en char. Ché pas pourquoi, mais c’est comme ça. Si j’étais Martineau j’oserais demander: «Et vous, qu’en pensez-vous?»

  16. Tym Machine dit :

    « Pour ce qui est de ce jeune-là en particulier, qu’est-ce qui a bien pu lui passer par la tête? S’était-il tapé « Rapides et dangereux » juste avant d’appuyer sur l’accélérateur? Et en pointant ce film glorifiant la vitesse et le risque, je ne veux surtout pas lancer des pierres à cette « oeuvre », étant donné que la maturité vient habituellement avec la capacité de ne pas laisser la fiction envahir sa réalité… Comme le jeune amateur de jeu de tir subjectif qui laisse son pistolet à la maison avec sa console de jeu, pourquoi en est-il autrement avec la vitesse? »

    On a dit qu’il était fortement intoxiqué (drogues et autre) et que semblerait-il qu’il aurait peut-être commis un suicide.

  17. Tym Machine dit :

    “Dis-moi, Renart, es-tu contre les libertés individuelles? Ça t’enlève quoi à toi qu’un gars de 16 ans obtienne son permis de conduire, si il est sérieux et prudent, hein? À ce que je sache, rien pantoute!”

    Dans plusieurs états et en Ontario on examine attentivement le projet, un jeune devra avoir son diplôme d’études secondaires pour pouvoir obtenir son permis de conduire.

    Je trouve que la mesure a un certain bon sens cependant je crois que le plus dissuasif demeure les assurances élevées pour ce genre de conducteurs (conductrices quoi que ça arrive moins souvent mais ça arrive à preuve la petite Jessyka Gauthier 18 ans dans l’histoire de car surfing cet été à Drummondville où la très jeune Gabrielle Dionne est décédée de ses blessures http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/200908/14/01-892569-car-surfing-accusations-plus-graves-pour-jessyka-gauthier.php).

  18. Tym Machine dit :

    @Lutopium,

    « Pour règler le problème, les téléphones cellulaires (iPhone et Blackberry inclus) ne devraient pas fonctionner s’ils se déplacent à plus de 10 km/h. »

    Avez-vous vu la vidéo sur youtube de la fille qui texte en conduisant?

    [youtube=http://www.youtube.com/watch?v=R0LCmStIw9E&hl=fr&fs=1&]

    Assez freakant merci…

  19. Hérétik,

    « Il n’y a aucune réglementation qui mettra un terme à l’inconscience des maniaques de l’adrénaline, qui oublient volontairement qu’une voiture est une arme chargée. »

    je suis bien d’accord avec l’image de l’arme chargée, d’où l’idée de confier le plus possible cette arme a des gens le plus possible responsables.

    Nicole,

    « Je ne vois pas du tout pourquoi une personne qui n’ai pas considéré adulte de toute manière d’un point de vu légal aurais le droit d’utiliser un véhicule pour se déplacer (indépendance). »

    en effet, c’est déjà deux poids deux mesures…

    Vincent,

    « On voit bien que c’est un Montréalais qui parle! »

    si tu t’adresses à moi, je peux t’annoncer que je ne suis plus montréalais depuis presque un an, qu’à trente-huit ans j’ai mon permis depuis même pas 2 ans, et que j’ai habité dans la ville de banlieue — où je suis retourné — jusqu’à ce que j’aille à l’université, à Montréal, début vingtaine. Donc, si on compte vite, je me suis débrouillé pour vaquer à mes occupations pendant cinq ans — en comptant que j’aurais pu prendre mon permis à 16 ans.

    Dans la vie, on s’arrange toujours… contrairement à la mort…

    « Devrait-on l’interdire aux 65 ans et plus tant qu’à y être parce que le risque augmente avec le grand âge ? »

    Justement, j’en ai croisé un cet après-midi… Si je n’avais pas été alerte, je lui rentrais dedans par deux fois…

    Moi je pense qu’à partir d’un certain âge, quelques tests devraient être exigés pour conserver le permis.

    Lutopium,

    à ça, je rajouterais des alcootests pour toutes les voitures…

    Safwan,

    je crois que la maturité compense très bien l’inexpérience. Habituellement, à 30 ans, tu te rends beaucoup plus compte que l’inexpérience est une lacune, donc tu agis en conséquence : tu prends moins de risques.

