500$ par personne, trop peu pour Charest…

Je l’avoue d’emblée, je n’ai pas vraiment grand-chose à rajouter à ce que Gérald Larose écrit dans son billet : « Il me semble que 3,000$ c’est beaucoup! » Je suis aussi surpris que lui « d’apprendre que le (sic) libéraux s’objectent au rabaissement à 500$ du plafond de contribution aux partis politiques. »

Dans le contexte actuel, c’est carrément indéfendable, et ça rajoute encore une couche de suspicion envers ce gouvernement qui n’en avait surtout pas besoin. Quand on dit qu’il faut apprendre de ses erreurs, visiblement, la bande à Charest ne l’a pas compris!

Parce que c’est clair que cette solution serait proposée très sérieusement par une hypothétique commission sur le financement des partis politiques. Ça serait pas mal plus difficile d’utiliser la tactique des prête-noms à coup de 500$, c’est six fois plus de monde à convaincre, et six fois plus de chances d’être dénoncé.

Hi-han! Le PLQ est encore bien à cheval sur le statu quo!

(Photo : larryosan)

Ce contenu a été publié dans opinions, politique, Québec, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à 500$ par personne, trop peu pour Charest…

  1. lutopium dit :

    Toutes ces histoires ne font que révéler ce que bien des gens savaient déjà. Les grands partis politiques sont trop proches du monde des affaires. Ça explique en grande partie le cynisme de la population et l’effritement de la démocratie.

    Avez-vous déjà remarqué que les politiciens, sauf en campagne électorale, font presque toutes leurs apparitions publiques dans les chambres de commerce?

    Le Parti Québécois semble être également prisionnier de ces méthodes: http://tinyurl.com/38tppzc

  2. Décibelle dit :

    Je suis d’accord !

    Je n’arrive pas à mettre ce montant de côté pour ma retraite, penses-tu que je donnerais 3000$ à un parti ? Voyons…

  3. Gradlon dit :

    Qui plus est, à coup de 500 $, les partis politiques devront davantage s’appuyer sur leur nombre de partisans pour les subventionner plutôt que sur l’aisance financière de ceux-ci. Ça pourrait favoriser le sort de tiers partis. Calcul simpliste? Utopie? Pas nécessairement souhaitable?

    Peut-être, quoique j’en doute (pour la troisième interrogation, du moins), mais probablement plus démocratique.

  4. Gradlon dit :

    J’aurais du écrire «devraient» plutôt que «devront», car, évidemment, la motion n’a pas passée!

  5. renartleveille dit :

    Lutopium,

    « Avez-vous déjà remarqué que les politiciens, sauf en campagne électorale, font presque toutes leurs apparitions publiques dans les chambres de commerce? »

    ah! non… 😉

    C’est bien sûr, ils vont là où il y a de l’argent et une règle qui rabaisserait le plafond à 500$ ferait peut-être en sorte de s’abaisser à parler au peuple pour amasser des fonds…

    Gradlon,

    on s’entend!

    Et merci d’avoir relayé ce billet sur Twitter!

  6. reblochon dit :

    On vit tous dans une démocratie, on en profite tous, on souhaite tous que cela continue ainsi ? Simple, que l’état finance les partis politiques avec les impôts ! C’est le prix d’une vraie démocratie, le seul moyen d’éviter que des dons finissent en faveurs pour service rendu. Mais qui est prêt à payer le prix d’une vraie démocratie ? Que ce soit le financement des partis, le salaire des politiciens, etc. cela semblera toujours trop au peuple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *