Saint-Patrick

Personnellement, je ne suis aucunement excité par les symboles. Pas plus par la fleur de lys que par le trèfle d’ailleurs. Ça ne concerne que moi, les autres font ce qu’ils veulent.

Par contre, ce que je remarque, c’est que certains crachent à l’année sur certains autres, les « nationalistes identitaires » parce qu’ils aiment la fleur de lys, et parce qu’ils fêtent la St-Jean, et parce qu’ils sont fiers à l’année de ce que tout cela représente. Parce que ça serait représentatif d’un nationalisme xénophobe. Alors que ces mêmes personnes, parce qu’il faudrait être absolument inclusifs, célèbrent avec entrain les autres nationalismes comme celui de l’Irlande, pendant la période actuelle, pour la Saint-Patrick.

Ils ont le droit d’être contre le nationalisme et de le diaboliser, mais j’ai le droit de leur étendre en pleine face leur hypocrisie.

(Si le chapeau te fait, mets-le. Sinon, mets ton chapeau vert en ce moment et ton rouge et ton bleu à d’autres moments de l’année ou n’en mets jamais, comme moi.)

Ce contenu a été publié dans opinions, politique, Québec, société, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.