    Mouton Marron,

    « Franchement, augmenter l’âge d’obtention de permis de conduire, ça risque juste de déresponsabiliser davantage les jeunes et de les infantiliser. »

    Désolé, mais je n’y crois tellement pas…

    « Les former à une meilleure sécurité routière est selon moi préférable, peu importe la difficulté du défi que ça représente. »

    Ça non plus. À cet âge, on se projette dans le futur (se croyant adulte) alors qu’on est encore trop dans le passé (un enfant).

    Moi je me souviens qu’à cet âge mon mantra était : y’a rien là… Pas toi?

    Enkidu,

    « Moi ce que je ne comprends pas, c’est que le cours de conduite n’est plus obligatoire pour obtenir le permis. »

    Il va le redevenir. Suis bien content.

    JF,

    je suis d’accord, aucun politicien n’en aura assez des grosses…

    Jean-Luc Proulx,

    « Dis-moi, Renart, es-tu contre les libertés individuelles? »

    Le permis de conduire est un privilège. On te permet de conduire, l’expression le dit. Rien à voir avec les libertés.

    Par contre, le couple et Bianca Leduc avaient le droit de rester en vie, n’est-ce pas la plus grande liberté bafouée?

    « Ça t’enlève quoi à toi qu’un gars de 16 ans obtienne son permis de conduirer, si il est sérieux et prudent, hein? À ce que je sache, rien pantoute! »

    Le problème, c’est qu’on ne fait pas d’omelettes sans casser d’oeufs… Si on pouvait trouver le moyen de ne pas donner le permis aux jeunes crétins à risque, c’est ça que je prônerais!

    Mistral,

    tiens, on pourrait laisser les filles prendre le permis à 16 ans, comme ça elles pourraient faire des lifts aux gars… à condition qu’elles ne puissent texter en conduisant…

    Tym Machine,

    cette vidéo a été le point de départ de mon billet précédent à ce sujet.

  20. Mistral dit :

    Tsé que j’avais pas pantoute pensé à cet aspect des choses? Le cell, en 1980, c’était pas un facteur…

    Faudrait donc aller voir du côté des stats actuariales actuelles: les adolescentes au volant sont-elles un plus haut risque qu’autrefois, et les taux respectifs des garçons et des filles ont-ils sensiblement varié?

  21. Moi et les trucs techniques…

    J-F, tu peux regarder ça? 😉

  22. Renart, beaucoup de Montréalais ne prennent pas de permis avant tardivement comme toi. Dans les « régions », c’est exceptionnel. Mon commentaire est pertinent et n’a rien à voir avec une guerre de clocher (monsieur jflinternaute). Imagine-toi vivre où tu vis sans voiture. Ça handicape drôlement une adolescence et ça fait chier drôlement les parents.

    Pénaliser tout un groupe d’âge parce qu’une minorité de ce groupe conduit stupidement ? Non merci pour moi. C’est à la minorité qu’il faut s’attaquer. À date, je n’ai jamais vu de campagne publicitaire ciblée sur les jeunes pour la vitesse. C’est toujours un bonhomme dans la quarantaine, marié avec des enfants qui voit sa vie s’écrouler… Ça ne vient pas chercher un jeune, ça.

    Concernant les vieux, ils doivent passer un examen médical à 65 ans. Puis c’est la SAAQ qui décide si ils doivent passer un test sur route uniquement en fonction de l’examen médical. Mais ce n’est vraaaiiiment pas infaillible.

  23. Hérétik dit :

    Ce matin, en allant travailler, je me suis fait couper au moins trois fois. Deux conducteurs ont volontairement grillé un feu rouge pour ne pas devoir s’arrêter. Il y a eu un accrochage à une sortie d’autoroute parce qu’un automobiliste a omis de céder le passage à une autre conducteur (grosse matinée de trafic pour Québec).

    Je me demande ce qui est pire, entre un comportement extrême mais exceptionnel, et les milliers d’incivilités qui occasionnent d’innombrables accidents, retards, dégâts et parfois, des blessés et des morts. Pointer tel ou tel groupe d’âge (jamais le nôtre, remarquez bien) est commode. C’est déresponsabilisant. Mais notre comportement sur la route est-il toujours exemplaire ? J’en doute.

  24. Nicole dit :

    C’est ce ça que je disais dans d’autres billets faut toujours que la «majorité» l’emporte. Bonne ou mauvaise ce sera toujours elle qui aura le dernier mot… malheureusement.

    @Vincent,
    si tu considères que vivre en banlieue ou en région et être adolescent ça ne fait pas bon ménage simplement pour une question de divertissement et de «plaisir sexuel» en parlant d’amour de jeunesse. Je crois que là aussi il y a un problème. On parle de prévention et d’éducation, ben ça aussi ça fait partie de la vie. Chaque chose en son temps. Ce n’est pas parce que t’a 16 ans et que t’es amoureux d’une fille qui habite à l’autre bout de la ville qu’il faille avoir l’auto pour te déplacer.

    Mon père avait 19 ans et il faisait presque 45 minutes de vélo TOUS les jours pour aller voir ma mère chez-elle. J’pense que l’amour n’est plus ce qu’il était c’est vite fait, vite accessible et on passe à autre chose aussi rapidement. Qu’on vienne pas me dire qu’un jeune à besoin de l’auto pour voir sa blonde, franchement! C’est l’argument le plus sans bon sens selon moi!

    Permettre qu’une minorité de jeunes tuent des individus au nom de l’amour! Mais où on s’en va, je me le demande!

    Et oui les tests pour les 65 ans et plus devraient se faire. Il y en aura de plus en plus appartenant à ce groupe d’âge et je suis navrée de le dire mais on en fera un jour tous partie et si on considèrera alors que je serai un danger public au volant et bien faudra que je l’accepte! Au moins je me dis les vieux généralement ce sont des accrochages qu’ils font, c’est plate mais ce n’est quand même pas mortel. Alors que les jeunes sont même capables de se tuer tout seul en voiture en faisant des tonneaux et foutant le camp dans le champ!

    Je ne sais pas statistiquement, mais il serait intéressant de voir d’où sont originaire les jeunes contrevenants de la route et ceux qui font des accidents mortels. Il me semble que c’est beaucoup plus sur l’autoroute que dans les rue de la ville. Et beaucoup plus en banlieue ou en région qu’en plein coeur de Montréal. Mais ça c’est ma perception, je serai curieuse de savoir si je suis vraiment dans le champ!

  25. Disons qu’il y a 35 accidents avec dommages corporels pour 1000 permis de conduire entre 16 et 19 ans (source: SAAQ année 2008). (19 pour 1000 entre 20 et 24 ans) (je n’ai pas les stats pour le total des accidents pour ces 2 groupes d’âge)

    Pénaliser 965 personnes pour 35 personnes, c’est selon moi assez excessif.

    Je ne nie pas qu’il y ait problème, mais je ne suis pas d’accord avec la solution radicale proposée.

    PS : à noter un fait très important : la sensibilisation semble fonctionner. Regardez les statistiques d’accidents de la route des 16-24 ans depuis 1978 : en constante diminution (de 114106 en 1973 à 44830 en 2008). Pour les accidents mortels, c’est passé de 834 en 1978 à 177 en 2008)
    source : http://www.saaq.gouv.qc.ca/publications/nous/rapportsgestion2008/Statistiques2008.pdf

  26. jfinternaute dit :

    Bon, réponse express,je suis en pause.

    @Renart
    Je vais essayer d’aller chercher des données un peu plus loin (années 80 et 90). Ça fera l’objet d’un billet dans quelques jours.

    « Mon commentaire est pertinent et n’a rien à voir avec une guerre de clocher (monsieur jflinternaute). »
    MAIS
    « On voit bien que c’est un Montréalais qui parle! »

    Je suis peut-être dans l’champs mais le ton porte un peu à interprétation… m’enfin, c’t’un détail.

    @Nicole
    « Je ne sais pas statistiquement, mais il serait intéressant de voir d’où sont originaire les jeunes contrevenants de la route et ceux qui font des accidents mortels. Il me semble que c’est beaucoup plus sur l’autoroute que dans les rue de la ville. Et beaucoup plus en banlieue ou en région qu’en plein coeur de Montréal. Mais ça c’est ma perception, je serai curieuse de savoir si je suis vraiment dans le champ! »

    Il y a bien des données là-dessus mais je n’ai pas tenté un recoupement. Comme je l’ai dis, c’est un projet dans le « pipeline ».

    Je voudrais juste pointer un détail important. Le jeunes ne sont pas ceux qui cause le plus d’accidents mais bien le plus d’accident pour x conducteurs, je ne sais pas si le terme per capita s’applique mais je pense qu’on se comprend.

    Bon… à ce soir après la game!

  27. Bon, j’avais écris une réponse à Nicole, mais je l’ai perdue… Putain de PC.

    Je résume :

    Mon exemple de l’amour était un exemple. Extrapolez.[PS : vous confondez amour idyllique de jeunesse avec plaisir sexuel, désolé pour vous si vous n’avez pas vécu de premier amour idyllique à l’adolescence, mais beaucoup le vivent et forgent une partie de leur vie et de leur identité là-dessus. Mais voilà un autre sujet.]

    Pour vous contre-anecdoter, mon père a eu son permis à 16 ans et n’a jamais fait d’accidents entre 16-18 ans. Après, c’est tout autre !

    Dans plusieurs « régions » du Québec, faire 45 minutes de vélo vous amène seulement dans un champ. Pas trop commode en hiver. Il n’y a pas des autobus et des taxis partout, tsé…

    Le Québec se moralise de plus en plus, et paradoxalement, quand on regarde les statistiques sociales qui ne font que s’améliorer… le retour au conservatisme est donc bel et bien réel…

  28. @Renart :

    « à ça, je rajouterais des alcootests pour toutes les voitures… »

    Diantre (mais d’où vient d’ailleurs cette expression?). Es-tu donc d’accord avec le ministre de Harper qui veut donner aux policiers un pouvoir exceptionnel de faire subir des alcootests à n’importe qui sans raison ?

  29. Vincent,

    « Pénaliser tout un groupe d’âge parce qu’une minorité de ce groupe conduit stupidement ? Non merci pour moi. C’est à la minorité qu’il faut s’attaquer. À date, je n’ai jamais vu de campagne publicitaire ciblée sur les jeunes pour la vitesse. »

    je suis d’accord qu’il faudrait au moins ça… Si ça va marcher? Je suis pas mal moins sûr.

    « Dans plusieurs “régions” du Québec, faire 45 minutes de vélo vous amène seulement dans un champ. Pas trop commode en hiver. Il n’y a pas des autobus et des taxis partout, tsé… »

    Douce vient de l’Abitibi et elle y a habité jusqu’à tard, elle va faire son test théorique cette après-midi…

    « le retour au conservatisme est donc bel et bien réel… »

    Pousse mais pousse égal!

    Et au sujet des alcootests, je pensais plutôt à des antidémarreurs dans le cas où le taux d’alcool est trop élevé…

    Hérétik,

    « Mais notre comportement sur la route est-il toujours exemplaire ? J’en doute. »

    pourquoi occulter le problème principal en ajoutant les problèmes autour? Je ne dis pas que de hausser le permis à 18 ans occasionnerait la fin des problèmes pourtant!

    JF,

    fait ce que doit et ce que peut, c’était plus un clin d’oeil qu’une réelle demande… 😉

  30. Renart,

    Ce que peut? Justement, le dossier me tient à coeur et fouiller les stats, j’aime bien aussi alors je vais certainement sortir la pelle virtuelle et grater ça un peu.

  31. « Ce que peut? »

    c’était pour continuer dans l’idée de l’expression « faire ce que doit »…

    Gratte, gratte, j’aime ça!

  32. Méli dit :

    Viens lire mon billet d’aujourd’hui… tu n’en reviendras pas…

  33. Je l’avais lu, je n’en revenais pas en effet!

    Pour les autres :

    http://jardindesoleil.blogspot.com/2009/10/blesser-pour-samuser.html

  34. Tym Machine dit :

    Bonjour à tous et toutes,

    Je vous invite à venir voter sur le projet de loi québecois sur l’abaissement du taux d’alcoolémie dans le sang de .08 à .05 sur mon blogue en haut à droite à

    http://www.tymmachine.blogspot.com

    Merci à l’avance,

    Tym Machine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *